ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

lundi 19 décembre 2011 à 01h22min

Le président de l’Union pour la renaissance, Parti sankariste (UNIR/PS), Me Bénéwendé Stanislas Sankara, a rencontré les membres des comités des secteurs et villages du parti, dans la région du Centre, alors réunis en assemblée générale statutaire, le samedi 17 décembre 2011 à Ouagadougou. Une assemblée générale pour faire le bilan et constater l’effectivité de la fusion de partis qui a donné naissance, depuis le 21 mars 2009, à l’UNIR/PS. Une AG où, a-t-on affirmé, aucune question n’aura été taboue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pas de question taboue. C’est le mot d’ordre de cette AG statutaire qui a réuni, le 17 décembre 2011 à Ouagadougou, les membres des comités des secteurs et villages de la région du Centre de l’UNIR/PS. L’objectif de cette rencontre, à laquelle a participé le président du parti, Me Bénéwendé S. Sankara, a été décliné par le coordonnateur régional du Centre, le député Yamba Malick Sawadogo, en ces termes : "S’il est vrai qu’un parti politique peut se créer au sommet, il est d’autant vrai que sa construction se fait à la base (…) avec des militants structurés et organisés". Structuration et organisation, c’est ce dont avait besoin l’UNIR/PS après être née de la fusion de partis le 21 mars 2009.

Les coordonnateurs régionaux avaient reçu la mission de mettre en place de nouvelles structures du parti et d’organiser des AG dans lesdites structures, avant que le président du parti n’aille à leur rencontre. Et c’est par la région du Centre que Me Bénéwendé Sankara a commencé et a été plutôt satisfait du travail abattu puisqu’il leur a dit : "Bravo et félicitations !" Une satisfaction motivée par le bilan qu’a fait le député Sawadogo : sur 30 secteurs structurés dans la région du Centre, 27 ont organisé leurs AG et seulement 3 secteurs (1, 9 et 12) dont le fonctionnement est défaillant.

"Quand un parti grandit, il est obligé de se nettoyer"

Pas de question taboue, disions-nous, lors de cette Assemblée générale présidée par Me Sankara, lequel a dit que les militants pouvaient poser toutes les questions, dont celles soulevées lors des AG sectorielles : entre autres, l’unité des Sankaristes, le non-vote du président à la présidentielle de novembre 2010, la sortie du président dans la presse sur la crise ivoirienne, le redécoupage de la commune de Ouagadougou et l’exclusion du groupe dit « de Alphonse » du parti. C’est pour sans doute faire allusion à ce dernier point que Me Sankara a posé cette question à ses militants : "Depuis quand avez-vous vu des chèvres et des choux ensemble ?

" A qui fait-il allusion ? "A ceux qui pensaient qu’il n’y avait pas de discipline dans un parti comme l’UNIR/PS", a-t-il dit plus tard à notre micro. Pour le reste, il a indiqué à ses militants que "nous voulons identifier nos adversaires et nos amis", avant d’ajouter plus loin que "quand un parti grandit, il est obligé de se nettoyer ". La région du Centre ouvre le bal d’une série d’AG du même genre, afin de s’assurer que la mayonnaise de la restructuration à la base de l’UNIR/PS a pris et, selon les termes de Me Sankara, "préparer éventuellement nos militants à être prêts pour 2012".

Abdou ZOURE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2011 à 11:22, par koudka
    En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

    C’est bien de tenir les instances mais il est mal et mauvais de ne pas mettre en application les recommandations qui y sont prises. Voilà le mal de nos partis et organisations. Aussi je fais remarquer que un leader qui se justifie par l’injure de l’autre en cache des tard et des tords qui sont vraiment regrettables pour la cohésion et l’unité que nous attendons des sankaristes et de façon plus large de l’opposition politique.
    Restons sage, modeste, humble, convainquant et crédible. Le peuple attend les leaders politiques sur ce terrain et non sur le terrain de la gué-guère. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2011 à 12:57, par Awoto
      En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

      Koudka, tu as raison. Il faut reconnaitre que Me Sankara n’est pas un homme d’état. Sa carrière politique est un accident de l’histoire nourrit d’opportunisme et d’ un populisme mal négocié . Comment comprendre qu’un parvenu chef de file de l’opposition issu de partis politiques dits sankaristes désunis ne travaille pas pour regrouper toute l’opposition. Il passe tout son temps à insulter les autre au lieu de convaincre. Désole , Me, il faut grandir car ce nanisme politique t’opposera au peuple.

      Répondre à ce message

      • Le 19 décembre 2011 à 22:51, par Le sage
        En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

        En réalité, Me SANKARA est un petit infime incident mineur de l’histoire. Je le comparerai bien volontiers pour rire un peu à Monsieur Jean-Marie LE PEN du Front National en France, quelqu’un qui ne voulait jamais exercer le pouvoir par ses injures et ses provocations à la husarde jusqu’aux chambres à gaz en passant par l’apologie des crimes antisémites. Sankara Bénéwendé Stanislas est donc caricaturalement ce qu’est Jean-Marie Le PEN à la politique française. Et pire, si un jour il arrivait au pouvoir, ce serait un grave accident de l’histoire et il terminerait certainement comme Monsieur Laurent GBAGBO, l’enfant de Mama, opposant authentique à Nana Houphouet-Boigny.

        Répondre à ce message

      • Le 20 décembre 2011 à 00:25, par Pedro
        En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

        Awoto et Koudka vous avez entièrement raison. Il faut tout simplement rétorquer à votre cher avocat en politique que les chèvres et les choux cohabitent parfaitement dans un milieux organisé dans lequel le propriétaire des chèvres et celui des choux respecte les règles du jeu étant bien attendu que de nos jours, il n existe pas de chèvres ou des choux sans propriétaires ou sans maitres.En respectant les règles du jeu les chèvres et les choux coexisteront harmonieusement et contribueront chacun de son coté à l épanouissement de l’ autre.’’ C’ est la chaine alimentaire’’ en écologie.
        Le peuple burkinabé ne mérite t il pas qu on lui pose des questions plus intelligentes que celle là ?
        Les personnes qui interpellent le peuple de cette manière devraient dissimuler mal leur propension à refuser de se plier aux règles qui régissent la société. Cela le peuple le sait.

        Répondre à ce message

      • Le 20 décembre 2011 à 00:44, par Pedro
        En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

        Awoto et Koudka vous avez entièrement raison. Il faut tout simplement rétorquer à votre cher avocat en politique que les chèvres et les choux cohabitent parfaitement dans un milieux organisé dans lequel le propriétaire des chèvres et celui des choux respecte les règles du jeu étant bien attendu que de nos jours, il n existe pas de chèvres ou des choux sans propriétaires ou sans maitres.En respectant les règles du jeu les chèvres et les choux coexisteront harmonieusement et contribueront chacun de son coté à l épanouissement de l’ autre.’’ C’ est la chaine alimentaire’’ en écologie.
        Le peuple burkinabé ne mérite t il pas qu on lui pose des questions plus intelligentes que celle là ?
        Les personnes qui interpellent le peuple de cette manière devraient dissimuler mal leur propension à refuser de se plier aux règles qui régissent la société. Cela le peuple le sait.

        Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2011 à 13:07, par Awoto
    En réponse à : ME BENEWENDE SANKARA , PRESIDENT DE L’UNIR/PS : "Avez-vous déjà vu des chèvres et des choux ensemble ? "

    Qui sont les chèvres et qui sont les choux ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés