BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

lundi 14 novembre 2011 à 02h10min

Dans le cadre des préparatifs de la CAN 2012, les Etalons du Burkina ont livré un match amical international contre les Aigles du Mali le 11 novembre dernier à Saint-Leu-La Forêt, une banlieue située à 35 km de Paris. Ce premier match test des Etalons après les éliminatoires de la CAN aura permis à Paulo Duarte d’essayer non seulement des joueurs, mais aussi des systèmes de jeux. Conséquence : ce fut une partie où les Etalons ont présenté deux visages différents.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le petit stade de Saint-Leu-La Forêt et ses 1400 places ont accueilli cette confrontation amicale Burkina-Mali, un match organisé par « Sport Global Management ». De nombreux supporters maliens se font présents. Les Burkinabé, peu nombreux avaient dans leurs rangs l’ambassadeur Joseph Paré. Sur la pelouse, l’entraîneur Paulo Duarte a un dispositif inhabituel. Un système de 4-4-2 pour commencer. Ainsi, on a en défense et dans l’axe le Lyonnais Bakary Koné et le Belge Paul Kéba Koulibaly. Les deux latéraux sont Hervé Zengué, à gauche, et Moïse Bambara, le nouveau venu du club allemand FC Ingolstadt (D2) à droite. Au milieu, on retrouve le Marseillais Charles Kaboré, l’Auxerrois Alain Traoré, le Turque Mahamoudou Kéré (capitaine) et le Roumain Djakaridja Koné. A l’attaque, la paire Dagano-Bancé, les joueurs venus du Quatar et de la Turquie.

JPEG - 78.9 ko
Moumouni Dagano a usé de force et d’intelligence pour offrir le penalty à son équipe

En face, les Aigles conduits par le Barcelonais Seydou Keïta imposent un jeu vif, rapide, précis et collectif au bonheur de leur sélectionneur Alain Giresse. Les Etalons sont perturbés. Néanmoins Bakary Koné tient sa défense et Djakaridja Koné essaie de recoller les morceaux en milieu de terrain. Sur la gauche, l’allemand du Mali, Garan Dembelé, fatigue Moïse Bambara pendant que le Danois Kalilou Traoré distribue les bonnes balles depuis le secteur médian. Tout va vite. Le Mali est à l’aise. Les Etalons à la peine même si ce sont eux qui obtiennent le premier corner du match à la 24è mn. A la 34è mn, la pression malienne faillit payer par l’entremise d’une action de Garan Dembélé ; mais la vigilance du portier burkinabé, Germain Sanou, permet aux Aigles de se contenter d’un corner. La première partie prend fin sur ce score nul et vierge, mais avec une domination malienne.

La partie de plaisir

De retour des vestiaires, Paulo Duarte décide de jouer autrement. Il opte pour le 4-3-3. Mais avant que les Etalons ne rentrent dans le jeu, les Aigles bénéficient d’un coup de pied arrêté à l’entrée de la surface rouge de Germain Sanou. Le spécialiste malien, Seydou Keïta, scrute et du pied gauche, il adresse un missile au sociétaire de Saint Etienne, Germain Sanou qui ne peut que constater les dégâts. C’est l’ouverture du score. Les Aigles mènent par 1-0. Conscients qu’ils doivent se réveiller, Mahamoudou Kéré (qui écope d’un carton jaune à la 53è mn) et les siens s’organisent mieux.

Mais les Aigles sont toujours alertes. A la 54è mn, Moumouni Dagano, sur une passe de Alain Traoré, fonce avec la force qu’on lui connaît. Il est dans la surface de réparation malienne. Le grec Cédric Kanté commet la faute sur le Qatari qui s’écroule. L’arbitre français ne tremble pas. Il indique le point de penalty. Aristide Bancé se charge de son exécution. Avec une adresse et une puissance des plus remarquables, il signe l’égalisation. Rares sont les gardiens de buts qui peuvent repousser de tels tirs ! Paulo Duarte décide en ce moment de faire entrer deux joueurs du coup, juste après ce but (57èmn). Ainsi Madi Panendetiguiri remplace Moïse Bambara et Jonathan Pitroipa entre en lieu et place de Mahamoudou Kéré. Le brassard de capitaine revient donc à Dagano.

C’est à partir de cet instant que le jeu s’anime. Sur le côté droit , Madi Panendetiguiri porte le jeu haut. Il est au four et au moulin. Les dribbles chaloupées de Pitroipa, l’assurance de Bakary Koné dans ses interventions et ses relances, associée à la maîtrise de Djakaridja koné en milieu de terrain déroutent les Aigles. Le collectif burkinabé est en place. Le bloc est solide. L’entente entre Alain Traoré et Jonathan Pitroipa profite à toute l’équipe. Les Aigles se cherchent. Et puis à la 61è mn, Charles Kaboré fait une percée formidable , sur le côté droit , dans le camp malien.Il coulisse ensuite la balle pour Pitroipa qui talonne pour Alain Traoré qui était dans l’axe. Ce dernier, sans une seconde d’hésitation, libère un bolide.

Le portier malien , Oumar Sissoko, s’étend sur tout son long pour dévier le ballon en, corner. Adversaires et supporters du Burkina explosent de joie pour saluer cette combinaison. Et mon voisin français de s’écrier : « C’est une super action ! ». Les 30 dernières minutes de jeu furent un calvaire pour les Aigles qui procèdent aussi à des changements. Le buteur Seydou Keïta cède sa place à Sidy Koné. Comme si chacun devait sortir son buteur, Aristide Bancé cède sa place à Abdul Razack à 8mn de la fin du match. La cohésion dans le jeu est toujours parfaite avec ces relances réfléchies et professionnelles du Lyonnais Bakary Koné.

Les Etalons étaient au rendez-vous du physique et de l’endurance. Comme il fallait essayer le maximum de joueurs, le coach burkinabé lance Florent Rouamba à la place de Charles Kaboré dans les arrêts de jeu.Il ne touchera pas à beaucoup de ballons La partie est terminée. Les deux équipes se quittent dos à dos. La satisfaction est burkinabé. Les Etalons venaient de montrer un autre visage : le bon. Il y a eu certes des déchets comme ces passes à l’adversaire, ce milieu qui a souffert en première période de jeu, mais au finish , on doit reconnaître que le groupe s’est bien défendu devant cette belle formation malienne qui est aussi venue en France avec l’essentiel de ses stars. Ce fut un bon test en attendant le deuxième essai le 15 novembre prochain. Cette fois, ce sera contre la Guinée de Titi Camara.

Alexandre Le Grand ROUAMBA (Envoyé spécial en France)

Le PAYS

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2011 à 08:08, par l’homme intègre
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Allez les étalons,tous le Burkina vous soutien et je sais que cette CAN est notre portée.y a rien en face.courage à vous mes frères.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 08:19, par simpos
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Ce qui est sur, j’attend d’eux qu’ils rallongent mon plaisir en se qualifiant au moins pour le deuxieme tour de la can. On doit etre maintenant dans une logique d’avancement. Assez d’aller jouer les second roles chaque jour a la can. En tout cas merci pour ce match.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 08:53, par nity
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    le mali et le burkina fasso partagent tous des frontières communes ils disposent autant de stades au mali qu’au burkina je ne sais pas pour quelles raisons on peut tenir un match entre les deux Etats hors de leurs stades et loin des supporteurs des deux équipes si ce n’est une manière de dilapider les ressources publiques en ces temps de crises et de vie chère. il y’a donc lieu de comparer les priorités : je suis un passionné du foot et fan des étalons. bon vent aux étalons

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2011 à 13:44, par Sid Pa Yii
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      Toi qui parles de priorité, je pense que si tu fais un simple calcul tu te rendras compte que les billets aller retour des lieux de résidence de ces pros(Quatar, Danemark, Espagne, France, Allemagne,Ukraine...) par rapport au BF ou au Mali reviendraient plus chers.
      La critique est facile et l’art difficile disait un illustre penseur.

      Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2011 à 14:31, par BOSS
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      MERCI NITY - PARFAITEMENT D’ACCORD AVEC TOI.

      POURQUOI ALLER DILAPIDER NOS MAIGRES RESSOURCES CHEZ LE COLONISATEUR, L’EXPLOITEUR ? POUR PREPARER UNE COMPETITION QUI SE JOUERA EN AFRIQUE ?

      DE PLUS IL EST VRAIMENT TEMPS POUR LES ETALONS D’ADOPTER LA MARQUE TOVIO ; UN PRODUIT DE CHEZ NOUS.

      PS : laisse passer ce message, modérateur, c’est la vérité

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 10:01
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    M. le journaliste, merci pour ce reportage mais avais-tu besoin de preciser à chaque fois le lyonnais un tel, le barcelonnais un tel, le quatari un tel, le danois un tel et bla bla bla ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2011 à 15:54, par zz
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      C’est pour que nous sachions où ces gens là evoluent mon type. vous aimez trop critiquer

      Répondre à ce message

      • Le 15 novembre 2011 à 08:35
        En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

        Attendez quand on dit le Grec, le turque, le quatari, est ce vous savez ce que cela veut dire ? C’est comme si ces joueurs avaient la nationalité de ces pays et qu’ils n’étaient pas burkinabè ou Maliens. Lyonnais, Barcelonais, Marseillais, là on sait qu’il viennent de ces clubs. Mais en mentionnant les pays, c’est comme s’ils ont la nationalité de ce pays et c’est pas bon.On aime pas critiquer au contraire on devait avoir honte de d’appeler des Burkinabè des Turques, des Roumains etc. Mentionnez seulement leur club.

        Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2011 à 16:31
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      Salut.
      Cest a titre d information pour les personnes qui ne savent qui joue dans quelle equipe .
      Pour ma part je felicite ce Journaliste car il m a fait vivre ce match sans y avoir ete.

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 10:29, par Caros
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Merci à Alexandre Le Grand qui nous permet d’avoir des nouvelles de nos Étalons en préparation.
    Chers internautes, je demande des informations sur le cas ZENGUE. J’ai cherché a avoir les résultats des conclusions sur cette affaire, mais jusque là rien. En fait c’est afin de savoir qu’a dit la FIFA ou la CAF. Il me semble que le pays plaignant n’abdique pas dans sa requête.
    Est ce que l’affaire est resoulue une bonne fois pour toute ???
    Je veux avoir le coeur net.

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2011 à 14:25
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      Salut mon frère on est content que tu sois soucié des etalons nous te dis que cette affaire s’est bien reglée à notre faveur Monsieur ZENGUE a la nationalité Burkinabe IL JOUERA LA CAN 2012 sous les maillots de nos onze nationales .Mon frère je pose cette question:Pourquoi se deplacer jusqu’en france pour un match amical ? alors que la can se joue sur le vieux continent.je veux qu’on m’explique avec des arguments convainquants.J ’espère que tu vas bien en ALLEMAGNE.

      TON frère TOBIT DABLAZ

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 11:34
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    BRAVO AUX ETALONS ! CONTINUEZ SUR CETTE LANCEE, NOUS SOMMES DERRIERE VOUS ! UN COMPATRIOTE DE L’ALLEMAGNE

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 12:48, par Bêbyaada
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Superbe arcticle. Bravo Mr le journaliste c’est comme j’y etais encore Bravo.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 13:15, par un fan
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Ah les gars,pour connaitre le score, il faut lire tout l’article. l’énoncé du score dans le titre de l’article de ferait pas de mal. Ou bien ?
    Peace...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 14:36, par TK
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Nity, on peut aisement imaginer les raisons pour lesquelles le match a lieu a Paris et pas au BF ou au Mali. C’est pour des raisons financieres justement. C’est moins cher. Par ce que 90% des joueurs des 2 equipes resident en Europe. On economise beaucoup en frais de voyage et les joueurs economisent egalement leur energie. Parfoi les gens qui sont au pays (nos dirrigeants) reflechissent aussi
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 14:46, par le mesie
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    j’ai apprécié le comportement des étalons lors de ce match.Cependant, je voudrais demander aux joueurs Kéré et Paul Coulibaly de raccrocher maintenant de l’équipe nationale.Vous avez assez donné et cela a été visible durant votre carrière.on veut du sang neuf.Si vous aimez votre pays ,alors laissez la place aux autres.merci et bon vent aux étalons !

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2011 à 08:38
      En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

      Attendez quand on dit le Grec, le turque, le quatari, est ce vous savez ce que cela veut dire ? C’est comme si ces joueurs avaient la nationalité de ces pays et qu’ils n’étaient pas burkinabè ou Maliens. Lyonnais, Barcelonais, Marseillais, là on sait qu’il viennent de ces clubs. Mais en mentionnant les pays, c’est comme s’ils ont la nationalité de ce pays et c’est pas bon.

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 14:50, par BIBEGA
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Merci pour cet article Monsieur le journaliste.
    Moi je voulais juste répondre à deux (2) intervenants à savoir Monsieur NITY et celui qui trouve qu’il est inutile de préciser le club d’appartenance du jour.

    1 Monsieur NITY devrait savoir que la majorité de nos joueur évoluent dans les championnats européens donc à ce titre, il est plus facile de les y regrouper pour ces genres de matchs ; de plus pour les rares joueurs venant d’autres continents, les plans de vols sont également plus régulier. Cette stratégie permet aux joueurs d’être disponible pour l’équipe nationale et en même temps éventuellement pour son club.
    Enfin, je crois savoir que cette fois-ci les étalons sont en France dans le cadre d’un stage donc quoi de plus normal.

    Pour ce qui est des précisions que le journalistes donnent, notamment le club d’appartenance du jour je crois que c’est indispensable pour nous les supporteurs car nous ne connaissons pas toujours tous nos joueurs et même dans quels clubs ils évoluent. celui qui se plaint même je ne suis pas sûre qu’il le sache.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 15:06, par Le citoyen Dabré
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Bon debut pour les Etalons.nous osons croire qu a ce rythme nous pourrons au moins depasser cette fois les phases d pouls .mais acceptons que les Etalons recherchent toujours leur repère en attaque.nous esperons que d içi la fins des derniers reglages d la préparation le coach Duarté trouvera une formule magique a ce problème.bon vent aux Etalons.cette can est a leur porter.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 15:19, par Citoyen
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Je peux comprendre que le match se deroule sur un terrain neutre mais pourquoi la France ? On a le Togo, le Senegal, et plein d’autres pays a cote ou on pouvait fair le match. Il faudrait revoir tout ca, cest du gaspillage d’argent ce voyage la.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 15:31, par Biko
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    Bon courage aux Etalons dans leur preparation. A mon avis, nous n’avons plus assez de temps devant nous pour essayer les nouveaux venus. Les matchs des eliminatoires et le niveau physique de nos etalons dans leur club respectif devrait suffire pour constituer la sélection et l’heure doit etre au travail de certains mécanismes.
    Pour répondre aux soucis d’un forumiste, ces matchs sont organisés hors de nos pays pour faciliter le regroupement des joueurs. Et enfin félicitation a Alexandre pour ce vivant compte-rendu même si, comme l’a déjà relevé quelqu’un, une économie aurait pu être fait des mots barcelonnais, lyonais, quatari...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 17:43, par matheb
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    allez, courage ! nous vous soutenons ! allez, les étalons !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2011 à 18:02, par dsy
    En réponse à : BURKINA –MALI : Le double visage des Etalons

    arrètez de dire du n’import quoi sur la délocalisation des machts amicaux des étalons.vous de s’avez même pas comment les joueurs se déplace ni la distance qu’il ya entre les pays.vous avez vu contre l’afrique du sud beaucoup de nos profestionnels n’ont pas pu faire le déplacement.économie économie ;même s’ils allaient faire comme vous le souhêtez,combien vous allez gagner dans ça.soutenez lès au lieu d’amenez des histions.bonne chance a nos étalons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés