Le CAMES et l’Enseignement supérieur : La démarche qualité pour renforcer l’excellence

mardi 20 décembre 2011 à 00h23min

A la suite de Niamey en 2010 pour le troisième, C’est Ouagadougou qui abrite, du 19 au 22 décembre 2011, le quatrième atelier francophone de formation en assurance qualité de l’enseignement supérieur. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est déroulée ce lundi au sein du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur(CAMES). Durant ces quatre jours, les participants pourront approfondir leurs connaissances et acquérir des compétences pratiques dans la conduite de l’auto-évaluation, l’accréditation institutionnelle et dans le développement des politiques d’assurance qualité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’enjeu et le but de cette quatrième rencontre sont, selon le secrétaire général du CAMES, le professeur Bertrand Mbatchi, le renforcement de l’excellence et la pertinence dans la formation et la recherche.

La tenue de cet atelier va permettre de former une trentaine de personnes à des dimensions de la démarche qualité. Il permettra aussi de renforcer les capacités des experts du CAMES en matière de reconnaissance et d’équivalence des diplômes. En outre, cette rencontre permettra de renforcer les capacités institutionnelles de l’institution panafricaine en termes d’évaluation. Elle permettra enfin de former pour la première fois 9 personnes en provenance des établissements d’enseignement supérieur privé.

L’association des acteurs de l’enseignement supérieur privé à cette formation entre dans le cadre de faire participer pleinement ce secteur à la formation d’une élite de qualité dans les différents pays du continent. Cette situation s’impose à un moment où les pouvoirs publics s’essoufflent et où les établissements supérieurs privés ont le vent en poupe.

L’atelier de Ouagadougou aborde des dispositifs d’assurance qualité comme l’assurance qualité interne et externe, l’accréditation institutionnelle, l’accréditation des formations ouvertes à distance et l’élaboration des référentiels d’évaluation institutionnelle.
Tous ces instruments sont indispensables à l’excellence, la mobilité et l’employabilité des étudiants.

Jean Pierre Sawadogo (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés