Escroquerie à Banfora : Ils vendaient la graine de jatropha à 2500 FCFA

vendredi 23 décembre 2011 à 00h47min

Ils sont nombreux à avoir été dupés par cette bande d’escrocs bien constituée. Ces délinquants trompaient leurs victimes, en leur vendant des graines de jatropha coloriées à 2 500 F CFA l’unité, qu’ils faisaient passer pour des graines précieuses. Les hommes du commissaire Daniel Zoungrana viennent de mettre la main sur l’un d’entre eux. Ce dernier se trouverait sous les verrous, à la Maison d’arrêt et de correction de Banfora en attendant d’être jugé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Leur mode opératoire est simple et semble avoir été très alléchant pour les victimes. Le premier escroc de la bande s’arrange pour vous appeler avec l’indicatif d’un pays voisin. Il prétend avec insistance vous connaître, et voudrait vous faire profiter d’une affaire juteuse. Il confie à ses victimes qu’il travaille maintenant au Ghana, avec des « Blancs ? » qui sont à la recherche de graines rares, dans le cadre d’un projet. Pour mieux appâter ses victimes, il leur fait croire que ces graines sont exportées vers l’Europe, et qu’il a permis à plusieurs personnes de s’enrichir au Ghana. «  ?Le Burkina Faso est la future destination de ces Blancs toujours à la recherche de graines ? », laisse-t-il entendre.

Peu de temps après, il vous rappelle pour vous dire qu’il a connu dans le temps, un vieux qui possédait ces graines. Ne sachant plus maintenant si ce dernier en dispose ou non, il se propose de vous communiquer le numéro de téléphone de celui-ci. Une fois que vous appelez ce vieux, il vous confirme qu’il dispose effectivement de graines. Cependant, il dit vous céder la graine à 5 000 F CFA si vous devez la revendre et 2 500 F CFA au cas où vous en voulez pour faire de la semence. A partir de l’instant où «  ?l’escroc du Ghana ? » se rend compte que vous êtes entré en contact avec son acolyte (le vieux), il vous rappelle pour vous dire que les Blancs ont quitté ce jour-même le Ghana pour le Burkina par avion et se rendront à Bobo-Dioulasso par la voie terrestre. Quelques heures après, vous recevez un appel qui ressemble par l’intonation, à une voix de Blanc.

Ce dernier vous déclare qu’il a reçu votre numéro et qu’il se trouverait à Bobo-Dioulasso, dans un hôtel. Malheureusement, vous ne saurez jamais de quel hôtel il s’agit, et non plus vous ne le rencontrerez jamais. Sachant que vous résidez hors de Bobo, il vous communiquera le prix d’achat de la graine qui est 7 500 FCFA et vous dira de le «  ?biper ? » une fois arrivé à Bobo. Il se propose ensuite d’acheter vos graines, quelle que soit la quantité dont vous disposerez. Immédiatement après cette conversation, le fameux «  ?vieux ? » vous appelle pour se renseigner par rapport à votre position et si vous êtes toujours intéressé, car il veut effectuer un déplacement. Ainsi, vous êtes pris dans un engrenage. Le vieux vous donne alors rendez-vous dans la nature pour récupérer le colis.

Malheureusement encore vous n’allez pas voir ce vieux, car c’est un envoyé qui viendra vous remettre le colis. Et c’est l’un des deux envoyés de ce jour qui est tombé dans le piège de la police de Banfora. La victime qui serait un producteur agricole, a quitté une localité de la province du Houet pour venir récupérer les graines « précieuses ? », dont la valeur était estimée à 1 ?100 000 F CFA. En réalité, ce ne sont que des graines de jatropha, qui ont été entièrement recouvertes de peinture pour faire cette duperie. Le directeur régional de la police nationale des Cascades, Daniel Zoungrana appelle les producteurs du monde rural et même les citadins à faire preuve de prudence face à des propositions apparemment alléchantes.

Mamadou YERE (AIB Comoé)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés