Vœux à Kosyam : Diplomatiquement vôtre !

vendredi 13 janvier 2012 à 01h04min

JPEG - 51.4 ko
Mgr Vito Rallo, nonce apostolique représentant le Vatican au Burkina, a parlé en sa qualité de doyen du groupe

Le corps diplomatique a présenté ses vœux au Président du Faso. C’était le 12 décembre 2012 au Palais de Kosyam et les quatre interventions qui ont meublé la cérémonie ont tourné autour des événements qui ont fait la une de l’actualité, notamment la crise internationale et surtout celle nationale qui, de l’avis des différents intervenants, a été gérée avec une grande dose d’écoute, de la patience et du tact, dixit le nonce apostolique, Mgr Vito Rallo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Hier dans la matinée, les riverains et usagers du boulevard quittant l’échangeur de Ouaga 2000 pour rejoindre le palais présidentiel se sont rendu compte, peu avant 10 heures, de l’incessant ballet de grosses cylindrées qui se dirigeaient en toute hâte vers l’édifice le plus emblématique de la nation.

Les fanions qui flottaient au vent sur les "ailes" de ces véhicules étaient un indice pouvant permettre aux observateurs avisés de se rendre compte que les occupants relevaient pour la plupart du corps diplomatique, qui partaient pour la présentation de leurs vœux au chef de l’Etat, Blaise Compaoré, le premier destinataire de leurs lettres de créance.

Effectivement, à la Présidence, dans le somptueux local réservé pour les besoins de la cérémonie, c’était ce jour-là au Burkina, le plus grand concentré d’ambassadeurs au km2. Avant l’arrivée du chef de l’Etat, l’ambiance était bon enfant, des groupes devisaient et ça tranchait quelque peu avec la prudence verbale et comportementale qui prévaut dans le milieu diplomatique.

A 10 heures, le président du Faso fait son entrée et un silence de cathédrale s’installe. Il s’installe sur l’auguste fauteuil à lui réservé ; à sa droite, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibril Bassolet. Sitôt l’annonce de l’ordre du jour faite par le maître de cérémonie, vont se succéder à la tribune, pour la partie invités, le représentant des organisations internationales (Pascal Karorero, le Représentant résident du Système des Nations unies), le porte-parole de celles interafricaines (Paul Giniès, DG des 2iE) et, enfin, le doyen du corps diplomatique au Burkina Faso.

C’était Mgr Vito Rallo, nonce apostolique représentant le Vatican au pays des Hommes intègres. Tous ont loué les projets de développement initié au Burkina Faso et ont félicité l’hôte des lieux pour la gestion de la crise sociopolitique qui a secoué son pays en 2011. Tous ont, in fine, adressé des vœux de santé et de bonheur au président du Faso.

Ce dernier a naturellement bouclé la boucle en confessant avoir été « particulièrement sensible aux paroles aimables » à son endroit, avant de présenter à son tour, les mêmes vœux à ses vis-à-vis.

Issa K. Barry

L’Observateur Paalga

P.-S.

Word - 86.5 ko
Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés