Inauguration de l’agence commerciale de la CAMEG de Tenkodogo : Des médicaments moins chers et de qualité contre les produits frauduleux

lundi 14 novembre 2011 à 02h10min

Tenkodogo a désormais son agence commerciale de la CAMEG (centrale d’achat des médicaments essentiels génériques). C’est le premier ministre, Luc Adolphe Tiao qui a inauguré l’infrastructure ce jeudi 10 novembre. Cette nouvelle agence desservira la région du centre-est une partie du centre-sud en rapprochant les médicaments à moindre coût et de qualité des consommateurs exposés aux médicaments prohibés qui inondent le marché dans cette partie du pays.

Le centre-est et le sud-sud sont des régions frontalières. Un corridor où transit des médicaments frauduleux communément appelés « médicaments de la rue ». La présence de la CAMEG contribuera à réduire les délais de livraison des médicaments aux centres de santé des districts sanitaires de Bittou, Garango, Koupéla, Manga, Ouargaye, Pô, Pouytenga, Tenkodogo, Zabré…l’agence commerciale approvisionnera également le centre hospitalier régional de Tenkodogo et les officines privées. En rapprochant les médicaments essentiels générique des centres de santé, les populations pourront désormais se soigner qualitativement et à moindre frais. Pour le chef du gouvernement, « c’est la traduction d’une des expériences les mieux réussies de notre politique de santé. Arriver à rapprocher les MEG(Ndlr Médicaments essentiels génériques) dont on connait la qualité et le coût des populations.

La création des agences comme celle de Tenkodogo permet de rapprocher les médicaments des populations et surtout contribuer à réduire sensiblement les médicaments de la rue. Si les populations ont les moyens d’acheter les médicaments à moindre cout, il n’y a pas de raisons qu’elles prennent des produits dangereux pour sa santé ». Le premier ministre lance par ailleurs un appel au personnel à bien entretenir cette agence en étant des commerciaux dans tous les bons sens du terme pour être à la disposition de la clientèle. De l’avis du ministre de tutelle Adama Traoré, « Par ce système de déconcentration, la CAMEG est le bras arméqui permet de réaliser la politique pharmaceutique ».

L’agence de Tenkodogo consacre la 7eprésence de la CAMEG dans les régions après celles de Fada, Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Ouahigouya, Dédougou et Gaoua. « Notre ambition à terme est de doter chacune des 13 régions du Burkina d’une agence commerciale. Ceci pour porter l’espoir des populations de voir le médicament proche géographiquement, accessible financièrement et d’une qualité irréprochable » soutientLazare Bancé le Directeur général de la CAMEG.

Un complexe adapté pour une distribution qualitative et quantitative des médicaments

L’infrastructure est bâtie sur une superficie de 32 576 m². L’entrepôt principal a une capacité de stockage de 12 500 m3. Les principaux compartiments sont composés d’un magasin de vente, de réserve, une chambre froide, une salle climatisée, et un local pour les produits inflammables. Le site abrité également un bâtiment administratif en R+1, des logements, un parking, un parking, un local pour abriter un groupe électrogène et un local technique. Le coût total des travaux a été évalué à 1 600.000.000 CFA.

La population de la cité de NabaZoungrana s’est fortement mobilisée pour la cérémonie d’ouverture qui a également connu la présence des directeurs et des représentants des centrales d’achat du Bénin, du Cameroun, de la Cote d’ivoire, de la Guinée et du Togo. « La santé pour tous », vision de la CAMEG n’est pas encore atteint mais, la prochaine inauguration du centre régional prévue à Dori, sera un pas de plus vers cet objectif.

De Tenkodoko, Tiga Cheick Sawadogo (Stagiaire)

Lefaso.net

Messages

  • Toutes les décentralisations ne sont pas forcément bénéfiques pour notre population. Avoir 13 agences CAMEG de 1 MILLIARD et demi chacune dans chacune des régions du Faso est aberrant. La CAMEG est en sur liquidité financière mais comme elle ne doit pas faire du bénéfice au regard de son statut juridique, elle distrait les gens avec la construction de ces agences régionales qui ne sont pas du tout pertinentes. Sauf que c’est un marché de 1 milliard 600 briques à chaque fois et quand on applique les 10%, ça peut expliquer les motivations des responsables de la CAMEG et du ministère de la santé pour la dissémination de telles agences qui n’influencent pas le cout des MEG. Par contre l’utilisation efficiente de ces 1 600 000 000FCFA x13 (régions) pourraient servir à réduire les couts des MEG, à créer plus d’emplois et à améliorer la qualité des MEG. 1 600 000 000FCFA pouvait servir à payer des véhicules de livraison pour la CAMEG Ouaga, à recruter plus de chauffeurs et de pharmaciens, à réfectionner des D’MEG dans les CSPS de région de Tenko et améliorer la capacités de stockage des DRD des districts de la région de Tenko ces actions à elles seules suffiraient à éviter les ruptures des MEG. Ne me dites pas qu’il est plus pertinent de faire voyager des MEG de Tenkodogo à Manga et Po (voies non butimée, distance plus longue, poussière etc) que de les faire voyager de Ouaga à Manga et Po (voie butimée, distance plus courte).

  • Je suis tout à fait d’accord avec Mon oeil. Cette histoire d’agence CAMEG dans les région est suspecte. La faible capacité de consommation des MEG dans certaines régions et la faible ’ampleur des rupture de ces MEG avec l’ancien circuit de distribution ne justifient pas un tel gaspillage de nos ressources. Utiliser ces sous pour diminuer les le prix des MEG.

  • où vont les recettes de la CAMEG ?

  • Mon oeil, vous avez tout et bien dit, merci !

  • Le ministère est plus intelligent que vous avec vos cerveaux de moineau. Regardez plus loin au lieu de penser seulement au présent sans le futur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés