MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

mercredi 8 février 2012 à 01h45min

Le mauvais état du réseau routier du Sourou préoccupe la Coalition 
provinciale contre la vie chère. Pour se faire 
entendre, elle a organisé le 7 février 2012 une marche-meeting pour
 exiger le bitume. Malheureusement, la manifestation a dégénéré avec la 
furie d’une horde de jeunes qui, après avoir « arrosé » la 
mairie de Tougan de pierres, a mis le feu au domicile de la députée Saran
 Séré et au maquis qui jouxte ce domicile. 

La furie a débuté vers 10 heures, presqu’à la fin de la 
manifestation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

De retour du haut- commissariat où une déclaration a été remise au premier responsable de la province, des jeunes ont fait pleuvoir des pierres sur le toit de la mairie de Tougan, avant d’aller mettre le feu au domicile de la députée Saran Séré, situé à un jet de pierre du Centre de lecture publique et d’animation culturelle (CELPAC), lieu du regroupement. Si la maison de la députée a pu être épargnée par le feu grâce à l’intervention de certaines femmes et de sages, les flammes ont ravagé les hangars en paille qui s’y trouvaient. De même, elles se sont propagées et ont consumé le maquis qui jouxte le domicile. Pourtant, le haut-commissaire qui a reçu les manifestants peu avant, leur a demandé d’éviter tout heurt. Selon Dramane Sow, président de la Coalition provinciale contre la vie chère, ce débordement inattendu va à l’encontre des objectifs visés à travers l’organisation de la marche-meeting.

A l’en croire, la manifestation qui se voulait pacifique était à sa fin et consigne avait été donnée aux marcheurs de regagner leurs domiciles. Qu’à cela ne tienne, tout en présentant ses regrets, il affirme que des dispositions seront prises pour identifier les auteurs de ces actes. Les commentaires sur l’incendie du domicile de Saran Séré allaient bon train en début d’après-midi lorsque nous quittions Tougan. Selon certaines indiscrétions, les pyromanes ont été instrumentalisés. Un groupe de femmes que nous avons rencontrées, promettent de châtier les auteurs à la hauteur de leur forfait. Elles disent ne pas comprendre qu’au temps fort de la crise qui a secoué le Burkina avec son corollaire de furie incendiaire, le domicile de la députée n’ait pas été incendié et qu’elle le soit à la suite d’une manifestation de revendication de bitume dont les retombées profiteront à tout le monde.

En attendant, des sages entendent prendre langue avec l’administration pour calmer les esprits. La marche-meeting de Tougan, selon les organisateurs, visait l’exigence du bitume au regard du mauvais état routier de la province. « C’est au regard de plusieurs ?interrogations sans réponse et des souffrances multiples et multiformes dues au mauvais état des routes que la population a décidé de se faire entendre et montrer sa détermination à se battre pour la résolution de cette question. La province du Sourou est traversée par deux routes nationales. En 2005, lors de la campagne présidentielle, le président du Faso nous a promis le bitume. Cette promesse est non tenue. Aussi, nous ne comprenons pas son silence malgré les multiples interpellations de la population sur la question cruciale du désenclavement. De même, nous ne comprenons pas pourquoi le Millenium Challenge Account investi autant de milliards au niveau de la vallée du Sourou, alors que cette vallée est totalement enclavée », s’est indigné Dramane Sow.

Les marcheurs, estimés à 5000 selon les organisateurs, avaient comme slogan commun : « On veut du goudron ! » Sur des pancartes de fortune, on pouvait lire : « Pas de goudron, pas de vote ! » ; « Vendre d’accord, route d’abord ! » ; « La Haute Volta est réveillée et dit non ! » La manifestation a paralysé toute l’activité économique de la ville. Les quelque commerces qui étaient ouverts ont vite baissé leurs grilles avec l’apparition de la fumée. Dans la ville, des pneus ont été brûlés sur les principales routes notamment sur celles de Ouahigouya, Dédougou, Lanfièra et Toma, ainsi que les grandes artères. Certaines voies ont même été barrées, obligeant les véhicules de transport à l’arrêt forcé

Serge COULIBALY ?

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 février 2012 à 06:23, par Beurk
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    C’est arrivé mais pas encore et pour paraphrader le président Lincoln A.,’on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps,mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps’.Que ceux qui veulent bien comprendre le message,le comprennent

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 06:47, par Jean
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Encore des cons. On brule tout pour rien maintenant. Il pense etre des revolutionnaires en brulant les maisons des autorites. Si vous vous plaingez d’une autorite et brulez sa maison c’est que vous n’etes pas mieux que lui.
    A cause d’une route ? Faut pas exagerer. C’est revoltant.
    Le burkinabe est decevant

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 01:34, par thom sank
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Quelles bonnes autorités même ?mon frère si tu ne connais pas les réalités du terrain il ne faut pas te prononcer.les actes vandalismes ne sont pas à encourager mais à un moment de la vie c’est nécessaire.Nous n’avons au sourou que des députés qui ne plaident aucunement au près du gouvernement pour le mieux être de leur population et qui passent leur temps à se pavaner dans leur gros basins lors des cérémonies.De plus,dans l’année combien de fois partent ils en province ?comprenez donc que l’état de la route reste le cadet de leur soucie.l’incendie du hangar de la député est porteur de sens.j’ai fais le secondaire à tougan et je vous assure que depuis la première législature plus rien n’est fais par les députés pour développer la province.que mes frères et esclaves samo prennent exemple sur les mossis en matière de lutte pour le développement.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 08:39, par terra seydou
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    voilà, c’ est enfin arrive et pourtant comme le dit le professeur Laurent Bado, ce n’ est pas encore l’ enfer au sourou, mais une petite fenêtre qui vient de s’ ouvrir.En effet c’ etait previsible , moi je suis du sourou, à chaque fois quand je rentre a Tougan , a partir de koudougou j’ ai l’ impression d’ entrer dans un autre pays ;pourtant il faut pas se meprendre les samos sont un peuple très particulier ,quand il decide ce une fois pour toute ;il en a été ainsi en 1916 sous la colonisation en 1985 sous le CNR où le drapeau voltaique a été hissé a dedougou et aujourdhui encore le peuple san va relever le défit de l’humiliation.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 09:03, par ANIBAARA
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    NO COMMENT !SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINES ET LARMES

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 09:07
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Ils ont raison les chameaux. Ce qu’il leur faut, c’est un soulèvement populaire comme en 1916 (les colons s’en rappellent !) ou une demande de rattachement de la région au Mali, si Ouagadougou estime que la province ne fait pas partie du Burkina-Faso.
    Oui, plutôt la Hte-Volta que ce Burkina-Faso de néocoloniaux corrompus, régionalistes, menteurs-communiquants et clientélistes aux affaires à Ouagadougou.
    Y en a marre de ce régime affairiste mesquin et aux vues étroites en matière de développement ; et qui prend les populations pour des idiots.
    On nous dit que c’est le grenier agricole du pays, mais quel grenier à l’abandon !
    Il suffit de faire un petit tour là-haut pour s’en rendre compte.
    Pour les commerçants, les transporteurs, les paysans, les natifs de la région, ou les voyageurs tout simplement, les déplacements relèvent de l’expédition et de l’exploit.
    On y laisse sa santé, ses affaires ou son véhicule ; et ça devient proprement scandaleux et insupportable.
    Combien de voies goudronnées convergent sur Ziniaré ? Et pour quelles retombées économiques au plan national ?
    A l’échelle du pays, le Sourou particulièrement, et l’ensemble du Mouhoun, forment une des rares régions à être traitée ainsi par l’abandon, bien que potentiellement dotée.
    En retour de ce mépris, les populations finissent par comprendre qu’elles sont en droit de défier et de résister aux bandes de prédateurs qui dirigent le pays et ponctionnent la région sans retour. A la base, ça bouge, il est temps qu’au sommet on se secoue.

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 11:40, par Léocadie
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Je suis contre la violence mais suis tout à fait d’avis avec vous car le développement d’une localité dépend de ses infrastructures routières. Il est grand temps que le favoritisme et le clientélisme cesse.

      Mais je ne crois pas que cela soit du régionalisme car les régions mossi ou gourmantché ne sont pas épargnés et connaissent les même situations.

      Il y a des départements ou villages qui sont coupés du monde pendant la saison des pluies avec les conséquences que cela implique surtout en cas de maladie nécessitant une évacuation. Combien de malades ou de femmes enceintes sont décédés à cause d’une route impraticable qui rend toute évacuation difficile voir impossible ?

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 09:37
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Bonjour

    Après lecture de cet article, je constate que le titre ne reflète pas le contenu. Au finish le domicile du député n’a pas été incendié puisque des sages et des femmes ont intervenu. Une fois de plus,j’invite nos journalistes à travailler à être plus professionnels. Il faut éviter l’evenementiel et le fantaisisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 09:57, par L’indigné
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    J’ai toujours été contre les debordements lors des marches somme toute légitimes même si on ne peut pas toujours les prévoir. Ceci étant, force est de constater que la population prend de plus en plus conscience qu’elle a des droits et elle les réclame. Ceci augure des lendemains meilleurs pour notre pays. Face aux promesses non tenues, l’insolence des caciques du régime, et l’incapacité de celui-ci à nous sortir de l’ornière, c’est le ras-le-bol général. Vive alors l’alternance

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 10:49
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Je comprends leur colère, mais je condamne leurs actes : Ils ont eu deux fils qui ont été présidents de la republique qui n’ont pas pu leur donner ce fameux goudron. Le président Blaise leurs a promis du goudron d’ici 2015. L’échéance n’est pas encore arrivée donc. Qu’ils patientent. Le MCC ne peut pas tout faire à la place du Gouvernement.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février 2012 à 14:57
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Ce n’est pas tres reflechi que de dire chaque fois que le Sourou a eu 2 presidents qui n’ont rien fait pour leur region d’origine. C’est parce qu’ils ont privilégié l’intere national. Que dire des regions qui n’ont jamais eu de presidents et pourtant ont le goudron, ce maccadam est le faitde fils d’autres regions. Ceci dit il y a lieu de condamner les atteintes aux biens mais les ressortissants du Sourou en ont ras-le-bol et leur revendication legitimes. Il n’y a qu’à nous rattacher au Mali si le Faso ne veut pas de nous.

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 20:49, par Bassirou:l’enfant de l’autre
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Nous avons toujours été des honnêtes hommes . Au moment où les deux présidents prenaient le pouvoir les principales villes n’étaient même pas désenclavées n’en parlons d’aller désenclavé une villes secondaires .C’est pour de dire de ne pas faire l’amalgame entre les temps jadis et maintenant .De toutes les façon le sage des burkinabé(Sangoulé A Lamizana) ne disait-il pas "je ne suis d’aucune ville ni de province ,je ne suis qu’un voltaïque".Je veux que tu te rafraichisse la mémoire .
      Aussi le "président de Ziniaré" nous avait promis en 2005 ce goudron pour son quinquennat c’est à dire de 2005 à 2010.Alors parle de ce que tu maitrises.2015,2015 et après !Il ne faut pas qu’il nous pour bête.Nous ne sommes pas ses moutons.Quelqu’un tu as des politiques tordues nous on met en place.Il faut qu’il se rappelle de 1916 face aux colons ce que nos parents et grands parents ont fait.C’est une lutte qui a commencé et ne finira que quant on sera satisfait ou nous nous rattacherons au Mali.Ainsi ces derniers pourront se passer de ces fameux Touareg au nord.
      Je suis un fan de GANDHI ,donc je condamne et combat toute forme de violence avec qu’en même une petite réserve.
      Je profite informé tous natifs de la province du Sourou et dans une moindre mesure celle du Nayala qu’une deuxième marche est prévue pour le 14 Février.Sortons massivement,restons unis, patients et endurants jusqu’au bout de notre souffle .La province du SOUROU ou la mort nous vaincrons.Osons le changement !

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 20:57, par Bassirou:l’enfant de l’autre
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Nous avons toujours été des honnêtes hommes . Au moment où les deux présidents prenaient le pouvoir les principales villes n’étaient même pas désenclavées n’en parlons d’aller désenclavé une villes secondaires .C’est pour de dire de ne pas faire l’amalgame entre les temps jadis et maintenant .De toutes les façon le sage des burkinabé(Sangoulé A Lamizana) ne disait-il pas "je ne suis d’aucune ville ni de province ,je ne suis qu’un voltaïque".Je veux que tu te rafraichisse la mémoire .
      Aussi le "président de Ziniaré" nous avait promis en 2005 ce goudron pour son quinquennat c’est à dire de 2005 à 2010.Alors parle de ce que tu maitrises.2015,2015 et après !Il ne faut pas qu’il nous pour bête.Nous ne sommes pas ses moutons.Quelqu’un tu as des politiques tordues nous on met en place.Il faut qu’il se rappelle de 1916 face aux colons ce que nos parents et grands parents ont fait.C’est une lutte qui a commencé et ne finira que quant on sera satisfait ou nous nous rattacherons au Mali.Ainsi ces derniers pourront se passer de ces fameux Touareg au nord.
      Je suis un fan de GANDHI ,donc je condamne et combat toute forme de violence avec qu’en même une petite réserve.
      Je profite informé tous natifs de la province du Sourou et dans une moindre mesure celle du Nayala qu’une deuxième marche est prévue pour le 14 Février.Sortons massivement,restons unis, patients et endurants jusqu’au bout de notre souffle .La province du SOUROU ou la mort nous vaincrons.Osons le changement !Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 10:59, par Sini
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Ces loubards doivent etre punis avec la derniere energie. J espere qu il y a une police , une gendarmerie et un procureur a Tougan qui devrait avoir commencé leur travil.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 11:22, par bienvenu
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Encore dommage.Est-ce la bonne manière de gérer les problemes au faso.La pauvre Saran député soit-elle serait la seule responsable du mauvais état du reseau routier du sourou ? Est-elle la prémière autorité politique des ressortissants du sourou ? IL convient de rappeler que le president SANGOULE ressortissant du sourou a fait 14 ans au pouvoir.Ensuite SAYE Zerbo qui a succédé à SANGOULE au pouvoir est également ressortissant du sourou.Je vous laisse établir la longue liste des cadres et d’en juger !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 11:40, par yelsida
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    hé burkinabèmen on va ou là ? faites pardon un peu qaund meme ; est-ce brulé comme cà c’est bon ? It is very horrible . I don’t know why my peaceful country has changed

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:03, par lepeuple
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Pauvres gens !!!

    ce n’est pas en incendiant les domiciles des honnetes citoyens que vous aurez un groudon. Le rôle d’un député n’est de construire des routes. votre jalousie noire contre la députée est sans fondement. pourtant cette dame s’investit nuit et jour pour le développement du sourou. honte à ceux qui instrumentalisent les morpions de marcheurs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:10, par judoka
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Bonjour mes chers compatriotes

    Si vous la population de Tougan vous comptez sur cette dame pour vous sauvez,je vous souhaite les meilleurs chances au monde.Si j’ai un conseil amical à vous donnez c’est de vous dire ceci:prenez votre destin en main,marchez et demandez à l’état de désenclaver votre région.
    Saran SEREME n’as pas votre temps et n’ayez pas son temps aussi.
    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:19, par maestro
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    je condanne ces actes de vandalisme, mais il ne faut jamais faire des promesses que l’on ne tiendra pas, même si on est le boss du pays, cela est valable pour tous les politiciens sans un vrais projet de societe ;

    Répondre à ce message

    • Le 8 février 2012 à 14:04, par Adolphe
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Mon frère,la relation fondamentale de toute action est les moyens à fin en politique. la politique repond à une necessite de la vie sociale. Donc agir politiquement est différent d’agir moralement.Pour cela j’estime que les promesses non tenues en politique ne devraient pas etre comptabilisées à la députée.Les actes commis sur la propriété de Madame la député devraitt etre sevèrement punis dans un Etat de droit comme le notre

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:24, par DJELIBA
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    J’avais déjà tiré la sonnette d’alarme dans cette histoire du goudron au NAYALA-SOUROU. Les autorités de l’époque sont restées muettes.
    Comment comprendre que là où on pense investir des milliards dans l’agriculture,il se trouve qu’il ny a pas de bonnes routes d’accès.Incohérence dans l’analyse ou incapcité d’analyse ?
    Les gens du sourou-nayala ont trop tardé à réagir.Un bon slogan"Pas de goudron, pas de vote" comme dans le temps "no contribution, no drink".
    Les gens du SOUROU-NAYALA sont de ce pays aussi et ont droit au développement des infrastructures routières ;POURQUOI ce régime se moque-t-il ainsi de cette région ? Aurait-elle eu le goudron si THOMAS avait survécu puiqu’il en avait fait un pôle de developpement économique..."Pas de goudron, pas de vote". SOUTIENS

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:30, par Boulanger
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    j’impute tout ça à l’ignorance qui regne au Burkina Faso et à l’irresponsabilité des dirigeants à éduquer la nation entière. A bas les égoistes politiciens qui ne pensent qu’à leurs ventres, ils paieront tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:51, par Tang-zug bugum
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Voilà des gens bêtes ou peut être saoulés par le Gnontôrô préparé par sani lô. Vous avez dîné le naam dans ce pays pendant 14 ans et vous n’avez pas onstruit un kilomètre de route bitumée et vous vous levez aujourd’hui pour demander une route bitumée. Qu’est que vous allez en faire ? Sinon pour aller vous coucher sur le goudron après avoir bu le gnontôrô.
    Si vous voulez du goudron, demenagez à Ouaga, yako, ouhigouya, kaya et autres lieux.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février 2012 à 15:11, par Mahmud
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Bjr mes chers compatriotes,je pense que nous les burkinabé nous devons apprendre comment revendiquer nos droits car même si la cause que nous defendons est vraie,notre manière de revendication reste à revoir.Nous comptons sur le soutien de tous pour la reussite de cette experience afin que le pays soit en paix et que tout le monde voit ses revendications acceptées.Merçi.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 12:58, par Alain
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Même les pauvres "chameaux" commencent à bruler le peu qu’ils ont. Ils ont certainement pris une calebasse de dolo de trop pour en arriver là sinon quel lien y a t-il entre revendiquer du goudron et aller bruler le domicile d’un député qui s’échine chaque année pour organiser des tournois de lutte traditionnelle, seule discipline où les samos excellent après avoir pris une bonne dose de dolo.

    Chers samos, ressaisissez-vous pendant qu’il est encore temps sinon le réveil sera douloureux.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février 2012 à 15:49, par Bakus
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Sil vous plait, il faut arreter ce tribalisme. Ce sont des Burkinabés qui ont brulé et non des Samo. Quand les gens brulaient à Ouaga, est ce qu’on parlait de Mossi ou Dagari ou....? Il faut arrêter ça, sinon on va se retrouver comme la cote divoire.
      C’est vraiment stupide de bruler la maison de la député qui n’a rien à avoir avec ce problème. La responsabilité de construire revient au gouvernement et non à l’assemblée nationale. Mais comme chez nous, personne ne connait le plan du gouvernement, sil y en a un bien sur, on ne saura jamais vers ou on sen va. Cela est le resultat d’un manque de transparence et de vision. Personne ne sait ce que le Burkina deviendra dans 10 ou 20 ans, parce qu’on ne sait même pas ce qu’on vise, ni vers où on sen va.Un Burkina emergent, cest vague : ca veut tout dire et ca ne veut rien dire en même temps.
      La seule volonté politique qui existe se resume à maintenir Blaise au pouvoir. Ce pays manque de leadership. Il faut penser autrement les choses et créer une vision commune qui permettra au peuple de se reconnaitre.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:01, par le mendiant
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Webmaster, je suis en hors sujet mais please publie moi.
    Chers internautes, qui peut me donner un pagne de 8 mars. Je ne rentre plus à la maison car ma femme me le revendique bruyamment. Aussi, quel journaliste ou quel forumiste peut me dire comment le monopole a été donné à celui qui fabrique actuellement ces pagnes ? On aurait beaucoup de sources d’approvisionnement dans le pays que les prix seraient plus bas mais hélas, il n’y a qu’un seul grossiste. Même pour les médicaments qui sont des produits sensibles on a plusieurs grossistes mais pourquoi pour les pagnes c’est un seul Burkinabè (agissant pour son propre compte privé) qui a le droit d’avoir un monopole ?Il faut qu’on m’explique que les journaliste posent la question au ministre de la femme et à celui du commerce.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:28
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Si c’est pas qu’il y a des mossis làbas là wooh qu’est ce que "chameau" va faire avec goudron. Quand y a soleil ça chauffe ses sabots là què. "Sanmogo san pa Toèn Ki, par Zarbé y a Pare balè"
    Ah vous aussi ! demandez sable pour lutter ouais !
    Et puis vous brulez maison de "yantoro" ! vous en voulez aux bobos non ? ils vont bi quoi ?
    Vous samos ! mal type ! et coeur mauvais ! Dans jalousie de votre petit soeur seulement ; vous a commencé pour pegdre encore ogganisation de de huite march, paglayiri, gouin soamba de 1975 seulement.
    Il faut t’assois là-bas. Quand on va goudronner route qui va dans ma quartier là fini, je va dire de courir votre œil mince seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:31
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Si c’est pas qu’il y a des mossis làbas là wooh qu’est ce que "chameau" va faire avec goudron. Quand y a soleil ça chauffe ses sabots là què. "Sanmogo san pa Toèn Ki, par Zarbé y a Pare balè"
    Ah vous aussi ! demandez sable pour lutter ouais !
    Et puis vous brulez maison de "yantoro" ! vous en voulez aux bobos non ? ils vont bi quoi ?
    Vous samos ! mal type ! et coeur mauvais ! Dans jalousie de votre petit soeur seulement ; vous a commencé pour pegdre encore ogganisation de de huite march, paglayiri, gouin soamba de 1975 seulement.
    Il faut t’assois là-bas. Quand on va goudronner route qui va dans ma quartier là fini, je va dire de courir votre œil mince seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:41
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Je ne comprends pas les samos ; lorsqu’on decide de bruler, allez-y chez des hommes, vous choisisez chez une femme. vous n’avez pas honte, oooh mes esclaves.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:49, par dany
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Je regrette ce débordement. Seul le Burkina est capable de ce paradoxe. Toute la boucle du mouhoun c’est elle qui est le grenier du Faso, c’est qui fait bu Burkina 1er producteur du coton africain, mais il n’y a pas route pour sortir la production. Nous en avions assez. il fallait que sa arrive un jour. Il n’y a pas à ce caché dèrrière un semblant de "restons unis"Non l’unité c’est dans les actions. On ne peut pas être contributeur à plus de 60% et être mal renumerer ; Blaise nous a montré qu’il faut se battre pour son village d’abord ensuite le pays. Prenez le ratio. Ziniaré à quoi pour être chef lieu de région à 35km de Ouuaga. Dans un rayon de 100km vous avions sept chef lieu de région, et curieusement en pays mossi. Historiquement, ce Dedougou Tougan et Ouahigouya ont raportés à ce pays, uaga Lomé ne l’a pas encore fait. Le pays SAN en a besoin et pour le Burkina c’est justifié aussi ; Cet la plus grande zone de production alimentaire et cotonnière. Observez bien malgré les mauvaises pluies,pour tous le Burkina, c’est la boucle qui ne sera pas assisté en céréale d’aide social. On nous fait comprendre que c’est le même pays."Ni an lara, An sara"

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 13:53, par Durcisseur
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Je soutient cette charmante dame qui fait notre fierté grâce à son engagement à son énergie, mais ça malheureusement ça attire la jalousie des gens incapables et inactifs !!!
    Tient bon Saran, continue ton chemin et que Dieu protège toi et ta famille !


    Un citoyen responsable qui t’apprécie !!!

    Répondre à ce message

    • Le 14 février 2012 à 19:04, par Bassirou:l’enfant de l’autre
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      M.le durcisseur,je ne sais pas si c’est le "malozamè" de Saran qui te rend aussi chocho derrière elle ou c’est son charme.Il est toujours temps pour toi de te ressaisir,Saran n’est pas éternelle ni le CDP .Sache qu’on n’est pas contre ton nourrisseur,on n’est contre sa politique d’Autriche.On ne peut pas la permettre de s’absenter constamment à l’assemblée et pire qu’un autre député soulève le problème de notre goudron au niveau de l’hémicycle.C’est révoltant ça !Elle n’a qu’à arrêter de se sucrer sur nos dos et ne rien faire.
      Aussi le fameux projet du marigot qu’on appelle Kassan ko^,M. Yonli était venu en son temps gratté l’intérieur et partir.Vous saviez combien ça couté ? plus de 65000000.Mais quand vous partiez voir rien qui ressemble à un barrage au contraire l’état du marigot s’est détérioré et les gens sont entrain de confectionnés des briques en son sein.Si elle lutait pour notre bien être elle allait chercher à savoir où est parti cette somme.Mais hélas ce n’est pas le cas.Je me demande si elle n’est pas de connivence avec ces gens là.
      Alors arrêter de vous affaisser.Si toute fois tu arrives à raisonner,ne craint rien si elle refuge de te nourrir ;c’est pour te dire que je te prendras en charge inchallah.
      En toute sincérité je te trouve irresponsable et plus encore si toute fois tu ne changes pas après cette lecture.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 14:35
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    j’ai horreur des expressions telles que vous avez eu deux présidents qui ont fait 14 ans de règne et qui n’ont rien fait pour leur région.
    On ne devient pas un président pour développer sa région, je pense qu’il faut plutôt louer l’intégrité de ses personnes qui ont servi honnêtement le pays et qui sont payé en monnaie de singe.
    Je propose que le gouvernement regarde de près cette situation et voir sur nos propres ressources sans attendre l’extérieur pour trouver des solutions aux problèmes des infrastructures routières dans la boucle du mouhoun ça y va de la survie de notre pays.
    konaté Abdoulaye

    Répondre à ce message

    • Le 8 février 2012 à 15:55
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      Très bonne analyse Monsieur KONATE. Il ya des interventions racistes. Quand c’est dans leur village on ne soutient pas le pouvoir. Quant c’est ailleurs on parle comme s’il ya deux Burkina. Les présidents n’ont pas volé car ce n’est pas tous les peuples qui ont appris à voler !!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 06:39, par MO
      En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

      ET pourtant,
      On ne peut parler du Sourou sans parler de ses anciens présidents, qui, peut être au prix de l’intégrité n’ont pas assez investi dans la province. En 16 ans de gouvernances cumulés le seul investissement de taille a été l’électrification de la ville de Tougan.
      Il se peut aussi qu’ils aient été découragé par certaines personnes qui pour des intérêts égoistes n’ont pas voulurent s’associer au développement de province, voilà probablemùent pourquoi ils ont fait naître le fameux dicton, " le SAMO est ingrat".
      sans entrer dans des accusations dont je peut apporter la preuve, je croit que certains samos, que ce soit par ignorance, par cupidité...veulent prouver la véracité du dicton sus cité, en songeant incendier la demeure d’une des dignes filles du Sourou, qu’est Mme la Député l’une des personnalités qui défend plus par ses plaidoyers à l’AN et à tous les niveaux, le besoin pressant de routes bitumées pour désenclaver la province du Sourou, donc la région de la Boucle du Mouhoun.

      Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 14:48, par le bon citoyen
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Héee, mes frères SAMO, vous ne changerez jamais.
    Ne vous en faites pas, je vous promets une place spécialement aménagé pour la lutte. Comme cela, vous n’allez plus avoir le temps de réfléchir.
    Je suis contre la violence, mais quand des dirigeants sont inconscients de leur rôle, voilà ce que ça donne comme résultat.
    A ma connaissance cette député n’a jamais posé une question au gouvernement concernant le bitumage de cette voie alors qu’elle est censée représenter et défendre les intérêts de ceux qui l’on voté. Donc il y a trahison. Elle profite de la voix de cette population pour se faire riche et c’est tout.

    Comme l’a dit quelqu’un, la bretelle Nagréogo-Ziniaré a été goudronnée pour plus de 17 milliards avec le budget de l’état alors que Ziniaré est déjà desservi par la route de Kaya.
    Ziniaré compte combien de population et est à quel niveau de sa contribution à l’économie nationale par rapport à Tougan ou Djibo ? Pour avoir droit à des goudrons qui leur permettent d’aller aux champs et d’autres villes dont la population contribue plus au développement n’en ont pas.
    Population de Djibo, dormez seulement.
    Vous comprendrez, que pour rester au pouvoir aussi longtemps, on prend l’argent du contribuable pour investir dans les futilités au détriment même de l’économie du pays ?

    Je suis sur qu’un tout ce qui ont fait cela répondront devant le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 15:54, par le riche
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Blaise vaut mieux il a tracé et est entrain de tracer encore quelques goudrons dans votre région (la boucle de Mouhoun). Cette région a eut 2 présidents de la république (Lamizana et Saye) par le passé, qu’ont ils fait pour la région. Arrêter d’angoisser mon président Blaise car il a plein de chantier à terminer pour le bonheur de tous les Burkinabè.
    Vous voulez du développement et vous bruler des mairies et autres bâtiment. Quel paradoxe !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 15:55, par DERME SALAM
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Encore une violence qui ne pourrait s’expliquer et qui montre encore une fois de plus le manque de citoyenneté de la part d’une partie de notre jeunesse. Elle qui réclame plus de démocratie,plus de participation à la construction de la nation et qui dans le même temps pose des actes de vandalisme.
    J’interpelle ici les pouvoirs publics pour que cesse cette forme d’impunité. Les auteurs, qu’ils aient été manipulés, dans ce contexte de précampagne, ou quels que soient leurs mandataires doivent être identifiés et punis conformément aux lois de la République.
    De plus, les organisateurs, doivent être tenus pour responsables afin que cesse cette forme d’anarchie qui s’installe progressivement comme moyen d’expression.
    Comment une revendication d’un bitume peut-elle se muer en casse du domicile d’une élu comme si c’est elle dans ses prérogatives et par baguette magique qui disposait des moyens de sa réalisation ?
    De plus, cette manifestation intervient à peine quelque temps que le Président du FASO ait lancé les travaux du MCA dans la région ; lesquels travaux prenant en compte la réalisation dudit bitume. Allez y comprendre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2012 à 23:49, par Alliendé
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Chers internautes, je ne suis pas Samo. Je suis simplement contre qu’on parle de 14 ans de règne de Lamizana. Il faut respecter la mémoire de chez patriarche de la Nation Burkinabè... s’il vous plait !!! Un peu d’éducation quand même !!!!
    LLe Président Lamizana n’a jamais règné pendant 14 ans. C’est plutôt Gérarg Kango et Jo Ouéder qui ont règné toute cette période. Lisez le mémoire de Lamizana qui a eu la sagesse de nous laisser des écrits sur l’histoire politique de notre pays. Oui, Gérard Kango a aussi publié quelque chose ; mais après la mort de tous ses paires. Là il n’y a plus personne pour témoigner contre.

    Enfin, je voulais dire à Mr Dermé que le goudron financé par le MCC n’a rien avoir avec celui revendiqué par les manifestants. Un goudron Ouahigouya-Tougan-Dédougou-Bobo a un intérêt incalculable pour notre pays au point qu’on n’aura plus besoin de parler de SCCAD. Mais comme la SCCAD permet de rassembler des Guiro et que les SCCADistes s’adressent à des moutons...

    Webmaster pardon ne me lâche pas !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 05:53, par LE MARABOUT
    En réponse à : le MARABOUT

    je me rejouis du faite que les samos quittent leur hibernation pour revenir dans la vie reelle.suis tout a fait d’accaord avec le mouvement ,mais je pense que la sensibilisation devrait commencer d’abords par le refus du riz gras dont beaucoup d’entre eux sont friends a l’approche de chaque election. En d’autres termes sensibiliser la majorite( betail electoral) sur le refus de se vendre pour riz gras,tee-shirts ou casquettes,mais se faire acheter au prix du goudron. J’adore votre slogan "pas de goudron,pas de vote" mais je reste sceptique quant a sa mise en pratique tellement je les connais. Toutes facons les elections couplees c’est pour bientot et j’attends de voir qui du Riz gras ou du Goudron l’emportera sur l’autre.COURAGE A Monsieur SOW, wait and see.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 05:58, par l’AS
      En réponse à : le MARABOUT

      De grâce, que les personnes qui ne travaillent pas pour leur pays, laissent le peux de travailleurs le faire.
      Au lieu de tenter de la dénigrer, qu’avez vous fait, vous pour votre province. RIEN DU TOUT A PART PARLER SANS ACTIONS. Soyez honnêtes et dites lequel des enfants du sourou à tant parlé de la nécessité de bitumer les voies permettant d’y accéder ? N’emmerdez pas les gens , Combien de vos politiciens investissent autant qu’elle tout en étant un modèle de leadership politique et sociale pour les jeunes de la province du Sourou voir même du Burkina ?

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 20:13, par pang ya wendé
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Bonjour à tous, pour ma part bien qu’il y’ait eu des débordements dans cette marche, elle est légitime dans la mesure où, au Burkina Faso pour se faire entendre il faut revendiquer.Heureux de voir que mes esclaves soient sortis de leur mutisme car personne ne leur ôtera les chaînes qui les lies. Je salue par ailleurs le patriotisme des deux présidents issus de cette zone, au moins ils peuvent s’enorgueillir d’avoir penser au peuple et nom à une ethnie ou région particulière. J’ai mal pour mon Pays, parce que quoi qu’on dise la gestion qui en est faite est loin d’être équitable pour tous les Burkinabé. Espérons que le signal lancé depuis février 2011 a été entendu par nos gouvernants et future locataire de Kosyam, parce que le Burkina ne pourra plus être gérer comme un bien familial ou par un clan au détriment du peuple Burkinabé au delà de 2015.Le feu est certes éteint, mais la cendre couve toujours, évitons de réveiller les mauvais démons.
    Puisse Dieu nous aider à consolider cette paix qui nous animes car on ne connaîtra sa valeur que lors ce que on l’aura perdue.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2012 à 20:23, par le politicos
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Je suis un ressortissant du Sourou. Je m’en vais faire les observations suivantes :
    - rien ne peut justifier la violence d’où quelle vienne et quelque soit la personne contre laquelle elle est engagée.
    - la promesse de bitumage d’une des routes nationales tranversant Tougan au cours du quinquénat 2005-2010 a été faite en 2005 pendant le meeting de campagne du candidat Blaise COMPAORE au Stade Sangoulé LAMIZANA de Tougan.
    Maintenant à tous ceux qui estime que ce n’est pas à Blaise que le Sourou doit réclamer du goudron parce que ses deux fils Présidents n’auraient rien fait pour cette province je leur pose la question suivante : "tout investissement doit-il être proscrit à Ziniaré le jour où le Président du Faso ne serait plus de cette province" ?
    Si c’est le fils d’une région qui doit assurer le développement de cette région alors que dès aujourd’hui on modifie la constitution et que l’on instaure une présidence tournante de deux mandats de 5 ans pour chaque région afin que le Président se conscre pendant ses mandats du développement de sa seule région. Un point c’est tout. Ok !
    S’il vous plaît élevons le niveau des débats.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 05:45, par l’Elève de la sagesse
    En réponse à : MARCHE-MEETING A TOUGAN
 : Le domicile de la députée Saran Séré incendié

    Oui, l’aménagement du territoire concerné l’ensemble des régions du Burkina Faso,
    Oui, les pôles de production agricoles du Burkina doivent être développés,
    Oui, la Province du Sourou doit être desservie par au moins une voie bitumée,
    Oui, Le président du Faso en à fait une promesse électorale en 2005,
    Oui Blaise se doit d’honorer ses promesses de campagnes.
    Mais :
    NON, aux voyous de la société qui corrompent quelques jeunes pour foutre la merde dans notre cher province à cause de leurs propre médiocrité,
    NON, au découragement des enfants dignes de la province à l’instar de Mme la Député,
    NON, à l’instrumentalisation de la jeunesse du Sourou,
    NON, à la promotion de la médiocrité dans la province du Sourou, par ces personnes qui n’encouragent pas les bâtisseurs et bâtisseuses comme Mme la Député SARAN,
    NON aux diffamateurs, aux infâmes qui ne savent ni construire, mais qui veulent que l’honorable Député SEREME, soit médiocre comme eux ils l’on été et le sont toujours pour le grand dam du Sourou
    DU COURAGE ET PERSÉVÉRANCE MME LA DÉPUTÉ POUR LE SOUROU, vous que l’on a toujours entendu depuis votre élection revendiquer une voie bitumée pour notre province.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés