Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

mercredi 28 décembre 2011 à 01h33min

Il se nomme Jean Magloire Somé. Chercheur burkinabè, il rêve de développer son pays par la science et souhaite seulement qu’on le mette à l’épreuve. Après avoir lu des dizaines d’ouvrages dont Le livre des morts des mages égyptiens, Pr Jean Magloire Somé, dans cette interview, affiche son rêve de prouver aux autres races que la science vient du Noir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sidwaya (S.) ? : Qui est Pr Jean Magloire Somé ? ?

Jean Magloire Somé (J.M.S) ? : Mon nom est Jean Magloire Somé, je suis professeur en anglais normalement, et chercheur en dilettante. Je dois dire cela, parce que ce qui m’a conduit à la recherche scientifique, c’est mon séjour en Angleterre où j’enseignais dans un lycée et où je n’ai pas été reçu comme ça se devait en tant qu’intellectuel, puisque maintenant je me considère comme « civilisé ». Je devais représenter le type d’homme moderne qu’on devait pouvoir respecter dans n’importe quelle société, surtout dans la société occidentale. Mais, j’y arrive et puis ce n’est pas ce qu’on me fait en signe d’accueil. On continue de me recevoir comme un nègre.

Cela m’a révolté et je me suis dit, autant chercher à savoir ce que je suis moi-même d’abord, parce que si je n’arrive pas à déterminer ma propre identité, je ne pourrais pas me faire respecter. Quand bien même je m’habille bien comme un Occidental (veste, cravate, etc.) et que je suis devant le Blanc, il n’a rien à envier de moi. Pourquoi ? ? Parce que toutes les valeurs que je représente sont des valeurs à lui. Il ne me voit qu’en tant qu’une image de lui-même. Cela veut dire qu’il n’a rien à respecter de moi puisque je ne signifie rien. C’est tout cela qui m’a envoyé à la recherche pour que je retrouve ma propre identité. C’est comme cela que cette quête est partie.

S.? : Un littéraire qui, subitement décide de faire des maths, comment avez-vous procédé ? ?

JMS ? : Ce n’est pas rare ?.Je suis l’inverse de Cheikh Anta Diop. Il était scientifique, mais pour faire son travail d’anthropologie, de sociologie, pour démontrer que l’Egypte et l’Afrique étaient de la même culture, de la même racine culturelle, il a été obligé de renverser la tendance, puisque les mathématiques ne pouvaient pas démontrer les faits culturels. C’est la nécessité qui amène l’intellectuel à choisir un outil de travail, ce n’est pas la formation. La formation, c’est juste pour vous donner les moyens, les outils. Mais à vous maintenant d’utiliser les outils pour votre propre objectif. Cela dépend de l’objectif que vous visez maintenant. Puisque vous avez les outils, la méthodologie, à vous maintenant de savoir comment vous allez vous en servir…

Il est vrai que dans mon cas, j’ai dû repasser par les B.A.BA., reprendre les livres. Quand je me suis rendu compte, après avoir lu Cheikh Anta Diop bien sûr, que l’Egypte et l’Afrique étaient de la même culture, la même racine spirituelle, intellectuelle, etc. je me suis rendu compte qu’il y avait un travail à faire. Le coté scientifique de la pensée animiste n’avait pas été mis en lumière par Cheikh Anta Diop. Ce travail devrait être fait et j’ai voulu le passer à des amis qui étaient dans les disciplines scientifiques à l’université mais ils ont refusé. Là, je me suis retrouvé obligé de faire le travail. Je suis allé carrément recommencer en autodidacte, reprendre les livres. Vous connaissez l’édition du livre de poche « Que sais-je » ? ? Je me suis remis à ces genres de livres. J’ai commencé à reprendre en 6e, ce qu’est un élément, ?un ensemble ?etc.).

Cela m’a pris toutes ces années pour reconstituer les bagages qu’il fallait pour rentrer dans le système mathématique. Au-delà, je me suis servi aussi du Livre des morts égyptiens qui est un condensé de l’ensemble des savoirs des mages égyptiens de l’Antiquité, donc de la science de La magie noire-africaine. Mais, il est symboliquement écrit. Le langage symbolique dans lequel les morts se sont exprimés, j’ai dû me le réexpliquer moi-même en lisant leur livre, en méditant sur ce qu’ils disent et en utilisant les alphabets sur lesquels ils se sont basés pour faire leur travail. L’alphabet magique (alpha, beta, gamma, delta) et puis l’alphabet animique, etc. Ce sont des alphabets et chaque symbole dans ces alphabets est non pas une figure géométrique pleine comme le carré ou le triangle, mais une figure de l’espace qui exprime une fonction de l’espace. Comment expliquer la fonction de chaque symbole ? ?

C’est ce travail que j’ai dû faire et quand je me suis rendu compte que j’avais acquis une compréhension profonde de ce langage, les portes des mathématiques se sont ouvertes tout simplement. Parce que quelle que soit la discipline, que ce soient les maths, la physique, la chimie, la génétique, vous n’emploierez que ces alphabets. Ce sont les seuls outils qui rentrent dans toutes les disciplines de la Science.

S.? : Et si aujourd’hui on vous demandait de vous définir ou de vous situer. Etes-vous un mathématicien, un professeur d’anglais ou un chercheur ? ?

J.M.S ? : Je dois dire que je suis devenu chercheur tout simplement. A la fois mathématicien, physicien, chimiste, généticien et j’en passe, puisque cet alphabet traverse toutes les disciplines. Toutes ces disciplines sont liées, parce que l’univers est un tout. Alors vous ne pourrez pas séparer les mathématiques de la physique ? ; 0l’univers ne marche pas comme cela. C’est l’homme qui a pour les besoins de son étude, séparé les disciplines, mais dans les pyramides, on ne sépare pas les disciplines. Votre formation vous permet de rentrer dans toutes les disciplines à la fois, pour peu que vous compreniez le langage symbolique. Autant vous rentrez dans les mathématiques, vous continuez dans la physique et la chimie, vous terminez à la génétique, vous montez à la mythologie, vous redescendez à la psychologie, etc.

S.? : Est-ce à dire que vous avez quitté l’Angleterre pour aller étudier ces notions en terre égyptienne ? ?

J.M.S ? : Non. Je ne suis jamais allé en Egypte. J’ai simplement acheté Le Livre des morts en Angleterre. J’ai commencé avec Cheikh Anta Diop, (Nation nègre et culture, etc.) puis N’krumah et bien d’autres auteurs africains et c’est Cheikh Anta Diop qui a le plus retenu mon attention. Je cherchais les moyens de l’approfondir, puisqu’il a fait la démonstration de la parenté cultuelle entre l’Egypte antique et l’Afrique d’aujourd’hui. Seulement, c’est l’aspect mathématique qu’il n’a pas approfondi. Bizarrement, il a fait un travail de littéraire et non de mathématicien en tant que tel. Il aurait dû, puisqu’il avait l’avantage d’avoir compris que ces deux sociétés proviennent de la même racine. Il aurait dû développer la pensée scientifique animiste de manière systématique. Je m’en suis rendu compte et j’ai dit qu’il faut faire ce travail.

S.? : Vous avez fait ce travail, quels sont les résultats auxquels vous êtes parvenu ? ?

J.M.S ? : Pour les résultats, il y a deux niveaux. D’abord les codes cultuels, parce que chaque société fonctionne selon des codes, l’éducation est codifiée. Toute éducation codifie sa manière d’être et l’éducation de l’enfant suit ce code. On ne le dit pas verbalement mais c’est impliqué dans la manière dont on vous éduque. Les codes cultuels sont différents selon les sociétés africaine, orientale, occidentale ou asiatique. J’ai fait un travail de relecture de tous les codes cultuels de ces quatre races de l’humanité : la race noire africaine, la race jaune orientale, la race blanche occidentale et la race rouge asiatique. Il y a donc quatre codes cultuels.

L’autre aspect, le 2ème axe, c’est la lecture scientifique de l’univers en tant que tel et les résultats sont surprenants, parce que j’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique selon la lecture du Livre des morts, parce que c’est décrit dans ce livre. Le livre décrit le processus de la réalisation de l’énergie atomique dans l’univers lui-même. Si vous connaissez le processus qui permet à l’univers de créer l’énergie atomique par lui-même, vous avez la voie, le chemin. Vous pouvez vous-même utiliser l’énergie atomique puisque vous savez comment elle est créée dans l’univers. Ensuite, il y a le processus de la création de l’énergie cosmique et de la conception des êtres vivants. Dans Le livre des morts, tout est écrit. Il suffit de voir la clé de vie (le hank), vous avez le processus de création de l’énergie atomique au-dessus. La question de l’énergie cosmique est en bas, la vivification et l’animation qui vont ensemble. La traduction de ces plans de réalité exprimés symboliquement dans Le Livre des morts égyptien fait appel à des équations mathématiques, physiques et se termine dans la chimie et la génétique.

Ce sont des équations et non pas de la littérature. Je parle de code, parce que les mages ont tout codifié avant de disparaître, parce qu’ils savaient qu’ils allaient disparaître. Ils ont tout codifié pour pouvoir le conserver.

S.? : Comment avez-vous procédé pour découvrir ces codes qui apparemment ne sont pas accessibles à n’importe quel individu ? ?

J.M.S ? : C’est pourquoi j’ai dit que c’est 25 ans de lecture tous azimuts. Je ne me suis pas limité à Cheikh Anta Diop, ni au Livre des morts, je suis allé lire James Georges Fraser qui a produit, je dirais, un livre documentaire sur les croyances antiques de tous les peuples de la terre, Mircea Eliade, Claude Levis Strauss, Umberto Eco, pour ne citer que la crème, et j’en passe…

Je suis allé lire Einstein lui-même et ses atomistes (Becquerel, Curie, Fermi, etc), j’ai lu tout ce qu’il y avait comme ouvrages scientifiques disponibles sur l’ensemble de l’expérience de la vie des hommes de science, je n’ai rien négligé. C’est 25 ans de fouilles et de recoupements qui m’ont permis de faire ce travail-là. Je ne peux pas citer tous les ouvrages que j’ai lus ? ; que ce soit en mathématique, en physique, en chimie, en génétique, en anthropologie, en psychologie, etc. je lisais tout ce qui me tombait sous la main parce que toutes ces informations ont été en quelque sorte dispersées. Il fallait donc recenser le tout et le recondenser pour pouvoir comprendre et reconstituer, reconstruire Le Codex, c’est-à-dire la vision totalitaire de l’Univers en création, les choses telles qu’elles étaient (en tronc commun) au commencement ? : In Illo Tempore comme dit Le Livre des morts. C’est donc 25 ans au moins de lecture soutenue tous azimuts d’abord et ensuite, l’illumination est venue. Peut-être qu’il y a un, je ne sais quoi (miracle ? ?).

En tous les cas il y en a qui diront une inspiration ou une révélation, mais moi je n’aime pas ces mots. La révélation, c’est si je suis assis à la maison et puis ça me tombe là-dessus comme ça facilement. Non j’ai lu abondamment et surabondamment ? ; je vais vous donner le rythme de lecture que je m’étais imposé pour rassembler les pièces de mon puzzle géant ? : six heures du matin, je commence ma lecture, à 18 heures, j’arrête ma lecture. C’est une lecture non stop avec que du café et des cigarettes ? ; même pour manger je ne voulais pas qu’on me dérange. A 18 heures, je me lève les pieds ankylosés, je marche pendant une heure ou deux heures dans le quartier. C’était à Abidjan. Je reviens à 20 heures, je mange un peu, je me repose un peu. 21 heures, je reprends la lecture jusqu’à 4 heures du matin quand le muezzin appelle à la prière. Je commence à dormir, mais c’est un sommeil de plomb car à 6 heures, voire 7 heures ou plus tard, je suis déjà debout.

C’est au maximum 3 heures de sommeil, pas plus que cela. C’est comme si je chronométrais avant de me coucher et dès que je me réveille, je me fais un café très condensé, tellement condensé que quand il vous touche la langue vous frissonnez ? ; vous ne pouvez pas le boire, mais c’est ce qu’il me faut pour que je me réveille définitivement. Et je reprends encore ma lecture jusqu’à 18 heures. Procédez comme cela pendant au moins 10 ans et vous allez voir les résultats sur vous-même…Lecture intensive tous azimuts pendant au moins 10 ans et vous allez commencer à sentir que votre esprit est en train de se réveiller, en train de faire autre chose, c’est comme cela que c’est venu. Je ne me suis pas assis à la maison paresseusement et brusquement j’ai eu le Codex et puis je fais les mathématiques et patati patata ?… Cela a été un engagement total de tout mon être, intellectuel, spirituel et physique…

S.? : A vous écouter, vous semblez savoir à peu près comment on fabrique une bombe atomique. Est-ce que vous avez la formule et qu’est-ce que cela peut apporter à un pays comme le Burkina Faso ? ?

J.M.S ? : Mais bien sûr ? ! J’ai même les équations et tout ici dans ce sac. En fait, ce n’est pas la bombe en tant que telle qui m’intéresse mais la maîtrise de l’énergie atomique. Avec cela, on peut envisager de construire des usines…Les usines fonctionneront à l’énergie. Si vous n’avez pas assez d’énergie, vous ne pouvez pas créer d’usines, vous ne pouvez pas éclairer les grandes villes. C’est l’application positive de l’énergie atomique qui m’intéresse, ce n’est pas la bombe. La bombe, c’est pour détruire. C’est pour cela justement que les mages ne l’ont pas utilisée. Ils savaient le processus de la fission naturelle de l’uranium. Maintenant pour séparer l’uranium 238 de l’uranium 235, il faut employer un procédé alchimique... D’ailleurs pour obtenir du plutonium, c’est le deutérium qui devient catalyseur de la réaction chimique. Il faut un processus alchimique d’abord et ensuite, le processus chimique et la boucle est bouclée ? ! A partir de là, la question qui reste c’est la question de la masse critique. Quelle quantité d’uranium faut-il pour que l’explosion soit effective ? ? S’il y a une petite quantité, la masse va lâcher ses électrons, mais cela ne fera pas un effet soutenu. Elle va peut-être produire de la chaleur etc.

S.? : Le Burkina a un problème d’énergie. Qu’est-ce que vous attendez pour déployer votre savoir pour sauver le pays ? ?

J.M.S ? : Justement c’est pour cela que je viens à vous pour que l’information puisse atteindre ceux qui peuvent me donner les moyens et me fournir les hommes pour qu’on y travaille. J’ai trouvé les processus qui vont nous permettre de les exploiter. Même que dans la génétique il y a des processus pour améliorer la production des plantes.?

S. Vous-avez besoin de quoi exactement ? ?

J.M.S ? : Dans un cas de figure comme celui-là, il faut tout simplement une équipe de chercheurs, toutes disciplines confondues, parce qu’on aura besoin de plusieurs ?compétences ; de physiciens, de chimistes et de mathématiciens. Deuxième chose, il faut un équipement, une équipe de chercheurs et puis c’est tout. Maintenant ce sera à l’équipe de faire le reste.

S.? : Si par exemple on vous nommait patron du Centre national de recherche scientifique, pourriez-vous aider le Burkina à changer son statut de pays en développement ?

J.M.S ? : Je donne ma tête à couper, si je ne réussis pas. Les mages égyptiens n’étaient pas des enfants de chœur. Vous pouvez me croire ? ! Il ne s’agit pas de la science à l’occidentale, science de tâtonnements ! Ce sont des pensées divines puisées à la source, exactement comme Dieu pense lui-même, c’est-à-dire Science du Sacré. C’est comme cela la voie magique ? ; il n’y a pas le moindre doute là-dedans ? ; le doute cartésien est inconnu dans la pensée magique. C’est l’absolu qui y gouverne. On n’a pas construit les pyramides par abstraction. Regardez les pyramides ? ; qui peut en faire autant ? ? Cela vous donne la hauteur de la science à laquelle ils étaient parvenus. Voyez, jusqu’aujourd’hui, on ne sait pas comment elles ont été faites.

Cela veut dire que moi qui ne suis qu’à mes débuts depuis deux dizaines d’années seulement à creuser et voici que déjà je vous apporte la technologie nucléaire ? ! C’est vous dire que les Anciens en savaient beaucoup plus qu’ils ne l’ont laissé croire aux modernes. Ils avaient déjà la maîtrise de la science atomique et de l’énergie en général… Le dieu solaire Râ, pour un homme intelligent, ça donne à réfléchir.

S.? : Est-ce qu’actuellement le Centre national de recherche scientifique dispose d’équipements qui puissent vous permettre de travailler ? ?

J.M.S ? : Non

S. : Qu’est-ce que vous attendez concrètement des autorités burkinabè pour que vos désirs soient accomplis ? ?

J.M.S ? : Ce que je demande est très simple ? ; qu’on me mette à l’épreuve tout simplement ? ; ce n’est pas compliqué. Ce n’est pas une longue histoire. Qu’on me donne une équipe de chercheurs, un laboratoire équipé et je vais donner cette science d’abord à cette équipe de chercheurs ? ; ils ne vont plus penser comme le Blanc. Quand cette équipe sera rodée, vous pourrez lancer vos commandes ? : des avions, on vous les construit. On a construit des pyramides avec cette science ; elle a déjà fait ses preuves ? : les premiers chantiers navals pour construire des pirogues et des bateaux, puisque la première des civilisations vivait ?sur l’eau pour ainsi dire, l’inondation saisonnière du Nil (les crues), d’où la nécessité d’inventer le bateau. Ainsi, je ne donne pas plus de 10 ans ? ; 5 ans déjà l’équipe est rodée et ça va démarrer. Ce ne sont pas des choses qu’on fait pour la première fois, c’est des choses qu’on a déjà fait qu’on remet à jour, donc on ne vient pas pour tâtonner.

S. Mais le Burkina Faso a-t-il, selon vous, les hommes qu’il faut pour vous accompagner dans cette entreprise ? ?

J.M.S ? : Il doit avoir des hommes, même s’ils ne sont pas tous à l’intérieur il y en a à l’extérieur à servir l’occident là-bas ? ; on les détourne par «  ?immigration choisie ? !? ». Comment un pays fait-il pour se développer ? ? Mais il appelle ses ressortissants, même s’ils sont je ne sais où ? ; le pays a besoin d’eux. Il dit, venez parce que nous avons un défi à relever. Mais si vous lui faites une proposition qu’il ne peut pas accepter, il ne viendra pas ? ! Admettons qu’il touche 500 ?000 FCFA en France et vous lui proposez 200 ?000f, par nationalisme, il ne va pas accepter et c’est humain ? ; faites-lui une proposition qui soit à la hauteur du travail qu’il va faire et à partir de ce moment, il saura que vous êtes un interlocuteur sérieux. Il faut avoir la volonté de faire de grandes choses, sinon le savoir pour le faire est là aujourd’hui. Aurons-nous la volonté de faire ?de grandes choses comme nos Ancêtres les Pharaons ? ? Ou allons-nous nous contenter de nous complaire, dans la présente médiocrité ? ? La réponse nous appartient à nous et non à quelque fantasmagorique puissance mondiale ? !

S. : A vous entendre, on a l’impression que vous abordez les choses comme le savant Mamadou Dango en son temps. Est-ce que l’on peut vous comparer ? ?

J.M.S ? : Mais je connais Dango, je connais aussi le professeur Moustapha Diabaté qui a créé l’indicamétrie. On a travaillé ensemble à Abidjan. On a fait des conférences jusqu’à l’Assemblé nationale de la Côte d’Ivoire en son temps, avant que je ne rentre ici. J’ai même failli prendre la nationalité ivoirienne pour pouvoir rester à l’Université de Bouaké. On m’avait proposé un poste à Bouaké avec la condition qu’il fallait que je prenne la nationalité ivoirienne. Je suis allé voir l’ambassadeur Emile Ilboudo (Ndlr ? : ancien ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire). Il m’a dit que je pouvais le faire, mais de savoir que je suis Burkinabè. Moi j’ai préféré qu’il me fasse entrer par la valise diplomatique ? ; ce qui n’a pas pu se faire. Je suis quant même rentré parce que je me suis dit que si je donne cette science aux Ivoiriens et un jour, y a un problème entre les deux pays (déjà que l’ivoirité y faisait rage), c’est ma science que j’aurais donnée là-bas qui va servir à massacrer les miens. Autant que je revienne au Burkina et que je la propose ici d’abord.

Maintenant si on dit qu’on n’en veut pas, libre à moi d’aller la proposer ailleurs. C’est la logique que j’ai suivie et depuis 2000 je suis là, je parle dans les journaux, j’explique, je dis pour ne pas qu’un jour je me sente coupable. J’ai proposé d’abord au Burkina, le Burkina ne m’a pas écouté. Maintenant je peux aller proposer au Mali, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, etc. Là où on en aura besoin simplement, là je n’ai rien à me reprocher sinon je les connais très bien et je ne vais pas juger leurs œuvres. Chacun à son domaine et chacun parle pour son domaine. Cependant, ce que je peux dire c’est que nous pouvons travailler ensemble comme nous l’avons déjà fait de par le passé…

S. : Qu’est-ce que les mathématiques peuvent apporter comme changement dans les conditions de vie des Burkinabè au jour d’aujourd’hui, selon vous ? ?

J.M.S ? : Les mathématiques peuvent tout apporter, parce que quand on parle de développement, le moteur de celui-ci c’est la science ?.Voyez combien de milliards les USA investissent dans les recherches scientifiques. Ils vont même jusque sur la lune. Nous, on avait construit des pyramides. Les mathématiques permettent d’améliorer la vie, parce que si vous créez les machines agricoles, vous augmentez votre rendement. Si vous créez les appareils électroménagers, vous améliorez la vie au domicile des gens, etc. et tout cela passe par la science. Et sans la science, il ne peut pas y avoir de développement. Ce n’est pas possible. Ce n’est pas l’argent qui développe, c’est l’intelligence appliquée qui développe. Vous êtes milliardaire mais si vous ne pouvez pas créer, ni fabriquer une seule aiguille, votre milliard ne vous servira à rien. Ça ne vous servira seulement qu’à faire la fête. Mais, vous n’avez rien apporté de neuf dans l’existence humaine. L’argent n’est qu’un outil pour se donner les moyens matériels de faire quelque chose.

S.? : Est-ce que ce n’est pas ce qui manque à un pays comme le Burkina, contrairement aux USA où on investit des milliards ? ?

J.P.S ? : Je sais mais pour une œuvre comme celle-là, on n’a pas besoin de commencer par des milliards. Une équipe dans la 1ère et 2e année pour être formée au Codex, mais ce sont des salaires avec un cadre dans lequel des rencontres peuvent être prévues, échelonnées, programmées, et puis je viens et on travaille. C’est le départ de tout comme cela. Cette formation ne demandera pas des milliards pour mettre en place l’équipe et lui donner l’outil du Codex, la codification, comment est-ce que toutes les sciences ont été codifiées, pour leur donner l’outil de la codification. Après 2 ou 3 ans, ils deviendront des maîtres ? ; et puisqu’ils seront au départ de niveau universitaire, il n’y aura pas grand chose que de leur donner le sens des symboles qu’ils utilisent déjà sans toujours bien les comprendre. La 2e phase, il va falloir passer à l’équipement, parce que le savoir est déjà acquis. Il faut passer à l’application de ce savoir.

Il ne faut pas penser que ce sont des choses qui coûtent tout de suite des milliards. Cela coûte quelques millions pour payer les salaires des professeurs sélectionnés pour rentrer dans le système. Et puis cela va aller à l’ordre de milliard pour l’application. Dans la 1ère phase, ce n’est que des millions.

S.? : Le Burkina fait face à des changements climatiques et les conséquences sont très visibles, notamment la famine et les inondations devenues fréquentes. Comment ce pays peut-il prendre des mesures pour se mettre à l’abri des conséquences ? ?

J.M.S ? : Je crois que ce n’est pas un effet du hasard que nous vivons. C’est à dire que l’humanité est arrivée au terme de son évolution et comme j’avais dit il y a 4 races. Nous, Africains avons reçu le savoir de Dieu. Nous l’avons donné aux autres, à l’ensemble de l’humanité. Les Jaunes ont d’abord pris cela, ensuite c’est passé aux Rouges puis les Blancs sont les derniers sur la chaîne à l’avoir reçu. La civilisation que nous avons créée en Egypte sur la base du savoir est en train de boucler son cycle puisque les lumières ont touché maintenant toutes les parties du monde. C’est tout à fait normal quand le cycle se boucle, vous revenez au point de départ, vous revenez à l’Afrique pour relancer un nouveau cycle. Ce n’est pas l’effet du hasard, c’est le Livre des morts qui l’exprime et qui l’explique.

D’ailleurs je vous ai fourni la démarche scientifique de la pensée animiste. Voyez le paradoxe ? : je suis professeur d’anglais et je rentre dans les mathématiques comme un couteau dans du beurre, si ce n’est pas un programme de l’univers lui-même de Dieu lui-même(ou de la destinée, ?appelez cela comme vous vous voudrez), mais expliquez-moi donc comment j’y arrive ? ? Moi-même je m’étonne des fois, je me surprends complètement et je surprends les autres professeurs d’université à qui je soumets mes travaux. Ils me demandent comment je fais et je leur réponds que je ne sais pas. Je vois la loi dans l’espace. Je peux vous faire des illustrations, de la manière dont on peut voir à travers le repère orthonormé, l’ensemble des symboles et des nombres. Le repère orthonormé contient tous les symboles et tous les nombres à la fois. Lire une loi dans l’espace c’est une banalité. Vous n’avez qu’à tracer les repères et tout parle seul. La carte parle toute seule. Vous n’avez qu’à relever les données et c’est de l’absolu. Ici encore je vous introduis déjà dans le domaine de la géographie sacrée des mages égyptiens…

Les problèmes du Burkina ont leurs solutions tout justes à côté. Si vous allez chercher loin, tant pis pour vous. L’univers ne ment pas et ne triche pas. Quand il vous apporte un problème, il vous apporte en même temps la solution.

S.? : Et la solution pour le Burkina ? ?

J.M.S ? : C’est le Codex, pas pour le Burkina seul, mais pour l’ensemble de l’Afrique ? ? C’est notre tour aujourd’hui de reprendre le flambeau que nous avions passé aux autres. Maintenant pour appliquer la science dans toute sa rigueur, je vous effrayerai, si je vous dis que la maîtrise de l’énergie cosmique conduit à la soucoupe volante. La première que l’humanité doit construire tout simplement et c’est ça l’œuvre que nous allons apporter aujourd’hui. Cela tient aux problèmes de la démographie et de la pollution. Vous me faites aller plus loin que je ne le veux mais je vais le dire ? : la démographie, le monde, c’est comme un œuf qui est en train de se remplir. La terre ne se crée pas de nouvelles terres ? ; elle est limitée, mais les hommes sont de plus en plus nombreux à cause de quoi ? ? La médecine. C’est un défi que de nourrir tous ces gens, et il faut que chacun puisse habiter sur cette terre, ce qui est un défi plus poignant ? ! D’ici à 100, 200 ans voire 500 ans, ça va être comble.

Le Premier problème que nous allons avoir d’ici une centaine d’années déjà sera celui de la pollution, c’est un cercle vicieux, pour nourrir tout ce monde, il faut plus de productions industrielles, donc plus de dégagements de déchets, du CO2 dans l’air, donc plus de pollution. Nous rentrons donc dans un cercle vicieux condamné à polluer pour produire. Alors, c’est un goulot d’étranglement que nous allons vivre d’ici à 100, ?150 voire 200 ans. La terre ne sera plus habitable, si on continue à ce rythme. Il faut commencer à chercher des solutions dès maintenant .Quand le problème se posera, l’on aura déjà organisé la solution. L’humanité doit faire face à ses problèmes et il faut les solutions au sens large. Ce n’est pas le Burkina qui sera seulement touché. Les questions de démographie et de pollution, ce sont les deux grands problèmes que nous allons avoir. Ce qu’on me donne aujourd’hui, c’est pour préparer les solutions à ces problèmes quand ils vont commencer à se poser. L’excédent de la population, avec la science qu’on aura portée carrément au niveau le plus haut, va être envoyé dans les autres planètes qui seront rendues viables par la science, parce que dans le système solaire, seule la terre a une position qui fait qu’elle est viable, pas trop loin du soleil, pas trop loin du froid intense de l’univers.

Toutes les autres sont soit trop éloignées, soit trop rapprochées donc frigides, impossibles d’y habiter par manque d’oxygène etc., il faut construire des villes bouclées, fermées, oxygénées artificiellement.

S. : Cela veut dire que le Burkina va disparaître…

J.M.S ? : Non je ne parle pas d’ici. Là-bas sur les autres planètes où l’excédent de la population terrestre doit être envoyé.

S.? : Cela veut dire que si on n’arrive pas à construire cette soucoupe volante, on sera condamné à périr ? ?

J.M.S ? : On va s’entretuer et c’est le monde entier qui va entrer dans une guerre effroyable, parce que c’est la survie, c’est le-sauve-qui-peut. Imaginez s’il n’y a plus de terre pour habiter, ne parlons pas de cultiver et la pollution fait rage. Même l’air vous sera finalement rationné sinon vendu pour respirer. Mais imaginez ce que cela va être. Alors dites-moi, ce n’est pas une guerre pour le Burkina, mais de toute l’humanité entière. Que l’on s’entretue ou non, cela n’aura plus d’importance, puisque nous serions tous condamnés à mort. Tuer quelqu’un ou se faire tuer ne sera plus qu’un jeu, un passe-temps. Vous êtes condamné, vous avez peur de quoi ? ? Voilà ce que l’humanité va devenir. Bien sûr, on peut ne pas se sentir concerné parce que 100, 200 ans de maintenant, nous ne serons plus ? là ; égocentrisme humain bien senti ? ! Pas d’étonnement à cela.

S. : Vous avez dit tantôt que la solution c’est le Codex. Qu’est-ce que cela signifie ? ?

J.M.S ? : C’est un système de codification du savoir que les mages ont mis en place avant de disparaitre. Tout leur savoir, ils l’ont versé dans les codes. Vous ouvrez le code, vous avez tout leur savoir. Le code a permis de conserver tout le savoir égyptien. Et vous avez Le Livre des morts qui vous permet maintenant de vous y initier. Les démarches y sont expliquées de façon symbolique. Vous avez l’alphabet (Alpha, Beta, Gamma). Vous avez le livre, vous jonglez avec les deux, vous reconstituez, vous avez leur savoir.

S.? : Avez-vous déjà été approché par les Américains ou ceux qui ont les moyens pour que vous partiez travailler dans leurs centres de recherche ? ?

J.M.S ? : Non et je ne le souhaite pas non plus, parce que je veux faire la preuve que nous, les Africains noirs, nous ne sommes pas des imbéciles, et que la science n’a rien de sorcier. Absolument rien. Je veux si on me met à l’épreuve de construire la bombe pour qu’on sache que moi, un Noir, je suis capable de cela et pire encore. Je ne veux pas de l’assistance du Blanc. J’en ai assez. Il n’a pas deux têtes et c’est nous qui l’avons civilisé, c’est nous qui lui avons donné la science. Pythagore et Thalès ne sont pas des personnes. Pythagore, c’est py-tha-go-ras, c’est le code ? ; Thalès c’est Thalassé, c’est le code. Ce ne sont pas des personnes qui ont existé. Comment je suis arrivé à la bombe. En reprenant la démarche de Pythagore, on remonte à Thalassé, on descend. On monte dans les cimes de l’univers pour aller trouver l’uranium, on descend dans les profondeurs de l’univers pour trouver le plutonium. C’est tout simplement comme cela ni plus ni moins. Les équations sont là. C’est comme la culture, c’est codifié.

S.? : Il y a l’Iran qui défraie actuellement la chronique, elle est suspectée de fabrication de bombe atomique. En tant que scientifique, pensez-vous que ce pays dispose de mathématiciens, de physiciens, de chimistes capables de fabriquer la bombe atomique ? ?

J.M.S ? : Je ne peux pas répondre à cette question, parce que l’Iran c’est bien loin de moi et je ne peux pas évaluer les compétences des scientifiques que les Iraniens ont sur leur terre. Comme je l’ai dit, la fabrication de la bombe atomique n’est pas si compliquée.

S.? : Mais pourquoi ce sont quelques grandes puissances qui en possèdent ? ?

J.M.S ? : Justement parce qu’ils ont trouvé le chemin. Vous trouvez le chemin, vous faites la même chose. Au fond la bombe a été trouvée par les Anciens et elle se trouve précisément dans Le Pythagoras. Seulement la sagesse avait prévalu à l’étourderie et sauf pour Sodome et Gomorrhe. En fait, toute la prétendue science moderne n’est faite que de bric et de broc de La Science de la magie noire africaine dont la civilisation pharaonique a été la culmination.

S. : Vous êtes pour ou contre la bombe atomique ? ?

J.M.S ? : Je suis contre la fabrication de la bombe en tant que telle mais je suis pour l’usage de l’énergie atomique ? ; pas la bombe qui, elle, n’est pas bonne ? ; elle est faite pour détruire mais l’énergie peut être utilisée pour le bien de la population.

S.? : Le Burkina peut-il avoir de l’énergie à partir de l’uranium ? ?? ?  ?

Oui bien sûr, pour peu qu’on en fasse une priorité nationale.

S.? : Où trouver de l’uranium ? ? Il n’y a pas que le Niger à côté qui dispose de l’uranium.

J.M.S ? : Mais il faut acheter ? ; ça se vend sur le marché. Il n’y a pas seulement le Niger, il y a aussi le Congo.

S. : Pourquoi il ne faudrait pas plutôt privilégier l’énergie solaire que l’énergie atomique qui est plus compliquée ? ?

L’énergie solaire est une bonne chose. Mais elle s’utilise de façon individuelle, elle n’est pas collective. On ne centralise pas les puissances pour les dispatcher. Chacun utilise son panneau solaire, c’est peut-être cela le problème. En ce sens-là le gouvernement perd. Vous n’avez plus de factures à payer à la SONABEL. Cela veut dire que vous vivez en société mais vous vous retirez de la société en quelque sorte. Si on veut vraiment améliorer la société, il n’y a plus d’impôts, plus de devises pour le gouvernement pour le faire ? ; c’est peut-être ça le petit problème sinon moi ça ne me dérange pas. Mais maintenant, l’énergie atomique permettra éventuellement de lancer les machines, les navettes, ce n’est pas seulement une énergie pour les gens.

S. : Et la solution, c’est ?

J.M.S ? : La solution, c’est l’irradiation subatomique et elle est dans l’air. Les équations sur l’énergie cosmique, c’est que vous la puisez en chemin, vous vous alimentez en chemin. Pas besoin de prendre la charge utile au départ. Elle est dans l’air et il faut la puiser dans l’air.

S.? : Jusqu’à présent, les Américains et les occidentaux ne connaissent pas cela ? ?

J.M.S ? : Pas du tout. Impossible. L’esprit du Blanc n’est pas l’esprit de l’Africain. Le Blanc est cartésien, il n’est pas irrationnel. Il refuse l’irrationnel or Dieu est irrationnel. C’est là que se trouve la solution. Il passe son temps en mathématique à écrire i. Il ne sait pas que l’irrationnel, c’est ça qui commence par i. L’imaginaire, l’irrationnel c’est exactement la même chose et les solutions sont là-bas. Mais le Blanc refuse d’être irrationnel, comment voulez-vous qu’il trouve la solution. Son esprit refuse de sauter dans l’inconnu.

S.? : Le Burkina a-t-il intérêt, selon vous, à mettre l’accent sur uniquement les matières scientifiques ?

J.M.S ? : Absolument. C’est tout bénéfice, sinon si c’est le développement par le discours ? ; oubliez cela. Sans science pas de développement. Même mille ans après, on peut être milliardaire comme on veut, il n’y aura pas de développement. Vous connaissez l’homme, donnez des milliards à un gouvernement, chacun empoche ce qu’il peut. Ce n’est pas l’argent seulement qui peut développer un pays, mais un peu d’argent et des scientifiques pointus qui peuvent produire des moyens de développement. Si on donne 10 milliards FCFA, vous leur versez seulement deux. Au bout de quelques temps, ils vous sortent des moyens et ça améliore la vie. Le développement, c’est une question d’outils, ce n’est pas un discours. Ce sont des techniques.

Appliquez-les sinon créez les cadres et les conditions pour lancer et soutenir la créativité ou bien l’Africain est-il un imbécile congénital ? ? Sait-on jamais et ce n’est pas non plus ni raisonnable ni réaliste d’attendre que quelqu’un d’autre vienne balayer votre maison pour vous.? On ne peut pas attendre que quelqu’un d’autre vienne développer le Burkina. Que la France développe le Burkina pour nous ? ? La France n’a aucun intérêt à développer le Burkina. Ça fait combien d’années qu’on est avec elle. Vous avez vu une seule usine qui marche ici ? ? Sofitex, un jour ça marche, demain c’est fermé. C’est la seule qu’ils nous ont concédée, après 50 ans de coopération, ça ne vous dit rien ? ? Après tout, le Général de Gaulle nous avait prévenus ? : la France n’a pas d’amis ? ; elle n’a que des intérêts. Alors n’essayons pas d’être plus royalistes que le roi.

S.? : Est-il possible pour le Burkina de se départir de la France ?

J.M.S ? : Le Burkina n’a pas à refuser l’amélioration des conditions de vie des Burkinabé pour raison de coopération. Ce n’est pas à cause de la coopération française que nous allons refuser à nos populations l’amélioration de leurs conditions de vie par la science. Si la France demande aux Burkinabè de ne pas entrer dans la science à cause de la coopération, je dirai que c’est de la malveillance envers nous. Si c’est ça, l’amitié avec la France, je n’en veux pas. On a les moyens par notre propre effort d’entrer dans la science tous azimuts, et à cause de la coopération française, on va se refuser ce droit de créer des machines qui vont permettre d’améliorer la vie de nos populations ? ? Ce serait le comble de l’absurde ? ! Bref, trêve de négro-scepticisme et d’afro-pessimisme ? !

S.? : Combien d’hommes, de F CFA et de temps demandez-vous pour pouvoir développer le Burkina, ?si c’était possible ?

J.M.S ? : Il y a deux axes de lecture. Il y a d’abord, l’axe scientifique pur de la recherche fondamentale qu’on peut appliquer. Mathématiciens, physiciens, chimistes, généticiens c’est ça l’axe où l’on rentre dans le pur de l’Imaginaire divin. Maintenant, il y a l’autre axe culturel. Je commence par la linguistique parce que nos langues même sont codifiées. Il faudra fouiller dedans pour voir ce que les Egyptiens ont mis dedans, parce que la mythologie est un autre domaine. La lecture des mythes, les contes africains, ce sont des richesses qui sont là. C’est une richesse qui est là. Il faut fouiller tout ça. Il faut des sociologues, psychologues etc. Au total, il faut réunir une dizaine de personnes au moins mais pointues pour pouvoir aller vite parce que le Codex c’est une question de vitesse ? ; ça va très vite.

Alors, il faut que les gens soient bien réglées dans leur esprit d’abord et à partir de ce moment, on démarre et c’est du non stop. Si vous avez une équipe minimale de chercheurs (10 personnes), si vous considérez combien on va les payer par mois pendant au moins cinq ans pour pouvoir fouiller et reconstituer, vous saurez ce qu’il faut mobiliser comme finances. Moi j’ai reconstitué pas mal de choses déjà mais je sais qu’il y en a davantage mais d’abord il faut leur donner la méthode, la lecture symbolique. Souvent avant de m’engager je donne le code. Vous lisez si c’est faux, on arrête. A chaque fois que j’ai rendez-vous avec les gens, c’est ce que je fais. Avec plusieurs professeurs de l’université c’est ce que je fais. Je leur dit que je ne vais pas perdre leur temps. Je viens, je dis c’est la bombe, je donne les processus et formules à lire et j’attends qu’ils aient fini de lire, je dis, on a un sujet, donc on peut parler maintenant. Je ne viens pas faire de la littérature.

C’est toujours noir sur blanc d’abord pour donner la preuve que c’est du sérieux, avant qu’on ne s’engage davantage. Même quand j’avais pris contact avec Mariam Vanessa Touré (journaliste à la Télévision nationale), une dame qui a de l’esprit, j’ai fait de même.
Vous voulez que je vous dise la véritable racine de nos problèmes ? ? Nous avons perdu jusqu’à la faculté de penser par nous-mêmes et en bons animistes encore. Les morts ne sont pas morts, c’est du direct, de l’absolu dont nos esprits ont été forgés au départ et il ne sert à rien d’essayer de singer le Blanc dans ses abstractions mensongères.
Pour évaluer, il faut une équipe de 10 personnes au minimum et une protection rapprochée. Bien entendu, la France va faire des mains et pieds pour enrayer le système en disant ouvertement qu’elle va nous accompagner tout en faisant exactement le contraire en pratique.

Ou alors faisant semblant de nous accompagner en nous envoyant du matériel piégé. Si ce sont les ordinateurs tout ce qu’on fera, elle le récupèrera là-bas en France par la bande. Ou en vous envoyant des coopérants-espions pour faire semblant de nous aider et pendant ce temps, ils fouillent nos affaires, voilà tout le problème. C’est pourquoi je ne parle pas trop. Je veux quelque chose qui soit purement africain. Je veux montrer au Blanc que c’est moi qui lui ai donné la science et non le contraire. Il est un enfant, un élève ? ; je suis le maître (cf. un prêtre égyptien à Solon, législateur grec). Les positions ne peuvent pas changer. L’élève ne peut pas battre le maître, on n’a jamais vu cela. Ce n’est pas aujourd’hui qu’on verra cela. Il n’y a pas de Blanc dans mon système pour ne pas qu’on dise que si le Blanc n’avait pas été là on n’aura pas pu réussir. Je ne veux pas de cela. On a fait les pyramides sans le Blanc. Je ne veux pas l’assistance technique du Blanc. On n’a pas eu besoin de l’assistance technique du Toubab pour construire les pyramides. Ce n’est pas aujourd’hui que j’aurai besoin de lui. Il peut toujours berner les ignorants avec ses fables de civilisateur mais pour ceux qui ont pris conscience de la valeur scientifique et civilisatrice de l’animisme, c’est peine perdue.

Ali TRAORE & Enok KINDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 décembre 2011 à 02:17
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    il est bien marrant ce fou mais mettons le à l’épreuve pour qu’il puisse compendre ses vraies limites intellectuelles

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 11:12, par Kipar’h saabl’ghah
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Il a un look d’enfer ce mec !
      c’est promis, s’il devient rockeur j’acheterais son 1er CD !
      1, 2, 3 4 5....atome de cote, one two three, atomic bommbe

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 12:54
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Vous savez, il faut vite attacher ce Mr. pour le trimballer à l’hôpital. Il a perdu le réseau.......................

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:05, par Djeska
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Il ne faut surtout pas balancer des affirmations à la legère, même si vous n’êtes pas tenu d’être sérieux. Combien de fous trainent dans les rues de Ouagadougou sans être conduits à l’hôpital ? M. Somé se dit scientifique, alors attaquons-le sur ce plan avec la rigueur qui sied. Si les scientifiques n’étaient pas fous, ils n’imagineraient pas que c’est la terre qui tourne autour du soleil, que ce sont de tout petits êtres vivants (microbes) qui nous tuent. Rien de grand ne s’accomplit sans passion. La passion, c’est la folie. Donc, laissons ce monsieur nous dire le fond de sa folie.

        Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 13:35, par Remi Kabore
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Mr Somé, je respecte jusqu’à preuve du contraire vos 25 ans de recherches acharnées.

      Jusqu’à preuve du contraire parce que d’autres personnes comme Mr Dango avant vous n’ont pas fait mieux que des plateaux télé et salles de conférences, jusqu’à preuve du contraire parce que Anta Diop a prouvé le contraire en laissant des écrits, jusqu’à preuve du contraire parce qu’une seule question mérite d’être posée : qu’est devenu votre " le codex grammatical égyptien" ? Vous vous êtes abreuvé à plusieurs sources et je ne demande qu’à vous lire. Dites moi et ça intéresse sûrement d’autres personnes où peut-on trouver votre oeuvre.

      Aussi, votre message s’adresse aux autorités Burkinabè et par extension aux dirigeants africains. Je respecte là aussi vos choix mais vous auriez peut être mieux fait de vous adresser directement aux autorités compétentes au lieu de vous exposer et demander après une protection rapprochée et des milliards.

      Votre démarche en 2 axes tend à privilégier le second. Je pense modestement que vous pouvez que jeter les bases du second en partageant le codex qui vous a pris à vous seul 25 ans. Après sans doute, du monde vous accompagnera, le reste suivra pas forcément avec vous à la tête d’un centre de recherche mais vos idées et celles des anciens. Les gens vous attaquent justement sur le second axe parce qu’il semble être désespérément intéressé et prétentieux en accord avec la pyramide de Maslow.
      Quoique vous pensiez la manière de livrer votre message est aussi important que son contenu parce que tout le monde n’est pas Jean Magloire Somé. En attendant, je suis de votre côté, en attendant de savoir où trouver votre oeuvre. Merci

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:00
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Avec tout le respect à vous : je pense que vous n’avez pas très bien lu ou compris les réponses que M. Somé donne aux questions à lui posées.Justement, ce n’est pas faute d’avoir tenté d’entrer en contact avec les autorités. C’est après échec, depuis 2000, qu’il continue ou plrivilégie toujours la voie médiatique.

        Je ne vous le souhaite pas, mais le jour où vous serez porteur d’un projet au Faso, vous seul pourrez dire les misères que vous subirez pour vous faire comprendre ou seulement écouter dans un ministère. Déjà que les simples gens à qui la lumière est cachée, traitent ce monsieur de fou, sur ce forum. Vous pensez sérieusement qu’un ministre prendrait de la peine à l’écouter. Et c’est comme ça que l’Afrique a toujours nié ses propres capacités. Ailleurs, on prendrait le temps de le mettre à l’épreuve. Au début, certains ont regardé la lune et l’ont considérée comme trop lointaine pour être atteinte. Bien de gens ont raillé l’empéreur Caligula. Les Américains, eux, se sont dits que cet empéreur n’était certainement pas autant fou. Ils l’ont fait !

        Prôner aussi que M. Somé saute le premier axe, je pense que c’est lui imposer un mode opératoire qu’il ne juge pas convenu dans l’espèce.Il exprime ses craintes dans ses réponses conclusives qui justifient sans doute l’approche qu’il entend adopter.

        Parler de son "oeuvre" qui est introuvable, ou du moins invisible, à vos mots, je pense déjà que ce n’est pas très sérieux de le soutenir. Peut-être si vous parler dans ce domaine précis du "grammaticalae", mais aussi se retrouve posée à nouveau la question du financement.En tout état de cause, c’est une question de priorité pour lui. S’il pense que sa découverte dans les sciences positives mérite plus d’attention, parce que bien de choses dans la vie quotidienne africaine en dépendent, je pense que c’est un choix qui n’est pas forcément inapproprié !

        Et le fait d’être arrivé déjà à quelque chose dans le domaine des sciences pures et dures, c’est une trouvaille, je pense. Aller au CNRST me trouver une seule personne qui a trouvé quelque chose, depuis qu’il cherche !

        Personnellement, j’ai aussi des reserves avant que ce Monsieur nous prouve concrètement ses recherches, si le gouvernement l’écoute (comme il donne sa tête à couper !). Mais personnellement, je pense que quitter de la littérature jusqu’à pénétrer seul en autodidacte dans le monde des sciences abstraites positives, je crois véritablement que le monsieur a quelque chose dans le crâne.

        Certes, il n’y a rien encore de concret. Mais c’est qui, qui doit le concrétiser ? La question des moyens ne regarde pas le chercheur, surtout pas en Afrique !

        Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 16:07, par ld
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Quand Galilée avais déclaré que la "terre tourne" il fut pendu par l’église !Évitons par nos préjugés de faire de M SOME un autre Galilée. Souhaitons lui plutôt bonne chance et que sa cause soit un jour pris au sérieux par un pays africain qui voudrait essayer une voie africaine.

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:06
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Galilee n’ a jamais ete pendu. Vous voyez, les connaissances notionnelles comme celles qu’a le fameux Professeur qui n’a pas un DEA, a plus forte raison un doctorat, qui n’ a jamais publie un ecrit qui denote sa rigueur intellectuelle, sont tres dangereuses. Elles conduisent a l’ illumination. Hitler aussi avait ses convictions. C’est l’ autre nom de la folie pour faire respectueux. Il y a trop de "hableurs " de nos jours. Mais c’est nous les vrais fous, qui ecoutons leur boniment. Cheick Anta Diop a battu leBlanc en utilisant les outils methodologiques du Blanc. La le Blanc ne pouvait plus rien dire. Mais aller en Angleterre, ne pas y reussir son insertion sociale la- bas, evenir et brusquement devenir le plus farpouche defenseur de sa culture que tu connais mal, car ignorant tout de la culture Dagara, puisqu’ etant ne et ayant grandi en CI, n’etant revenu au paus pas par amour mais pour benfeicier de la bourse nationale, ayant un amour sans bornes pour l’ Americain qu’ il imite a perfection, je ne peux pas te prendre au serieux. Ca, c’est une affaire foireuse. Vous pensez que Dieu va donner des Cheick Anta Diop toius les 10 ans a l’ Afrique ? Ce serait trop facile. Mon cher esclave, est- ce qu’ il ; ne te manque pas la chose -la ? Je veux parler du biberon des Dagari, le dagaradam. Va a Bolomakote le dimanche pour te guerir. Mais tu es un bon professeur. J’ai entendu parler de toi. Mais cesse de paraitre en public pour parler de tes histoires a dormir en courant. Certains ont deja dit que tu es un fou a lier avec des cordes de lianes car un danger mondial, pas simplement public. Tu as parle un peu a Dango ? Unissez vous afin que votre folie soit encore plus forte.
        Jean- Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

        Répondre à ce message

        • Le 28 décembre 2011 à 20:10
          En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

          Fayama, réserve ta plaisanterie quand tu n’es pas en face de ton esclave. Parce que là, tu ne t’adresses pas à lui. Tu divagues en allant du sérieux au léger. Comment peux-tu comparer ce Monsieur à Hitler ? Fayama, Toronto, Canada. C’est pas pour recevoir un colis.

          Tu dis que Cheick Diop a battu le Blanc. C’est surtout parce qu’il a refusé de réagir comme les chiens de Pavlov. Ecouter un fou ne rend pas fou comme tu le dis. Mais je vois, tu es bon pour autre chose que pour la science.

          Répondre à ce message

          • Le 30 décembre 2011 à 00:13
            En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

            Ou la la la. Je vois Mr. LeCrogneugneu tous crocs dehors. Aller du serieux au leger, ca decompresse. T’as meme pas le sens de l’ humour en plus de ne pas savoir lire. J’avais jamais dit qu’ il etait Hitler. C’est seulement une mise en garde contre les narrations qui se veulent totalisantes, qui veulent expliquer le monde en un coup de brosse. la verite n’est pas si simple. Mr. Jean Magloire presente une vue du monde, sa vue du monde. Ca n’ engage que lui, sinon rien de scientifique. La science a ses methodes. Galilee en a use, ainsi que Cheick Anta Diop. Autant que je respecte la Bible et le Koran, on ne saurait se baser sur ces textes sacres pour defendre une these scientifique. Pourquoi donc se baserait- il sur le livre des morts pour faire flores ? Le reste n’est qu’ effort vain de gourou ou pire, d’apprenti gourou. Il ne suffit pas de dire qu’ on a lu le livre des morts quand on aurait mieux fait de lire celui des vivants pour devenir scientifique. Laissez les morts s’occuper des morts.
            Vous parlez de colis. Parece que je suis au Canada, je suis en convoyeur de colis ? Quelle petite ame de mendiant ! Les colis pourraient bien venir de Ouaga aussi. Decolonise d’abpord ton esperit avant de vouloir epouser les theses racistes de Jean Magloire qui est rentre au Burkina surtout pour beneficier de la bourse nationale. Sinon ceux qui l’ ont connu sur le campus savent ue ce garcon bien branche n’ avait rien a cirer avec le Faso. Demandez lui ce qu’ il sait de la culture au Burkina Faso et s’ il parle une seule langue du Burkina. Aiee ! Que c’est facile de se payer de mots, d’ utiliser le verbe pour se grandir sans y croire.
            Un fou rend fou car il cree une situation alentour qui confine a la folie, tellement tout est intense avec le fou. J’ose seulement croire que vous connaissez la loi des similaires. Cheick Anta Diop est donc devenu ce qu’ il est en se mariant a une blanche ? Mille millions de mille sabords !

            Jean Marie Vianey Fayama , Toronto, Canada

            Répondre à ce message

            • Le 30 décembre 2011 à 16:11
              En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

              J’aurais souhaiter traiter un jour quelqu’un de "Mr LeCrogneugneu tous crocs dehors" ayant "une petite âme de mendiant", mais j’ignore comment on y procède. Est-ce que la voie de l’humour ou de la décompression passe aussi par-là ? Les chiens de Pavlov sont de « vrais chiens » d’expérimentation à la réaction réflexe (on sait jamais)

              Maintenant, voyons tes idées. M. Somé présente une vue du monde ?? C’est ce que tu as vu, toi ? Non, il dit (c’est résumé dans le titre), qu’il a trouvé quelque chose d’intéressant qui peut permettre de mieux comprendre l’univers, de maîtriser l’énergie. Au commencement était l’énergie, selon la théorie du Big Bang. C’est un petit déséquilibre entre matière et anti-matière, qui aurait permis à la matière d’exister et à l’anti-matière également. Dans la formule célèbre que tu connais (E=m.C.C), le lien étroit entre matière et énergie est mis en exergue. M. Somé parle bel et bien d’énergie.

              Sur son racisme, chacun peut se positionner. Ce qui m’intéresse le plus, c’est le côté scientifique. Mais il ne faut pas croire que les scientifiques ne sont pas racistes. Sinon, c’est se perdre dans le désert glaciaire du Canada. Sais-tu ce que Darwin pense des Noirs ?

              M. Somé se base-t-il sur la Bible ou le Coran pour défendre ses thèses ? Tu n’as pas lu alors. Il dit que la connaissance des anciens sont codifiées dans des lettres (alphabet), des chiffres, des contes…en clair, dans ce que les anciens ont laissé, y compris la Bible, la Thora et le Coran, le livre de la mort. Il n’a pas dit que l’existence de la Bible vérifie ses affirmations ni que la Bible affirme ce qu’il dit.

              Il a fait comprendre qu’en décortiquant ce qui nous reste des anciens, on découvrira le « savoir absolu ». Ce n’est qu’une hypothèse. J’entends ton clavier sonner « le savoir absolu n’existe pas ». Moi je n’en sais rien, mais je sais que c’est un objectif idéal pour les scientifiques. Einstein n’a-t-il pas consacré le reste de sa vie à construire sans y parvenir, ce qu’on a appelé plaisamment la « Théorie du tout ».

              Tu le sais autant que moi qu’historiens, géographes, archéologues se réfèrent à ces documents et à bien d’autres textes anciens, plus ou moins ésotériques. La science actuelle est un produit apuré issu de la décantation, distillation de minerais qu’on appelle alchimie, philosophie, astrologie…Vas-y savoir ce qu’on y a laissé de précieux avec la « gangue ».

              Tu reprouves sa démarche, comme s’il t’avait soumis un article à publier dans ta revue scientifique. La démarche scientifique et les méthodes scientifiques relèvent de conventions formalisées et améliorées avec le temps. Elles orientent, elles ne font pas la science. Galilée n’a pas usé des mêmes démarches scientifiques que Cheick Anta Diop. Ils ne sont pas contemporains. Le premier est un observateur qui pouvait expliquer ces hypothèses. Le second pouvait démontrer ces affirmations.

              Et puis, en science, il n’y pas d’hypothèse fantaisiste. Celui qui tente de confirmer son hypothèse enrichie le savoir. S’il n’y parvient pas, lui-même, quelqu’un d’autre pourrait le faire et surtout, sa démarche et ses outils utilisés pour se « casser les dents » peuvent servir ultérieurement. Tu connais l’utilisation qui a été faite des transformations de Lorentz dans la formalisation des systèmes de coordonnés du continuum espace-temps dans la théorie RR d’Einstein. Les équations de Lorentz servaient à l’auteur de démontrer l’existence d’un éther (servant de support à la propagation de la lumière, comme l’air sert à transporter les ondes sonores). Lorentz n’y est pas parvenu, mais surtout, ses équations ont servi à bâtir une autre théorie solide qui démontre l’absurdité de l’éther.

              Ailleurs tu compares Hitler à un individu inconnu. Maintenant tu dis que tu n’as pas confondu ce Monsieur à Hitler (j’avais jamais dit qu’il était Hitler) et que c’est plutôt une mise en garde contre les « narrations totalisantes ». Ce Monsieur est une menace ? Tu es trop décompressé, vas-y doucement. Sinon tu t’approches des affirmations « totalisantes » du genre « Un fou rend fou car il crée une situation alentour qui confine à la folie, tellement tout est intense avec le fou ». Je te laisse observer la majestuosité de ta décompression totale et ton manque abyssal de rigueur (sur ce coup là).

              J’ai parlé de colis pour dire que ta signature ne rend pas tes affirmations plus sensées. Yafaama, Bolomakoté, Bobo Dioulasso, Burkina Faso. Ça, c’est ma fanfaronnade pharaonique pour la nouvelle année. Sans modestie, je suis aux Etats-Unis, et j’ai la chance de voyager à travers le monde. Ça veut rien dire pour M. Somé, ni pour les internautes.

              Pour terminer, je parie que Monsieur n’évolues pas dans un domaine scientifique (science dite pure ou science dite sociale), ni dans un domaine intellectuel. Tu es dans un domaine qui demande technicité, habileté, art..Du pratique quoi. Alors ne t’égares pas. Je vais aider le décompressé. Ça ne veut pas dire qu’il n’y pas de scientifique dans ton domaine. Je veux simplement dire qu’on a besoin d’autres qualités que celles de l’esprit scientifique pour jouer au football, intégrer l’armée, jouer au caissier de banque, devenir informaticien, journaliste, agent marketing...traducteur. Si c’est le cas, t’énerve pas. Si c’est le contraire, donne le reste de ton CV, tu as déjà commencé…Fayama, Toronto, Canada (

              Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2011 à 00:17, par Levent
          En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

          Fayama, Toronto, Canada. Donc il faut être né dans son village ou dans son pays pour connaître sa culture ? Affirmé qu’il a quitté la Côte d’Ivoire pour juste bénéficier de la bourse est une insulte. Si vous n’aimez pas son discours, au moins il mérite du respect. N’entrez donc pas dans sa vie privée Lui au moins il a osé. Et vous ?
          Cheick Anta Diop a battu le blanc, mais il avait une épouse blanche avec laquelle il a eu, je crois, 4 fils.

          Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:20
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        t’as peut etre raison mais ce que tu oublies de mentionner c’est que galilée s’appuyait sur des documents écrits,des démontrations ,des éuqations et l’église le prenait pour un fou mais comme la science évolue,après sa mort d’autres savants ont continué les recherches et sont aussi tombés sur les conclusions que galilée grace a ses oeuvres.
        mais ce mr somé parle dans le vent puisqu’il nous parle de son codex mais on voit rien
        qu’il nous montre ses recherches avec force détails et démonstrations

        Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 16:07
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Ce qui est grâve, ce n’est pas qu’un fou puisse s’exprimer librement, c’est qu’un média que l’on croyait sérieux reproduise ses propos.

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:12, par Liberté
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Sidwaya, c’est le journal de tous les Burkinabè. Il donne la parole à tous les Burkinabè qui le souhaient. C’est la première fois que ce Monsieur s’exprime dans le journal. Il y a des gens qui ont parlé dans Sidwaya 100 fois, sans que cela ne change votre vie. N’est-ce pas ? Le journal est certainement comme le fso.net qui a laissé vos affirmations passées. Sinon, entre nous, ce que vous avez dit là est d’une importable improbable pour les internautes.

        Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 19:36
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        C’est bien domage de voir des réflexions du genre dans notre siècle. Pourquoi des individus de votre genre font tant d’étallage de leur pessimisme, leur incrédulité et leur ignorance ?
        Le monde avance, par ces fous audacieux dont tu fais allusion. C’est à cause de fainéants mentaux, intélectuels et physiques, de gens incapables du moindre scrifice comme vous que justement l’afrique n’est pas prête d’occuper une place plus digne dans le monde.
        As - tu déjà vu un savant fut il blanc, jaune, etc. avec 2 ; 3 ; 4.. têtes ? Non assurement !! Pourtant tu appliques naïvement, inconsciemment au quotidien le fruit de leur savoir issus de 20, 30, ... ans de travaux.
        Comme c’est malheureux. j’ai honte !!!!!! pour toutes ces fois que l’afrique a refusé de se reconnaitre. les gens accusent toujours malhonnêtement un manque de moyens pour surtout gaspillés ce que nous avons de plus précieux comme moyens:le savoir qui est si universel et ne demande qu’à être conquis pour éviter l’autocontemplation et le sur palce. En citoyen de ce pays, je félicite l’observateur et je fonde l’espoir que le crie de coeur du Pr J.M.S. , citoyen de notre cher pays, qui ne demande qu’a contribuer à son rayonnement, trouvera un échos favorable auprès de nos autorités.

        Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2011 à 00:25
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      c’est bete de penser qu’il est marrant et fou.pourkoi ne pas lui donner les moyens et attendre le resultat ?

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2011 à 23:14, par Le Sage.
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      J’ai lu difficilement cet interview. Elle m’inspire la réflexion suivante : à partir du moment où cet illustre grand frère intègre le racisme dans sa sphère scientifique, je ne peux, en tant qu’universaliste, le suivre dans ses développements même si certains passages sont pertinents. Les scientifiques contribuent nécessairement au développement, mais, ils ne sont certainement pas les seuls à apporter leurs contributions. C’est un ensemble de politiques sectorielles qui doit aboutir à un développement endogène du Burkina. Mais je conçois largement que tous ces discours sont totalement inutiles....

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 02:51
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Putain,
    C’est qui encore ce charlatan prétentieux ?
    çà me rappelle un certain Mamadou Domboué.On ne pourra jamais nous prendre au sérieux avec de tels individus.
    Ce monsieur veut réinventer l’eau chaude avec des formules magiques (’irrationnel’).
    Sachez que l’univers est gouverné par des lois immuables qu’il faut découvrir et exploiter.La pensée magique ne mène à rien sinon une complaisance et une souffrance dans l’ignorance et l’obscurantisme.
    Il aurait mieux fait de rester prof d’Anglais.
    Il n’est pas un scientifique et il est à milles années lumière de la science.
    En ce qui concerne la France ,elle est une grande nation respectée et organisée dont les grandes écoles et les universités produisent de la science(
    Ecole Polytechnique,Supelec HEC Ecole centrale de Paris,
    INSEAD,Sup’Agro Paritech ...).
    Quels sont ces titres et travaux ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 17:53, par Science irrationnelle
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Ce monsieur est mal parti, il n’est pas malin. On n’attaque pas la France comme cela. On pourra le faire passer pour un fou, un "charlatan prétentieux". Parce que la France est un Pays respecté, organisé, avec de grandes écoles.
      Et paf."L’univers est gouverné par des lois immuables" Ah bon. De qui detenez-vous de tels savoirs. Vous ignorez tout de toutes les lois scientifiques qui ont été remises en cause. Sachez que les plus grands scientifiques ne savent même pas si l’univers est fini ou infini et personne sauf vous, ne dit dès lors que les lois sont immuables. C’est le contraire qui est affirmé. On émet l’hypothèse de l’existence de manière non baryonique, -c’est-à-dire une matière non régit par les lois que nous connaissons- pour combler les lacunes des théories actuelles. La théorie de la relativité générale est remise en cause. Mais faute de mieux et puisqu’elle marche encore dans de nombreux cas, tout comme la loi newtonienne de la gravitation, on l’a maintient encore. Quand on ne sait rien de l’univers, on n’attaque pas frontalement les charlatans qui mentent sur l’univers.
      M. Jean Magloire Somé a parlé du "i" de l’irrationnel (Au cas où vous ne savez pas ce que ça signifie. C’est un nombre complexe tel que son carré vaut -1. Vous avez toujours appris que le carré d’un nombre est toujours positif. Et ben, voilà le contraire) qui permet de résoudre des équations réelles et donc des problèmes concrets. ça veut dire que la science n’est pas que rationnelle. Sinon les scientifiques n’avanceraient pas.
      Quand les rastas ont compris que les religions importées sont falsifiées et détournées pour servir de miroirs aux allouettes, on a dit d’eux qu’ils sont fous, drogués, juste pour les décrédibiliser. Alors relisez l’interview et revenez. L’auteur dit que l’Africain a simplement perdu la faculté de refléchir -et j’ajoute-, tant son cerveau a été lobotomisé par d’inombrables mensonges.

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 18:55
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Même Einstein était d’accord que l’univers est gouverné par des lois et pour lui la découverte de ces lois est la tâche suprême par excellence car ces lois pourront être utilisées des siècles et des siècles plus tard.Les lois de la gravitation ,l’aérodynamique,de l’électricité,de l’électromagnétisme ont permis d’illuminer la nuit,de voler dans les airs,de communiquer à distance,de prolonger la durée de la vie.
        Même le virus du Sida a un médicament:il faut le découvrir.
        Le Créateur de l’humanité n’est pas un magicien,c’est un mathématicien.Quant aux nombres complexes,les quaternions ,les octonions tu n’as rien à m’apprendre sur l’histoire de leur découverte et leur utilisation dans le monde moderne.

        Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2011 à 22:44, par Tapsoba
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        La mise en cause de la théorie de la relativité d Einstein reste à confirmer car celle démontrée par le CERN est mise en cause.En effet,selon Renald Van Elburg de l université de Groningen(Pays-bas),ce centre d études européen s est trompé sur son calcul selon lequel,les neutrions auraient depassé la vitesse de la lumière de 60 nanosecondes.
        En fait,selon ce chercheur,l erreur se base sur le fait que les 2 satellites mésurant la vitesse de ces particules ,qui devaient être parfaitement synchronisées ,ne l étaient pas.De manière generale ,ce sont 2 satellites GPS qui les synchronisent en leur envoyant un signal precis.Mais le hic,c est qu une valeur a manqué lors du calcul :Le temps que met l onde pour circuler du satellite à la terre .Si l on calcule l écart des 2 satellites ,cela provoque une erreur de 64 nanosecondes.Donc la lumière depasse toujours les neutrions de 4 nanosecondes.Par conséquent ,la théorie de la relativité n est pas en cause mais ,reste à savoir si le CERN reconnaitra son erreur ou pas car jusque là aucune réaction .(www.gizmodo.fr)

        Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2011 à 14:38
          En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

          Je vais vous laisser continuer. Mais avant, laisser moi vous dire que la théorie dont il s’agit et que beaucoup ne connaissent qu’à travers la presse et google ne se résume pas à la vitesse imbattable de la lumière. Et je ne parle pas de la remise en cause très très récente du CERN.

          Einstein est convaincu que l’univers est régis par des lois immuables. C’est une conviction, pas plus. Ce que M. Somé dit est aussi une conviction. Einstein est aussi convaincu que les Ecritures ne sont qu’un ensemble de "légendes puériles" et que Dieu est tout sauf ce qu’on veut nous faire croire-Un créateur qui va nous juger selon le mal et le bien qu’on aura fait-C’est débat, pas une parole d’évangile.

          N’ignorez pas ce qu’il a affirmé dans ces conceptions, avant de se dédire. Quant à dire comme lui, que Dieu n’est pas un magicien...qu’en savez-vous ? (ce n’est pas à Tapsoba que cela s’adresse).

          En fait, aucune hypothèse, ni affirmation n’est à rejeter d’emblée. Sinon, ce n’est plus la science.

          Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 03:54
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Texte très mal ponctué. Personnage mystico-magique, à l’image de sa science. Interview longue, comique et loufoque.

    Reading this paper is not worth the time !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 04:27
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    M. SOME est un plaisantin. Cette interview me fait rire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 04:27, par Jbk
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Salut Cher frère pour ton savoir et ton courage , mais , notre pays n’a pas besoin de l enerigie atomique car même les grands pays qui en ont cherche a s en debarrser car ses concequence sont catastrophique et se tourner ver l enerigie solaire. Nous avions la chance d’ avoir le soleil et on peut profiter de ça au lieux de chercher les Histoires a dormi debout.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 04:51
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Du n"importe quoi !!!!!!!!!

    Au moins il a reussi a se faire un bon et FAUX marketing personnel !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 07:15, par K.F.
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Tres Inspirant et patriotique. Esperons que les autorites sauront mettre leurs interets personels de cote et te mettre a l`epreuve pr le bien de toute la nation. J`invite tous les chercheurs burkinabe de l`interieur comme de l`exterieur a le joindre ou a l`encourager ds sa demarche. C`est le moment ou a jamais ! Love Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 07:50, par Oumou Dilli
    En réponse à :  ????? New Dango ?????

    Qui se rappel de Dango ???? autre "chercheur" connaissant tout qui a disparu !

    Franchement les formules de bombes sont sur google !
    Et puis le savoir n’est pas noir ou blanc "il faut faire on va voir" comme cheick Diarra !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 07:53
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bon courage et ne lâche pas prise. Nous te suivrons. En voilà un ayant pris conscience veut nous tracer le chemin original de notre développement que les ancêtres t’accompagnent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 08:45
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Chers Journalistes,

    Il serait indiqué de remettre à votre interlocuteur le document qui a été publié dans votre journal le 28 Février 2011 dont le titre est : Quels choix énergétiques pour l’Afrique pour répondre aux défis du 21ème siècle. Ce document traite entre autres de la question du nucléaire dans les pages 9 et 10. Ceci évitera d’émettre des commentaires sur les dissertations de votre invité concernant le nucléaire.
    ‘’La science (latin scientia, « connaissance ») est, d’après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l’on sait pour l’avoir appris, ce que l’on tient pour vrai au sens large. L’ensemble de connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondées sur des relations objectives vérifiables’’
    Bonne et heureuse année 2012

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 08:59, par Un Dôgô
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bonjour

    Tout d’abord, veuillez rectifier le titre. Il n’est pas Professeur. Je le connais très bien. Demandez-lui de vous donner un seul titre de capacité professionnelle et vous n’en aurez aucun. Il a étudié l’anglais à l’UO et obtenu un séjour linguistique en Angleterre de 2 ans je crois.

    Tout le reste n’est que illumination. Mr DANGO renaît à travers un autre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:01, par Kehops
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Je crois assez fortement au Pr Magloire Somé. Je suis un passionné de l’Égypte et je regrette que notre histoire ne soit pas correctement enseignée ; elle est très souvent falsifiée.
    Je voudrais savoir si le codex dont il parle a un rapport avec la connaissance directe dont parlais le Pr Cheick ANTA DIOP.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:05, par Salamso
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Cè sûr qu’on l prend pour un fou.mais est ce qu’il n’est pas temps d’écouter maintenant les fous au pays des hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:27, par phoenix
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    wallllah, on va pouvoir fabriquer notre bombe atomique !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:29
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Vivement que le ministre de la recherche prenne le soin de recevoir ce monsieur pour voir exactement ce qu’il propose aux burkinabè et comment l’accompagner, scientifiquement parlant. Ce genre de personnes qu’on traite souvent de fous dans notre sans chercher à creuser réellement dans leurs idées, sont détenteurs de bonne idées qu’il suffit de promouvoir dans un cadre pluridisciplinaire avec un minimum de moyens. Laissons de côté notre orgueil, notre égoïsme maladif, notre fierté maladroite, pour songer à l’avenir de notre pays.
    Amicalement

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:15
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Tu as oublie un mot. Tu as oublie de dire que nous sommes jaloux de Jean Magloire Some. Tu montres bien que le negre a une pensee magique, pour ne pas dire une pensee Sauvage. Comme les gens aiment consulter des vendeurs d’ illusions a Ouaga, voila qu’ils en cet enieme bourreur un autre de leurs voyants. Tu peux vendre meme la poussiere de Oua aux Burkinabe si tu leur dit que la nouvelle poudre qui va leur faire gagner un poste, une femme tein clair avec des grosses fesses en quinconce, et maintenir toujours le collegue ou le voisin toujours en bas de lui.. Aie.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:30, par patrick
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    ouh la la

    Faudrait peut etre qu il se repose..... il a fumé quoi pour etre dans cet etat ??

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:32
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Il est vraiment au sérieux ce monsieur ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:34, par Solution ?
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    la race noire africaine, la race jaune orientale, la race blanche occidentale et la race rouge asiatique.De toutes ces races il n’y a que la race noire qui n’a plus d’âme. C’est la seule race qui a importé des langues, qui a importé des religions qui a honte de sa culture, qui trouve que ses coutumes ne sont pas branchées etc.C’est aussi la race la plus embrouillée aujourd’hui, la plus souffrante etc. Maintenant que faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:47, par sidnoma
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Autant je trouve bonne votre démarche de chercheur, autant je n’aime pas votre manière de racialiser le débat scientifique. J’ai beaucoup trop de respect pour la recherche pour accepter l’idée qu’on puisse s’y adonner à des oppositions manichéennes entre Blancs et Noirs. Laissons de côté nos propres complexes d’infériorité vis-à-vis des Occidentaux !... Personnellement, lorsqu’il m’arrive de capter dans le regard de quelqu’un une bribe de mépris ou de complexe de supériorité, j’éprouve plus de pitié pour lui que de colère. Je me dis : "Le pauvre ! Il n’est pas sorti indemne des siècles de domination du monde par ses ancêtres !". Mais fondamentalement, je le plains plus que je ne me mets en colère contre lui. Car je partage l’idée de Platon que "nul n’est méchant volontairement". C’est l’ignorance qui conduit les gens au mépris des autres... Pour le reste, je fais mes preuves au quotidien, sans prétention ni invectives. C’est, me semble-t-il, la meilleure façon d’éduquer les gens au respect des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 10:55, par Lass
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Ce Prof est a respecter,a ecouter et a tester. Pas d’emblee mettre ts les moyens a sa disposition, mais il faudra lui ouvrir les portes pour qu’il exprime sa science salvatrice pour le developpement de l’Afrique. Les dirigeants Africains ont cette tradition d’ecouter et d’ignorer ses cerveaux et plutot de s’interesser a investir des milliards pour les campagnes electorales, au changement des articles qui les consolideraient au pouvoir. Si le Burkina Faso ne veut pas l’ecouter, puisque ce n’est pas sa premiere fois qu’il parle de ses travaux, mr. le journaliste je vous prie de bien vouloir me mettre en contact du Pr. Some : le codex, je meurs d’envie de le posseder, le comprendre et de le decripter pour mon propre bien etre.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:32
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Le tresor public, c’est l’argent de nous tous, c’est l’argent du contribuable. Il y a des lois qui regissent la maniere de depenser l’argent de nous tous. A quel titre on va lui donner l’argent de nous tous pour tester ses idees ? je ne dis pas qu’ il raconte du n’ importe quoi mais honnetement, je crois qu’ il raconte des clous.
      Il y a une structure qui s’ occupe de la recherche ici. C’est le CNRST. Alors , vous voulez que Blaise justifie comment l’argent qu’ il va mettre a sa disposition ? Et si moi je vais lui dire qu’ un jour je suis Jesus ou Mohamed(Paix Sur Lui) et que s’ il met a ma disposition rien que 40 millions(les 40 jours de tentation ou de jeune), je fais pleuvoir des pluies en 40 jours qui vont transforemr le faso en 8 miller forets, il fait quoi ? S’ il refuse, ce n’est pas la discrimination ?
      Juste une petite idee, on ne peut s’amuserr avec nos sous pour un charlatan ou une diseuse de mauvaises aventure.
      Magloire, desole, arrete ton travail de Raspoutine.
      LOP

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 11:03, par ’intellectuel
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    CHERS INTERNAUTES , JE CROIS QUE LE DEBATS D’AUJOURD’HUI EST HAUTEMENT INTELLECTUEL ET TOUT LE MONDE N’EST PAS OBLIGE D’INTERVENIR. ATTENDEZ QUAND IL Y’AURA UN THÈME SUR LES CHAMBRES SDE PASSE ET LES PROSTITUES DE DAPOYA. JE COMPRENDS DONC CEUX QUI PRENNENT CE MONSIEUR POUR UN FOU. LES EINSTEIN ET GALLILEE ONT EUT LE MEME TRAITEMENT DE LA PART DE LEURS COTEMPORAINS.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 11:12
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    J’ai tjrs cru que nos valeurs renferment des comportements scientifiques et qu’il faut juste approfondir afin de les maîtriser. C’est quand même curieux ce comportement de chez nous. Tout le monde sait qu’une telle vieille est sorcière par exemple, tout le monde en est convaincu mais personne ne cherche à démontrer comment elle arrive à "manger les âmes". Personne ne cherche par exemple par un procédé scientifique à démontrer que c’est possible ou pas de manger des âmes. Je suis toujours émerveillé quand quelqu’un cherche à étudier ce pan mystique de nos sociétés et mes félicitations au prof. J’ai toujours cru que par exemple il suffit d’un code qui appliqué à une langue permettrait de la traduire dans une autre langue. Maintenant je suis un peu dubitatif au vu des quelques incohérences dans les propos du prof comme par exemple ce passage "L’énergie solaire est une bonne chose. Mais elle s’utilise de façon individuelle, elle n’est pas collective. On ne centralise pas les puissances pour les dispatcher. Chacun utilise son panneau solaire, c’est peut-être cela le problème." Si mes sources sont bonnes je pense que la SONABEL investit dans une centrale solaire.
    Et aussi ce passage "Ou alors faisant semblant de nous accompagner en nous envoyant du matériel piégé. Si ce sont les ordinateurs tout ce qu’on fera, elle le récupèrera là-bas en France par la bande." Je ne sais franchement pas de quelle bande elle parle pour récupérer des données. Si ce sont des bandes de sauvegarde, enfin, c’est le mystique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 11:18, par L’Avocat du Chercheur de l’energie atomique
    En réponse à : Ecoutez le Pr Jean Magloire Somé, une fois au moins.

    Ce Prof est a respecter,a ecouter et a tester. Pas d’emblee mettre ts les moyens a sa disposition, mais il faudra lui ouvrir les portes pour qu’il exprime sa science salvatrice pour le developpement de l’Afrique. Les dirigeants Africains ont cette tradition d’ecouter et d’ignorer ses cerveaux et plutot de s’interesser a investir des milliards pour les campagnes electorales, au changement des articles qui les consolideraient au pouvoir. Si le Burkina Faso ne veut pas l’ecouter, puisque ce n’est pas sa premiere fois qu’il parle de ses travaux, mr. le journaliste je vous prie de bien vouloir me mettre en contact du Pr. Some : le codex, je meurs d’envie de le posseder, le comprendre et de le decripter pour mon propre bien etre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 11:38, par gandhi
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    la science est universelle. les gens n’aime pas les gens. les gens se basent sur le passé des autres pour les juger. on ne voit pas ce que un homme peux devenir. si tu regarde les autres en voyant ce qu’ils sont vous avez 100% de chance de vous tromper. voyez dans les gens ce qu’ils peuvent devenir. cela est tres important et permet de ne jamais etre surpris par ce que les gens peuvent etre et devenir réellement.j’ai bien lu l’interview et je pense que l’on doit le prendre au serieux. nous sommes resté toujours esclave de notre ignorance et de notre esclave mental. il est temps que l’afrique et les africains se reveillent. ceux qui ont fait avancer l’humanité jusqu’à aujourd’hui ont toujours été des noirs. sur ce point je suis d’accord avec le Pr somé. cheick modibo diarra est un vrai noir qui a conduit plus de projet à la nasa depuis la création de ce centre. cheick anta diop est celui que tous les blancs ont reconnu comme un savant hors pair. celui qui a demontré que l’égypte antique et le soudan etait peuplé de noir ( kamites). l’egypte est la source de la science moderne. tous les grec, les scientifiques qui nous ont imposé leur nom pendant nos études ont plagié des documents egyptiens, les livres de leurs maitres egyptiens. la chimie égale la science de l’homme noir. il est temps que nous cessions de perpetuer la croyance que les blancs sont venus nous apprendre. cessons de propager les faux problèmes. si le Pr Somé dit qu’il peut, mettons le à l’épreuve et l’on saura s’il dit et connait reellement ce qu’il avance. qu’avons nous pour juger s’il est capable ou pas. l’expérience ne ment pas. nous avons des Pr dans différents domaines au Burkina et en afrique. ils n’ont qu’à l’auditionner et le mettre à l’épreuve.
    nous avons su ce qui cheick modobo diarra quand sa mission etait déjà fini à la nasa. nous avons empeché cheick anta diop d’enseigner sa connaissance et aujourd’hui nous voulons faire de meme pour le Pr Somé. nous n’avons pas écouté Dango. il est temps que nous prenons des responsabilités et des engagements pour que nos freres aient la bonne place ici.
    nous mettons notre argent dans des choses inutiles et improductives comme entretenir des deputés des plétores des ministres qui ne créent rien et ne produisent rien pour notre evolution et notre bien être. les scientifiques sont ceux qui nous rendent la vie simple et vivable tous les jours. les politiciens eux ne font rien et empêchent les scientifiques de faire ce qu’ils veulent faire pour nous rendre la vie plus simple et bien. mettons nos scientifiques à l’aise et mettons à leur disposition ce qu’ils ont besoin pour qu’ils donnent tout ce que l’on veut. il y a beaucoup de de noirs de d’africains qui mettent leur savoir et leur savoir faire à la disposition de nos bourreaux et ceux qui nous maintiennent dans l’exclavage perpétuel et la pauvreté. il est temps de mettre notre savoir et notre intelligence au service de nos peuples et de notre developpement. si aujourd’hui on ne met pas Pr Somé à l’épreuve, demain on entendra qu’il est en france ou aux usa. nous ne beneficierons pas de son savoir comme nous le faisons pour plein de nos compatriotes africains qui sont au nord.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 11:45, par Fayama (parent à plaisenterie)
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bjr
    Epargnez nous de de cet imposteur. Dango nous a fait rêver. On fera mieux de l’amener dans un asile avant qu’il ne soit trop tard. Ces dagaras et leurs suites

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:00, par burkindi
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bonjour, il est intéressant de constater comment il est facile de se moquer, de vilipender, de....Mais comme quelqu’un l’a dit plus haut, prenons le temps de comprendre nos "fous", certaines personnes ont failli être tué pour des certitudes qu’ils avaient et le temps leur a donné raison. Mais sommes tellement égocentriques et égoïstes que cela nous perdra.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:07, par Yaa-mâam
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Parent, ton affaire-là c’est un peu fort hein !Vous n’êtes pas sans me rappeler un certain DANGO et un autre illuminatis du Passoré ? qui dit sans froncer les cils que l’arche de Noé est venu de Pilimpikou.
    Dango était si sûr de son affaire et convainquant en l’exposant que les japonais ont vu toucher la vérité du doigt... et flopp !
    Il aurait été plus intéressant qu’une petite communauté scientifique prenne connaissance de votre travail et vous annonce en disant que votre affaire vaut la peine d’être examinée un peu plus attentivement.Là on vous aurait pris au sérieux.Par ailleurs, « les James Georges Fraser qui a produit, je dirais, un livre documentaire sur les croyances antiques de tous les peuples de la terre, Mircea Eliade, Claude Levis Strauss, Umberto Eco, pour ne citer que la crème, et j’en passe… » sont de l’artillerie lourde de la science et ils n’ont pas fait leur répution dans le divinatoire.
    Bref, cette sortie me parait un peu prémarée car pour le moment vous ne citez pas un morceau de parchemin produit par vous à la lecture duquel chacun peut apprécier vos déclarations.Pour toute pièce à conviction vous n’avez que votre audace !
    Une petite question : le Livre des morts égyptiens que vous avez acheté et lu est celui quelle dynastie ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 15:40, par RAWA
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Ce sont des interventions telles que celles de yaa maam qui sont dignes d’intérêt. Il faut nous apporter de la connaissance et non commencer à dire : Il est fou à toute choses nouvelles que nous apprenons. Ily’a tellement de choses que nous nous savons pas ici bas que nous traiterions le monde entier de fou tous les jours.

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 16:36, par The FucKerboy
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Amener ce gas là dans un asil. je sais qu’il delire.Quitter aussi facilement la litterature pour les maths ? ca c autre chose

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:32, par tinto
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Je souhaite que le Pr soit scientifique jusqu’au bout. S’il a lu, c’est que quelqu’un a écrit. Qu’il écrive aussi et l’avenir appréciera. Pourquoi est -il pressé de se faire découvrir avec ce que cela comporte comme risques. le faible des africains c’est pas qu’ils sont moins intelligents. C’est parce qu’ils aiment le tape -à -l’oeil et le tout- de- suite. Observez-vous même, ils ne plantent que ce qu’ils peuvent consommer eux-mêmes. Professeur, est-ce vraiment scientifique de dormir 3 heures par jour pendant 10 ans ? Et votre famille ? il aurait fallu être relaxe et permettre à d’autres de poursuivre vos travaux comme l’ont fait les autres scientifiques qui n’ont pas ramener tout à eux-mêmes ! Ca aussi c’est scientifique.

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 23:17, par MS
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Il faut dire que j’ai des problèmes avec les propos délibérément racistes de M. SOMÉ. Il est complètement en contradiction avec C.A.DIOP. Ce dernier revendique une humanité une et indivisible qui serait née et évoluée en Afrique avant de coloniser le reste de la Terre. M. SOMÉ prétend, de ce que l’on pu lire, que parmi les homo sapiens sapiens il y en a dont l’esprit les prédispose à la rationalité et d’autres qui sont préparés pour l’irrationnel etc. Il y a contradiction avec DIOP.

      Il vous souviendra qu’à l’époque où DANGO faisait la télé et les conférences, Rock Marc KABORÉ était Premier ministre. Il a fait constitué un comité scientifique multidisciplaine comprend un panel varié de scientifique y compris des architectes. Un panel vraiment large. Rien de convainquant n’en est sorti apparemment. Bref, les autorités ne sont pas toujours inactifs !

      L’homme de Pilimpikou se nomme SAWADOGO Kango ! Prof de philo en son temps et promoteur d’une maison d’édition "Les descendus du Ciel". Plus de nouvelle depuis...

      A ceux qui parle de Galilée, il faut savoir que Copernic de la Pologne avait fait la même découverte avant lui même s’il n,avait pas fait l’actualité. Voilà pourquoi on parle Révolution copernicienne. C’est la magie de la science. Plusieurs personnes peuvent trouver en même temps et on peut vérifier.

      Pour revenir à M. SOMÉ, j’aimerais suggéré humblement une autre démarche. Au lieu de réclamer de gros moyens pour réaliser de gros projets, il faut commencer par faire quelque chose de moins coûteux et plus simple que la maîtrise de l’atome. Ceci permettrait de valider sa démarche au niveau des résultats que du protocole menant à cela. Il faut quelque chose de concret sinon aucun responsable digne de ce nom de mettra 1000CFA de l’argent public dans un discours aussi diffus par moment.

      Aussi il faut publier au moins une portion des découvertes dans une revue scientifique connue. Il n’y a normalement aucun risque puisque seuls des africains peuvent s’en servir. Bref, faire comme les égyptiens i.e codifier les découvertes.

      Ce que M. SOMÉ propose n’est pas un simple changement de paradigme scientifique comme C.A.DIOP a pu provoquer. Il est ici question d’autre chose : une science du noir qui lui est propre.

      Avec respect,

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:08, par joss80
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    bien que je me perds dans ses histoires de magie et de soucoupe volante, je crois sincerememt qu on peut le mettre a l epreuve. Ne tirons pas a boulets rouges sur lui. Rappellez vous aussi que les grands scientifiques europeens comme Gallileo, da vinci et autres ont ete traites de fous a leur temps. Au jour d aujourd hui nous sommes reconnaissant a ces personnes pour nous avoir donne leur science.
    Alors mettons le a l epreuve vu qu Il nous offre sa tete s il ne reussit pas !
    Le developpement appartient a ceux qui osent et non a ceux qui copient ou ne font rien.
    Petite remarque : Je trouve la partie ou il fustige l europeen tres interessante. En voici quelqu un qui a la force pour dire au blanc qu il n est rien face a lui. Ceci me rappele etonnement un certain Sankara !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:11
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    une guiness, 2 hamilton et on se cache derrière des ray ban pour se dire savant !!!! mon oeil oui !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:28, par adou
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    C’est toujours pareil, Galilée a été traité de fou lui aussi

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:28, par el soldate
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    hou lala ! il est bien sympa ce mec ; de deux choses l’une : soit il n’est pas bien dans sa peau ou alors il n’a pas les pieds sur terre. NB : c’est sur que ce n’est pas un militant du SYNADEC

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:31
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    C’est normal qu’il devienne fou. Suivez son régime, 3h de sommeil par jour et près 18 h de travail par jour au bout d’un an vous direz des trucs de ce genre.
    Mais bon si y a milliardaire pour prendre le risque de le financer c’est pas mal. Seulement qu’il ne compte pas sur nos impôts !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:38
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Je me demande même s’il n’est pas un membre actif de la secte raëlienne avec ses histoires de soucoupe volante.Ce monsieur m’inquiète sérieusement parceque cette secte est très nuisible.
    A vérifier

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 12:39, par Remi Kabore
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Mr Somé, je respecte jusqu’à preuve du contraire vos 25 ans de recherches acharnées.

    Jusqu’à preuve du contraire parce que d’autres personnes comme Mr Dango avant vous n’ont pas fait mieux que des plateaux télé et salles de conférences, jusqu’à preuve du contraire parce que Anta Diop a prouvé le contraire en laissant des écrits, jusqu’à preuve du contraire parce qu’une seule question mérite d’être posée : qu’est devenu votre " le codex grammatical égyptien" ? Vous vous êtes abreuvé à plusieurs sources et je ne demande qu’à vous lire. Dites moi et ça intéresse sûrement d’autres personnes où peut-on trouver votre oeuvre.

    Aussi, votre message s’adresse aux autorités Burkinabè et par extension aux dirigeants africains. Je respecte là aussi vos choix mais vous auriez peut être mieux fait de vous adresser directement aux autorités compétentes au lieu de vous exposer et demander après une protection rapprochée et des milliards.

    Votre démarche en 2 axes tend à privilégier le second. Je pense modestement que vous pouvez que jeter les bases du second en partageant le codex qui vous a pris à vous seul 25 ans. Après sans doute, du monde vous accompagnera, le reste suivra pas forcément avec vous à la tête d’un centre de recherche mais vos idées et celles des anciens. Les gens vous attaquent justement sur le second axe parce qu’il semble être désespérément intéressé et prétentieux en accord avec la pyramide de Maslow.
    Quoique vous pensiez la manière de livrer votre message est aussi important que son contenu parce que tout le monde n’est pas Jean Magloire Somé. En attendant, je suis de votre côté, en attendant de savoir où trouver votre oeuvre. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:02, par le mathématicien
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bjr. J’espère que vous avez pris le soin de vérifier sa qualification avant de lui coller le titre de Pr dans votr article. Sinon ça peut frustrer les vrais.
    j’aimerai le voir pour savoir ce qu’il connait en fait, échanger un peu avec lui et évaluer la densité mathématique qu’il a dans ses bagages. Ce sera aussi l’occasion qu’il m’explique pourquoi il fourre les maths dans ce truc là !
    J’ai l’immense conviction que l’Egypte ancienne n’a toujours pas fini de dévoiler ses connaissances mathématiques mais ce personnage me semble abstrait et on n’arrive pas à demêler les choses dans sa réflexion. Il ne faut pas croire que tout marche... ah non...
    je reste à l’écoute à travers mon pseudo

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:27
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Avec tout le respect dû à vous ! Pour moi, la qualification importe peu, Pr. ou pas ! Certes, de tels titres sont cruciaux pour l’égo de certains mortels. Mais en même temps, les vrais savants n’étaient pas forcément revêtus de ces flatteries : Einstein qui ratait ses exams et même un diplôme. On n’avait même pas voulu, au début, l’accueil à son collège suisse, pour insuffisance intellectuelle disait-on. Darwin ou autres n’avainet aucun doctorat, ni de ces gros titres.

      La seule chose qui vaille, c’est de permettre à l’individu de faire la preuve de ce qu’il avance. Quitter la littérature pour aller dans les sciences dures, convenez que ça donne déjà à refléchir. Pensez-y !

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:28
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Avec tout le respect dû à vous ! Pour moi, la qualification importe peu, Pr. ou pas ! Certes, de tels titres sont cruciaux pour l’égo de certains mortels. Mais en même temps, les vrais savants n’étaient pas forcément revêtus de ces flatteries : Einstein qui ratait ses exams et même un diplôme. On n’avait même pas voulu, au début, l’accueil à son collège suisse, pour insuffisance intellectuelle disait-on. Darwin ou autres n’avainet aucun doctorat, ni de ces gros titres.

      La seule chose qui vaille, c’est de permettre à l’individu de faire la preuve de ce qu’il avance. Quitter la littérature pour aller dans les sciences dures, convenez que ça donne déjà à refléchir. Pensez-y !

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:02, par Bêbyaada
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    En lisant l’article et surtout les commentaires je me rend compte comment se Monsieur à raison. Voila un Monsieur qui a une approche differentes de la science et qui se croit capable d’apporter quelque chose à son pays. Mais, comme il ne voit pas les choses comme nous et nos maitres les blancs, il est forcement fou. Les esprits carrés de nos pseudo intellectuels se mettent en ébulusion pour lui traiter de tous les noms. Il n’est pas "proffeseur" mais c’est quoi être proffesseur ? Passer dix ans a apprendre comme être Blanc dans la peau d’un noir. C’est sa être proffesseur ? Revenir pour acculturer les jeunes generations et au finish reclamer des salaires enormes pour des recherches que vous ne faites pas ? De graces Messieurs on ne vous demande plus rien car il y’a bien longtemps que nous avons compris que vous ne servez à rien. Laisser nous rêver et suivre ce "fou" car même s’il n’arrive pas à faire ce qu’il a dit. Moi en le lisant ce matin j’ai été fier d’être noir et Dieu seul sait que ce sentiment n’arrive pas tout les jours. Merci Monsieur.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 17:52
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Tu aurais du t’ appeler Baagabenda(le haricot du chien que le chien ne gagnera meme pas a manger). La au moins les mossi qui n’ ont pas assez de repas varies allaient te manger et sortir danser le tchitchiliga tchitchilga naba koom yaa souma comme ils n’ ont pas d’ imagination sociologique, ces esclaves que nous avons fait venir du Gambaaga pour nous servir.
      Tu parles d’acculturation sans connaitre meme le sens des mots que tu utilises. L’acculturation est une tres bonne chose. Acculturation c’est quand tu prends ce qui est bon dans la culture de l’ autre et tu laisses ce qui est moins bon et tu ajoutes ca a ta culture. C’est comme si tu ajoutais 1 a 2= 3. Tu deviens superieur a ton avant. Tu aurais du parler d’ assimilation qui est negative, appauvrissante car c’est laiser totalement ta culture et embrasser celle de l’ autre. Apparemment aucun africain n’est reelelemnet assimile. On porte les vestes et on porte les Sankara arrive aussi. On mange toujours le chien et on va wacker le voisin pour prendre sa place. On consulte lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi et on va chanter Amen dimanche. Ya 50 % de musulmans, 50 % de chretines et 100% e gris- gritiers. Le compte est bon. Donc le blanc n’a rien gate chez nous. D’ailleurs moi meme je te tacque ici a travers la sorcellerie du blanc et si tu m’ enerves je vais te lancer un missile africain. L’ africain, c’est l’ hommme le plus equilibre de la terre sauf bien sur ce professeur d’ histoire syndicaliste qui ferait mieux de faire ce qu’ il connait et non raconter des clous que rien ne peut verifier. Un jour c’est le codexe grammatical, un autre c’est les cultuels, boen ni boen. Nii moun yee ?

      Drabo C. Oumar

      Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:48
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      tu dois etre un frustré de la vie parceque tu n’as pas eu l’occasion d’aller en europe pcq vos arraques sont très basses

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:14, par Sabari San
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Je remarque que mes très chers journalistes eux-mêmes sont incapables de reconnaître un "vrai" Professeur et un vrai "chercheur" ! Puisqu’ils donnent du "Professeur" et du "chercheur" dans le "chapo" de l’article. Alors que l’interviewé lui-même précise qu’il est "chercheur dilettante" !

    Vraiment affligeant de savoir que ce papier a pu passer entre les mains du Rédacteur en Chef, du Secrétaire de Rédaction et du Directeur de Sidwaya !....

    Ma peine est immense, non pour ce triste "chercheur" - qui ferait mieux de se chercher ! - mais pour les... journalistes burkinabé !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:15, par TPS 700
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Merci pour ton courage M. SOME.Je pense qu’il est temps pour nous d’écouter ceux que nous traitons de fou.Mettons ce monsieur a l’épreuvre en lui soumettant à de petits tests pour voir s’il dit vrai au lieu de le juger.Qu’il soit prof d’anglais ou pas s’il a des connaissances qui peuvent nous faire avancées il faudra qu’on l’écoute.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:20
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    De grâce, chers forumistes, evitez d’utiliser le terme Pr pour qualifier cet homme Somé Jean Magloire qui a un mal de vivre et qui se perd dans un monde créé et rêvé par son esprit.
    Vous M. SOME, vous osez prétendre avoir appris les maths en si peu de temps. Ayez au moins la décence de respecter le journaliste qui vous a interviewé car lui même sait pourkoi il a dû se contenter du journalisme au lieu d’un ingéniorat. Ne rêvons pas, un litteraire ne peut prétendre devenir mathématicien, mais l’inverse est une vérité.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:03, par le mathématicien
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Deçu !
      Je suis mathématicien mais votre réfexion me désole. On est fait pour être complémentaire même si à la fonction publique burkinabé ya rien pour les mathématiciens.
      Dire qu’un mathématicien peut devenir littéraire mais l’inverse n’est pas possible ne me semble pas constructif. Même si vous ne êtes convaincu (je n’ai pas dit que c’est vrai !), gardez-le pour vous ; dejà qu’on nous traite de complexés...
      Mon pseudo : le mathématicien

      Répondre à ce message

      • Le 30 décembre 2011 à 18:32, par simons
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        A Mathématicien et à son soutif. Il y a des litteraires qui peuvent faire des maths pures. On peut être très bon en maths et virer à la littérature. Il suffit 1- qu’après la 3è vous n’ayez d’autre choix que la 2nde A dans votre lycée. 2- qu’après le BAC on décide faire quelque chose de litteraire par rapport à ce qu’on vise dans sa carrière. Je connais beaucoup de journalistes qui ont un bac D et qui adorent encore les maths et les chiffres, les gréophysiques, des trucs scientifiques.
        Et puis, l’anglais est une langue, dont l’apprentissage ne requiert aucune disposition litteraire. Apprendre à parler et à écrire correctement dans une langue n’a rien de litteraire. Ce n’est pas comme apprendre à faire de la poésie, des romans. Puis que je vous le dis.

        Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:25
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Voila un type qui se prend pour le nombril de Venus. Tu penses que le journaliste ne pouvait etre chose— par autre chose , tu veux dire un matheux, un ingenieur. Quelle misere intellectuelle ! Un Dango s’est reveille a travers Magloire Some. Un Nidawa Albert aussi, un pseudo- intellectuel que nous avons fortement combattu quand il disait que les sciences humaines et les humanites n’etaient rien et que c’etaient les tares qui y etaient. D’ ou tires- tu cette reflection ? Moi j’ai fait la serie B par choix et je ne suis pas le seul mais j’ expliquais les maths a des gars de D. Mais tu fais pitie avec des declarations a l’ emporte- piece de ce genre. Magloire est certainement moins fou que toi. Trop de fous dans ce pays. Mr. Le Ministre de la Sante, vous avez une population de fous tres elevee. Malheureusement tous ne marchent pas nus nis ne parlent le charivari-bovari de Magloire Some. Tache pas facile.

      LOP

      Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2011 à 15:31, par RAWA
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      Si toi tu ne peux pas apprendre les maths, ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est quoi on ne peut pas apprendre ? Onvous a dit que ce débat est scientifique. Attendez les débats sur les chambres noires pour intervenir.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:23
    En réponse à : Affaire à suivre avec intéret !

    On prendra le monsieur pour un fou mais ce n’ est pas de la vérité. Moi [rationaliste et faisant partie des burkinabé évoluant en Occident (et certainement pas en France), employant chaque jour les maths pures et appliquées comme outil des sciences physiques et techniques], je peux lire une certaine vérité entre les lignes.

    Je partage bien cet avis que c’ est aux noirs de se developper eux-mêmes sans croire en ces aides étrangères qui d’ ailleurs subjuguent tout leur génie créateur. Croyons en nous-même, cherchons et recherchons la vérité et, créons nous nous-mêmes !

    Difficile de croire que les pharaons en Egypte antique étaient blancs ou que Jésus Christ était un blond avec des yeux bleu ou vert ! Non, ce que nous savons aujourd’ hui la-dessus n’ est pas la vérité, je crois à un ordre universel où les noirs ne sont pas les derniers !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:30, par DKW
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Eh oui ! Eh oui ! Pauvre de Burkina. Nous avons cette position tranchée de traiter de fous, tous ceux que nous ne comprenons pas à priori. Pourquoi ?
    Combien de temps avons nous tatonné avec des gens "normaux" qui savent bien lire, bien écrire et bien poctuer ? l’égoïsme, la jalousie, ..., la promptitude à la critique négative, c’est nous on est fort là dedans.

    En politique, on a traité le Professeur Laurent BADO de fou et pourtant jusque là il n’y en a pas qui soit plus logique, plus visionnaire et plus ambitieux que lui.

    Monsieur SOME est peut être un fou selon vous mais il vaudrait mieux apprendre à écouter les fous maintenant par sagesse et exploiter judicieusement leurs idées. Les fous du monde actuel sont d’ailleurs les plus logiques et les plus crédibles car capables de se départir de cette peur bleue qu’on nous inculquée depuis les temps coloniaux, pour oser examiner les choses avec un esprit créatif et convaincu que tout est possible à celui qui veut aller de l’avant et ce quelque soit sa condition.

    Vive Laurent BADO ;
    Vive Magloire SOME ;
    Pitié pour ceux qui par médiocrité jugent systématiquement les audatieux et les traitent de fous.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:33, par Remi Kabore
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Mr Somé, je respecte jusqu’à preuve du contraire vos 25 ans de recherches acharnées.

    Jusqu’à preuve du contraire parce que d’autres personnes comme Mr Dango avant vous n’ont pas fait mieux que des plateaux télé et salles de conférences, jusqu’à preuve du contraire parce que Anta Diop a prouvé le contraire en laissant des écrits, jusqu’à preuve du contraire parce qu’une seule question mérite d’être posée : qu’est devenu votre " le codex grammatical égyptien" ? Vous vous êtes abreuvé à plusieurs sources et je ne demande qu’à vous lire. Dites moi et ça intéresse sûrement d’autres personnes où peut-on trouver votre oeuvre.

    Aussi, votre message s’adresse aux autorités Burkinabè et par extension aux dirigeants africains. Je respecte là aussi vos choix mais vous auriez peut être mieux fait de vous adresser directement aux autorités compétentes au lieu de vous exposer et demander après une protection rapprochée et des milliards.

    Votre démarche en 2 axes tend à privilégier le second. Je pense modestement que vous pouvez que jeter les bases du second en partageant le codex qui vous a pris à vous seul 25 ans. Après sans doute, du monde vous accompagnera, le reste suivra pas forcément avec vous à la tête d’un centre de recherche mais vos idées et celles des anciens. Les gens vous attaquent justement sur le second axe parce qu’il semble être désespérément intéressé et prétentieux en accord avec la pyramide de Maslow.
    Quoique vous pensiez la manière de livrer votre message est aussi important que son contenu parce que tout le monde n’est pas Jean Magloire Somé. En attendant, je suis de votre côté, en attendant de savoir où trouver votre oeuvre. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 13:36
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Interview très intéressant. Le niveau ce monsieur est au-delà de la sphère de la pensée commune. Cela explique qu’il est donc facile de le traiter de fou.

    Plus sérieusement.
    De tout temps, Dieu a révélé des livres aux humains sortis directement, on va dire, du codex. Je citerai par exemple les tablettes de Moise d’où les dix commandements sont tirés. L’esprit de l’homme, du moins le commun des mortels, n’est pas encore prêt pour comprendre l’étendue du savoir qui s’y trouvent.
    Nous sommes bien d’accord qu’il y a des codes. Ce codex dont il parle je l’appelle matrix. Ceux qui ont vu le film du même nom savent de quoi je parle (le tome I surtout). Le principal obstacle à la compréhension de cette matrix est notre cerveau, c’est à dire nous même. Cependant certaines personnes peuvent lire dans la matrix mais sans la forme et la manière : prémonition, intuition, etc. Il existe toutefois des techniques éprouvées pour "déverrouiller le cerveau".

    La science cartésienne est entachée d’imperfections et d’irrégularités parce que tirée de la source mais pas avec la bonne compréhension. Cela crée donc des désastres et des catastrophes auxquels on a assisté et continue d’assister comme les crash d’avion, la pollution, les plantage des ordinateurs et logiciels, les erreurs de la science génétique, etc. Parce que dans une équation parfaite, un seul élément oublié ou mis de côté entraîne des conséquences incalculables : confère la théorie du chaos.
    Les mathématiques elles-mêmes sont imparfaites. Pour preuve le nombre pi n’a pas de fin dans le système actuel, le nombre d’or est approximatif, etc.
    Pourtant la valeur exact de ces nombres ont été inscrite dans les pyramides aussi bien égyptiennes que maya.

    Mais cette science, dont parle Monsieur SOME, une fois comprise si elle est mal employée peut produire des dégâts, eux, beaucoup plus catastrophiques et dévastateurs. Pourquoi toutes ces civilisations illustres ont elles toutes disparu ? Les atlandes, les égyptiens (même s’ils ont régné des millénaires), les mayas, etc. Parce qu’elles ont mal exploité la matrix à un certain moment.

    Pour bien l’utiliser il ne faut jamais s’écarter de l’UN et non chercher à ne satisfaire que le moi.

    Pourquoi le roi Salomon a été l’un des plus grand monarque que la terre n’ait jamais porté ? Parce qu’il a demandé à Dieu la sagesse suffisante pour comprendre la matrix. "Recherchez le Royaume de Dieu et sa sagesse et le reste vous sera donné de surcroit".

    Jésus, qu’il soit béni, avait aussi cette connaissance et le diable l’a tenté dans le désert pour qu’il en fasse mauvais usage. Heureusement il est resté ferme :"Loin de Satan".

    Pour conclure, je dirai que ce dont parle ce monsieur n’a rien de nouveau. Il cherche tout simplement à moneyer son savoir, le retour sur investissement en quelque sorte. Mais l’obtiendra t’il avec le chantage qu’il semble exercer ?

    Abdul Malick

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 14:02
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Croyons que des savants peuvent venir de chez nous.
    Il demande des moyens pour prouver sa théorie. Donnons lui-en avant de le juger.
    Combien de partisans du développement à l’africain connaissent le Pr Cheikh Anta Diop ? parce qu’il y a quelques années, pour trouver ses livres il fallait se rendre dans des librairies françaises.
    Le Pr Somé a du potentiel, il demande une équipe et des moyens.
    Ne perdez pas courage Professeur.Je crois en vous.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 14:13
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Dommage qe quand c’est un Afro qui s’exprime selon sa science (sciences Africaines) ses frères le denigrent. Dieu seul sait combien de scientifiques ( Pitagore, Thalès, Einsteins, Nobel...) ont echoués dans leurs entreprises avant d’aboutir à des resultats que nous usitons de nos jours. Encouragez le d’abords, au moins même s’il ne réalise ce qu’il pretent, il trouvera à coup sûr quelque chose qui va servir de base..... je suis deçu de certaines réaction chers Africains..

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 14:22, par le mathématicien
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bjr. J’espère que vous avez pris le soin de vérifier sa qualification avant de lui coller le titre de Pr dans votr article. Sinon ça peut frustrer les vrais.
    j’aimerai le voir pour savoir ce qu’il connait en fait, échanger un peu avec lui et évaluer la densité mathématique qu’il a dans ses bagages. Ce sera aussi l’occasion qu’il m’explique pourquoi il fourre les maths dans ce truc là !
    J’ai l’immense conviction que l’Egypte ancienne n’a toujours pas fini de dévoiler ses connaissances mathématiques mais ce personnage me semble abstrait et on n’arrive pas à demêler les choses dans sa réflexion. Il ne faut pas croire que tout marche... ah non...
    je reste à l’écoute à travers mon pseudo

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 14:37, par Scoth
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Africains, burkinabés en particulier je vous rassure que tout savant est un fou, car il pense et agit différemment. Vous commencer à comprendre à partir de : "on est jamais prophète chez soit", car J. Christ lui-même fut tué par incompréhension ; Et vous comprendrez encore pourquoi chez ces mêmes blancs, les premiers savants furent tués (Galilée, Socrate, ...) par incompréhension. C’est normal !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 14:57
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    A lire les commentaires des uns et des autres, on voit bien que le blanc aura encore long feu sur certains esprits. J’ai vu une arnaque d’un système de surveillance récemment au Faso avec une équipe de technicien blanc dont on ne sait d’où ils viennent,d’une entreprise dont a tu le nom et Dieu seul sait combien ça a couté et si ça va servir au Faso.
    Aujourd’hui on veut juste éclairer certains esprits et lisez ces commentaires de têtes vides !!!!
    Si vous ne pouvez rien lui apporter, soit vous l’encouragez, soit vous vous taisez.
    Bon courage professeur ; on a pas besoin forcement de diplôme académique pour avoir ce titre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 15:07, par le mathématicien
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bjr. J’espère que vous avez pris le soin de vérifier sa qualification avant de lui coller le titre de Pr dans votr article. Sinon ça peut frustrer les vrais.
    j’aimerai le voir pour savoir ce qu’il connait en fait, échanger un peu avec lui et évaluer la densité mathématique qu’il a dans ses bagages. Ce sera aussi l’occasion qu’il m’explique pourquoi il fourre les maths dans ce truc là !
    J’ai l’immense conviction que l’Egypte ancienne n’a toujours pas fini de dévoiler ses connaissances mathématiques mais ce personnage me semble abstrait et on n’arrive pas à demêler les choses dans sa réflexion. Il ne faut pas croire que tout marche... ah non...
    je reste à l’écoute à travers mon pseudo

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 15:17, par RAWA
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Je crois que la plupart des intervenants ici sont quand même graves. Le Monsieur a dit ici des choses relavant de la science. Y’a t-il quelqu’un ici pour nous dire s’il a decélé quelque chose de fou ou faux dans ces affirmation d’ordre scientifique ? Tout le monde commenec à crier au fou. Je crois que si vous êtes des intellectuels, vous devez nous dire ce qui est douteux dans ce qu’il dit. Si vous ne comprenez pas ce qu’il explique, vous cherchez à le comprendre.
    Il est évident que ce que je lis ici est une démarche tout à fait nouvelle mais elle ne doit quand même pas horrifier à ce point. Ce sont des gens comme vous qui avez envoyé galillé à la potence quand il a affirmé que la terre est ronde. Il y’en a qui parlent de grands diplômés formés par la France. C’est précisément ce que le gars explique : Il y’a une autre approche scientifique.
    Le débat doit être scientitique. Argumentez scientifiquement au lieu de commencer à crier qu’il est fou.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 18:48, par Mike
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      A RAWA, oui j’ai décelé quelque chose de fou chez le sieur SOME. Une personne normale peut-elle de nos jours dire qu’elle a la formule de la bombe atomique dans son sac avec lequel (le sac) il se ballade ? De plus, s’il veut être mis à l’épreuve, qu’il demande qu’on réunisse un nombre de scientifiques qu’il devra convaincre d’abord avant de demander que l’Etat lui construise un labo avec l’argent du contribuable. Sans compter qu’il a donné 5 à 10 ans pour sortir quelque chose. Et quand ce sera un flop, on dira qu’on ne savait pas qu’il était fou. Je le répète, la recherche ne se fait pas dans l’informel. Ce monsieur m’a dit qu’il pouvait enseigner les maths à l’université. Appelez-le à la TNB, et donnez-lui une bonne équation à résoudre devant tout le monde et vous tirerez vos propres conclusions. Nous nous sommes contre personne, mais qu’on ne se moque pas de nous.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 15:21, par le bon citoyen
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Je pense que toute découverte vient de la folie.

    Comme le dit Steve JOBS, quand tu veux changer les choses, il faut sortir de l’ordinaire.

    Qu’est qu’on perd en créant cette cellule de chercheur qu’il réclame. Même si on découvre après qu’il n’a rien à proposer, ça aura l’avantage d’inciter les autres à se lancer dans les recherches.

    Vous savez combien de laboratoire sont financés en occident pour des fous comme celui ci ? Quand ils trouvent rien, on en oublie. Mais quand ils découvrent quelque chose ils deviennent des super intelligents. Si non au départ ils étaient tous des fous.

    Car pour moi c’est bizarre qu’on ait tant de professeur et pas une seule invention. On se contente de théorie et j’en passe. Et comme il si bien. Ce n’est pas l’argent qui développe un pays, c’est le travail.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 15:58, par SIDZAB
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    SVP LAISSER CE MONSIEUR PROUVER CE QU’IL A TROUV.

    au faso des chercheurs on en trouve.mais des chercheurs qui trouvent on en cherche

    QUE DIEU BENISSE MON CHER FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 16:01
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bonjour,

    Il serait indiqué de remettre au ’’chercheur’’ le document publié dans Sidwaya le 28 Février 2011 dont le titre est : Quels choix énergétiques pour l’Afrique pour répondre aux défis du 21ème siècle. Ce document traite entre autres dans ses pages 9 et 10 de l’énergie nucléaire.
    ‘’La science (latin, scientia,<< connaissance>>est, d’après le dictionnaire Le Robert,<< Ce que l’on sait pour l’avoir appris, ce que l’on tient pour vrai au sens large. L’ensemble de connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondées sur des relations objectives vérifiables >>.
    Bonne et heureuse année 2012

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 16:34, par Joseph
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Multitude de scientifiques furent jadis traités de fous et d’illuminés. D’autres furent pendus parce qu’ils avaient découvert que la terre était ronde (eh oui la terre n’est pas plate comme une galette). Et à travers certains commentaires, ceux le traitant de rigolo ou plaisantain, je réalise à quel point l’aliénation occidentale est présente. Celle qui fait que les africains sont convaincus que jamais l’un d’entres eux, ne pourra découvrir ou détenir un savoir. Celle qui fait qu’ils ne pensent pas par eux même. Celle qui fait qu’ils sont persuadés que tout ce qui est grand et beau vient de "làbas". Cette phrase qui me dégoute "ehh le blanc est fort dès..." est encore une illustration de cette aliénation. Si Mr Somé était un occidental à la peau blanche et s’exprimait sur un médias occidental tous ces commentaires le traitant de fou et d’illuminé n’auraient tout simplement pas existés, j’en suis quasiment certain. Il y’aurait plutôt eu des commentaires de ces personnes là du genre :"tchiéé...ils sont trop forts ces blancs hein..." C’est pathétique ! Bonne année 2012.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 16:53, par mackiavel
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Franchement, nos journaux devaient s’ouvrir à des Burkinabè moins malade que ce Somé qui n’est ni chercheur, ni scientifique. En plus, il gâche le nom de l’autre Magloire Somé qui est un peu plus malin.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 17:08, par Rodolphe
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    il serait très judicieux d’écouter ne serait-ce qu’une fois ces soit disant fou car pour qui ne l’a pas vu la photo d’un Albert Einstein montre clairement qu’un exellent scientique se presente de par ses connaissances comme un plaisantin comme le disent si bien d’autres ! Il faut à tout prix qu’on lui donne l’opportunité de montrer ce qu’il connait ! Car comme vous le voyez très bien jusqu’à notre orgueil ne nous a pas conduit plus loin qu’au bout de nos narines ! Svp arrêtez de vous adonner à des commentaires hostiles car vous les beaux parleurs qu’avez-vous fait pour le pays ? Méritez-vous vraiment qu’on vous laisse humilier celui qui a prit au moins du temps pour reflechir et élaborer ses propres concepts en fonction de ce qui a exister !?

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 17:29, par la comète de halley
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Du n’importe quoi.s’il était philosophe,je l’aurai peut-être cru.il a sauté la mère de toutes les sciences.SOME est un véritable plaisantin.il faut prévoir son labo au pavano.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 17:33, par bowendé
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    m’ka mi la,la wend na songd’o !!! amina

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2011 à 19:46, par Nérwayan
      En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

      C’est vrai que c’est la deuxième fois que je lis Monsieur Somé dans le Fasonet. je me demandais ce qu’il étaitt devenu ? Je remercie Dieu d’avoir répondu à ma prière.
      J’ai lu avec intérêt son texte et les différents réactions. Ce qui est important ce n’est pas le fait qu’il puisse nous fabriquer une bombe atomique ou produire de l’énergie, c’est plutôt la somme de toutes les connaissances qui s’attachent à sa méthodologie, c’est le boulversement de la méthodologie dans la recherche scientifique. C’est la révolution méthodologique que cela engendrerait. Il n’y a pas qu’une seule et unique direction dans la science il y a pluisieurs sources plusieurs méthodes scientifiques correspondant à nos systèmes de pensées. Le cartésianisme, le rationnalisme n’en sont que des formes qui correspondent à la pensée, à la culture occidentale.
      Frères africains faisons attention à notre façon d’aborder des questions de ce genre. Je me rappelle qu’il ya quelques années le Fasonet nous a annoncé la découverte du remède contre le Sida par un Compatriote de Guinée. Tout le monde lui est tombée dessus l’accusant de charlantanisme,d’escroquerie et qu’en sais-je d’autre. Personne, sauf le Dr Harouna INAME du Burkina s’est déplacé pour suivre le Docteur Mohamed Tahirou Barry dans le traitement qu’il administrait à ses patients. Il donné ses conclusions dans le Fasonet après un mois de séjour auprès de son collègue Guinéen. Il a constaté des guérisons et lui-même envoie désormais des malades en Guinée. Sur 71 malades qu’il a suivi il a constaté la guérison de 68 malades les 3 autres étant arrivés trop tard. Je peux dire aujourd’hui que mêmes des européens se précipitent auprès de lui en Guinée et sont guéries tandisque les officiels, les laboratoires qui vivent du Sida, les associations qui ont fait de Sida leur business continuent de pourfendre ce Médecin digne fils de l’Afrique. Pour l’Africain, la découverte du remède contre le Sida est tellement compliquée que cela ne peut venir d’un cerveux nègre. S’il avait conçu un piège pour attraper des rats on le croirait assurément mais devancer le blanc dans cette recherche compliquée relève du rêve. Même nos dirigeants pensent ainsi.
      A la vérité, nous répètons simplement des complexes qui sont enfouis au plus profond de notre être. Nous sommes nous-mêmes convaincus que l’africain est incapable de science majeure, de pensée érudie. C’est l’esprit de l’esclave, du servile, de la médiocrité.
      Enfin Qu’est-ce qui est difficile. Il dit qu’il peut, mettons le à l’épreuve pour qu’il "n’a que peut" ; ça ne sera pas de l’argent gaspillé. Ou du moins on en gaspille plus dans ce pays à pervertir nos jeunes filles. Le seul risque que l’on prend c’est de tomber sur une mine d’or qui peut boulverser le monde.
      Je suis prêt à prendre ce risque.
      Courage Monsieur Somé. Ne vous décourager pas car ces gens ne savent vraiment pas ce qu’ils disent.

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2011 à 11:36, par bowendé
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        je ne jugerais pas des compétences de M. Somé. Mais est-ce que nous avons besoin du nucléaire ? Pardons..faut faire recherche scientifique qui va empêcher la modification de l’article 37, ou des produits qui va nourrir nos parents dans les futures zones de famine... c’est cela dont on a besoin...hein prioriser prioriser... s’il faut savoir ce que nous sommes, comme il le dit, faudrait pas betement copier les bétises que les occidentaux tentent vainement de resoudre. ya ghana la ka la ? tchuurrrrrrrrrrr !!!!

        Répondre à ce message

        • Le 30 décembre 2011 à 18:15, par simons
          En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

          Le Burkina a besoin d’énergie, tout le monde a besoin d’énergie. Nos centrales thermiques ne sont pas rentables, nous n’avons pas de petrole. Nous n’avons pas de puissants fleuves, donc l’hydroélectricité est aussi limitée dans son développement. Il reste encore d’autres sources...éoliennes, solaires. Il a répondu à la question sur le solaire. Reste donc l’éolien. As-t-u déjà vu une centrale éolienne au moins ?
          la technonologie dans ce domaine n’est pas développée, elle coûte encore chère.

          Maintenant, dis nous s’il t’a confié que son approche du développement de l’énergie atomique est identique à celle des Occidentaux.

          "faudrait pas bêtement copier les bétises que les occidentaux tentent vainement de résoudre" C’est bien dit pour toi. La démocratie occidentale, je m’en fous. C’est cela qui a amené l’article 37 et la volonté de le modifier ou de le bétonner. C’est la démocratie occidentale qui a amené la guerre dans les pays africains démocratisés. Ah oui, ils ont mal lu le manuel d’usage, non, ils ont pris la démocratie en otage...C’est une démocratie de façade. Finalement, mieux vaut d’être occidental, blanc, pour l’appliquer sans faille.

          Répondre à ce message

      • Le 30 décembre 2011 à 00:41
        En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

        Donc tu as deja vu en Some la revolution scientifique, le changement de paradigme comme l’avait enonce Thomas Kuhn ? Si tu n’es pas Some lui meme qui se defend comme un beau diable au propre comme au figure, tu lui ressembles.

        Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 18:11
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    On prendra le monsieur pour un fou mais ce n’ est pas de la vérité. Moi [rationaliste et faisant partie des burkinabé évoluant en Occident (et certainement pas en France), employant chaque jour les maths pures et appliquées comme outil des sciences physiques et techniques], je peux lire une certaine vérité entre ses mots.

    Je partage bien cet avis que c’ est aux noirs de se developper eux-mêmes sans croire en ces aides étrangères qui d’ ailleurs subjuguent tout leur génie créateur. Croyons en nous-même, cherchons et recherchons la vérité et, créons nous nous-mêmes !

    Difficile de croire que les pharaons en Egypte antique étaient blancs ou que Jésus Christ était un blond avec des yeux bleu ou vert ! Non, ce que nous savons aujourd’ hui la-dessus n’ est pas la vérité, je crois à un ordre universel où les noirs ne sont pas les derniers !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 18:24, par yeral dicko
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Il dit ne s’être jamais rendu en ÉGYPTE c’est là tout le problème !
    N’importe quel apprenti sorcier commence d’abord par visiter les pyramide en Égypte !! Mais bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 18:34, par Alexio
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Lhomme a un grain de verite dans son expose.Il faut vivre en europe pour ce persuader l effervesence des parantees avec l animisme Africain.Les societes esotoriques et compagnie ont pris leur source en Egypte.Les englais ont vole ce patrimoine kulturel par le biais la colonisation.Au Burkina l arrivee de la curaille francaise interdisait le kulte de l animisme en banissant cette pratique cree par le Diable.J etais etonner de voir des ustensiles de cuisine africaine dans un musee europeen,qui ont place d admiration aux visiteurs.Pendant ce temps en afrique les produits de nos intellingences ne sont pas consideres.Jeg rappelles a la foire de BoBo dans les annees 70.Damien un scientifique pas comme les autres,niveau primaire dela mission catholique de Bobo-dioulasso,gagnait som pain comme peintre de velos a KOKO chez un Beninois nomme Martin.Damien exposa une fusee qui a meme attire l attention du Kolonel Sangoule Lamizana.Encouragement et felicitation de ce dernier pour cet exploit par excellence par un autodidacte de son calibre etait impressionnant.Par la suite la CI fut recommander par ses admirants qui preconisait un milieu qui lui favoriserait un avenir lustrant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 19:05, par Iso
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Vous savez, tous ceux qui dénigrent mr Somé, sont en fait des nuisibles du pays. On a notre centre de recherche qui ne trouve rien et quelqu’un vient nous proposer des expériences on le qualifie de fou. Vous qui vous dites Prof, montrer ce que vous avez apporté de neuf au pays. Sales ignares que vous êtes. Courage mr Magloire car même si vous mentez, vous nous avez ouvert les yeux sur nos vrais fauts cherchers.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 19:14
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Ce Mr Somé,c’est l’équivalent
    de Moussa Dadis Camara en sciences.
    Si l’on pouvait devenir Professeur par
    un putsch il allait le faire.Meme manière
    de sauter du coq à l’âne.Mais savez-vous
    quand est-ce que la poule a le plus mal au cul ?
    :quand elle saute du coq à l’âne !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 19:24
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Hey arrestons d’être nous meme la cause de nos souffrences,tous ce qui vient de l’afrique est sans valeur ni consideration pour vous !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 19:39, par le Juste
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Bonsoir, à tous

    qui peut me dire ce qu’est Dango, il ya très longtemps que l’on n’a plus ses interventions.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 20:28, par Julius
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    C’est triste quand on lit certains commentaires qui insultent presque le sieur Somé, faute de pouvoir pénétrer ses idées, ou accepter que l’on peut sortir de l’ordinaire. Il met en garde pourtant dans ses réponses conclusives en posant et répondant à une question essentielle à laquelle le journaliste ne pouvait même commencer à penser :

    "Vous voulez que je vous dise la véritable racine de nos problèmes ? Nous avons perdu jusqu’à la faculté de penser par nous-mêmes"

    Les frères du Burkina Faso, un pays volontairement pauvre et très endetté à dessein,accepter ouvrir (ou que l’on vous ouvre) l’oeil et le bon.

    Je vois des gens insister à plusieurs reprises avec des publications qui traitent moins du fond que de futilités du genre titres académiques ou autres. Et les définitions (et autres comparaisons du genre les grandes écoles en France, les quoi-quoi à Paris...), soient-elles puisées dans un Grand ou Petit Robert, nous sont de peu d’utilité en l’espèce. Elles n’engagent que ceux qui ont "perdu jusqu’à la faculté de penser par nous-mêmes", comme le dit le sieur SOME. En toute chose, chercher l’excellence. C’est quoi la France, dans le domaine scientifique, aujourd’hui ? Bien sûr, l’étroitesse de certains esprits la leur montre comme le centre du monde. Certes, vos encêttres étaient gaulois, comme l’ironie ne tue pas. Mais vous ralez dans les ambassades, même dans votre propre pays, on vous traite comme on veut. Mais vous en êtes fiers. C’est de ces genres de fierté qu’on ne veut pas.

    Parlez plutôt des USA, Chine, ... comme vous voulez qu’on verse dans les comparaisons.

    Mais il y a une chose qui est fondamentale : le sieur dit qu’il demande à être mis à l’épreuve. A défaut (de votre part) de pouvoir scientifiquement remettre en cause telle ou telle allégation de sa part, accordez-lui au moins le bénéfice du doute. Ne l’insultez pas, au moins au nom de la civilisation que vous avez acquise du blanc, ... comme vous voulez qu’on lui (au blanc) fasse incessamment référence.

    Le sieur Somé voit clair : exposer trop ses résultats de recherches pour l’heure, c’est se poser en proie déjà, à "la rapacité venue de loin" ou qui viendra de loin avec ses ordinateurs piégés et autres coopérants au nom d’une amitié qui vous fait souffrir il y a "plus de mille ans" maintenant ! Frères africains, ouvrez l’oeil et le bon.

    Pour ceux qui se frustrent du titre, soyez honnêtes envers la science elle-même, et non envers l’une quelconque de ces académies ou facultés dites doctes aujourd’hui. Etre prof, c’est un titre (encore que l’accord de ce titre à certains ça se discute). Trouver quelque chose dans une recherche acharnée de 25 ans, avec un régime plus que cruel sur son propre corps, en une autre. Einstein n’était pas prof ni une reférence avant de trouver. Voyez si Gallilée ou Darwin avaient de ces titres flatteurs qui endorment et sont nuisibles pour les trouvailles. Pourtant, ils ont revolutionné. Dire de quelqu’un qu’il est expert en tel ou tel truc, c’est déjà un déni de l’effort. Il n’y a rien de parfait, il faut toujours chercher sans cesse. Sur ce point au moins, reconnaissaz que Somé s’est donné à travers son regine et sa methode de recherche. Raison pour laquelle il dit qu’il évite lui-même ces termes du genre "revelation", "illumination". Il a constitué son bagage à partir d’un sacrifice personnel, corporel voire. Je doute fort que nos autres chercheurs en fassent autant.

    Et quand on cherche, on trouve. C’est une vérité qui n’a rien de religieux.

    Les gens sur ce forum font volontairement et aisément reference à Anta Diop,sans même avoir jamais lu une de ses oeuvres ni savoir qui il était, comment les blancs l’ont fait poiroter pour son doctorat, simplement à cause de ce qu’il trouvait ou voulait trouver.

    Ouvrez les yeux, les frères. Somé a prevenu :

    "Vous voulez que je vous dise la véritable racine de nos problèmes ? Nous avons perdu jusqu’à la faculté de penser par nous-mêmes". Combien d’intellectuels avons-nous qui ne soient pas formatés dans la conception occidentale des choses, y compris de notre propre histoire. Jusqu’à ce qu’un historien a osé écrire que "la colonisation est un mal nécessaire". Le mot "nécessaire" est de trop, convenez !Mais pareille affirmation a bien profité et servi... Et que de fois n’a-t-on pas chanté les mérites d’une telle affirmation jusqu’à l’imposer même dans les examens, avec la même simplicité d’esprit des concepteurs et correcteurs des épreuves qui dictant de réfléchir selon le plan binaire des conséquences et avantages du colonialisme.

    Bien sûr, autour d’un McDo à NY, Paris et autres, plus d’un africain continue à croire que c’est au nom du colonialisme qui mange Quick et boit coke. Encore si l’on y réfléchit !

    Au fond, on ne demande de dire que Somé est un géni ou s’il a raison. Mais simplement lui accorder le bénéfice du doute.

    Le débat n’est pas pour tous. Certains pensent qu’ils s’agit d’un débat sur la prostitution ou autres insanités du même genre dans telle ou telle rue de Ouaga. Mais non, il s’agit plutôt d’idées. Et on n’est pas forcé de dire si on n’en sait rien.

    Sur où trouver les fonds pour accompagner Somé, d’autres croient que c’est trop demander de prendre dans le trésor public. Bien de basses besognes sont pourtant commises avec cet argent dont le contribuable ne sait rien. Et l’oeuvre n’est pas du seul intérêt de Somé. Bien sûr l’exemple que vous prenez sur l’illumination d’inspiration réligieuse ne vous est d’aucun secours. On ne vous aidera pas à financer de tels rêves basés sur du divin qui sent l’arnaque.

    Ici, Somé propose d’accéder à la science (pas au divin)par un autre chemin que celui d’ordinaire.

    Il a fait 25 ans de recherches sur un domaine qui n’était pas le sien (vu son parcours académique). Là déjà, on sent le savant. Dans le passé, les vrais savants étaient pluridisciplinaires : théologien, phylosophe, économiste, historien... Pas de ces soi-disant experts en quoi-quoi- logie, de nos jours.

    Je doute même de ces titres dont on assène à certains individus dont le Faso est rempli et qui n’ont jamais même rien produit. De ces experts qui s’émerveillent encore devant une aiguille, ou qui pensent qu’on ne peut pas mieux trouver que sa vieille Yamaha. Les Frères, dites basta au pessimisme et à l’orgueil.

    Osons croire en nous aussi un jour !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2011 à 20:54, par Afrik wak’up
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Si vous arrivez à utiliser des ordinateurs, si il y’a le téléphone, si vous aimez utiliser des voitures...et tout ce qui a été et qui est sur cette terre, c’est parque des fous ont existes. Et même la création du monde, en croire vos post, peut être l’œuvre d’un fou. M. Somé soyez fière d’être fou et osez inventer l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2011 à 00:32, par Vagabond
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Merci Mr. SOmé de nous éclairer ! Le seul mal de l’Afrique actuelle est que ses fils ne croient plus en elle !! Courage, le jour de l’épreuve se présentera !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2011 à 03:57, par Burkinabé
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Ben moi je pense qu’il ya des points interessants dans son discours.
    Cependant il connait d’autres choses a part la formule de la bombe atomique ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2012 à 19:49, par taméribié
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Il eut un matin ; celui de Galilée, de Copernic, de Newton, de Nobel, de Lavoisier, d’Einstein bref de tous ces savants que nous connaissons. Oui il eut « le matin des magiciens » comme le titre de l’ouvrage de Louis Pauwels et de jacques Bergier. Tous ces savants ont eu leur matin. Ils ont chacun développé des théories qui ont permis l’avancée de notre humanité.
    Aujourd’hui un digne fils d’Afrique, du Burkina, Mr Somé vient nous offrir la science ,celle issue de notre fond culturel j’ai nommé l’ANIMISME ,cette science qu’ont utilisée nos ancêtres pour bâtir ces pyramides qui font notre fierté et forcent l’admiration des autres peuples. Malheureusement pour lui, le Burkinabé est un complexé congénital qui n’a aucune confiance en lui même. La preuve il rampe devant tous ses frères africains : de l’ivoirien au nigérian en passant par le gabonais il ne fait que ramper. N’en parlons pas devant le blanc ? Oui Césaire le burkinabé est un bon nègre !et le bon burkinabé a son bon maître. Il est toujours prompt à porter la mallette de l’autre oubliant qu’il a lui aussi une mallette. Au lieu de soutenir notre frère, notre ami, notre compatriote, nous le dénigrons. Au nom de quoi ? Dieu seul sait.
    « Qui et quels sommes-nous ? » dit Césaire.
    Pourquoi sommes si prompts à détruire ? si loquaces en calomnier et médisances ? Pourquoi sommes-nous si fainéants à construire ? Enfin pour paraphraser Axelle Kabou et si le Burkina refusait le développement ? OUI vous avez bien lu et si nous refusions le développement .Les idées de monsieur Somé, développées par un expatrié, un nassara comme on le dit, que nous crierions voilà un ami du Burkina et l’aurions applaudi des quatre membres. Mais hélas !hélas !hélas ! Mr Somé est un tenga, un fils du Faso. Or le burkinabé n’aime pas son frère, son compatriote, prêt à dépenser de grosses sommes uniquement pour empêcher son frère, son compatriote de gravir des échelons. Il n’y à qu’à comparer le nombre de burkinabés dans les instituts et organismes internationaux à celui des sénégalais ou maliens pour s’en convaincre. Triste réalité mais burkinabé.
    Quand va commencer à revibrer cette fibre patriotique des années de la révolution qui ont forcé l’admiration du peuple Burkinabé à travers le monde entier ? Qu’es tu devenu peuple burkinabé, toi si fier hier (1983-1987) ?
    Oui j’ai parlé des années de révolution.ET je vois ce digne fils d’Afrique, debout fier motivant vieillards et enfants, jeunes et adultes pour la cause non seulement du Burkina Faso mais surtout des pays du tiers monde, j’ai nommé Thomas Sankara. Cet homme qui a demandé aux burkinabé d’oser inventer l’avenir ; cet homme qui a dit de libérer le génie créateur ; cet homme enfin qui connaissait l’importance des arts, culture et science dans le développement d’une nation et qui a initié la création de l’IPN (INSTITUT DES PEUPLES NOIRS). Pour mémoire, retenons que le premier symposium de l’IPN s’est tenu à Ouagadougou du 20 au 26 avril 1986 avec la présence effective de plusieurs chercheurs émérites noirs dont Théophile Obenga (il a prononcé une conférence le 22 Avril) pour ne citer que ce disciple de cheikh Anta Diop .(il faut noter que Cheikh anta diop lui-même devrait tenir des conférences mais malheureusement il a été rappelé à Dieu le 7 fevrier de la même année.)
    J’ai rappelé ces faits pour dire que Mr Somé aurait eu l’oreille de Sankara. Alors plaise à nos autorités d’en faire autant surtout que nous aspirons tous à un Burkina émergent. L’émergence ne saurait se faire sans la science.
    Oui une fois Somé écouté et mis à l’épreuve nous n’aurons plus un Somé mais des Ouédraogo, des Toé ,des Yonli, des Zongo, des Koulibaly, des Compaoré, des Traoré, des Bambara, des Sanou, des Diallo, des Bado, des Yé ;bref pour dire qu’on va libérer le génie créateur qui sommeille en chacun des fils du pays car la confiance en soi sera trouvée parce que convaincu d’avoir l’oreille des autorités.
    Quant à vous autres accrochés aux estampilles occidentales appelées diplômes sachez que le diplôme ne confère pas de valeur (au sens propre du mot) à celui qui le possède ; le diplôme ne renvoie qu’à un statut donc à de la valeur marchande. Pour votre gouverne, Einstein n’a pas eu le baccalauréat mais quel prodige fut-il ? Nos vieux au village n’ont pas de doctorat mais seul Dieu sait combien sont profonde leurs réflexions désaxant parfois les Maîtres de conférences en philo. Le professeur Kalifa, ne dirait pas le contraire lui qui a étudié comment les paysans appliquent les mathématiques dans leur quotidien. L’école, diront certains psychologues , exerce une certaine violence sur les apprenants surtout les surdoués qui finissent par abandonner cette école de diplômes. Arrêtons ce faux débat de diplômes et apprécions les HOMMES selon leur œuvre. Comme dit le commerçant de PISSY « le diplôme c’est bon mais ce n’est pas arrivé ».
    Aussi à « ceux qui ne se consolent point de n’être pas faits à la ressemblance de Dieu mais du diable, ceux qui considèrent que l’on est nègre comme commis de seconde classe » . Réapprenez que l’Afrique est le berceau de l’humanité ; que l’écriture est née en Afrique ; que le fer est apparu en Nubie dans la vallée du NIL et donc de cette même Afrique aujourd’hui vilipendée et humiliée par toutes ces pratiques barbares de l’occident en complicité avec quelques frères traites que viendra le salut de notre planète menacée par toutes ces crises écologique, économique et morale.
    Alors Burkinabé ma sœur, burkinabé mon frère Burkinabé, ne « passes pas à côté de ton cri » « ton vrai cri » celui de la rédemption. L’heure du sursaut d’orgueil est arrivée, l’heure du patriotisme vrai a sonné. Soyons positifs ! Ne soyons plus à la traîne des autres nations ! Ne soyons plus ces complexés d’Afrique ! A défaut de soutenir ceux qui osent ne les dénigrons pas .Pourquoi ne pas oser rêver d’un Burkina fer de lance de la recherche scientifique de la sous région. A cœur vaillant rien d’impossible ; Oui nous pouvons et je revois Barack Obama : « yes we can »
    Vive l’Afrique !
    Vivement un Burkina nouveau avec des Burkinabé positifs !
    La PATRIE ou La MORT Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2015 à 15:44, par Serge Innocent Ouedraogo
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Comment rentrer en contact avec ce messieur !?

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 10:26, par heritier
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    le PR a t’il trouvé du soutien ? long-vie au professeur

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2015 à 16:04
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Un monsieur plein de savoir et détermination. Il fût mon professeur. Un investissement sur lui ne sera pas du garchi.je le confirme. Merci monsieur MAGLOIR

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 06:11, par meme
    En réponse à : Pr Jean Magloire Somé, chercheur burkinabè : « J’ai reconstitué la démarche qui permet de créer l’énergie atomique »

    Jean Magloire Some etait dans ma classe en seconde et en premiere (serie A, donc literaire) au lycee de Bondoukou en Cote d’ivoire. Il n’etait pas mal en Anglais. "L’historien dans la classe c’etait Gansonre Sibouraima. de la litterature aux maths ? ce n’est pas impossible mais etonnant. Magloire, te souviens tu de notre prof d’anglais Tayou ? ta voisine E. Ahou ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés