LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

dimanche 8 janvier 2012 à 23h43min

Selon le PAREN, le Burkina Faso ne vivrait pas aujourd’hui des cas avérés de corruption si les autorités avaient accepté la proposition du professeur Laurent Bado portant adoption de lois sur le délit d’apparence.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le lundi 2 janvier 2012, la télévision nationale annonçait le limogeage du directeur général des douanes, Ousmane Guiro. Le DG des douanes a été arrêté le jour de l’an dans le cadre d’une enquête de gendarmerie portant sur une somme de près de deux milliards de F CFA et des objets précieux dont la nature et la valeur n’ont pas été révélées.

Ce scandale financier appelle les observations suivantes : M. Guiro, fonctionnaire dans l’emploi d’inspecteur divisionnaire des douanes, ne saurait, par son revenu mensuel et tous ses avantages légaux cumulés, en tant que directeur général des douanes, réunir une telle fortune, quelle que soit sa durée de service ; Le scandale touche le corps de la douane, un secteur qui culmine au sommet des plus corrompus depuis 2007, selon l’enquête du REN-LAC ; Le DG des douanes, bien qu’étant éclaboussé dans la ténébreuse affaire des fausses exonérations en 2007, d’un montant de 500 millions de F CFA, dans les hydrocarbures, a été maintenu a son poste et même décoré le 11 décembre dernier ; Il a fallu une enquête de gendarmerie pour que le gouvernement découvre subitement que celui qu’il avait nommé à la tête du plus grand service pourvoyeur de recettes, n’était qu’un cancer pour notre économie nationale.

Ces rappels donnent, une fois de plus, raison au PAREN et à son fondateur, Laurent Bado, qui a, dès son entrée à l’hémicycle en 2002, proposé neuf (09) lois dont celle portant sur le délit d’apparence. Cette proposition a été rejetée sans que personne ne s’en émeuve. Or, si elle avait été adoptée, la crise sociale grave du début 2011 aurait pu être évitée ! Comment peut-on concevoir que, dans un pays où 46% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté, un individu, investi d’une mission de service public, puisse, sans scrupules, amasser près de deux milliards de F CFA et ce, malgré l’existence de tous les systèmes de contrôle des finances de l’Etat ?

Le PAREN dénonce avec fermeté cette forme de gouvernance qui donne libre cours au vice et à la délinquance sous toutes ses formes et ferme les yeux sur toutes mesures ou propositions visant à sauvegarder l’intérêt général. Les cas Guiro foisonnent dans notre pays. Les différents rapports d’institutions de contrôle de l’Etat ainsi que les multiples dénonciations du REN-LAC relèvent régulièrement des affaires sombres de détournement dans une indifférence quasi générale et sans la moindre réaction du gouvernement. Cette affaire vient de révéler la vraie nature du pouvoir qui a montré toutes ses limites dans la lutte contre la corruption, l’impunité et les détournements crapuleux de fonds publics.

Elle vient de démontrer au peuple et surtout au monde extérieur crédule et naïf que la paix sociale dont se prévaut le régime actuel n’est qu’une paix des cimetières où les vautours de toutes espèces se paissent tranquillement de chair humaine :il n’y a pas de paix dans une société livrée au désordre, au libertinage, au pillage, à l’arnaque ! Il faut tirer des leçons du cas Guiro. Premièrement ,mettre fin à la médiocratie régnante. Deuxièmement ,reconnaître le rôle de moteur ou de régulateur de l’opposition au lieu de l’exclure en bombant le torse au nom d’une légitimité populaire arrachée au peuple de mille et une manières. Troisièmement, remettre à plat tous les dossiers de banditisme économique et financier enfouis dans les tiroirs ou mal jugés depuis 1983 à nos jours. Il faut le faire ou la porte de l’enfer, prévue par Laurent Bado, ne tardera pas à s’ouvrir après les deux fenêtres de 2008 (émeutes de la faim) et de 2011 (crise sociale).

Il appartient au Président du Faso de s’engager fermement dans la restauration de la morale qui n’est plus en agonie, mais dans le coma, ne serait-ce qu’en accordant tout pouvoir, toute autorité, tout moyen au premier ministre dont le volontarisme, jusqu’ici, ne peut être mis en doute.

Tahirou BARRY Président du PAREN

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 janvier 2012 à 01:03
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    D’après la perquisition effectuée chez lui,les gendarmes ont trouvé plus de 800 millions ;sans compter les milliards qui étaient dans les 4 cantines planquées chez son oncle.Ce monsieur si c’était en chine,il se faisait fusiller mais nos cimetières allaient être pleines puisque dans ce cas,c’est tout le système qu’il faudrait fusiller

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 01:06, par Moi meme
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Mr du paren, vous vous trompez, avec son salaires, ses emoluments, ses prets bancaires et ses differentes activites, trouver 2 milliards chez Monsieur guiro, c est comme trouver de la craie chez un enseignant ou trouver 1 000f chez n importe quelle fonctionnaire.
    Au lieu de vous empresser a le condamner, cherchez a savoir s il n a pas ete piege.
    Vous le reconnaissez vous meme, il y a plusieurs Guiro dans ce pays, pourquoi justement personne n enquete sur Eux ?
    Reflechissez a cela

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 10:44, par RUMEUR
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Savez-vous comment les liquidités découvertes chez l’oncle de Guiro Ousmane ont été convoyées à la BCEAO ? Eh bien semble-t-il, par des éléments de l’armée française. Info ou intox ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 11:39, par fissoni
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Très bel article
    Dommage que le gouvernement de Blaise reste sourd à toutes les différentes remarques de l’opposition et du REN-LENC
    Avant tout cest le gouvernement de Blaise qui est quasi RESPONSABLE et que guiro ousmane n’a fait que profiter.j’aimerai savoir si à la MACO il y a aussi une( MACO 2000)COMME OUAGA 2000 pour les gens comme les Guiro ou bien il est soumis au meme traitement que les autres ? j’ose croise qu’il n’a pas une chambre avec vue ,télé ,internet et téléphone pour bien gérer et cacher ce qui reste à cacher ?.
    Comment Blaise a t’il pu laisser faire et meme lui décorer.Sous d’autres cieux ce sera la démission du pouvoir.Dans tous les cas on fait confiance au Premier Ministre car lui seul peut nous sauver.si on lui laisse les mains libres mais au burkina .......j’en doute.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 11:40, par mackiavel
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Guiro a eu tord d’avoir été imprudent. Par sa faute, on sait désormais que certains gèrent des milliards en liquide dans des cantines et des djembés. Il paye pour son imprudence et non pour avoir détourné.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 11:48, par moi meme
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    MR du paren, arretez avec cette histoire, avec son salaire, ses differents emoluments,ses prets bancaires et differentes activites, trouver 2 milliards chez Guiro, c est comme trouver de la craie chez un enseignant ou 1 000f chez n importe quel fonctionnaire.
    Si vous on vopus dit qu une devaluation se profil, vous viderez tous vos comptes pour les mettre en lieu sur pour que ca rapporte un maximun, c est de ce cote la qu il faut chercher , donc mettons nos emotions de cote et cherchons a voir si ce type n a pas ete piege.
    Vous dites que les Guiro foisonnent, mais demandez vous pourquoi personne n enquete sur eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 13:05
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Le plus grand famieux Al Capone a été arrêté suite à un controle fiscal.Donc la question que je me pose,a t’on vraiment besoin d’une loi sur le délit d’apparence pour traquer les voleurs ?Il me semble qu’il y a les agents des services des impots.Ils font quoi ?
    C’est vrai qu’on a une administration incompétente,formée au rabais car je ne vois pas un agent des impots capables de faire un controle fiscal parcequ’ils ne maitrisent rien et c’est fait exprès de la part de nos gouvernants de former des supposés cadres incompétents.Simple exemple,l’ENAM à comparer avec l’ENA de la France que nous avons copié,il y a pas photo,c’est le jour et la nuit quand on prend un cadre formé à l’ENA et un cadre formé à l’ENAM.Un préfet burkinabè sorti de l’ENAM devant un préfet français sorti de l’ENA,reste un nain et pareil pour tous les autres pseudo cadres formés à l’ENAM.Il faut être réaliste,nous cultivons la médiocrité

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier 2012 à 18:51, par ESPRIESPOIR
      En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

      JE PENSE QU’ON GAGNERAIT A limiter le forum a des personnes capables d’un minimum de bon sens.Comment peux tu être limiter au point d’extrapoler le cas GUIRO à la formation des cadres à l’ENAM ou au bf en général.Le bon sens voudrait que l’on recentre le debat sur une question d’individu,de moralité,de conscience et d’amour pour sa patrie .pOUR TA PROPRE GOUVERNE Je t’informe que cas de detournement ou de mauvaise gestion ne dependent pas de l’ecole de formation.Guiro et beaucoup de nos autorités ont été formées dans des écoles françaises.Le resultat est là
      Mieux tu gagnerais à demander à ce qu’on repense la formation dans les écoles en vue de prendre en compte le volet patriotisme au lieu de parler de compétence des cadre.Par ailleurs SANKARA à ma connaissance n’est as passé par l’ENA CONTRAIREMENT à CHIRAC (rappel sur les emplois fictifs de la mairie de paris)
      juste une contribution et sans rencune

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 13:30
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    SVP. faites attention a vos commentaires.Ya-t-il une base militaire Française au Burkina-Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 17:30, par Guessef Menga
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Dans cette affaire Guiro, je vois deux hypothèses possibles. Premièrement, personne et surtout Blaise C ne veut plus revivre la crise qu’on a connue au premier trimestre 2011. Et alors dès qu’on a découvert le pot aux roses, on prend les devants. On amortit ainsi la réaction des gens et du même coup on laisse voir que désormais rien ne sera comme avant. Deuxième hypothèse c’est un règlement de comptes au sein du parti au pouvoir en phase avec la situation post CCRP que nous vivons actuellement. C’est connu qu’il y a des clans au sein du CDP. La flèche à travers l’ex DG des douanes, vise plutôt le clan qui l’avait supporté en 2007 quand il était au bord de la MACO.
    A mon humble avis il faut d’abord réhabiliter le juge qui avait signé le mandat de dépôt de GO en le ramenait à Ouaga s’il est vrai qu’il avait été muté à cause de cette affaire ; ensuite on reporte sur lui la distinction honorifique qui a été décernée à GO le 11 décembre. Ce serait un minimum de justice et de bon sens parce que c’est pas n’importe qui, qui peut avoir ce courage contre quelqu’un qui n’est pas n’importe qui. Je voudrais terminer en posant cette question au PM par rapport à sa réaction sur cette affaire : Les cas antérieurs révélés et prouvés selon les rapports de l’ASCE, la Cour des comptes, etc...vont rester dans les tiroirs ou bien ils seront traités comme il se doit ou bien on me dira là aussi que c’est pas rétroactif.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 18:20
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Guiro n’est qu’un produit d’un système pourri. Comment on peut décorer une personne et l’arreter 20 jours après ? C’est la preuve que c’est une histoire d’amis ces décorations. J’ai toujours eu l’habitude de dire que notre pays ne survivra pas à ce régime, il nous conduit tout droit là où les autres sont passés et ont eu des problèmes. Le malheur dans tout ça c’est le silence de tout le monde, moins que ça sous d’autres cieux, tout le régime partait. Mais hélas nous sommes ici Burkina où la l’honnetété est devenue un délit, où la nouvelle race de riches dicte ses lois, où l’opposition n’a pas fini ses petites querelles, où aucun officier dans l’armée ne peut lever le petit doigt parceque tous mouillés. On dit d’ailleurs que c’est dans ce dernier groupe qu’on a le plus d’opérateurs economique en ce moment. N’allons surtout pas dire que c’est DIEU car il a donné l’intelligence et la ruse nécessaire à chacun pour resoudre ses problèmes. Et puis après tout qui a dit que cette situation nous pose problème ? Nous avons les dirigeants que nous meritons .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2012 à 20:01, par Adolphe
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Félicitations à la Gendarmerie du Burkina Faso, pour ce travail énorme.Puisse cette découverte de milliards permettre à la population de sentir les retombées de cette saisie dans le panier de la ménagère.
    Une fois de plus félicitation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2012 à 16:08, par RAYIMTAABA
    En réponse à : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : "Les cas Guiro foisonnent dans notre pays", selon le PAREN

    Est-ce que cet étalage d’argent loin d’être honnêtement acquis au niveau de la douane ne représenterait que la partie visible d’un iceberg et pourrait éventuellement expliquer la fugue des jeunes militaires ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés