Lutte contre le banditisme : Des faux marchands d’or dans les mains de la police

mercredi 7 décembre 2011 à 02h23min

La police de Nongr-Massom a mis la main sur un réseau de présumés faux marchands d’or qu’elle a placé en garde à vue les 4 et 5 décembre 2011 au commissariat de Nongr-Massom.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un réseau de malfrats démantelés et cinq faux lingots d’or récupérés, telle est la moisson de la police de Nongr-Massom. Au nombre de cinq, ces malfrats ont tenté de vendre cinq faux lingots d’or à un opérateur économique gabonais à raison de quinze millions de F CFA par lingot. "J’avais déjà perçu un kilogramme d’or à 10 000 000 F CFA que j’ai fait tester par un opérateur qui a un comptoir légal.

Il m’a fait savoir que l’or était du faux", a-t-il indiqué. Immédiatement saisi par la victime, la police a tendu un guet-apen à l’un des présumés malfrats le 3 décembre 2011 à l’hôtel Silmandé où il venait récupérer le reste de la somme contre les faux lingots d’or. Elle a aussi réussi à mettre la main sur le reste de la bande et son chef. Et les 10 millions reçus lors de la première transaction ont également été récupérés. Parfaitement organisée, la bande était composée d’un septuagénaire (toujours en cavale) qui se faisait passer pour le président des orpailleurs du Burkina Faso, un marabout, et un "comptable" et des intermédiaires. Ils avaient en leur possession de faux documents d’exploitation minière, des cachets, des reçus de vente et d’achat de produits miniers.

Daniel David Edou Engo est un opérateur économique gabonais qui travaille dans le bâtiment et les travaux publics (BTP), l’événementiel, le business et la protection civile.

C’est par l’entremise d’une "sœur gabonaise" de passage au Burkina Faso que je suis entré en contact avec ces derniers. "Elle m’a dit qu’elle connaissait quelqu’un qui pouvait me trouver de l’or et c’est ainsi que nous avons commencé à échanger", a-t-il ajouté. Heureux d’avoir retrouvé son argent, il félicite le commissaire de Nongr Massom et ses agents pour leur efficacité.

Sidgomdé

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés