BAPTEME DE RUE : Le père du député Arba Diallo immortalisé

mercredi 28 décembre 2011 à 01h31min

Une cérémonie de baptême de rue initiée par la mairie de Ouagadougou a eu lieu le jeudi 22 décembre 2011 au secteur 3 à Dapoya. La rue en question a été baptisée du nom de feu Arba Aladiogo Diallo, père du député Arba Diallo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Au quartier Dapoya, secteur 3 de Ouagadougou, la rue précédemment identifiée sous le numéro 3.79, sise dans le 2e arrondissement du nouveau découpage, débutant au nord par l’avenue de la Liberté et se terminant au sud par la rue 3.28, portera désormais le nom : « Rue Arba Aladiogo Diallo. » Ainsi a déclaré le maire de la commune de Ouagadougou, Simon Compaoré, lors de la cérémonie de baptême de rue le 22 décembre dernier. Feu Arba Aladiogo Diallo, né en 1905 et décédé en 1991, n’est autre que le père du député Arba Diallo, candidat malheureux à l’élection présidentielle de novembre 2010. L’homme qui a été immortalisé à travers la rue qui porte son nom et qui passe devant sa résidence, n’est pas un inconnu en politique et fait partie des premiers intellectuels voltaïques avec Dimdolobsom, Zangratta Ouedouda et Sibiri Ilboudo. Pour exprimer ce qu’il représentait, le maire Simon Compaoré a repris les propos de l’ancien président de l’Assemblée nationale et ex-Premier ministre Gérard Kango Ouédraogo : « Arba Aladiogo Diallo était l’homme qui était au courant de tout et qui connaissait tout le monde.

Pour savoir ce qui se passait dans le pays, il était incontournable et bénéficiait de l’amitié et de la sympathie de toutes les couches sociales des localités où il a eu à servir. » C’est avec émotion que Me Frédéric Titinga Pacéré a parlé de Arba Aladiogo Diallo qu’il a connu quelques jours avant son décès pendant qu’il travaillait sur la connaissance des personnalités ayant marqué l’histoire du Burkina. On retiendra de lui qu’il a été un cadre de l’inspection des écoles du cercle de Ouagadougou et commis expéditionnaire. Il ressort que lorsque le Mogho Naaba Saaga II a voulu continuer les actions de son père pour la reconstitution de la colonie de la Haute Volta, il a fait appel à Arba Aladiogo Diallo qui a réussi à mobiliser l’ensemble des chefs coutumiers du cercle de Dori.

Il faut retenir qu’en 1947, il a été élu conseiller général de la Haute Côte d’Ivoire, cercle de Bobo-Dioulasso, avec 14 autres élus dont Ouezzin Coulibaly et Henri Guissou. Pour les services rendus à la nation, feu Arba Aladiogo Diallo a été fait chevalier du Nichan-El-Anouar en décembre 1938 et chevalier de l’Ordre national le 11 décembre 1961. Me Frédéric Titinga Pacéré dira de lui qu’il a été un grand artisan de la construction nationale et son nom ne peut pas disparaître pour ce qu’il a fait pour son pays. Au nom de la famille, Saliou Tall a indiqué que c’est une des journées les plus heureuses pour celle-ci, en témoignant la reconnaissance de la famille de feu Arba Aladiogo Diallo aux autorités du pays. Le député Arba Diallo, fils de feu Arba Aladiogo Diallo, a exprimé la fierté de la famille parce que l’acte posé immortalise ce que son père a fait.

Antoine BATTIONO

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés