Sortie de promotion à l’ENP : 1305 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

vendredi 27 janvier 2012 à 01h42min

La cérémonie officielle de sortie des promotions 2008-2011 et 2009-2011 de l’Ecole nationale de la police (ENP) a eu lieu le 26 janvier 2012 à Ouagadougou. Au total, 1305 élèves ont été déclarés dignes de recevoir leurs épaulettes et de servir dans les rangs des forces de l’ordre et de sécurité burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Une nouvelle vie a commencé pour des ex-pensionnaires de l’Ecole nationale de police. Ils sont 1305 élèves-stagiaires, sur un effectif de départ de 1315, à avoir passé, avec brio, les différentes étapes de la formation. Dans leurs rangs, 894 agents relèvent de la police nationale, 301 de la garde de sécurité pénitentiaire et 110 de la police municipale. Conformément à la tradition, une cérémonie officielle de sortie a été organisée à leur intention, le 26 janvier 2012 à Ouagadougou. A cette occasion, les promotions 2008-2011 et 2009-2011 ont choisi pour nom de baptême « intégrité et loyauté ».

Pour le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, ce sont des principes cardinaux que toute organisation qui aspire à contribuer au développement du pays doit porter. Et le parrain des promotions sortantes, le directeur de cabinet de la Présidence du Faso, Assimi Kouanda, d’inviter ses filleuls à demeurer attachés aux valeurs républicaines en travaillant au renforcement de la confiance avec les populations.

Les ambassadeurs de la nouvelle vision de la police

De même, il leur a demandé de se départir des comportements qui ont parfois terni l’image des forces de l’ordre et de sécurité : « N’utilisez pas vos uniformes pour satisfaire vos ambitions personnelles ».
Et le délégué des élèves, Justin B. Séni, de répondre que ses compagnons d’arme et lui s’engagent à servir loyalement et avec honneur, le Burkina Faso tout, au long de leur carrière respective. Il a indiqué que leurs comportements vont être empreints de patriotisme, de probité, d’altruisme et d’efficacité. A l’entendre, ils ont été bien formés et disposent des aptitudes physiques, intellectuelles et morales pour accomplir efficacement les missions qui vont leur être assignées. Leur secret, c’est d’adapter la pratique professionnelle aux connaissances acquises à l’Ecole nationale de police, a révélé M. Séni.

D’ailleurs, le directeur de l’ENP, le commissaire principal, Roger Ouédraogo, a fait savoir qu’il leur appartient de mettre en œuvre la nouvelle vision des forces de sécurité intérieure, en agissant conformément à la légalité et au respect des procédures de justice. M. Ouédraogo a signalé que l’école s’est déjà inscrite dans cette dynamique, en révisant les programmes qui sont dispensés aux élèves-policiers. En la matière, il a avancé que le centre a bénéficié du soutien de la coopération française, des autres écoles de formation professionnelle et surtout, de l’Université de Koudougou qui a formé les enseignants de l’ENP. S’il a reconnu que l’Etat a réalisé des investissements dans tous les domaines de la vie de l’école et a souhaité qu’il intervienne davantage pour renforcer les capacités de son organisme.

Ainsi, il a sollicité du gouvernement la construction d’un amphithéâtre, d’un centre de langues, d’un plateau omnisport et d’un lieu de culte pour les pensionnaires de l’internat. En sus, il a souhaité que les autorités achèvent les travaux de construction de l’école nationale supérieure de police, une structure à vocation internationale.

Les doléances seront examinées

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Jérôme Bougouma, a rassuré que l’ensemble de ces préoccupations seront examinées, en soulignant que son département est déterminé à accompagner l’ENP pour offrir des formations de qualité. Séance tenante, le ministre a engagé le directeur de l’établissement et ses collaborateurs à prendre attache avec les départements techniques du ministère pour entamer des réflexions en vue de parvenir à des résultats probants. M. Bougouma a appuyé cette démarche par le fait que la crise que le Burkina Faso a connue l’année dernière a mis à nu des insuffisances dans les interventions des agents de sécurité. A l’en croire, il va s’agir de mettre l’accent sur des domaines comme le maintien de l’ordre et la protection des droits humains.

De fait, il a signifié qu’il est important de forger des profils professionnels à même de concilier les impératifs de l’ordre public et les exigences de la protection des libertés individuelles et collectives. Et le directeur général de la police, Paul Sondo, de noter que des policiers ont déjà effectué un stage de perfectionnement axé sur les techniques de maintien de l’ordre à la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), trois mois durant. Selon lui, les éléments de la promotion « intégrité et loyauté » connaissent leurs différents postes d’affectation.

Adama BAYALA (badama1021@yahoo.fr) et Abdel-aziz NABALOUM


Composition de la promotion « intégrité et loyauté »

*Police nationale(894)

- 32 commissaires

- 99 officiers

- 763 assistants

*Garde de sécurité pénitentiaire(301)

- 5 inspecteurs

- 15 contrôleurs

- 281 assistants

*Police municipale(110)

- 2 officiers

- 16 sous-officiers

- 92 agents

Les agents de la police municipale ont été formés à servir dans les communes de Fada N’gourma, Gorom-Gorom, Kantchari, Kombissiri, Kongoussi, Ouahigouya et Ouagadougou.

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2012 à 16:21, par Filsdepaysan
    En réponse à : Sortie de promotion à l’ENP : 1305 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

    Hier j’ai été surpris de constater deux (02) élèments qui de la nouvelle promotion qui circulaient comme des DIEUX sur l’avenue Charles De Gaul. Un était saoul et l’autre avait un peu bu. Ils brulaient les feux tricolores devant les usagers de la voie publique dépuis le rond point de la Radio juqu’à la pédiatrie Charles De Gaule et pire, dans leurs tenues (costumes) de sortie.
    QUELLE PROMOTION et quelle manière de dire à nous civils:on s’en fout !
    Monsieur le PM, assurez vous que les élèments à former méritent leurs diplômes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés