Hadj 2011 : Les 518 pèlerins bobolais enfin de retour

mardi 6 décembre 2011 à 00h55min

Les pèlerins partis de Bobo-Dioulasso pour le pèlerinage musulman en Terre Sainte sont rentrés le samedi 3 décembre 2011 par un vol direct de la compagnie Orient Thaï. Comme au départ, l’arrivée des 518 pèlerins s’est faite dans la cacophonie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Plusieurs fois annoncé puis reporté, c’est finalement autour de 13h GMT le samedi 3 décembre 2011, que l’avion transportant les 518 pèlerins Bobolais a foulé le tarmac de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso. A leur descente, les passagers avaient du mal à dissimuler la joie légitime d’avoir pu effectuer le cinquième pilier de l’islam, mais surtout de retrouver leurs familles. Passé l’émotion des retrouvailles avec les parents et amis, les pèlerins ont retrouvé les réalités du voyage. La destination finale de certains est la capitale, Ouagadougou et ceux-là ne sont pas au bout de leur peine.

Ils sont d’ailleurs tous unanimes, pèlerins comme émissaires des agences de voyage accréditées, à reconnaître que le pèlerinage ne s’est pas passé dans les meilleures conditions. « Le voyage s’est bien déroulé mais il y a eu des difficultés, surtout pour les vols au départ de Bobo. Les pèlerins bobolais sont arrivés en retard à La Mecque, après les 4 vols au départ de Ouagadougou. L’avion de Bobo a emporté 518 personnes et comme il y en avait près de 700 inscrits, les autres sont allées par car prendre leur vol à Ouagadougou. Le problème se situe surtout au niveau du transport », témoigne Abdramane Kouanda de l’agence Golf Voyage. Ils sont aussi très nombreux, toutefois, à être compréhensifs face la situation, comme pour dire qu’il n’y a pas de pèlerinage sans difficultés. C’est l’avis de Hadja Fanta Traoré.

« Il y’a eu de petites difficultés organisationnelles et c’est normal, car c’est un monde fou. C’est la souffrance de la purification », foi de Hadja Traoré. L’imam de la grande mosquée de Dioulassoba, El Hadj Siaka Sanou était aussi du pèlerinage. Il a salué la mobilisation des autorités régionales des Hauts-Bassins à leur départ comme à leur arrivée, rassurant, au passage, que tous les pèlerins ont prié pour la paix sociale et le développement du Burkina Faso. L’imam de Dioulassoba a saisi l’occasion pour demander que les fidèles musulmans du "pays des Hommes intègres" fassent comme ceux des autres pays, c’est-à-dire envoyer des offrandes aux pèlerins burkinabés à La Mecque pour demander des bénédictions. Selon l’imam, les douas des pèlerins en Terre Sainte a plus de baraka que ceux effectués ailleurs.

Mahamadi TIEGNA (camerlingue78@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2011 à 02:27
    En réponse à : Hadj 2011 : Les 518 pèlerins bobolais enfin de retour

    Les saoudiens vous disent grand merci d’etre venus grossir leur compte en banque !Ahhhhh si vous saviez pauvres africains

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2011 à 09:01
    En réponse à : Hadj 2011 : Les 518 pèlerins bobolais enfin de retour

    Et le fabriquant de ton ordinateur te dit merci d’avoir acheter son ordi. Ah ah !
    Les pays ne peuvent pas vivre en autarcie et les échanges entre individus assurent la satisfaction des besoins de tous. Seul est condamnable l’échange qui ne profite qu’à une seule personne. Les pèlerins sont revenus de leur pèlerinage agréé par leur Seigneur. Peut-être ne crois-tu pas en l’existence de Celui qui t’a créé et pour l’existence Duquel pourtant chaque souffle de ta vie est un argument de Sa réalité !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2011 à 11:29
    En réponse à : Hadj 2011 : Les 518 pèlerins bobolais enfin de retour

    Le hadj a toujours été un casse-tête au Burkina. Malgré les explications données à chaque fois par les organisateurs il reste toujours un goût d’inachevé dans cette organisation. Mais ce qui exaspère le plus c’est,apparemment,le peu d’empressement de nos autorités nationales à y mettre de l’ordre. Faut-il y voir un complexe à s’investir auprès des musulmans, surtout de la part du premier responsable de l’Etat ? S’il en est ainsi autant convoquer des Etats Généraux sur le hadj afin de diagnostiquer les vrais maux et de mettre les responsables religieux face à leurs responsabilités.

    Par ailleurs il me sempble opportun d’en appeler à la concsience de nos responsables nationaux pour se rappeler que le Burkina Faso, ce n’est pas seulement Ouagadougou, loin s’en faut ! Cette capitale n’est même pas representative de toute la culture du Burkina. La paix et l’unité dans notre pays commandent que l’on y prenne garde ! A bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2011 à 12:11, par Issa
    En réponse à : Hadj 2011 : Les 518 pèlerins bobolais enfin de retour

    SI tu ne croit pas en Dieu, tu gardes tes opinions ; tu n’es pas plus intelligent que les pèlerins qui font à la Mecque ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés