MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

lundi 23 janvier 2012 à 23h36min

Le Burkina Faso dispose désormais de la médecine nucléaire. Le matériel et le staff sont localisés à l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Ils sont rares dans la sous-région, les pays qui disposent de cette médecine qui permet de localiser avec précision et concision le mal afin de le neutraliser. Désormais, les Burkinabè ne seront plus évacués vers d’autres hôpitaux du monde parce qu’on n’arrive pas à déterminer le mal dont ils souffrent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’hôpital Yalgado Ouédraogo dispose désormais de la médecine nucléaire. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est une médecine de la précision et de la concision, permettant de localiser une pathologie, aussi invisible soit-elle, afin de la neutraliser avec le ou les produits qui conviennent. C’est donc une médecine qui réussit à localiser un mal que la radio ou le scanner n’ont pas pu détecter. Cette médecine, le Burkina l’a acquise grâce à l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique). Selon Pr Théophile Lincoln Tapsoba, spécialiste de la médecine nucléaire et dont la détermination a permis au pays d’obtenir ce précieux sésame, cette technologie ne comporte aucun danger pour la santé humaine bien que l’on parle du nucléaire qui pourrait effrayer, à plus d’un titre.

C’est, précise-t-il, un nucléaire pacifique et les dispositifs nécessaires sont pris, au demeurant, pour prévenir d’éventuels risques. Comme pour joindre l’utile à l’agréable, quatre médecins Burkinabè sont formés en médecine nucléaire dans de grandes universités du monde pour offrir des soins de qualité aux patients. Des techniciens sont aussi formés pour la maintenance du matériel afin d’éviter des pannes. Pr Tapsoba affirme qu’il envisage d’ouvrir une filière de la médecine nucléaire à l’Université de Ouagadougou dans le but d’assurer la relève. Bref, les petits plats sont mis dans les grands pour faire du Burkina un pôle d’attraction en matière de qualité des soins médicinaux. Le prix des prestations varie entre 40 000 et 50 000 f cfa.

Un prix qui peut paraître faramineux, soutient Robert Sangaré, DG de l’hôpital Yalgado. Mais à la différence d’autres méthodes de diagnostic qui, au bout du compte, font dépenser beaucoup aux patients, la médecine nucléaire permet d’enrayer le mal en limitant les multiples dépenses. Nous reviendrons plus en détails sur cette médecine dans le prochain numéro de Votre Santé.

Boulkindi COULDIATI

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 janvier 2012 à 03:45, par Le Burkinabe de Hollywood
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    Avec ca d’autres trouvent que le Faso ne progresse pas. maintenant on attends les fonctionnaires qui vont certainement se plaindre que le cout est eleve. ils veulent tout gratuit bien sur. ils vont organiser des meetings ala bourse du travail et marche et casse tout. pourquoi pas casse meme cet investissement. dommage vraiment. merci aux autorites.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2012 à 08:26, par Éclaireur
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    Bonjour . En tant que professionnel de la Santé je voudrais nuancer quelques affirmations. La Medecine nucléaire est bien un grand mot. Nous disposons de la scintigraphie qui est une espèce d’appareil de radiologie qui aide au diagnostic. Cette technologie est deja disponible au Ghana . Pour le moment ça n’est pas une Medecine qui traite directement la maladie comme certains le pensent. Elle vient en complément de ce qui existe déjà : radio simple, scanner, échographie. Elle ne remplace ni l’échographie ni le scanner ni même la radio simple. Elle a des indications très précises dans certaines situations. Donc nous ne disposons qu’ un petit bout de la médecine nucléaire pour aider à diagnostiquer les maladies et quine soigne pas par elle même.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2012 à 09:33, par Yiki
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    C’est bien d’avoir des images, cependant il faut savoir les interpréter.
    Les spécialistes, ils ne foisonnent pas. Et c’est tout à fait normal quand on sait que les bourses de spécialisation dorment dans les tiroirs.
    Vous ne pouvez pas savoir combien de médecins sont empêchés chaque année d’aller poursuivre des études de spécialisation.
    On préfère cultiver la médiocrité car elle fait l’affaire d’une certaine élite.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2012 à 11:05
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    Merci pour cette information. J’ai effectivement suivi sur la TNB aussi l’ouverture de ce service de médecine nucléaire. C’est à saluer. Le Burkina Faso progresse.

    Seulement j’ai des inquiétudes. Pour le peu de connaissance que j’ai en la matière, l’utilisation des sources radioactives a toujours des conséquences négatives même dans le domaine de la médecine. On peut le vérifier sur le Net. des accidents sont survenus dans l’utilisation de ces techniques de traitement et de diagnostic. Peut-on nou rassurer sur les mesures prises pour éviter de tels accidents qui peuvent affecter les patients et leurs familles et même le public ? En Europe, il ya des structures de réglementation et de contrôle de ces pratiques (ex de l’ASN en France). A-t-on une structure au Burkina à mesure de certifier cette pratique et de rassurer quant à la sûreté des installations et à la protection des personnes ?

    S’il ya une telle structure, pourquoi ne l’avions-nous pas vu se prononcer à la télé ? J’aimerais bien que ce soit une structure indépendante qui nous atteste de la conformité de cette pratique et non pas l’hôpital lui-même. J’invite les responsables de l’hôpital, les autorités le ministre de la santé, et l’Assemblée Nationale en particulier (puisqu’elle a contribué à la mise en route de ce service en lançant le débat) de nous rassurer par tous les moyens. S’il n’ya pas de structure de contrôle, il faut le créer comme partout parce qu’il n’ya pas que ce domaine. Il ya l’utilisation des appareils de radiographie et les scanners pour les examens médicaux. Le principe génère des rayons X qui sont ionisants, irradiants. La tendance dans nos pays est de demander toujours un examen radio lorsqu’on est malade. Qu’est-ce-qui est prise comme mesure réglementaire pour nous protéger ? Beaucoup d’appareils sont de seconde main de l’Europe et ne respectent pas les normes de protection ? ya-t-il des contrôle sur ces équipements ou nous empoisonne-t-on avec les déchets de l’Europe ? Chaque fois que je vais dans une salle radio, je me pose des questions. A certains techniciens, je pose la question mais rien...

    J’interpelle les autorités de la santé et le gouvernement de façon générale, puisque la santé est prioritaire, ne nous causez pas d’autre problèmes de maladies comme les cancers que ces pratiques peuvent générer en prétendant nous soigner.

    J’espère qu’il y aura des réactions urgents à cet effet.

    Bon progrès au Burkina Faso.

    Amadou.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2012 à 14:01, par yamdi
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    On ne montre jamais son pays avec sa main gauche mais il faut arrêter de se gloser et dire que nous sommes parmi les seuls de la sous région à l’avoir la médecine nucléaire.
    c’est du pipo, tout les grands pays de la zone l’ont maintenant si nous voulons nous comparer aux derniers de la classe , ca c’est notre problème mais déjà il faut comprendre que le monde évolue et que la médecine nucléaire n’est pas inaccessible, c’est le fait de ne pas l’avoir qui devient problématique face à la complexité des pathologies
    On espère bien que nos spécialistes qui sont partis dans les pays de l’Est-Hongrie- je crois pour se former à cette technique pourront nous parler Hongrois quand ces machines vont deconner.
    sans déconner, ayons des plans beaucoup plus progressiste

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2012 à 15:48, par L’esprit
    En réponse à : MEDECINE NUCLEAIRE AU BURKINA : Une grande révolution dans le domaine de la santé humaine

    Bonjour et merci au 1er intervenant pour les éléments d’informations complémentaires !
    Certains journalistes se contentent juste de ce qu’on leur demande de dire ou ce qu’il voit ,mais ne cherchent des informations complémentaires.
    Je pense que le problème n’est seulement d’avoir cette machine, mais c’est tout un ensemble de compétence qu’il faut réunir aussi.
    Si c’est maintenant qu’il faut penser à une filière à l’université de Ouagadougou là c’est grave.
    Merci !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés