Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

mardi 13 décembre 2011 à 00h55min

N’eut été la crise socio-militaire qu’a traversé le Burkina au premier trimestre de l’année, un bon nombre de Burkinabè auraient convergé vers Koudougou ce 11 décembre 2011 pour une célébration en grande pompe du 51e anniversaire de l’indépendance du pays. Mais, le sort en a décidé autrement, ce sera en 2012. Mais, un évènement non moins important aura retenu l’attention des habitants de la cité du cavalier rouge. C’est cette date symbolique que Marcel Zoma, un opérateur économique de la région du Centre-ouest, a choisi pour inaugurer son complexe hôtelier « Beneb-Souka ». C’est le premier ministre, Luc Adolphe Tiao, qui a présidé la cérémonie d’inauguration de cette infrastructure moderne.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un bâtiment R+3, situé au cœur de la ville, de type trois étoiles, le tout premier équipé d’un ascenseur dans la ville de Koudougou, le complexe hôtelier Beneb-Souka a une capacité d’accueil de 48 chambres et deux salles de réunion, disposant de commodités modernes.

Il contribuera ainsi à accroître l’offre d’ébergement de la région du Centre-Ouest qui détient 5,30% d’établissements touristiques d’hébergement du Burkina. De quoi rendre agréable le séjour des visiteurs. La réalisation de ce joyau aura duré sept (7) ans. Le promoteur, Poulma Marcel Zoma, un fils de la région n’a pas voulu donner le montant qu’a coûté l’infrastructure. Il s’est contenté de saluer la mobilisation suscitée par l’inauguration. En tout cas, il y avait une foule immense de curieux qui en ont profité pour s’introduire dans l’hôtel, lors de la visite des locaux. Question pour chacun de faire son propre commentaire.

« Nous venons féliciter Marcel Zoma d’avoir eu une telle initiative de bâtir ce joyau qui fera, sans doute de Koudougou, un lieu idéal pour venir se rencontrer, où il n’y aura plus de problème d’hébergement », s’est réjoui le premier ministre Luc Adolphe Tiao qui a procédé à la coupure du ruban symbolique. Le ministre de la culture et du tourisme, Baba Hama, parrain de la cérémonie a saisi l’occasion pour inviter l’ensemble des opérateurs économiques burkinabè, « qui hésitent encore à investir dans ce secteur (ndlr : tourisme) à le faire car c’est un secteur promoteur et surtout un secteur dans lequel on peut faire de bonnes affaires ». C’est d’ailleurs l’un des rares secteurs à résister à la crise économique qui secoue le monde. Le nombre de touristes ne cesse de croître. En effet, il est passé de 25 millions en 1950 à 940 millions de nos jours, selon les données de l’Organisation mondiale du tourisme.

Le pays des hommes intègres ne fait pas exception à la règle. Les flux touristiques à destination du Burkina sont passés de 150 000 en 1981 à près de 500 000 touristes de nos jours. Les recettes hôtelières, quant à elles, sont estimées à plus de 55 milliards de francs CFA pour l’économie nationale. « L’atteinte des objectifs du gouvernement burkinabè en matière du tourisme a besoin de la participation de tous les acteurs. Il passe également par la réalisation d’infrastructures d’hébergement modernes et de qualité dans toutes les villes du Burkina », a souligné Baba Hama. Marcel Zoma a joué sa partition, pourvu que d’autres lui emboîtent le pas.

Moussa Diallo

Tourisme.lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 décembre 2011 à 04:01, par osylvestre
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Belle initiative à encourager. Les hoteliers doivent travailler sur des produits familles pour faciliter les Burkinabès qui veulent aller en week end avec toute la famille de le faire à des tarifs modestes et pas seulement se concentrer sur la clientèle étrangère qui de même se plaint sur les tarifs très chers de nos hôtels.

    Aidons les Burkinabès à découvrir le Burkina et que nos hôtels en restent pas seulement des endroits pour chambres de passe et des séminaires !

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 09:09, par Abeille
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Toutes mes félicitations à cet opérateur économique. Construire un hôtel est une paire de manche, mais pas aussi aisé le fonctionnement et l’entretien.
    Il nous faut tendre vers l’excellence dans ce domaine....
    Ce que nous remarquons, nous burkinabès nous aimons faire de l’apeuprès...
    A d’autres d’emboiter le pas, dans d’autres villes pas à Koudougou, vu que nous aimons faire du copier coller...

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 12:41
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Pourquoi a t-on refusé de donner le coût de réalisation de l’infrastructure ?Moi je ne comprend pas le Burkinabé !Une information qui en principe ne fait l’objet d’aucun secret et vous décider comme ça d’en faire un.Ou-bien vous voulez qu’on ait des suspicions sur cet hôtel ?C’est l’homme qui cherche toujours problème là où y a pas.Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 14:19, par levi
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Félicitation à M.Marcel Zoma pour ce joyau et que d’autres emboîtent le pas à Koudougou ou ailleurs au Burkina. C’est de cette manière que le développement deviendra effectif.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 16:09, par Kylian
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Félicitation Monsieur Zoma. Ma seule inquiétude est que Koudougou est devenu une poudrière qui peut prendre feu à tout moment. Depuis un certain temps les gens sont devenus si violents intolérants et jaloux dans ce pays qu’ils croient que tout gros investissement privé est automatiquement lié à un financement suspect.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 17:01
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Enfin POULMA, mon ami et ton défunt frère peut dormir en paix avec cette dédicace. L’hôtel qui porte son nom "ZOMA SOUKA BERNARD" l’immortalise enfin et je te remercie pour avoir compris celà. Mais, daigne faire un pas, le plus important, cet imposant immeuble pourrait-il revenir de droit à ses enfants ? Ais le courage de le faire.

    Je te souhaite bcp de réussite pour le reste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 18:15, par yeral dicko
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    je souhaite bonne chance à ce brave homme d’affaires surtout en ces temps d’émeutes et à koudougou en plus !!!!mais bon,comme lui même est du bled,reste à convaincre les assureurs.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 19:10
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    vraiment tres jolie reste a l’equiper et entretenir et faire de tel sorte que l hotel soit frequenter un bon service clientel et un prix abordable des chambres pour encourager les clients ,il faut faire les burkinabe ton client potentiel et les etrangers ton V.I.P
    bon projet mais il faut savoir gerer ne prend pas l’exemple de autre comme excellence et se retrouve avec 3 ou 5 clients par semaine un hotel n’est pas un bar
    du courage et bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 20:53
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Toute mes felicitations à zoma, rare sont les operateurs economiques issus de cette localité qui investissent à Koudougou

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 22:18, par Vagabond
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    j’espère que les gens de Koudougou ne brulerons pas ca ! Comme ils aiment jouer avec le feu là

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2011 à 23:40, par Kinkirskouka
    En réponse à : Koudougou : Un complexe hôtelier pour accroître l’offre d’hébergement

    Mes felicitations M Zoma. Qui connait le "prix du sable et du ciment" ne peut que te rendre hommage. Qu’Allah face que tu en tire le plus grand bien. Avec cette nouvelle architecture, Koudougou rayonnera de mieux en mieux. C’est tout à ton honneur.
    Toutefois, le choix du nom n’est pas judicieux. Je comprends que vous voulez rendre hommage à un proche à vous, vous aurez pu simplement fabriquer une plaque en bronze, écrire quelque chose la dessus et la fixer quelque part sur l’immeuble.

    Je le dis, par ce que ce sont en général les touristes qui fréquentent nos hôtels. Et un Monsieur sur Internet qui chercherait un endroit où dormir à KDG et qui ne comprend pas moré,c’est sûr, ne sauterait pas rapidement sur un hôtel dont le nom ne lui dit absolument rien. "Beneb -Souka" est significatif en mooré. Mais pour un espagnol, un russe, ou un thaïlandais, ou africain, je ne sais quel touriste encore, un nom plus simple ferait l’affaire.

    C’est un conseil d’un parent. Wend na lok raaga.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés