Plus de 100 policiers récompensés pour leur dévouement

mercredi 21 décembre 2011 à 00h15min

Récompenser les policiers qui se sont illustrés par leur bravoure et leurs comportements exemplaires. Tel était l’objectif de la cérémonie de remise de médailles d’honneur de la police nationale, intervenue ce mardi 20 décembre 2011, à l’Ecole nationale de police (ENP) de Ouagadougou. L’événement a été présidé par le Grand chancelier des ordres burkinabè, le colonel Mamadou Djerma.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Jérôme Bougouma, visiblement fiers de ses hommes qui a tenu, lui-même, à honorer ses hommes. Ils étaient au total, cent six récipiendaires, dont deux civils décorés pour leur collaboration fructueuse avec les services de la police. Deux types de médailles ont été décernés à l’occasion. Celle d’honneur et celle commémorative.

La médaille d’honneur a échu à quatre-vingt-une personnes dont six à titre exceptionnel, soixante-quatorze à titre normal, et un à titre posthume. Quant à la médaille commémorative, elle a fait l’honneur de vingt-six récipiendaires. Cette distinction est attribuée aux policiers qui se sont illustrés le plus dans les différentes missions de maintien de paix du Burkina Faso à l’extérieur du pays.

Pour le ministre en charge de la Sécurité, Jérôme Bougouma, cette remise de médailles est « un signal fort donné aux éléments de la police afin qu’ils se détournent des pratiques malsaines et s’engagent d’une manière déterminée à respecter les droits humains ». Et que faire pour que la police ne soit plus en tête des services les plus corrompus ? « Nous avons des programmes de formation sur les droits humains et sur les bonnes pratiques. Ce qui, nous permettra de mettre fin aux rackets des populations », a confirmé le ministre Bougouma, confiant en cette vaste oeuvre.

Quant au directeur général de la police nationale, le commissaire Paul Sondo, il a invité ses collègues à considérer ces médailles comme une interpellation à redoubler d’ardeur afin de construire une police citoyenne. Car a-t-il dit « le policier est celui qui est permanemment utile aux citoyens ». Les récipiendaires n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance à l’endroit de la hiérarchie pour cette distinction. Ils se sont engagés à continuer dans la même lancée, afin de redonner à l’institution policière ses lettres de noblesses.

DIMITRI KABORÉ (STAGIAIRE)

Fasozine

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés