CONCOURS PROFESSIONNELS 2012 : Les Gestionnaires des ressources humaines mécontents

vendredi 10 février 2012 à 00h35min

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale a réuni les ministères concernés à la relecture des communiqués d’ouverture des concours professionnels session de 2012. C’était le 20 janvier dernier sous l’examen et l’appréciation des Directeurs des ressources humaines (DRH) des ministères concernés. Selon les échos des travaux qui nous sont parvenus, des modifications pénalisantes sont intervenues dans les communiqués relatifs aux concours des Gestionnaires des ressources humaines (GRH), toutes options confondues. Ce qui a suscité de l’indignation du côté des Gestionnaires de la fonction publique qui crient à l’exclusion.

Le personnel en charge de la gestion des ressources financières et matérielles de l’administration publique s’inquiètent des nouvelles modifications apportées aux concours professionnels de leur catégorie, organisés à leur intention au compte de l’année 2012. Selon bon nombre de ces agents qui félicitent le ministre Sougalo Ouattara pour ses prouesses dans la redynamisation et la modernisation du secteur de la fonction GRH, rien ne va dans les communiqués d’ouverture relatifs à ces concours professionnels. « Nous félicitons cependant le ministre Soungalo Ouattara pour l’équité et la transparence dans la gestion des concours professionnels et l’encourageons à persévérer dans ce sens ».

En effet, le ministère de la Fonction publique réunit chaque année les ministères bénéficiaires pour la relecture des communiqués d’ouverture. A cet effet, le vendredi 20 janvier 2012 les différents DRH se sont retrouvés pour relire et amender tous les communiqués. Ainsi, les amendements de fond ont été faits durant cette session. Tous les communiqués des différents ministères ont été présentés et amendés sauf les communiqués des concours du ministère de la Fonction publique. « A notre grande surprise, les communiqués relatifs aux concours des Gestionnaires des ressources humaines, toutes options confondues, ont connu des modifications de fond qui n’ont pas été décidées en plénière et qui excluent du coup une catégorie d’agents », ont relevé les GRH.

En clair, ces communiqués, dans leur contenu, excluent cette fois-ci tout autre agent travaillant dans les services des ressources humaines n’ayant aucune qualification de base dans les ressources humaines, comme les assistants en ressources humaines. Du coup, l’administration publique burkinabè remet en cause les mesures nouvelles qu’elle avait initiées au bénéfice de certaines catégories d’agents. Des DRH, aujourd’hui faisant ainsi partie des démembrements de la fonction publique, s’interrogent sur la base juridique de cette exclusion qui pénalise les agents des DRH des autres ministères et certains agents en service à la fonction publique. « Nous sommes des agents dudit ministère et nous accomplissons les mêmes tâches que les autres.

Et quand on se réfère aux textes organisant les emplois spécifiques dudit ministère, rien ne stipule cela », soutiennent les laissés-pour-compte aux concours professionnels de 2012. Par contre, les gestionnaires saluent l’attitude du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) qui aurait, dans ce sens, adopté une démarche juridique en donnant une mesure transitoire de cinq (5) ans aux agents qui sont dans la même situation. Les mécontents demandent au ministre Ouattara de prendre des dispositions pour la résolution de ce problème afin d’apporter des soulagements dans des cœurs meurtris. Espérant qu’un communiqué rectificatif viendra mettre fin à ce désagrément lourd de conséquences, les agents concernés se disent démotivés par cette nouvelle donne qu’ils jugent discriminatoire et égoïste. « Elle enfreint aux principes de la fonction publique qui sont, entre autres, l’équité et l’égal accès et nous demandons aux plus hautes autorités de notre pays de se pencher sur la situation de cette catégorie d’agents dont l’avenir est hypothéqué », se lamentent ces fonctionnaires.

Armel ILBOUDO

Le Pays

Messages

  • Bonjour. Il faudtait éviter de dire n’importe quoi. Il est préférable d’aller à la source de l’information avant de publier des articles creux comme celui-là. Les communiqués de la Fonction Publique comportaient à la marge de nombreuses mesures exceptionnelles dites transitoirees. Ces mesures ont pris fin à la session de 2011. Et il zst connu de tous les agents que la progression est devenue linéaire et chacun dans son emlpoi. Il fallait que vous demandiez en son temps la prolongation de ces dipositions exceptionnelles. Il faudrait féliciter le Minitère de la Fonction Publique, du Tavail et de la Sécurité Sociale pour son abnégation à restaurer l’équité et l’égalité des chances. Capeau à Monsieur Soungalo Quattara et à toute son équipe.

  • La lecture de cet article appelle de ma part les observations suivantes :
    1)Aucunement les Assistants en Ressources Humaines sont excluent des concours professionnels comme le dit votre article.En effet les Assistants en GRH (Catégorie B1), tout comme les Agents Spécialisés en GRH(Catégorie C1) et les Conseillers en GRH(Catégorie A1) composent l’emploi de Gestionnaires des Ressources Humaines (Cf.Décret n°2001-280/PRES/PM/MFPDI/MEF du 19 juin 2001 portant organisation des emplois spécifiques du Ministère de la Fonction Publique et du Développement Institutionnel (JO n° 27, 2001).)

    2)Les plaignants ont tous étés recrutés sur mesures nouvelles, et pour mémoire, les recrutements sur mesures nouvelles sont organisés pour recruter des agents dont le statut est celui d’emplois interministériels (ces agents sont censés servir dans n’importe quel département ministériel ),ils ne sont rattachés spécifiquement à aucun ministère comme ils le prétendent.

  • Je crois que personne n’a exclu personne !C’est juste une application du décret portant TOES du ministère en charge de la fonction publique et cela est tout à fait normal.En effet, il était temps que ce ministère respecte enfin les textes dont lui-même est le garant de l’application.Comment peut-on comprendre, par exemple, qu’un comptable(mesure nouvelle),parce qu’il est recruté et affecté dans les services financiers(DAF) de la fonction publique,prétende faire de la GRH et veuille à ce titre passer un concours de GRH ?En tout cas,ce n’est pas prévu par les textes !Bref, quand on ne respecte pas les textes pour seulement faire plaisir à une catégorie de personne(cela est de coutume malheureusement dans ce pays),cette dernière finit par croire que c’est un droit.Demandez plutôt la création d’emplois vous permettant d’évoluer (ce qui est déjà fait du reste pour les secrétaires par exemple) au lieu revendiquer des choses injustes.

  • Que le berger tienne bien son bâton, le pêcheur manie bien son filet,le cuisinier s’occupe de ses casseroles.
    Acceptons enfin que chaque agent évolue dans son emploi !
    Merci monsieur le ministre pour les innovations non pas discriminatoires mais salutaires.

  • Mon cher ILBOUDO,les texts portant organisation des concours professionnels sont clairs:chacun evolu dans son emploi.Mon type, c’est mieux de chercher a bosser et evoluer dans ton emploi.L’emploi de GRH n’est pas un foutoir ou chacun se fait affecter dans une DRH dans l’esprit de devenir GRH.

  • je salut madame la Secrétaire Générale de la Fonction Publique pour façon de d’envisager que chacun évolué dans son domaine. Un communiqué ferme le concours d’assistant et conseiller GRH aux autres profils. Bon nombre de GRH saluaient cette mesure.Mais à notre grande surprise nous avons appris un autre communiqué viens d’être signé par la même SG pour permettre aux agents exclu de pouvoir déposer leur candidature au concours de GRH.Madame la SG nous aimerons avoir de réponses sur les questions ci dessous :
    1)Qu’est ce qui motive votre décision de dernière minute ?
    2)Faut-il aussi ouvrir le concours de l’ENAREF à tous les agents du MEF et ceux des Services Administratif et Financiers (SAF) des autres ministères ?
    3)Pensez vous pas que nous GRH n’allons pas attaquer ce communique en justice dans de meilleur délais ?
    4)Pourquoi vous avez fermer le concours de l’Enam aux enseignants ?
    Tels sont les points que nous l’aimerions avoir des éclaircissement de votre part ou de votre ministre. Merci et la suite nous préciserons les choses.

  • Il n’est pas surprenant de lire aujourd’hui des calamités de ce genre, car le laxisme et l’inconséquence dont la fonction publique fait montre en matière d’accès à certains emplois, ont fini par produire leurs effets pervers.

    Sinon, comment comprendre que quelqu’un recruté sur mesure nouvelle, petite porte d’entrée dans la fonction publique, quelqu’un sans qualification professionnelle, n’appartenant à aucun emploi spécifique, prétend un beau matin être en droit de postuler à un emploi professionnel de GRH ? Dans ce cas, pourquoi pas un emploi professionnel du ministère des finances, des affaires étrangères, de l’enseignement ou encore de la défense ? Puisqu’il existe dans tous ces ministères des agents "Petit, viens travailler dans mon ministère". De grâce, arrêtons cette comédie et laissons Soungalo en dehors de ces bassesses.
    Quant aux autres agents travaillant au ministère de la fonction publique ou dans des DRH, s’ils ne sont pas des agents mesures nouvelles, c’est qu’ils appartiennent déjà à des emplois spécifiques dans lesquels ils peuvent normalement progresser. Pourquoi forcement le concours professionnel de la GRH ? S’ils étaient administratifs à la RTB, peuvent-ils faire un concours professionnel de journalisme ?
    En définitive, aucun des plaignants ne peut ni moralement, ni philosophiquement, ni sociologiquement, moins encore juridiquement justifier ses prétentions à vouloir postuler à un concours professionnel de GRH (cycle C, B ou A). Ce n’est pas du maraboutage...
    Au demeurant, je souhaite que nos premières autorités elles mêmes apprennent à mieux découvrir ce que c’est que la GRH. Si les banques et autres sociétés minières débauchent les GRH à coût de millions par mois, ce qu’elles savent qu’un vrai gestionnaire de ressources humaines (pas les faux qui pilulent aux angles des fausses écoles mercantilistes), est aussi une mine d’or. Soungalo a ses cartes en main, les gestionnaires des ressources humaines l’observent, car c’est lui le grand arbitre de l’heure.
    Le défi de l’excellence sera-t-il relever ou pas ?
    "Pauvre Burkina", éclaire tes fils...!

  • Toutes mes félicitations aux premiers responsables de ce Ministère qui travaillent nuit et jour pour la satisfaction des agents publics et ce dans un esprit de dialogue .il n’en valait même pas la peine d’écrire dans un journal puisque les portes du Ministre sont ouvertes à tous pour les critiques, les suggestions et vos doléances. Monsieur le journaliste, ce problème est déja reglé si vous ne le saviez pas. merci à tous

    • je salut madame la Secrétaire Générale de la Fonction Publique pour façon de d’envisager que chacun évolué dans son domaine. Un communiqué ferme le concours d’assistant et conseiller GRH aux autres profils. Bon nombre de GRH saluaient cette mesure.Mais à notre grande surprise nous avons appris un autre communiqué viens d’être signé par la même SG pour permettre aux agents exclu de pouvoir déposer leur candidature au concours de GRH.Madame la SG nous aimerons avoir de réponses sur les questions ci dessous :
      1)Qu’est ce qui motive votre décision de dernière minute ?
      2)Faut-il aussi ouvrir le concours de l’ENAREF à tous les agents du MEF et ceux des Services Administratif et Financiers (SAF) des autres ministères ?
      3)Pensez vous pas que nous GRH n’allons pas attaquer ce communique en justice dans de meilleur délais ?
      4)Pourquoi vous avez fermer le concours de l’Enam aux enseignants ?
      Tels sont les points que nous l’aimerions avoir des éclaircissement de votre part ou de votre ministre. Merci et la suite nous préciserons les choses.

    • oh mon cher c’est mieux de laisser le Ministere repondre avec des preuves a l’apui ! sinon c’est tres facile de dire que c’est deja resolu alors qu’on a rien comme preuve ? je me dit qu’un Ministere ne fait pas de promesse dans le vent comme ca sans un support materiel ou des preuves concretes ! Alors que le Ministere reagisse et qu’il ns dise concretement ce qu’il a fait dans ce sens !!!

  • les gestionnaires de ressources humaines, c’est qui exactement éclairer moi.

  • ah ............toutes mes félicitations mr le ministre faut voir le cas du directeur des ressources humaines de l’office de santé des travailleurs(OST)il connais rien

  • Bonsoir mosieur le journaliste,comme disait l’autre, allez vers l’information au lieu de passer votre temps à écrire des choses dejà regler. tout le monde sait que les portes de ce ministre sont ouvertes et tout le cabinet est composé de jeunes qui travaillent nuit et jour et parfaois jusqu’a 23h.
    ne rester pas dans l’ombre pour parler, allez vers lui.
    c’est une des fiertés de la nation en terme de travail.
    merci d’adopter cette demarche

  • Bonne décision car effectivement il y a des gens sont récruter dans les ministère sans communiquer. Ni à la radio, ni dans les journaux, persone n’ a vu ces communiqués. Ils occupent des postes que ceux formées dans les Ecoles Nomales ne peuvent prétendre, sous prétexte qu’ils sont incompétents ou sont sans qualification. Je salue particulièrement l’ouverture du concours professionnel pour Secrétaires et autres corps car ils ouffrent dans l’administration publique. C’est la vie qui est ainsi les grands mangent les pétits et la vie continue. Ce système explique les arcellements des sécrétaires femmes.

    Moins de Ministres ont des Secrétaires Formés à l’ENAM persones pourra me donner des explication sur ce sujet ?

    je ne peux qu’ancourager cette décision.

  • Nul n’est contre le principe de l’évolution linaire de chacun dans son emploi de base. Mais il faut reconnaître que toute décision doit avoir une base juridique applicable. Concernant les TOES du MENA par exemple, un arrête d’application précisant les conditions et la composition des dossiers de nomination dans les emplois spécifiques avait été pris. Par contre les TOES de la FP qui du reste sont plus anciens que ceux du MENA sont restés muets à ce sujet bien que l’arrête d’application ayant été annoncé dans lesdits TOES.En somme, une mesure transitoire devrait être donnée de façon claire et nette. C’est tous ce que l’on déplore. La transition qui a pris fin en 2011 est celle donnée par la loi 013 et non par les TOES de la FP.

  • La SG du ministère de la Fonction Publique est elle-même "mesure nouvelle", elle n’a jamais mis les pieds à l’Enam et elle est de la catégorie A2 puisqu’elle n’a que la maitrise en droit du campus de zogona. Pourtant, personne à ma connaissance n’a jamais remis en cause ses compétences professionnelles. Si le tout burkina félicite le ministre Soungala, moi y compris, c’est bien grâce à tous ces jeunots (dont la SG) en qui il a fait confiance. On ne demande pas à un ministre de jouer les grands connaisseurs et au m’as-tu vu comme ce pauvre beauf complexé en charge des finances. Un ministre doit savoir mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et doit être excellent conducteur d’Hommes c’est-à-dire être un vrai leader. Il faudrait donc faire confiance au ministre Soungala et à son équipe je suis sûr qu’ils vont régler ce problème à la satisfaction de tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés