Fait de chez nous : Elle voulait ressembler à sa camarade

mardi 7 février 2012 à 01h08min

Wassa est désormais quatrième épouse de son marabout. Elle qui voulait être l’unique épouse de son copain, est mariée à un marabout qui a l’âge de son père. Elève sage-femme d’Etat, Wassa a eu la folle envie de ressembler à sa camarade d’école. Mariée à un jeune médecin, ladite camarade de Wassa lui a donné l’envie d’être épouse. Dès lors, Wassa s’est mise à faire le tour des marabouts de la cité. Pour avoir gain de cause et le plus rapidement possible, elle est allée se confier à un des marabouts les plus renommés de la cité de Sya. « Grand marabout, priez pour moi. Je veux que d’ici la fin de l’année en cours, je sois épouse comme ma camarade ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« C’est Dieu qui est fort ma fille. Avec sa volonté, tu seras épouse d’ici peu. Inchalla ! ». Ces propos du marabout ont soulagé Wassa qui, avant de quitter les lieux, lui a remis un billet de 10 000 FCFA. Un geste bien apprécié par le marabout qui n’a cependant pas accepté de prendre les sous. Malgré le fait que la jeune fille ait insisté, le marabout n’a pas accepté de prendre un rond avec Wassa. Deux jours après, Wassa est retournée voir son marabout qui lui a remis une bouteille de « nassi dji » (une eau purifiée par le marabout). Ce dernier lui donne des consignes pour ce qui est de l’usage du produit. Au bout d’une semaine, le délai recommandé pour l’usage du produit est arrivé. Wassa repart à nouveau voir son marabout. Ce jour, le langage tenu par le marabout était différent de celui des autres jours. Wassa qui n’était plus « libre », a accepté les avances faites par son marabout.

Le même jour, il lui remet un autre produit. A peine Wassa a-t-elle fini d’utiliser ce second flacon qu’elle ne jurait que par le nom de son marabout. L’homme pour qui elle était allée voir son marabout, ne représentait rien pour elle. C’est ainsi qu’elle a épousé un homme qui a l’âge de son papa. Ses études de sage-femme d’Etat ont pris fin avec le mariage. A l’heure où nous tracions ces lignes, Wassa venait d’accoucher de son premier gosse avec le marabout en question. Ce dernier aurait même clandestinement officialisé son union avec les quatre femmes dans un arrondissement de la commune. En voulant ressembler à sa camarade de classe, Wassa est devenue par la force des choses, la femme d’un homme qui n’est pas de sa génération. Une histoire qui confirme l’idée selon laquelle, « comparaison n’est pas raison ».

Souro DAO /daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés