ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

jeudi 22 décembre 2011 à 01h01min

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Bobo- Dioulasso a siégé en session extraordinaire au Tribunal de grande instance de Gaoua, du 13 au 17 décembre 2011. Des peines lourdes ont été prononcées à l’encontre d’accusés reconnus coupables des faits à eux reprochés. C’est le cas par exemple de deux accusés condamnés à la peine de mort. Plusieurs accusés étaient absents mais des mandats d’arrêt ont été lancés contre eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Au rôle de la session extraordinaire de la Chambre criminelle de Bobo-Dioulasso siégeant au Tribunal de grande instance de Gaoua, il y avait 20 dossiers pour lesquels 26 personnes devaient répondre de chefs d’accusation divers : meurtre, viol, association de malfaiteurs, coups et blessures aggravés, coups mortels, tentative d’infanticide, etc. Mais bon nombre d’accusés étaient absents. Cela n’a pas empêché la Cour de prononcer des peines pour ceux qui ont été reconnus coupables. Des mandats d’arrêt ont été lancés à l’endroit des accusés absents. Parmi les accusés présents dans le box, un a été condamné à la peine de mort. Les faits de meurtre à lui reprochés remontent à 2004 et se sont déroulés dans la province du Ioba.

L’accusé en question et son acolyte avaient pris la décision d’extorquer 350 000 F CFA à une 3e personne. Sur le lieu de l’opération, les choses tournent mal, son acolyte fait usage de son pistolet et tue la victime. La cour ayant conclu à une complicité avérée d’assassinat, a prononcé la peine de mort à l’encontre de l’accusé. Son compagnon, quant à lui, est jusque-là introuvable. La peine de mort a été également prononcée contre un accusé absent. Une dame accusée du meurtre de son enfant par empoisonnement avec de l’insecticide, a écopé de la prison à vie. Absente de l’audience, elle est « wanted » avec le mandat d’arrêt lancé à son encontre. Un autre accusé inculpé pour viol sur une mineure de 13 ans a été condamné à 20 ans d’emprisonnement ferme avec mandat d’arrêt.

Un autre, issu d’un presbytère, a, quant à lui, été acquitté de l’infraction de viol qui lui avait été reprochée. La dénonciation de la victime a été faite 7 mois après la relation entretenue. La prétendue victime recherchait donc un auteur à sa grossesse indesirée, à en croire le conseil qui a défendu l’accusé. On dénombre entre autres condamnations 20 ans ferme pour 7 accusés, 10 ans ferme pour 7 autres, 2 peines de mort, 4 condamnations à vie, etc. Quatre jurés titulaires et deux suppléants choisis parmi des citoyens ont prêté serment et ont participé aux jugements.

Hompko Sylvestre KAMBOU (Correspondant)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 décembre 2011 à 02:03
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    La peine de mort est abolie non ?
    Sinon pour le reste,à la lecture de l’article,je constate une fois de plus que c’est une parodie de justice puisque personne dans le box,les criminels sont presque tous dans la nature entrain de se la couler douce
    Du n’importe quoi dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 06:22
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    pour le viol s’ agit- il du pretre qui a viole la fille, la petite file qui etait au lycee ? Je sais que ls grands se p[rotegent comme des larrons en foire mais les jopurnalistes doivent faire leur travail. Ps seulement nous informer mais popursuivre les levres qu’ ils ont leves. Nul n’est au - dessus de la loi. Memes les petits freres intouchables.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 06:42, par Phil
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    CONTRE LA PEINE DE MORT

    La justice est-elle vraiment équitable, s’il faut tenir du fait qu’une personne tue une personne et doit payer de sa vie,que dirait-on d’une personne qui abuse de l’alcool et tue par accident plus d’une personne ? c’est cas sont fréquents les condamnations moins sévères. La peine de mort est à abolir !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 09:05
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    Il faut que l’opinion publique sache qu’en l’état actuel de nos textes (surtout des ratifications opérées au plan international par notre pays), les juridictions nationales ne doivent plus prononcer des peines de mort qui sont désormais contraires à nos propres engagements !

    Mais la plupart des juges eux-mêmes ne sont pas au fait de ces textes et tendent à accuser le ministère sur la question alors qu’il leur revient de maintenir leur connaissances juridiques (prinicpalement la Loi) à un seuil acceptable pour leurs charges !

    Dans ces conditions, ce n’est pas la Cour de Cassation (qui en fait ne casse presque rien faute d’effort dans le travail d’évacuation des décisions pendantes malgré les gros salaires servis)qui fera un travail de restauration du droit !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 09:43, par Lavertue
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    Ici encore, on a trouvé des subterfuges pour libérer un prêtre criminel. Il n’ya pas longtemps un prêtre a été condamné à Manga et d’honnêtes catholiques, des avocats en tête, se sont donné pour mission divine de le sauver des griffes de la justice. La soutane serait-elle un passe droit, une sorte de tunique sous laquelle tout et permis ? Qu’on se rappelle les crimes abominables de viol sur mineurs pendant des décennies en Europe qui ont atteint une échelle hallucinante parce que les citoyens, e, bons chrétiens, ont fermé les yeux et on tu leur douleur de parents de victimes. Le problème de l’impunité n’est pas tant l’absence d’une punition conséquente que son invitation à la récidive et son effet d’entrainement. La loi doit rester la même pour tous. On ne peut pas pratiquer une justice à géométrie variable selon notre foi ou nos autres tendances sociales et s’attendre à mieux de la part de nos gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 10:20
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    Monsieur le journaliste, vous êtes le correspondant attitré de Le Pays ; allez voir le tribunal et demandé à obtenir une copie des jugements ; il faut donner les noms de ceux qui ont été condamnés, il n’y a rien de secret ; des gens qui ont tué et qu’on a condamnés à la peine de mort, il n’y a plus à masquer leur identité ; ça va servir de leçon

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 11:30, par carleiss
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    La peine de mort
    -  est une négation du droit universellement reconnu à la vie
    -  est une peine définitive, cruelle, inhumaine et dégradante, non moins abominable que la torture
    -  est impuissante à combattre la violence, et qu’elle est en réalité une légitimation de la violence la plus totale, celle qui consiste à supprimer la vie humaine au niveau des États et de la société
    -  déshumanise notre monde, en donnant la primauté aux représailles et à la violence, tout en éliminant les aspects de clémence, pardon et réhabilitation qui existent dans le système de la Justice
    -  retire la vie, un bien qu’on ne peut restituer en cas d’erreur humaine.

    Nous invitons tous les hommes et les femmes, y compris ceux ou celles qui ont soutenu jusqu’à présent le recours légitime à la peine de mort, à réfléchir posément à la nécessité de suspendre les exécutions et de lancer le processus conduisant à l’abolition de la peine de mort, conformément à la recommandation contenue dans le Premier Rapport du Secrétaire Général de l’ONU, le 15 août 2008.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 14:13, par Ice
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    Cet article est est muet. Si l’auteur n a pas d’idées qu’il s’abstienne d’écrire. Il ne donne aucune information sur les crimes et délits ainsi que sur le déroulement des procès. Qu’il nous explique au moins ce qu’ont fait les 2 condamnés à mort et le déroulement de leur procès s’il veut rester dans la même ligne que le titre de l’article

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 14:15, par Achille
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    A Quand les assises pour juger les magistrats "Monarques et Dictateurs" ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 14:36, par AO
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    pourquoi il y a la peine de mort dans ce pays et on ne bousille pas tous ces braqueurs armés et coupeurs de route ?je pensais que la peine de mort était abolie dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 14:44
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    A tous ceux qui sont contre la peine de mort, que faites vous des individus qui ôtent la vie d’autrui pour peu (350000 FCFA), juste pour de l’argent. Que diriez vous si c’était un de vos proches ? Croyez vous que ces rebus de la société ont le droit de brigander, cambrioler, voler, tuer ? Non je pense. Si nous avons tous droit à la vie, eux, n’ont pas le droit d’ôter celle des autres sans raison valable. Notre société est régie par des lois et nous devons tous les respecter. Pensez y .......

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 15:20, par gandhi
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    bonjour,
    tout le monde a droit à la vie, la vie est tres precieuse. la peine de mort ne resout pas les problèmes. c’est l’éducation, la conscientisation et la recherche du bien etre pour tous sans discrimination qui sont les solutions pour ceux qui commettent des forfaits sur leur semblable. celui qui fait cela a droit à une seconde chance pour lui permettre de poser des actes digne d’un être humain. lui oter la vie, vous devenez comme lui et vous n’etes pas mieux que lui. celui qui commet un crime est un malade qui doit etre soigné et éduqué. celui qui le juge pour l’acte qu’il a commis et le condamne à mort n’est pas mieux que lui. et cela prouve encore que nous sommes dans une société de malades. dans une société d’éconmie monetaire, de concurrence et dans une société capitaliste où tout est fondé sur le profit et non la solidarité et l’humanitarisme, ne nous étonnons pas de voir des prisons remplies de personnes. dans une société civilisée, il n’ya pas de prison, pas de capitalisme, pas de socialisme mais l’humanitarisme et le paradisme. nous vivons au 21 ème siècle avec une mentalité et des comportements du moyen age. comment voulez vous qu’il n’y ait pas de brigants, de criminels et de bandits. aucun enfant n’est génétiquement né pour etre bandit, criminel et brigant. c’est nos comportement de tous les jours, nos copiés colées de tous les jours qui transforment nos ents en bandits de grands chemins. l’afrique antique et nos sociétés africaines ne connaissent pas de prison. qui peut me dire si dans son village il ya un coin pour enfermer (prison) un enfants. il y en a pas. tout simplement parce que nos parents, nos voisins, nos oncles et tantes, chaque habitant du village était ou est un éducateur.nous avons oublié cela et nous avons embrassés le mode de vie des barbares venus d’ailleurs et nous croyons que nous sommes sur le bon chemin. il est temps, il est toujours temps de retourner dans nos us et coutumes pour valoriser nos habitudes dignes des hommes d’aujourd’hui que nous avons abandonné. sans cela nous ne connaitrons ni le bonheur, ni la paix, ni le developpement. le modèl que nous avons choisi n’est pas le bon, il faut le reconnaitre et changer avant qu’il ne soit trop tard un jour.

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2011 à 19:53, par a ki la faute
      En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

      nous soutenons la peine de mort ca servira d education pour

      ceu ki commetrons de crime. ya vraima des humains ki sont

      unutil dan la vie, coma a cose dun 35000 f tu va doter la vie

      dotrui cest inadmissibl. tuer les et le tau de delinquence

      ossera, si on les laisse ca sera le jeu du plu fort just tuer pour des banalites. j encourage mon pays et g sui de coeur.si tu a la possibilite de voler vole mai surtou n tue pa g sui contre

      Répondre à ce message

    • Le 23 décembre 2011 à 13:44
      En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

      Quelle autre chance voulez-vous qu’on donne à des criminels de sang ? Le moins que l’on puisse faire pour ceux qui tuent froidement, c’est la prison à vie. Or à vous entendre, on devrait les laisser libres pour qu’ils se rachètent. c’est vous-mêmes qui serez les premiers à crier à une parodie de justice surtout lorsque que le criminel aura récidivé.
      De grâce si vous êtes contre la peine de mort, je peux vous comprendre. Mais vous élevez contre un verdict rendu en jugement, c’est seulement l’injustice que vous défendez.

      Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 17:06, par Achille
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    A
    Monsieur le Ministre de la Justice et des droits humains, Garde des seaux.

    L’armée pour redorer son image, a radié des militaires qui se seraient montrés indignes d’appartenir à ce noble corps. Même l’ordre des avocats a eu à radier des avocats indélicats afin de sauver l’image du corps.
    Or, en ce qui concerne la justice, malgré les plaintes contre les juges et procureurs, on ne constate jamais de radiation de magistrats. Est-ce que tous les magistrats représentent dignement ce corps ? Non !!!!

    L’Erreur : Croire que ne jamais sanctionner un magistrat fera que l’on aura toujours confiance à la justice.

    A Appliquer : Sanctionner et au besoin radier les indignes de la magistrature et le rendre publique. Cela fera que tout le monde se soumettre à la justice en ayant l’intime conviction que si d’aventure un juge ou procureur abusait de son autorité, il sera à son tour sanctionné.

    A l’heure actuellement la plus part des justiciable se sentent pris en otage par la magistrature.

    En effet bon nombre de magistrats traite les justiciables en sujets et non en citoyens.

    Tout cela conduit les uns et la autres à croire qu’ils doivent songer à comment obtenir gain de cause autrement que par la voie officielle.

    Votre homologue nigérienne à eu le courage et l’honnêteté de reconnaître qu’il faut un vrai nettoyage de la magistrature dans son pays.

    Prenez vos responsabilités Monsieur le ministre pour ramener une réelle confiance à la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2011 à 19:34, par Achille
    En réponse à : ASSISES CRIMINELLES DE GAOUA : Deux accusés condamnés à mort

    Monsieur le Modérateur, dites moi si mon commentaire a été censuré et si oui pour quel motif.
    Merci de me répondre.

    A
    Monsieur le Ministre de la Justice et des droits humains, Garde des seaux.

    L’armée pour redorer son image, a radié des militaires qui se seraient montrés indignes d’appartenir à ce noble corps. Même l’ordre des avocats a eu à radier des avocats indélicats afin de sauver l’image du corps.
    Or, en ce qui concerne la justice, malgré les plaintes contre les juges et procureurs, on ne constate jamais de radiation de magistrats. Est-ce que tous les magistrats représentent dignement ce corps ? Non !!!!

    L’Erreur : Croire que ne jamais sanctionner un magistrat fera que l’on aura toujours confiance à la justice.

    A Appliquer : Sanctionner et au besoin radier les indignes de la magistrature et le rendre publique. Cela fera que tout le monde se soumettre à la justice en ayant l’intime conviction que si d’aventure un juge ou procureur abusait de son autorité, il sera à son tour sanctionné.

    A l’heure actuellement la plus part des justiciable se sentent pris en otage par la magistrature.

    En effet bon nombre de magistrats traite les justiciables en sujets et non en citoyens.

    Tout cela conduit les uns et la autres à croire qu’ils doivent songer à comment obtenir gain de cause autrement que par la voie officielle.

    Votre homologue nigérienne à eu le courage et l’honnêteté de reconnaître qu’il faut un vrai nettoyage de la magistrature dans son pays.

    Prenez vos responsabilités Monsieur le ministre pour ramener une réelle confiance à la justice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés