Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

vendredi 13 janvier 2012 à 01h01min

Issiaka, malgré la joie d’avoir un nouveau-né, n’a pu retenir ses larmes. Assis au milieu des invités présents au baptême de son bébé, il a éclaté en sanglots. L’imam qui dirigeait le cérémonial a tout suspendu pour s’occuper de lui. Du coup, chacun voulait comprendre ce dont souffrait Issiaka. « Je ne pleure pas à cause d’une maladie. Quand je pense à mon passé et que je me vois aujourd’hui vivre dans des ténèbres, je ne peux pas retenir mes larmes. Pire, je ne verrai pas le visage de ma fillette dont nous faisons le baptême ce matin. Mes frères, ma vie ne vaut plus la peine d’être vécue », a expliqué Issiaka aux invités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ex-délégué du Comité de défense de la révolution (CDR) d’août 1983, dans son village, Issiaka y a fait la pluie et le beau temps. D’une beauté physique imposante, et avec les honneurs de son titre de délégué CDR, il « domptait » toutes les belles femmes du village. Aussi, des familles différentes du village comptent plusieurs enfants d’Issiaka « le CDR ». Tous les enfants issus de ses « sorties » avec les femmes des autres, lui ressemblent comme deux gouttes d’eau. Le village en compte au moins six selon notre source. Des foyers ont même été brisés à cause de lui.

En son temps, Issiaka se plaisait à vilipender publiquement tous ceux qui tentaient de se plaindre de son comportement envers leurs épouses. Malgré les plaintes et autres menaces en tous genres, le CDR est resté imperturbable. « Le chien aboie, la caravane passe », semblait être sa devise. Issiaka a ainsi terrorisé ses concitoyens jusqu’au renouvellement du bureau et à la mutation des CDR en CR. Ce que Issiaka semblait ignorer « est que le sorcier oublie toujours qu’il a tué. Mais les parents de la victime n’oublient jamais ». C’est pourquoi, bien des années après la disparition des CDR, des maris offensés par lui ont semble-t-il, mis à exécution des projets de vengeance. Le beau et redouté Issiaka est d’abord devenu mal voyant, ensuite aveugle. Quand il pense à ce qu’il fut il y a bientôt trente ans, et ce qu’il est aujourd’hui, il passe toutes ses journées au pied du mur de clôture de sa concession en larmes.

Tous ceux qui se proclamaient être ses amis et parents proches, sont les premiers aujourd’hui à lui rappeler (même s’il s’en souvient), le tort qu’il a fait subir à de nombreux couples du village. Les éleveurs avaient leurs bêtes fréquemment conduites à la fourrière. Si parmi eux certains parvenaient à payer le prix, d’autres laissaient leurs animaux aux mains du CDR. Tous ces gens se plaisent à voir Issiaka dans son état actuel. Comme quoi, « quand on se force de marcher sur la planche des pieds en faisant tourner le regard de tout le monde sur soi quand on passe, on ne doit pas oublier qu’on peut marcher sur la pointe des pieds sans faire le moindre bruit », dit Patrick Iboudo.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2012 à 01:16
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Cher ami de l’express du Faso, une bonne partie des ex CDR nous gouverne aujourd’hui, mais ils ne sont pas aveugles. Où se trouve le lien entre régreter son passé et être CDR ? Le Ministre chargé des réformes fut un CDR mais est-il pour cela mal voyant ? Arrêtons de tordre le coup aux articles de presse pour stigmatiser une expérience qui a eu ses mérites et ses insuffisances. Le débat est très plat.

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 01:58
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      ... et meme tres tres plat...

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 07:14, par Petit Piment
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Dieu merci le ministre charge des reformes en son temps n’etait pas
      delinquant comme ton cousin qui est devenu aveugle . c’est vous autre la, qui ne veut pas reconnaitre les ereures de la revolution .Ou bien tu n’etais pas nee. Si c’est le cas te la ferme .

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 08:10
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      SEM. Blaise Compaore a ete le deuxieme CDR de ce pays. Est- il aveugle ? Si vous n’avez rien a dire il faut dire que l’ oeuf non-OGM est blanc.

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 08:22, par JMK
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      He mon type, c’est francais le journaliste a parle OK.
      Je ne vois nul part ou il a fait le lien entre CDR et Aveugle.
      C’est plutot toi qui est aveugle.
      Arretez de critiquer juste pour vous faire voir.

      Le chien aboie, la caravane passe.
      Maintenant si tu veux lier CDR a Aveugle, ne te presse pas car tous ceux que tu a cite son toujours
      Vivant et la justice divine est lente mais Puissante.
      Ta conclusion " il est CDR mais pas aveugle" est plate. Il est vivant et peux etre avant sa mort
      Aveugle, prisonnier comme Guiro, refugier et j’en passe.

      Salut l’Artiste

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 08:38
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      merci camarade j’ai ete cdr et je n’ai rien.je profite pour demander a tous les cdr et cr se regrouper car j’ai l’impression qu’on veut nous accuser de tous les peches d’israel.je connais des gens qui ont combattu les cdr qui souffrent grave comme le camarade ISSIAKA.

      LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 08:40, par Bibega
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Mon cher ami soit tu n’as rien compris de l’article soit tu fus un disciple "aveugle" de l’ex CDR. Le lien entre l’etat aveugle et la barbarie dont le monsieur a fait preuve pendant le CDR, releve du misticisme que tout burkinabe qui fait l’experience du village connait. Et je t’assure que certains dignitaires du CDR qui nous gouvernent auhjourd’hui comme tu le dit passent le claire de leur temps a la mosquee, a l’eglise dans les temps pour appaiser leur conscience et esperer se faire pardonner. Donc arretes de raisonne comme si tu etait un francais

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 09:10, par Larba
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Bonjour !

      Je suis du même avis que celui qui me précède. Il faut cesser de stigmatiser les autres. Nous sommes nombreux à avoir été CDR et fiers de l’avoir été et de l’être.
      Pour le cas de Issiaka, je crois qu’il faut condamner le comportement de l’individu surtout.
      Pensez vous que le Président du Faso lui même ne tire pas profit de l’expérience qu’il a vécue en tant que militant CDR ?
      Quand il nous exhorte à privilégier la concertation, à admettre la différence, à faire la promotion de la démocratie, il nous invite, sur le long chemein de notre lutte pour notre émancipation, à faire un pas de plus vers la promotion de l’Homme tout court.
      J’invite tous ceux qui ont encore une pensée
      positive pour Sankara, à aider à poursuivre la construction notre Fa so.

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 09:23, par Dieu nous song
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Je suis entièrement d’avis avec vous. Il faut arrêter de distraire le peuple et parler des choses serieuses. Tout passé sombre se regrette d’un moment à l’autre avec tapage ou dans le silence. Notre bonhomme a fait connaitre son regret au grand publique et cela n’a rien à voir avec le fait qu’il fut CDR. La preuve est qu’il ya eu aussi des CDR convaincus, conscienceux et juste même s’il ya eu de grand brigant.

      Parlons des choses plus serieuses comme des problèmes actuels de notre pays

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 09:36, par mella
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      OUI mais il a profité du fait qu’il était CDR pour abuser des femmes des autres et de piller les animaux des éleveurs. Je ne sais pas si vous avez vécu la révolution mais les CDR étaient comme des Dieux.
      Même si le ministre chargé des reformes politiques était un CDR il n’a peut-être pas abusé des femmes d’autrui...Ou bien si vous détenez des informations le concernant, il faut les partager

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 09:40
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      C’est un article sur un fait qui s’est réellement passé ou une fiction ?

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 11:51, par nino
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      quand tu dit que le ministre des reforme politique est 1 ex cdr la, mais eux il netais sur nos rue entain de nous rendre la vie dificile,ceux qui etais bete comme les issiaka la le fesait voila pourquoi ils sont aveugle ajaurdhui

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 12:29, par Paris Rawa
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Cher lecteur, tu aurait eu peut-être raison de te plaindre de la platitude du débat concernant les mérites et les insuffisances de l’expérience révolutionnaire au Burkina, si ceux que tu sembles vouloir défendre n’avaient pas depuis, confisqué et monopolisé le pouvoir politique, empêchant ainsi le peuple du Burkina de faire un bilan objectif de cette révolution. Tant que les mêmes seront au pouvoir, il serait impossible (à eux-mêmes et pour tout le monde) de tirer librement et objectivement les leçons nécessaires au progrès véritable et durable du Burkina.

      Ceci explique nombre d’amertumes, de contestations, de peurs de l’avenir, de réclamation ou de refus de l’alternance, de demande d’amnistie générale, de fosses idées ou de vrais désirs de réformes politiques, de lutte ou de progression de la corruption et autres. Bref ! Cet absence d’un vrai bilan est la sources de beaucoup de frustrations auxquelles répondent beaucoup de louvoiements. Toutes chose qui plongent et maintiennent notre pays dans une zones de dangereuses incertitudes.

      Pour en sortir, il faudra pour tous le courage du bilan qui oblige à assumer notre histoire récente, même s’il faut pour cela passer par des larmes et les regrets sincères. Ce serait salvateur pour tous !

      Répondre à ce message

      • Le 13 janvier 2012 à 16:32
        En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

        Eh Paris Rawa, vas consulter le bilan sur les 4 ans de révolution fait par le Front populaire en janvier 1988 ! Tout est dedans ! ceux qui veulent savoir ce que la révolution a matériellement apporté au pays y trouveront leurs comptes ! Entre les 4 ans de révolution et les 23 ans de démocratie Blaisecompaoré, y a pas match !!

        Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 12:31, par Rody
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Si une bonne partie des ex CDR nous gouvernent aujourdh’hui, cela ne signifie que tous ont réussi dans la vie après leur statut de CDR. Comprend seulement que tous n’ont pas su profiter de ce statut pour fair du bien aux autres. La relation n’est pas évidente il est vrai mais si tu prends cela comme un cas tu ne devrais pas te plaindre de cet article qui retrace le pan des insuffisances.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 02:52
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Mon ami sache que les vrais messages sont tres brefs,concentrés mais "les initiés" savent bien décoder ses messages sans soucis,
    Lis entre les lignes et tu comprendra ce mesageaisement !!!
    Et sache que "c’est pas parceque je ne suis jamais tomber que je ne tomberai point"

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 03:11, par un ancien CDR, pas du tout aveugle !
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Journaliste mal intentionné ou du moins partisane de je ne sais quoi. Pourquoi le maire de Ouagadougou n’est pas aveugle. Pourquoi l’ancien ministre d’état, ministre des Affaires Étrangères n’est pas aveugle ; pourquoi Gorba n’est pas aveugle ? En écrivant la prochaine foi, creuse un peu plus loin.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 05:36, par Wiseman
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Je me rend compte que certains d’entre nous lac de comprehension . Si tu avais un oeil d’encouragement et de gratitude a cet article dont tu ne depense aucun centime pour beneficier de l’information , tu te rendrais compte que le CDR dans son temp etait craint par le citoyen lamda et par consequent usait de ce pouvoir. Pas tous les CDR etait bon. Un example bien proche est le cas de ces quelques militaires qui pillaient les citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 07:21, par jeanbien15
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Cette article est nul. Si on voit ce qui se passe dans le pays avec l’affaire Guirro et bien d’autres on fini par regretter que la période révolutionnaire soit loin dernière nous. Je ne pense pas que c’est de la vengeance mais la suite d’une vie qui n’est toujours pas finie. Pourquoi attribuer toujours aux autres ce qui nous arrivent comme malheurs ? Qu’il arrête ces larmes et accueille sa vie présente comme un don de Dieu tout comme il a aimé et accueilli les moments de bonheur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 10:06, par bil
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    c’est le genre d’information pour "allonger les causeries des grins" et cela ne merite pas de passer dans un journal serieux. Quelle relation entre cdr et devenir aveugle de suite de maladie.Tous les aveugles du burkina sont ils des CDR ?. Quelle assurance tu as que ce sont les maris cocufiés qui l’ont rendu aveugle ?. aucune lecon à tirer

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 10:40, par Rimpoaka
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Moi, je pense plutôt que l’auteur nous interpellent tous. De faire attention quand nous sommes en position de force ; de ne pas abuser. Quelque soit notre haut titre, de toujours respecter son prochain et de ne pas commettre des gaffes parce que nous sommes en position de force car notre passé nous rattrapera. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 12:04, par Tôt ou Tard !
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Tout se paie ici bas tôt ou tard d’une maniène ou d’une autre. Lorsque vous prenez votre temps pour murir votre plan cruel pour faire du mal à quelqu’un ou le tuer, tôt ou tard, vous allez payer. Surtout ce mal qui ne pardonne pas, retirer la femme d’autrui alors qu’il aime toujours, coucher avec la femme d’autrui alors qu’il sait mais n’a pas les moyens physiques ou financiers pour se defendre, coucher simplement avec une femme marièe alors que tu sais bien qu’elle est mariée. La femme d’autrui est sacrée et ne doit pas être partagée au point de faire un enfant avec. Avec toutes ces belles filles, ces filles-mères, ces femmes divorcées au Faso ici, comment un homme normal peut avoir envie de faire la cour jusqu’à coucher avec une femme mariée ; une femme qui vit avec un homme.
    Tous ceux qui pris leur temps pour faire du mal à leur prochain, tuer leur prochain, paieront tôt ou tard de leur forfait eux-mèmes ou par leur progéniture. Ayons du respect à la personne humaine car seul Dieu donne la vie et c’est lui qui peut l’ôter. On peut bien diriger, gouverner, commander sans tuer son prochain.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 12:35, par woro
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    C’est vraiment nul comme article (soyons sérieux), même s’il y a une leçon de morale qui se dégage..................!!
    Le papier a été très mal monté, avec un sérieux problème de concordance de temps.

    Bon courage tout de même !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 12:44
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    article incomplet ! Pourquoi il dit qu’il ne verra pas le visage de ma fillette baptisée ce jour là ! les ancêtre ont ils prédit sa mort à la vue de son enfants ! soyer professionnel et logique M le journaliste

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 13:21, par toila
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    nul comme article.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 13:47, par çak sida
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    C’est nul comme article.C’est quoi le sens de cet article ? tous les aveugle que comptent le Faso ont été des CDR ? je ne comprends pas le rapport entre CDR et aveugle.l’handicap peut tomber sur n’importe qui et à tout moment de la vie.Alors éviter d’assimiler ce qui n’est pas assimilable.Bonne santé à tous !

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2012 à 15:59
      En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

      Chers compatriotes,acceptons comprendre la morale autour des écrits qui nous sont proposés.Tolérons les erreurs d’autrui,encourageons nos frères qui nous font lire,comme on le dit:L’erreur est humaine.
      La leçon que nous tirons ici c’est qu’il faut vivre dans l’humilité,dans la fidélité etc.....Il faut toujours se rappeler quant on est élevé à un poste de responsabilité,faisons attention dans nos comportements:Considérons les autres,car un jour viendra où on le regrettera si on s’est mal comporté.Mes frères il y a pleins d’exemples dans plusieurs domaines(politique,social)
      Prenons le seul cas de certains retraités.Voyez comment ils vivent aujourd’hui,certains ne peuvent plus passer dans leur service d’antan.C’est une réalité.
      Aussi à vos réponses apportez quelque chose de constructif.
      Soyez bénis mes frères.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 15:03, par pensée
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Je pense que ceux qui se vengent vont arrêter maintenant parce qu’il pleure aujourd’hui mais ça ne va rien changer à ce qui leur est arrivé. financièrement et socialement il ne peut plus s’estimer. restons pardonnable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 15:33
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Cet article vise sciemment ou inconsciemment à dénigrer les partis sankaristes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 16:24, par Goomsida
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Je penses tout simplement que vu les erreurs qui se passent actuellement dans notre gouvernement, l’auteur de cet ecrit veut montrer qu’au temps de la revolution, il y avait aussi des erreurs graves.

    Oui, au temps de la revolution il ya eu des erreurs, mais quand on fait le rapport bien et mal, on n’a pas besoin d’un messi pour nous dire que le bien l’empporte.

    A noter seulement le burkina a atteint l’auto-suffissance alimentaire durant la revolution et aujoud’hui on atteint l’auto-insuffissace alimentaire—>famine pendant que des gens ont des banques a la maison.

    Vouloir simuler ce cas du ex-CDR au desaventage de la revolution est carrement incorrecte. il y a jusqu’a nos jours des infidels qui ont cause la merde dans des famille et certain etait contreint a demissionner, il y a des aveugles qui n’ont pas ete CDR.

    Monsieur le journaliste que voulez-vous clairement nous transmettre a travers votre ecrit ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 17:04
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Revoyez votre copie...retournez à l’ecole. "Mauvais par le passé il a été payé pour ses actes" voilà un titre que je vous propose, sinon le lien avec Ex CDr n’a rien a voir avec ça..evitez les amalgame inutile ..Citez moiles non ex-CDR du pouvoir actuel, a commencer par la tête...Bêtises !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2012 à 17:43, par Alexio
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Ne partons pas loin le President du Faso etait Sankariste.il a saute du navire que les opportunistes du moment.Aujourdhui chacun veut se laver la main de son abus du passe.Voila pourqoui Blaise Compaore er entre le marteau et l enclume.Les memes malhonnetes qui l ont fait acceder au pouvoir sont les memes qui vont lui faire perdre sa vie.Parce que les interets des sangsues du peuples nous interdis cette alternative qui mettre feu ao Faso tot ou tard.Concernant les CDR,j ai ete seul victime de leur abus a Bobo-Dioulasso une semaine apres la visite de Blaise Compaore a Koko.Anno 1983.Avant mon depart pour l Europe.Som Sankariste,j ai compris que l homme n est pas parfait,mais le devoir d un CDR etait noble comme mission.La defense des interets populaires.A cause du couvre-feu un CDR m a battu sans entendre mon explication.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2012 à 13:58
    En réponse à : Fait de chez nous : Les larmes d’un ex-CDR

    Nul comme article ; rien de sérieux à tirer comme leçon ; un journaliste qui n’a vraiment à dire ; Tu peux au moins te taire puisque ce n’est pas un quotidien dont la parution est obligatoire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés