Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

LA VERTU DES PLANTES : ACACIA NILOTICA, Pegnenga en mooré, Bagaba yiri chez les dioulas, Nèb- nèb en français

Accueil > Actualités > Environnement • • mercredi 1er février 2012 à 01h14min

C’est un arbre au tronc unique résistant aux termites, dont la hauteur varie entre 15 et 25 m. Le Pegnenga est réparti dans les zones sèches d’Afrique tropicale et d’Asie occidentale, il préfère les sols profonds sableux-limoneux, argileux, et latéritiques. Les fleurs sont des boules jaunes d’or vif. Quant aux fruits, ce sont des gousses comportant des graines grises. La production fruitière est d’environ 8O kg par an et par arbre. C’est une espèce sahélo-soudanienne. On la rencontre en Afrique occidentale, en Arabie et en Inde en peuplement pur, grégaire ou en plantation.

Elle s’adapte aux sols sableux-limoneux drainés, les latérites, les jachères. Au Burkina Faso, l’espèce est présente presque dans toutes les régions sauf dans la vallée du Sourou et la Comoé. Bagaba-yiri a une gomme qui est utilisée dans les friandises et dans la fabrication des bonbons. Ses racines aident dans le traitement de la carie dentaire, les inflammations diverses. Les feuilles soignent la diarrhée et la dysenterie. Les feuilles de l’espèce sont utilisées pour activer le feu. En plus du bois d’œuvre, l’écorce et les fruits verts sont exploités pour leur richesse en tanin. La gomme est une fixation de colorant dans la teinture. Aussi, en agro-sylvo-pastoral, l’espèce est très appréciée par les animaux pour ses gousses et ses feuilles.

Elle est également utilisée comme haie vive, brise-vent. Au regard de son importance, il y a une installation d’essai de l’espèce à Gonsé, à Kaya et à Dori. Après une étude des experts du Centre national des semences forestières, il ressort que les semences sont récalcitrantes. De ce fait, le prétraitement à l’acide sulfurique permet de lever la dormance. En tous les cas, les études n’ont pas encore permis de cerner totalement la plante. Une nécessité de poursuite des activités de recherche s’avère donc indispensable dans la biologie et la phénologie.

Antoine AKOANDAMBOU (akoantoine@yahoo.fr) en collaboration avec le CNSF (cnsf@fasonet.bf)

Sidwaya

Messages

  • Et si a la gauche de votre page vous constituez la section " les plantes et votre sante" ! Juste une suggestion. Avoir une encyclopedie des plantes sur Faso.Net, je serai tres tres ravie.
    Qu’on vote ! M’ preute ( Premier vote).

  • Il aurait fallu montrer une photo de l’arbre.

  • L’orthographe PEG-NENGA me semble plus acceptable. le "gn" comment igname ne convient pas (je suis analphabète en mooré). Les fruits murs non desséchés du peg-nenga contiennent de la colle liquide. Quant à la production de la gomme arabique je l’apprends avec cet article. je pensais que c’est le gon-miiga ou le gon-pelga qui en produisaient.

  • Il aurait fallu qu’il y ait une concordence entre l’image et l’article. Néanmoins, j’approuve également l’idée d’une rubrique réservée aux vertus des plantes qui existent chez nous au Faso.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Environnement : Renforcer les capacités du Burkina pour lutter contre les effets néfastes de changements climatiques
Journées commerciales des produits bio-équitables de la Plateforme Nationale du Commerce Équitable du Burkina Faso (PNCE-B)
Développement durable du Burkina : De nouvelles orientations pour réussir la transition vers l’économie verte
Programme d’investissement forestier : Une formation pour mieux s’approprier les projets
Hygiène, eau et assainissement : La radio Boayaaba de Diapaga sensibilise les populations
Accès à l’hygiène et à l’assainissement : Un nouveau projet pour accompagner les populations de trois régions
Journée mondiale de l’environnement 2018 : Sous le signe de la lutte contre les déchets plastiques
Agriculture Contractuelle : La Coopération Allemande (GIZ) outille les acteurs des filières agricoles
Campagne nationale d’empoissonnement : Le barrage de Samendeni reçoit les premiers alevins
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le schéma directeur informatique validé
Barrage de Samendeni : Des acteurs échangent sur l’opérationnalisation du Périmètre halieutique d’intérêt économique
Fonds d’intervention pour l’environnement : Un atelier pour évaluer l’état de mise en œuvre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés