Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

mercredi 18 janvier 2012 à 01h31min

« Djo, il paraît que la benjamine du vieux Ouattara se marie le jeudi ? » ; « J’ai appris la même chose. Tu sais, son mariage ne m’étonne pas. La petite est toujours décemment habillée. Jamais tu ne la verras dans une tenue bizarre… ». Ces propos sont de deux jeunes garçons rencontrés dans un atelier de coiffure de la place. Si au départ, je n’avais pas accordé une importance à leur causerie, j’ai été contraint de le faire quand le second a précisé que : « La petite est toujours décemment habillée. Jamais tu ne la verras dans une tenue bizarre ». Son propos veut tout dire sur la manière vestimentaire. Un individu, une communauté ou un peuple peut forger du respect par son art vestimentaire. Au Burkina Faso, en ville comme en campagne, la débauche de s’habiller est un mal qui ronge notre culture. Si nous convenons que l’habillement est un pan de la culture de toute société, nous comprendrons qu’au Faso, il y a une déroute totale en la matière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les jeunes (garçons comme filles) se foutent pal mal de notre style d’habillement. Quelques rares cas exceptés, la jeunesse s’adonne à une façon de s’habiller qui nous déshonore tous. Avec une grosse ceinture autour de la hanche, le pantalon est sur le point de tomber. Au lieu de bien serrer la ceinture autour de leur hanche, les jeunes préfèrent la laisser sur les fesses. Et ils passent leur temps à faire semblant de remonter le pantalon qui glisse sur les fesses. Garçons comme filles pratiquent la même gymnastique. A cette façon de porter le pantalon, s’ajoutent les multiples qualités de chemisettes des filles, dites « haut-sauté » et les pantalons « taille basse ».

Bon Dieu, pourquoi toujours c’est nous qui continuons de copier maladroitement ? Par le truchement de la télévision, la jeunesse se rabat sur des styles vestimentaires qui « tuent » notre culture. Concernant les « hauts-sautés » et les « tailles basses » de nos filles et sœurs, c’est du n’importe quoi qu’elles nous présentent. Au nom de la mode, elles s’habillent à moitié, sinon dans des tenues qui présentent toute leur rondeur. Quand elles se retrouvent dans des milieux où il y a des regards dérangeants, elles passent leur temps à tirer le haut de leur chemisette vers le bas. Ceci pour couvrir leur ventre exposé. Autrement, c’est par derrière elles essayent de couvrir.

Ce style à tellement pris la tête de la jeunesse, que certaines filles sont mal à l’aise dans leur tenue scolaire. Aussi, dès qu’elles franchissent le portail du collège ou du lycée, la chemise de la tenue est mise dans un sac, soit nouée autour des fesses. Et c’est dans une chemisette qu’elles retournent à domicile. Des parents sont certes contre cette manière de s’habiller. Mais, leur rigueur est parfois déjouée. Considérant le mal que cette manière de s’habiller représente pour notre culture de façon générale, nous devons serrer les coudes pour la réduire. Individuellement, chaque parent doit persister dans sa rigueur jusqu’à ce que l’enfant comprenne. Le ministère de l’Education nationale doit accélérer la mise en œuvre des programmes du nouveau système.

Pour le même combat, l’accent doit être mis sur l’éducation de base en privilégiant des questions semblables aux méfaits de la débauche vestimentaire. Au besoin, des sanctions au niveau scolaire pourraient contribuer à faire raisonner ceux qui s’habillent indécemment dans les écoles. Les religieux peuvent également contribuer à lutter contre le phénomène. Les ministères de l’Education nationale, de la Culture et même de l’Action sociale peuvent convenir de la procédure d’intervention des religieux dans l’intérêt de tous.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 janvier 2012 à 04:05, par borntobethebestone
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Escuser moi de vous dénigrer monsieur l’auteur je sais que je ne vous apprend pas que chaque siècle a ces moeurs et nous vivons dans un univers en perpétuel changement et il y’a des mutations et révolutions de partout.A chacun
    son temps, lorsque nous jeunes nous regardons les anciens en bas defff ou en mode afrrrooo et chemise décolleté, la chaine au coup sans parler des verres noires pourquoi ne voulez vous pas nous laisser en mode taille basse ??
    En plus en parlant de culture nous on était nue avant vous ne pouvez pas dire le contraire ou alors reinstaurer le faso danfani ou quoi d’autres ??respecter le style et notre temps....thx

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier 2012 à 18:15, par KIENTEGA
      En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

      Bonjour mon frère ! Deux camps se sont toujours imposé dans la mode quelque soit le laps de temps dans lequel on a vécu notre jeunesse ou dans lequel on vie notre jeunesse. le camps du mode vestimentaire descent et indescent. Etre jeune ne veut pas dire "s’habiller de façon indescente". Le dernier mot vous revient face a cette situation. Si vous décidez de vous dénuder c’est votre choix mais je me réserve le droit de vous donner mon point de vu. si tel est votre choix je vous dirai que vous êtes dans la deboche comme bien d’autre qui on vécu leurs jeunesses dans les temps précédant tout en faisant un choix semblable au votre ou un choix qui va contre la morale.

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 08:42, par Bila
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Mon ami tu te crois ou ?

    Interdire quoi ? C’est la mondialisation ! Tu voulais la liberté non ? accepte la avec ses dommages !

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 09:45
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    C’est bien tout ce que vous évoquez comme solutions. Mais le grand combat doit se faire au niveau des programmes de télévision. Si l’on ne peut pas contrôler le programme des chaines qu’on reçoit à partir de canal sat ou neerwaya, on peut tout de même faire quelque chose concernant la télé nationale. On pourra par exemple diminuer considérablement le nombre de télénovela qui ne font que faire rêver les jeunes filles. Elles pensent que tout doit se passer comme dans les télénovela.

    Aujourd’hui, on assiste à ce qu’on peut appeler " la télé-éducation" ça veut dire l’éducation par la télé.Donc la télé doit être associée à toute politique d’éducation à l’endroit des jeunes.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier 2012 à 16:49, par dakuyo yezouma
      En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

      En effet ilfaut reconnaitre que de nombreux jeunes ne savent pas que ce qu’ils voient à la télé n’est pas toujours la réalité.C’est pourquoi je proposerait qu’avant de diffuser certains programmes sur la chaine nationale il serait de bon ton de faire un petit commentaire pour situer les télespectateurs.

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 11:02, par ZORRO
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Voici quelques extraits que j’ai tirés de l’article :

    « Au Burkina Faso, en ville comme en campagne, la débauche de s’habiller est un mal qui ronge notre culture.

    Les jeunes (garçons comme filles) se foutent pal mal de notre style d’habillement.

    Bon Dieu, pourquoi toujours c’est nous qui continuons de copier maladroitement ?

    Concernant les « hauts-sautés » et les « tailles basses » de nos filles et sœurs, c’est du n’importe quoi qu’elles nous présentent.

    Pour le même combat, l’accent doit être mis sur l’éducation de base en privilégiant des questions semblables aux méfaits de la débauche vestimentaire. ».}

    Si le Rédacteur en Chef de l’Express du Faso me lit, je voudrais lui poser une question : Est-ce que quelqu’un prend le temps de relire les articles avant leur publication ?

    Régulièrement nous lisons des articles de votre quotidien rédigés dans un français lamentable, même si les sujets abordés (comme c’est le cas ici) sont pertinents. Je vous prie de revoir cette façon de travailler et d’améliorer la qualité de vos articles.
    Bon courage.

    Ceci dit, le thème traité est très pertinent. Nous assistons en effet à une dérive vestimentaire et nous sommes tous, un peu responsables de cette situation. Les questions que nous devons nous poser sont les suivantes : quelle modèle de société voulons-nous avoir ? Quelles sont les valeurs auxquelles nous tenons et que nous voulons défendre ?

    Si nous répondons à ces question, il appartient alors à nos politiques d’élaborer un certain nombre de textes sur ces questions et de veiller à ce qu’ils soient appliqués.

    Nous avons des textes sur l’attentat à la pudeur ; nous avons des textes qui interdisent aux mineurs d’être dans les débits de boisson ; nous avons des textes sur le port du casque. Que deviennent tous ces textes ? Que font aujourd’hui les parents pour laisser leurs rejetons vadrouiller en ville comme des canetons perdus ?

    La solution pour l’instant se trouve dans chaque famille. À l’État de jouer ensuite son rôle.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 12:20, par Juju
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Salut je suis tout à fait d’accord avec toi
    On est entrain de se perdre je me demande meme si un jour on va pas voir les jeunes filles marché nues dans les rues
    Je suis une fille mais franchement je suis contre ca il faut qu’on se respecte,desfois etant fille tu as honte meme a la place de l’autre a cause de son habillement.Mes soeurs sont pudeur.Mais c’est vraiment dommage il faut qu’elle prenne conscience qu’on se donne de la valeur pour etre respecter par nos hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 13:29, par mina
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    cet article nous interpel tous vu sa pertinence ;la morale est morte au pays des hommes intègres ;à force de copier les bétiz de l’occident, ns sommes tombés dans une déchéance morale indescriptible ;l’occident vit actuelma dans l’ère de satan et copier l’occident dans ses bétises c’est signé un pacte av le diable ;ns sommes tous responsable devant Dieu alors que chacun de ns prenne ses responsabilités pour combattre ce fléau.je demande aux hommes de ne pas manquer de moraliser les filles dès lors que leur habillement laisse à désirer au lieu de les admirer betement ;aux parents je leur demande d’etre rigoureux dans le choix vestimentaire de leurs enfants, aux autorités qui nous gouvernent notamment celles municipales, je leur demande d’interpeller les personnes qui se seraient rendues coupables d’habillement outrageant les bonnes moeurs ne serait ce que dans un but de sensibilisation,les réligieux doivent insister auprès de leurs fidèles sur la décense de leurs tenues vestimentaires à tt moment ;chez ns dans l’islam, le problème ne se pose pas car l’habillement de la musulmane est décente, nuance, je ne fais pas k des filles qui ont des prénoms musulmans mais des vraies musulmanes qui craignent Allah.combattons ce fléau car ca n’honore pas la race humaine

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 14:05, par le bon citoyen
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Bonjour,

    Ce n’est pas seulement leur nombril et les fesses qui sont déhors, leur moralité aussi.

    Aujourd’hui rare sont les filles qui refusent les avances et le sexe est devenu un objet de plaisir et rien d’autre.

    Mais qu’est ce que vous voulez, c’est la mondialisation.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 14:38, par Levent
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    La culture vestimentaire, rires. Avant il suffisait d’un cache sexe et le tour était joué. D’où est la tenue vestimentaire mon le journalisme. Le temps évalue et laissez chacun s’habiller comme bon lui semble. C’est à chacun de s’assumer les conséquence e son accoutrement. En plus, il faut que les gens évoluent dans la mentalité. Il faut travailler, ne passez pas votre temps à regarder l’habillement. Pour les filles, c’est parce que les hommes aiment, qu’elles portent les habits moulants....

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 14:39, par mina
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    cet article nous interpel tous vu sa pertinence ;la morale est morte au pays des hommes intègres ;à force de copier les bétiz de l’occident, ns sommes tombés dans une déchéance morale indescriptible ;l’occident vit actuelma dans l’ère de satan et copier l’occident dans ses bétises c’est signé un pacte av le diable ;ns sommes tous responsable devant Dieu alors que chacun de ns prenne ses responsabilités pour combattre ce fléau.je demande aux hommes de ne pas manquer de moraliser les filles dès lors que leur habillement laisse à désirer au lieu de les admirer betement ;aux parents je leur demande d’etre rigoureux dans le choix vestimentaire de leurs enfants, aux autorités qui nous gouvernent notamment celles municipales, je leur demande d’interpeller les personnes qui se seraient rendues coupables d’habillement outrageant les bonnes moeurs ne serait ce que dans un but de sensibilisation,les réligieux doivent insister auprès de leurs fidèles sur la décense de leurs tenues vestimentaires à tt moment ;chez ns dans l’islam, le problème ne se pose pas car l’habillement de la musulmane est décente, nuance, je ne fais pas k des filles qui ont des prénoms musulmans mais des vraies musulmanes qui craignent Allah.combattons ce fléau car ca n’honore pas la race humaine

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 14:50, par Toi qui ?
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    C’est quand même triste mais réel, la mode est comme le froid. Celui qui a froid(ou n’aime pas la mode dont vous parliez)se couvre instinctivement et à l’opposé celui qui trouve qu’il n’a pas froid(ou aime la mode) se découvre.

    Que voulez vous on ne peux pas avoir le controle sur tout. Avant d’allez plus loin, vous savez quelle bataille les femmes ont eu à faire pour avoir le droit de porter des pantalons comme les hommes ? Mais laissez moi vous dire que les hommes de cette époque trouvaient cela dégradante car le moulage de ces tenues mettaient en relief leur forme. Juste pour vous préparez psycologiquement, croyez le ou pas, ce que vous voyez aujourd’hui, comme mode dégradante va s’empirer dans le future, car à chaque époque sa mode.

    NB : cela ne veut pas dire que c’est un phenomene avec lequel je suis confortable, mais tout simplement j’accepte, ces gens qui pratiquent cette mode sont à l’aise avec, et il faudra respecter leur choix. Nous avons tous des limites sur la liberté des autres, même si ont a le droit de critiquer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 14:55, par johnblacksad
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    "Un individu, une communauté ou un peuple peut forger du respect par son art vestimentaire. Au Burkina Faso, en ville comme en campagne, la débauche de s’habiller est un mal qui ronge notre culture."

    M’ouais... c’est léger tout ça !

    Un individu peut vouloir se démarquer d’une communauté par son art vestimentaire.
    On ne peut pas plaire à tout le monde.
    Autre temps, autre moeurs.
    La beauté est objectivement subjective.
    La liberté des uns commence... etc
    On est toujours l’étranger de quelqu’un.
    Tous les goûts sont dans la nature.

    Bref, i could go on for hours ! Stop this !

    ...et puis d’ailleurs même ça veut dire quoi "la débauche de s’habiller" ?!

    J’espère que l’auteur de cet article a au moins 70 ans passés... je comprendrais mieux... sinon c’est une perte de temps. Sorry.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 15:03, par COOL
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    article non sens.....l’extravagance est un fait de société de tout temps...y’a toujours ceux qui aime et ce qui n’aime pas...
    ça sera toujours comme ça...sauf si un jour les Etats crées des lois pour code vestimentaire (Exemple en IRAN).
    Qu’est ce que vous croyez ??? ce monde de liberté va avec ses "maux".
    Quand je pense que le simple pantalon y’a un siècle était interdit aux femmes pour extravagance chez nos amis occidentaux au même moment ou nos grandes mères se baladaient seins nus.
    Vous avez gagné maintenant ils sont venus vous couvrir de textile vous vous échauffés parceque vous avez des regards pervers.
    Sexy girls..Sexy boys..saint des saints...chacun n’a qu’a faire ce qu’il veut.
    J’aime je regarde, je n’aime pas j’insulte et je continue ma route.
    Merci à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 16:19, par porosoro
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Foutez la paix aux gens avec vos reflexions moyennageux !! Vos parents se baladaient juste avec un cache sexe avant l’arrivée du blanc. Si cela ne vous choque pas alors laissez chaque génération assumer son histoire.
    L’habit ne reflète en rien la moralité des gens. Au moins ces gens ne sont ni hypocrites ni complexés et ils vivent leur époque comme vous avez vécu la votre et vos enfants et petits enfants vivront la leur. Le problème avce nous les africains c’est qu’on passe notre temps à nous battre contre des futilités alors que la réalité de notre époque est le combat économique et stratégique. la culture et la morale strictosensus n’existe plus et c’est la réalité du monde qui nous l’impose. C’est pas parce que nous sommes en costard cravatte que nous sommes bien correct et vis versa tout est une question d’éducation de responsabilité et de personnalité.
    Vous nous fatiguez avec vos delires à la fin. Les déliquants en costard cravatte (avec des cantines de milliard) pullilent dans la citée occupez vous d’exu c’est eux qui ont une moralité douteuse !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 16:46, par un autre BURKINABE
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Cher Bila.
    j ESPERE AU MOINS QUE VOUS CONNAISSEZ LA SIGNIFICATION DE VOTRE NOM ET SON ORIGINE ?
    Quand on veut evoluer voire se develloper,on tient compte de son passee c est a dire ses racines.
    NOUS SOMMES BURKINABE AVEC DES HABITUDES VESTIMENTAIRES CONNUES,RESPECTEES,BIEN APPRECIEES ET MISES EN VALEUR PAR DES FILLES ET FEMMES DE CE PAYS.
    Nallons donc pas prendre tout ce vient de l exterieur comme forcement ce qui est bon,que vous assimulez au develloper sans sans retenus et dicernement.
    Certaines de nos soeurs et freres comme vous ont juste besoin de savoir que se develloper ne veut pas dire encourager et favoriser la betise.
    Bila,vous saurez nous comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2012 à 18:36, par Filsdupaysan
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    Wi, nos filles, nos soeirs, nos femmes, nos mamans, nos petits frères et nous mêmes sommes mal habillés.
    Wi par ce que nous avons tous démissionné dans l’éducation de nos enfants.
    Chacun de nous peut lutter contre cette mode de la manière suivante :
    _Refuser de recevoir toute personne mal habillée soit à la maison ou au bureau ;
    _Refuser de s’assoir avec toute personne mal haillée sur la même table ;
    _Refuser de financer tout artiste mal habillé ;
    _Refuser de vendre nos articles aux mal habillés ; etc et on verra que tout ira bien. Mais si à la télé je vois une fille mal habillée je regarde pian.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2012 à 16:32, par Nixx
    En réponse à : Vision de L’Express sur… : La débauche vestimentaire

    ( suite du message de Nixx )comment pouvez vous comprendre qu’une fille qui se dit respectueuse future mère aille porter un taille basse ou un pantalon moulant carment une tenu sexy pour s’asseoir dans une église et dire qu’elle vient pour prier Dieu ou pour aller dans un lieu publique au service par exemple, dit moi franchement ce que vous pensé de ça ??? c’est des choses que tout un chacun croise fréquemment. En réalité dans cette histoire de débauche vestimentaire c’est surtout mes sœurs jeunes filles qui sont indexées du doigts elle ne se font pas vraiment respecter dans tout les sens si bien que les hommes les prennent pour des filles faciles et c’est le cas de cette histoire d’infidélité donc beaucoup en parle, s’il ya autant de filles qui se font voir leur cuisses fesse ou poitrine a travers leurs tenus indescentes il aura surement autant d’hommes infidèles. Moi ma solution pour vous mes sœurs, je vous demande de revoir votre état d’esprit, aller auprès de vos Papas et Mamans demandé conseil par rapport a une meilleur façon de s’habiller n’aillez pas honte de ça, apprenez a distinguer ce l’on appelle tenu de soiré , de travaille de ville de sortie en fonction du lieu ou vous allez et pensez a ceux là que vous allez croiser laba

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés