Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

mercredi 21 décembre 2011 à 00h16min

Le Groupement d’instruction des forces armées (GIFA) a procédé à la présentation de 987 jeunes militaires au drapeau, le jeudi 15 décembre 2011 à Bobo-Dioulasso. La cérémonie a eu lieu au Camp Ouezzin-Coulibaly, en présence des autorités politiques, administratives et de la hiérarchie militaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Vous êtes les premiers jeunes soldats à intégrer les rangs des forces armées nationales, après les récentes mutineries. Vous êtes le symbole du renouveau de notre armée. Vous devez être des exemples, ramener la confiance, l’estime entre les civils et militaires ? ; vous devez être source de fierté nationale ». C’est en ces termes que le chef d’état-major général des armées, Honoré Nabéré Traoré, s’est adressé aux appelés de la classe 2010. Remise d’épaulettes, récitation de l’éthique des soldats burkinabè, chant de la promotion et défilé des troupes, ont marqué cette cérémonie de sortie officielle des jeunes recrues.

Et cela en présence des autorités politiques, administratives, de la hiérarchie militaire, des parents et amis des éléments du contingent 2010. Pour Honoré Nabéré Traoré, l’armée burkinabè est au service de la Nation. De ce fait, a-t-il expliqué, sa mission est d’assurer par la force des armes, la défense de la patrie et de ses intérêts. De la sorte, «  ?le soldat est un détenteur de la responsabilité au nom de la Nation. Il peut infliger la destruction et la mort, au risque de sa vie, dans le respect des lois de la République, du droit international et des usages de la guerre ? », a souligné le chef d’état-major général de l’armée. Le chef de bataillon, commandant du GIFA, Adam Néré, a également donné des conseils aux soldats.?«  ?La fin de votre formation marque le début de votre carrière militaire qui est exigeante.

Elle demande sacrifice, loyauté à l’endroit de l’armée et la Nation tout entière ? », a- t-il déclaré. Selon lui, le parcours des jeunes soldats sera semé d’embuches, si le métier des armes n’a pas été choisi par vocation. Pour ce faire, il a demandé aux militaires de la classe 2010 d’aimer leur métier et tous ceux qu’ils devront protéger et défendre. La cérémonie a été également l’opportunité pour le responsable du GIFA, d’émettre des doléances et des suggestions au chef d’état-major général des Armées. Il s’agit du renforcement des capacités du corps en dortoirs, en blocs sanitaires et en moyens roulants. Le chef de bataillon, Néré, a aussi souhaité qu’il y ait une solution au problème juridique du centre d’instruction temporaire de Bama, ce qui améliorera les conditions de formation.?«  ?Le renforcement en cadres permanents qualifiés en remplacement du système de cadres détachés serait salutaire ? », a-t-il ajouté.

En marge de la présentation au drapeau des nouveaux soldats, le public a assisté à des sauts para et à un match de football au stade Wobi, dans la soirée du 15 décembre. Ce match a opposé l’équipe de la garnison à celle de la commune de Bobo-Dioulasso. C’est la commune de Bobo qui a pris le dessus sur les militaires, par un score de 2 buts à 0. En ce qui concerne la rencontre entre les jeunes soldats avec la hiérarchie militaire, selon le chef d’état-major de l’armée de terre, le colonel-major Oumarou Sadou, elle est traditionnelle, après la présentation au drapeau des jeunes militaires. Il a expliqué que c’est une occasion de contact direct avec les premiers responsables de l’armée pour informer les soldats, et les orienter par rapport à leur comportement.

Ainsi, « nous allons insister sur certaines valeurs bafouées pendant la mutinerie. Nous allons rappeler les règles du jeu, car il ne suffit pas de venir dans l’armée pour modifier les règles. Quand on est engagé, il faut respecter les règles ? », a martelé M. Sadou.

Evariste YODA et Hélène Kadio (Stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2011 à 01:54
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    Vous n’avez pas retenu la leçon car je persiste à dire que le pays n’a pas besoin d’autant de soldats et mieux,nous pouvons meme s’en passer comme certains pays et leurs populations sont les plus heureux,exemple le Costa Rica que j’ai visité personnellement.A quoi sert de reproduire des désoeuvrés dangereux,armés qui passent le plus clair de leur temps à jouer aux cartes,à se saouler la gueule en attendant bonnement la nuit tombée pour aller enfin se vider les couilles chez les putes et aussi comettre des braquages ?Avec ça,le moindre soldat analphète est payé plus qu’un fonctionnaire de catégorie A et en multipliant avec leur nombre pléthorique,ce sont des centaines de milliards qui partent en fumée chaque année alors que cette somme pouvait servir a developper l’agriculture,la santé,l’éducation.Il faudra qu’un jour nous nous mettons a table pour faire le bilan de cette catégorie d’individus armés depuis notre indépendance:ce qu’ils nous ont apportés concrètement et ce que nous avons perdu en change.On se mettra tous à pleurer parceque leur seul fait d’arme dont ils peuvent se glorifier,c’est faire coups d’état sur coups d’état puisque c’est toujours eux qui sont au pouvoir entrain de reculer le pays,meme présentement.
    Un pays pauvre comme le Burkina a simplement besoin d’une police de proximité bien dotée et dans police,je mets la gendarmerie pour sécuriser la population afin de traquer les bandits et donc nous n’avons pas besoin de ces soldats criminels parceque qui va venir envahir le pays ?et pour chercher quoi ?Il y a rien à prendre.
    Ceci étant,continuons à nous appauvrir dans des achats d’armes et des avions de combat au près des occidentaux qui ne demandent que ça et aussi continuons a entretenir des criminels désoeuvrés armés

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2011 à 12:22, par billie
      En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

      Esprit etroit , vulgaire et plat. Comme on est en democratie, initiez une petition pour demander la suppression de cette institution !!

      Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2011 à 12:29, par Ragnangue
      En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

      Salut à tous,
      Pas tout à fait d’accord avec votre analyse, car il faut reconnaître à chacun (Police, Armée et Gendarmerie) son rôle spécifique dans le maintien de la paix et de la sécurité non seulement territoriale mais aussi des personnes et des biens. La Police a ses missions, la Gendarmerie a ses missions et l’Armée a ses missions. Je refuse également que l’on dise que le Burkina Faso est un pays pauvre. Non, Non et Non ! C’est plutôt les richesses (intellectuelles, matériels, humains, morales, …) du pays qui sont spoliées, dilapidées, mal utilisées et mal réparties. Là où je partage votre opinion, c’est lorsque vous dites que ces soldats nous font dépenser plus qu’ils ne produisent. Le Président SANKARA avait trouvé la bonne solution. Celle de faire participer l’Armée dans la lutte pour l’autosuffisance alimentaire à travers la production agro-sylvo-pastorale. Souvenez-vous de l’élevage, de jardinage et des champs collectifs pendant la Révolution. Ces produits étaient non seulement revendus aux soldats un coût très bas, mais aussi utilisés pour leur alimentation. « Produisons et consommons burkinabé ». C’est la mentalité de mendiant qu’il travailler à bannir dans l’esprit de nos dirigeants et de tout burkinabé. Point barre !!
      Dieu bénisse le BURKINA FASO !AMEN !
      RAGNANGUE
      ragnang@yahoo.fr

      Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 12:09
    En réponse à : Construisons une armée qui produit et produisons une armée qui construit !

    Comme je l’ ai déjà dit une fois précédente le Burkina Faso n’ a pas besoin d’ armée, avec Costa Rica comme exemple.

    Nous sommes tous des soldats du Faso actifs ou non. Si on touche au Faso nous devons tous le défendre.

    Si on veut obligatoirement une armée nationale, alors elle devra être une armée de qualité productive qui se prendre elle-même en charge : avoir des champs pour cultiver afin d’ avoir suffisamment du garba et du coton pour se faire elle-même les tenues des soldats, pour le bonheur du Burkina Faso.

    Néré devrait demander des champs, des outils et des ateliers pour les soldats afin de pouvoir les occuper de manière constructive pour l’ armée et pour la patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 12:37, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    Mon ami tu as raison ! Tous ces soldats devraient être affectés à la production (élvevage de procins, de volailles, de lapins, etc.) et celà va d’ailleurs les préparer à affronter leurs retraites !

    Il n’y a pas de guerre et on ramasse plein de soldats ! ! ! On est où là ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 13:58, par Chef Massoud
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    L’armée doit produire et non engloutir chaque année le pauvre budget constitué en majorité par les sous des "PTF" ! Faisons produire l’armée (sourou, valley du cou, bazon, etc.). Que les officiers soient affectés dans ces centres de production au lieu de les laisser se pavaner ici en ville dans des véhicules derniers cris/climatisés et dans les salons feutrés de la bourgeoisie insultante.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 14:20
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    parfaitement daccord avec vous. de nos jours la guerre c’est dans les airs et non au sol.ces recrus ,ça va couter au contribuable pour rien et après c’est pour faire la cours à nos filles , à nos soeurs et à nos femmes.il ya vraiment necessité de reformer la pensée de l’armée et en même temps repenser la reforme de notre armée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 15:23, par pierros
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    Pourquoi dis-tu « Pour Honoré Nabéré Traoré, l’armée burkinabè est au service de la Nation. » Est-ce vrai ou pas. En effet les attributions de l’armée est vraiment discutable. Non seulement l’armée coûte cher à l’Etat et on a d’ailleurs imposé l’ITS aux fonctionnaires, parait-il, pour soutien à l’effort de guerre. Depuis il n’y a plus de guerre mais ce fameux ITS est là. Quand ça ne va pas au lieu de s’en prendre à leur hiérarchie, les militaires s’en prennent à la population qu’ils sont sensés dépendre, dit-on au risque de leur vie. Ils violent, pillent et leurs balles perdues nous tuent. Et quand ça va aussi nous devenons prier le bon DIEU pour qu’un militaire ne convoite pas ta copine sinon tu es un homme mort ou tu changes de copine, et quand on sait que le coeur ne choisit pas c’est..... Entre eux même c’est chaud, Combien de militaires « burkinabè » sont morts en Octobre 1987 à Koudougou et combien en sont morts recemment à Bobo. Leur phrase fétiche « si tu fais, on te fais et li y a rien. » selon NORBERT ZONGO. Combien alors de 987 seront executés par les balles mortelles d’un autre militaires burkinabè ? THOMAS SANKARA le disait tantôt : « un militaire sans formation politique est un criminel en puissance ». Quand un soldat français est tué à l’étranger très vite l’évènement est médiatisé par la presse française. Quand des soldats burkinabè tombent les armes à la main, c’est le silence total, notre presse n’en fait pas cas. On ose avec fierté appeler notre armée la « grande muette ». Jusqu’à quand, allons-nous comprendre que ces soldats tombès sont burkinabè et des enfants d’autres burkinabè ? Bref qu’un soldat est l’enfant de quelqu’un et le mari de quelqu’une. L’armée est-elle là pour protèger le peuple ou un régime ? Quel est sont apport au développement du pays ? En quoi, elle participe à l’économie nationale ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2011 à 16:15, par NAIIGA
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    C’est dommage qu’on continue de grossir unitilement la charge publique avec ces brigans potentiel. Tout soldat de plus est en lui même un danger potentiel. Puisse qu’il sont très mal formé sur le plan intellectuel : si on discute avec eux, on s’aperçoi de la naîvété avec laquelle ils s’estime au dessu du civile. Un gendarme m’a dit une foi que quan lui il regade Djibril Bassolet (ex minitre de la defense) marcher, il a l’air d’un cafare et il a le kilo de les commander. ça veux tout dire. Et dans un car bobo-ouaga (STMB), une foi je voyageais avec un convoi de militaire : fau pas voir la marginalisation qu’il porte sur les civiles. Nous etio a peine 5 civile dans le car. personne n’a ouvert la bouche pendant tout le trajet. Tan que l’etat ne forme pas intelectuellement ces gens là, sur leurs devoirs et leur role, nous assisteron à tout sauf un etat democratique. Wait and see.

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2011 à 19:46, par Balbi
      En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

      Mon Frère,Bassolet n’a jamais été Ministre de la défense. Il fallait dire a ton idiot de gendarme que jusqu’à présent la gendarmerie n’a jamais eu un gendarme de la taille intelectuel de Bassolet. Il sait pourquoi il n’aime pas la tete de Djibril tout simplement il a été Ministre de la Sécurité où les gendarmes et Policiers travaillaient. Il fallait qu’il te dise la raison.

      Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2011 à 21:03
    En réponse à : Forces armées nationales du Burkina Faso : 987 nouveaux soldats présentés au drapeau

    L armée burkinabe existe et existera toujours. Pian !!! N en déplaise aux faux analystes, antimilitaristes amnésiques et peu cultives. L armee accomplira toujours les missions que lui assignent la constitution. La crise a ete un episode sombre, mais l armee demeure le symbole de la loyaute et du sacrifice !!
    Chaque jour, je porte ma tenue, et j en suis fier. Elle est lourde cette tenue, du sang de ceux qui sont morts pour la patrie et de la sueur de tous ceux qui, discretement , dans la tenue travaillent pour leur cher Faso.Que vous connaissez mal l armee !! QUE D IGNORANCE !!
    L armee Burkinabe et ses valeurs survivront aux agissements memes des hommes qui la composent.
    VIVE L ARMEE BURKINABE !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés