Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) : « Résistez à l’impérialisme de la pensée unique »

jeudi 29 décembre 2011 à 00h18min

Du 27 au 30 décembre 2011, le groupe scolaire Saint- Viateur sert de cadre aux militants de la Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) pour la tenue de leur comité national. A la cérémonie d’ouverture dudit comité, le mardi 27 décembre 2011, le père évêque de Ouagadougou, Monseigneur Philipe Ouédraogo, a invité les jécistes à rester fermes dans leur démarche de foi en résistant aux nombreuses pensées libérales qui constituent une menace pour les valeurs morales chrétiennes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Portant au cou leur marque d’appartenance, le foulard orange et vert, des jeunes, membres du mouvement « Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) », ont, de divers horizons, convergé à la cour du groupe scolaire Saint-Viateur, le mardi 27 décembre 2011. Objectif : tenir le comité national, deuxième instance décisionnelle dudit mouvement, sous le thème « Education à une sexualité responsable, la JEC s’engage ! ».

Ce comité entre dans le cadre des activités annuelles de la JEC et se tient chaque année, en fin du premier trimestre. Il constitue pour les jécistes une occasion d’apprécier l’évolution des différents programmes adoptés et d’échanger sur la vie du mouvement.

Venus donc des quatre coins du Burkina, les responsables diocésains vont rester en conclave quatre jours durant afin de proposer des solutions pertinentes aux nombreux problèmes qui émaillent la vie de la JEC et de faire aboutir le processus de réforme auparavant entamé. « Depuis quelques années, le mouvement évolue difficilement. Aussi avons- nous jugé bon de faire des changements concernant les mandats de l’équipe nationale, de renforcer quantitativement et qualitativement les encadrements et autres formations », a expliqué le secrétaire national, Ahmed Yves Sylla.

Présent à la cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre, le père archevêque de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo, a tenu à encourager les jeunes, présent et avenir de la nation.

Il les a félicités pour la pertinence du thème choisi. « Eu égard aux nombreuses maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH/Sida, votre thème est d’un grand intérêt. En effet, face à l’antagonisme entre l’éthique du monde et celle de l’Eglise, à l’agression subtile des pensées libérales contre elle et à l’impérialisme de la pensée unique, je vous invite plus que jamais à garder comme repère essentiel Jésus et sa parole. Acceptez d’être différents en gardant en vous les valeurs morales chrétiennes qui sont encore valables contrairement à ce que l’on vous fait croire », a-t-il martelé à l’intention de ses jeunes brebis.

Bienzi Bénédicte Toé (Stagiaire)

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés