Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

jeudi 9 février 2012 à 03h01min

L’Université de Ouagadougou et de Ouaga II agonisent. Elles accusent un retard qui n’est qu’une continuité. En effet, depuis l’année académique 1999-2000 invalidée, ces Temples de savoir connaissent des troubles dans leur fonctionnement. Tantôt ce sont les étudiants qui revendiquent de meilleures conditions de vie et d’études, tantôt ce sont les enseignants-chercheurs qui exigent de meilleures conditions de travail. La crise a atteint son paroxysme en 2008. En principe, l’année académique normale devrait aller d’octobre à juin. Elle est sanctionnée par un examen appelé examen normal ou session de juin ou encore 1re session. Il se tient au mois de juin. A l’issu de cet examen, un autre est programmé, au mois de septembre, à l’intention des étudiants ayant échoué.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est la deuxième session ou session de septembre. Depuis 2008, l’Université de Ouagadougou et Ouaga II se sont écartées de cette logique de façon inquiétante. Nous sommes témoins d’un système où l’année académique atteint parfois 12 mois, voire plus, un système où les examens finissent en queue de poisson et où les Unités de Formation et de Recherches (UFR) fonctionnent en rang dispersé au sein d’une même institution. Pour preuve, en 2012, elles peinent à boucler l’année académique 2010-2011. Nous vous proposons la situation actuelle dans les UFR et par départements d’études. Toutefois, les données ne sont pas exhaustives.

UFR/Lettres, Arts et Communication :

- Département de Communication et Journalisme : les résultats définitifs de la deuxième session ont été proclamés en 1re, 2ème et 3ème année. Cependant, aucune information concernant les résultats de la session normale pour les étudiants de 4ème année. Aucune information relative également à la tenue du test de recrutement des nouveaux bacheliers désirant entrer au département.

- Département d’études anglophones : les compositions de la session normale ne sont pas terminées en 1re, 2ème et 3ème année. En Anglais 1, cela concerne le semestre 2, en raison de l’application du système Licence Master Doctorat (LMD).

- Département d’études germaniques : les compositions du semestre 2 de la session normale ne sont pas programmées en 1re année. En Allemand 2, Allemand 3 et Allemand 4, aucune date pour la deuxième session.

- Département de Lettres Modernes (LM) : aucune date pour l’examen du semestre 2 en LM 1. Les étudiants de LM 2 attendent de terminer l’examen normal mais aucune programmation. En LM 3 et LM 4, les résultats provisoires de la session normale ont été proclamés. Les étudiants attendent les résultats définitifs et les programmes de composition de l’examen de la deuxième session.

- Département de Linguistique : l’examen du semestre 2 n’est pas encore programmé en 1re année. En 2ème, 3ème et 4ème année, c’est celui de la deuxième session qui n’est pas programmé.

UFR/Sciences Humaines (SH) :

- Département de Philosophie et de Psychologie : l’examen de la deuxième session a débuté et prend fin le 09 février 2012.

- Département de Sociologie : l’examen de la deuxième session est programmé du 14 au 16 février en 1re année, puis du 04 au 13 février en 2ème et 3ème année. La 4ème année a fini de composer pour le même examen le 28 janvier dernier et attend les résultas.

- Département d’Histoire et d’Archéologie : la 1re année attend de composer l’examen du semestre 2 qui se tient du 04 au 17 février 2012. La 2ème, la 3ème et la 4ème ont fini la deuxième session, tenue du 21 au 28 janvier 2012 et attendent les résultats.

- Département de Géographie : l’examen du semestre 2 se déroule du 09 au 14 février 2012. Du 04 au 17 février se tient celui de la deuxième session en 2ème et 3ème année.

UFR/ Sciences Economiques et Gestion (SEG) : les résultats provisoires de la deuxième session ont été proclamés en 1re et 2ème année.

UFR/Sciences Exactes et Appliquées (SEA) : l’examen de la deuxième session se tient du 04 au 09 février.

UFR/Sciences Juridiques et Politiques (SJP) : les résultats de l’examen de la deuxième session ne sont pas encore connus.

UFR/Sciences et Technologies (ST) : pendant que les cours, en vue de l’examen du semestre 2, sont interrompus en ST 1, ST 2 attend les résultats du semestre 2.

UFR/Sciences de la Santé : les cours ont repris depuis la deuxième semaine du mois de janvier.

Par Bendré

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 février 2012 à 13:41
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    C’est vraiment grave !
    L’ U.O se meurt lentement mais surement !Il faut des états généraux pour l’enseignement au Burkina Faso sinon nous aillons droit mur ! Tout ça ressemble à du sabotage !
    Sinon pourquoi tout se passe assez bien dans les établissements et les universités privés pendant que c’est la désolation dans le public.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 17:01, par Mossi Aimé
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

      les états généraux de l’éducation ont été déja tenus avec un diagnostic sérieux !MAIS LE PROBLEME RESTE LE MEME : LA MISE EN OEUVRE DES RECOMMANDATIONS ! C’EST COMME LE RAPPORT DU MAEP ; LE RAPPORT DU CONSEIL DES SAGES...!LE DRAME C’EST QUE LA FIN DU CALVAIRE N’ EST PAS POUR DEMAIN !LES AUTRES PARTIS POLITIQUES AUSSI NE NOUS PROPOSENT PAS UNE POLITIQUE EDUCATIVE ALTERNATIVE TRES CLAIRE ET NETTE !ON EST MORT FINI SEULEMNT§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 14:31, par bouglass
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    Une belle analyse de la situation.Il m’étonnerait que les gens réagissent massivement à cet article-clé.La raison en serait qu’on en est saturé au haut point au point de n’en rien espérer d’autre.On attendra bonnement jusqu’au jour où on nous dira que nos universités "seront cédées à des structures privées pour une éducation de qualité" et ce, "sous l’oeil vigilant et sûr de l’Etat".Alors on comprendra que notre assistanat sera choisi,chéri et surtout éternel,perpétuel...C’est ça,le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 15:46
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    c’est grave comme situation
    savais pas que le désordre était aussi gigantesque et après on parle émergence qui ressemble a une noyade,un massacre de la jeunesse

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2012 à 17:57, par Finfo Lass
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

      Pauvres de vous !!!"Quand vous saurez, vous serez libres"
      Cette situation n’est que la résultante de la mal-gouvernance tant décriée et l’expression de l’incurie de nos dirigeants à l’égard de l’Enseignement supérieur !
      De mémoire d’homme, je ne connais pas un seul État au monde qui se soit développer sans valoriser ses ressources humaines ;aucun !
      On s’évertue à nous faire croire que la valorisation des ressources humaines est un des axes du plan quinquennal du Président Blaise COMPAORE et pendant ce temps des Universités où se forment de milliers de burkinabè peinent à sortir de l’ornière !!!
      "On ne développe pas mais on se développe" dixit Pr. Joseph Ky ZERBO ; voilà qui donne à réfléchir !!!

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 16:45
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    Depuis 2008 il n y a plus eu de grève commune des etudiants excedant(à part la fermeture lors de l affaire justin par le gouvernement).Mais il suffit seulement que l UGEB ou l ANEB ouaga debute une greve vu ce sabbotage de la formation et de la degradation vertigineuse des conditions de vie,et elle sera le bouc emissaire de tout ce retard !
    Ce sabotage de l enseignement est purement politique !Et les responsables ne s y mettent pas sinon qu à crier sur tous les toits que la faute emane des etudiants ou de tels groupes !Pensez vous qu à l université un etudiant soit inconscient qu il lui faut une formation de qualité !Et cela l ANEB(loin de faire son eloge,mais meme si tu n aimes pas le lievre reconnait qu il court vite) l a toujours decrié:politisation du CFVU,manques d enseignants,carence de la formation pour la releve des enseignants,des calendriers utopiques et souvent au frais de le faire subir par les etudiants,l absenteisme des enseignants qui courrant plutot dans les privés,le LMD sans mesures d accopagnement,(je fais grace des conditions de vie,d après le chanteur black so man "ca fait pitié"}

     !
    A tous les decideurs qui preferent fermer les yeux sur ces problemes de l enseignement et envoient leurs enfants à l exterieur:ils auront peut etre leur diplome,leur visa va expiré,ils reviendront ici soit disant prendre la place de leur père et diriger ceux qui y sont rester,se gonfler les poches ,les enfants des pauvres(la majorité) n auront pas accès à l education ni au pain,tout va tourner mal et vous et vos enfants seront engloutis ou mangés par les revoltes !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:02, par Pauline
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    C’est vraiment dommage. Le gouvernement a raison de négliger l’UO car en général ceux qui y fréquentent sont des enfants de pauvre. Sinon, pourquoi s’emmerder à traîner dans des filières pour s’entendre dire "année invalide". C’est sûre que la majorité de leurs enfants sont à l’extérieur juste après le BAC. Eh ! le pays est dur. Dans ce pays, le pauvre a tord d’être pauvre. A nous de lutter afin que ça change sinon, c’est la nation burkinabè qui est en dérive.
    BON COURAGE A TOUS et DIEU NOUS VIENNE EN AIDE. AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 18:55, par tantie
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Un système déréglementé

    A quand les états généraux des universités du Burkina annoncé par le premier ministre ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés