VU ET ENTENDU A L’AUDIENCE : 12 et 18 mois fermes pour un taureau volé

mardi 31 janvier 2012 à 00h54min

Ouéléni Diallo est allé chez Baouaya Sawadogoà minuit, demander une pièce de 100FCFA pour s’acheter de la cigarette. Surpris par cette visite tardive, ce dernier lui trouva 25F. Trente minutes plus tard, il constate la disparition d’un de ses deux taureaux. Alertés, les voisins mènent, une heure durant, une vaine recherche.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Vers 4 heures du matin, il se rend au domicile de Ouéléni Diallo et informe le père de ce dernier de la perte de l’animal, après la curieuse visite de son fils. Interrogé par le père, il soutiendra que les voleurs ne sont autres que Yaya Diandé et Boureima Diallo. Il soutient en effet, avoir laissé ces derniers devant la cour de la victime, la nuit. Il promet alors de les rechercher pour récupérer la bête, si elle n’a pas été vendue. Le temps passe. Baouaya Sawadogo n’a toujours pas retrouvé son animal et l’affaire est portée devant le tribunal. Là, les trois prévenus se lancent dans des propos contradictoires et incohérents. Les débats durent plus d’une heure, mais la lumière a fini par jaillir.

Ouéléni Diallo est relaxé au bénéfice du doute. Cependant, Diallo Boureima, déjà condamné pour des faits similaires et Yaya Diandé ont été respectivement condamnés à 18 et 12 mois fermes. Ils devront en plus,payer solidairement, la somme de 350 ?000F de dommages et intérêts.


Il vole pour faire plaisir à sa femme

Diandé Saïdou est poursuivi par le ministère public pour les faits de vol d’un mouton au préjudice de Sana Ousmane. Cultivateur à Doro, il s’est introduit dans l’enclos de la victime et y a soustrait un bélier. Trahi par les traces de sa bicyclette qui ont conduit le propriétaire à son domicile, il sera appréhendé au marché de Barsalogho, alors qu’il essayait de vendre la bête. Devant le tribunal, il avoue, sans détour. Il soutient avoir volé pour satisfaire sa femme qui exigeait de lui des pagnes pour la fête de la Tabaski. Pour le parquet, Saïdou Diandé est un délinquant primaire, d’où la peine de 12 mois assortis de sursis, requise et obtenue à son encontre. « Tu risques la prison si tu tient à offrir à ta femme ce que tu ne peux pas avoir », a conseillé le parquet qui a trouvé curieux que la femme qu’il aime tant ne soit pas à ses côtés à l’audience

Augustin irwaya OUEDRAOGO : AIB/Sanmatenga

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés