Filippe Savadogo, représentant de l’OIF auprès des Nations Unies

vendredi 20 janvier 2012 à 00h25min

Une information de dernière minute fait savoir que l’ancien ministre de la Culture et de la Communication, Filippe Savadogo a été admis à un concours qui lui permettra d’être désormais représentant de l’Organisation internationale de la Francophonie(OIF) auprès des Nations Unies à New York.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le rayonnement international du Burkina Faso se renforce. Filippe Savadogo, vient d’être admis à un test pour le poste de représentant de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auprès des Nations Unies à New York aux Etats Unis d’Amérique. Selon nos informations, M. Savadogo a été retenu à l’unanimité à l’issue de l’ultime entretien à Paris en France. Il était dans la capitale française pour prendre part à l’entretien, après le test écrit, depuis quelques jours. Filippe Savadogo est communicateur de profession. Il a été nommé ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication en juin 2007 dans le gouvernement de Tertius Zongo.

Avant son entrée au gouvernement, il a occupé le poste d’ambassadeur du Burkina Faso en France avec accréditation en Espagne, au Portugal, au Vatican et en Tunisie, de 1996 à 2007. Bien avant cela, M. Savadogo a occupé le poste de délégué général du FESPACO pendant au moins 10 ans. C’est un curriculum vitae riche qui a certainement contribué à son admission à ce poste. Mais il faut, après tout, saluer la diplomatie burkinabè qui pu contribuer à son ascension par les soutiens apportés à son dossier. Bon vent à Filippe Savadogo et que son départ ouvre des portes à d’autres compatriotes ! Après tout, au delà de l’honneur fait à l’individu Filippe Savadogo, c’est tout le Burkina Faso qui est honoré.

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2012 à 14:19
    En réponse à : Filippe Savadogo, représentant de l’OIF auprès des Nations Unies

    Tant mieux s’il a été retenu pour occuper ce poste à Washington, loin de chez nous. Mais ce n’est certainement pas par mérite.C’est alors qu’il était encore aux affaires qu’il s’est assis sur ce dossier pour ne pas permettre à d’autres personnes de postuler.Ce n’est pas pour rien il a voulu d’un département de la Francophonie.Tous les ministères du Faso font de la Francophonie. Comme vous le dites si bien, c’est la diplomatie burkinabé qui a oeuvré pour cela. Alors bon vent à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2012 à 15:02
    En réponse à : Filippe Savadogo, représentant de l’OIF auprès des Nations Unies

    Même si on m’aime pas le lièvre , il faut reconnaitre qu’il va vite. Fillipe est un intellectuel et bosseur.Ce faisant, s’il a été retenu , c’est par mérite. Apprenons au Faso à savoir apprécier les mérites de nos soi-disant ennemis.

    Bon vent à Fillipe

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2012 à 04:16
      En réponse à : Filippe Savadogo, représentant de l’OIF auprès des Nations Unies

      On est content pour notre compatriote. Mais ce n’est point un concours. L’ intervenant a raison. Mais il faut que le gouvernement burkinabe place aussi ses cadres comme un certain pays de la sous- region qui vit plus de la diplomatie que de l’ arachide. Ce qu’ il faut faire, il ne faut pas seulement promouvoir les anciens ministres. Ils ne sont pas forcement les plus meeritants. Plus grenouilleurs, c’est sur.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés