CENTRALE ELECTRIQUE DE KOMSILGA : Le premier groupe électrogène est arrivé

vendredi 2 décembre 2011 à 01h04min

La phase II de la Centrale électrique de Komsilga composée de trois tranches a été mise en oeuvre en vue d’élargir le réseau électrique de la SONABEL. Le premier moteur transporté par GETMA a été réceptionné le 28 novembre 2011 au sein de la Centrale de Komsilga. Cette réception constitue la première tranche de la phase II du projet Centrale de Komsilga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est à 9h 50mn que le premier groupe électrogène de la phase II de la Centrale de Komsilga est arrivé à destination après avoir parcouru des milliers de km. La réception de l’engin a eu lieu le 28 novembre 2011 au sein de ladite Centrale. D’une puissance d’environ 14 mégawatts, ce groupe électrogène constitue la première tranche de la phase II. En effet, la phase II de la Centrale de Komsilga se compose de trois tranches qui, à terme, produiront une puissance électrique d’environ 40 mégawatts. Pour Joëlle Le Doeuff, chargé du transport du moteur, le transport s’est effectué par la route de Takoradi, au Ghana, jusqu’à Komsilga, au Burkina Faso. Elle s’est dit heureuse d’avoir apporté sa pierre en amenant ce moteur, car, dit-elle, "le problème d’électricité est sensible au Burkina Faso".

Selon elle, "à part quelques difficultés liées à l’état de la route par endroit, tout s’est bien passé". Gnoumato Ouattara, chef de projet de la Centrale de Komsilga, s’est dit satisfait parce que le moteur est arrivé à bon port sans dommages apparents. De ce fait, il estime que GETMA a bien commencé. Selon Gnoumato Ouattara, "tout est bien parti pour réunir les trois moteurs d’ici février 2012, date de la fin des travaux". Il a donc interpellé tous les parties à jouer leur partition. Parti depuis le 2 novembre 2011 de Takoradi, le convoi transportant le groupe électrogène est arrivé à la frontière du Burkina Faso le 22 novembre 2011. Arrivé le 25 novembre sur le Pont Nazinon, la manoeuvre a été un peu délicate. En effet, vu l’état du pont, un dispositif particulier a été nécessaire pour traverser sans endommager l’infrastructure.

Alors, des plaques de répartition ont été disposées sur le pont afin d’atténuer l’impact du poids pour ne pas que le pont s’effondre. La pose de ces plaques de répartition sur le pont a causé pas mal de désagréments aux usagers de la route Ouaga-Pô frontière du Ghana. Comme quoi, on ne peut pas faire d’omelette sans casser les oeufs, à en croire Janny Michel, chef de projet GETMA. Il a affirmé que le problème majeur du convoi a été surtout la traversée des villes. Mais à ce niveau, dit-il, le maître-mot a été la prudence. GETMA, filiale du groupe Necotrans, est installée au Burkina Faso depuis 5 ans. GETMA officie dans plus de 30 pays en Afrique de l’Ouest, du Nord et de l’Est. Le groupe effectue des opérations en transit et en douane à partir du port de Lomé et du Ghana.

Françoise DEMBELE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2011 à 09:39, par article 37
    En réponse à : CENTRALE ELECTRIQUE DE KOMSILGA : Le premier groupe électrogène est arrivé

    Le groupe est arrivé, mais le courant n’est pas arrivé. En tout cas le courant fera parti de ce qui mettra en difficulté le système actuel de gouvernance. Que de salles draps dans ce système d’énergie :

    - une commande d’un groupe qui est livré trois années après
    - une société autre que la SONABEL plus qualifiée pour choisir et livrer le groupe
    - une valse de DG à la SONABEL et au ministère de l’énergie

    Nous avons besoin de changer de régime pour comprendre ce qui s’est réellement passé. L’avenir des burkinabè sera difficile, voir très difficile : crise des élèves et des militaires, crise alimentaire, crise énergétique, crise politique.

    On attend la chute du régime, il agonise et l’étau va se resserrer contre le rouleau compresseur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés