APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

lundi 31 octobre 2011 à 01h05min

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, nommé en pleine crise sociopolitique sans précédent, prenait l’engagement de faire apurer les avancements des agents de la fonction publique, et ce, sans aucune condition, au plus tard fin octobre 2011. Le ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale à qui revenait cette tâche titanesque, a mis les bouchées doubles puisque, selon les premiers responsables dudit département que nous avons rencontrés dans le cadre du présent travail, sur 107 000 travailleurs, il reste à ce jour, seulement 775 cas résiduels qui méritent d’être étudiés profondément parce que litigieux. Pour en savoir davantage, nous avons décidé de promener notre micro dans trois provinces du pays pour recueillir les avis des travailleurs sur cette question.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il ressort effectivement que le gouvernement a tenu promesse dans la mesure où la quasi-totalité des gens qu’on a interrogés se disent satisfaits. D’autres par contre, reconnaissent avoir reçu leur acte d’avancement mais n’ont jusque-là pas senti une incidence financière sur leur bulletin. Dans tous les cas, les premiers responsables du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, promettent que les 775 cas litigieux qui restent seront traités d’ici la fin du mois de novembre. Signalons au passage que la période concernée par les avancements, va de 2007 à 2009. Les années 2010 et 2011 n’étaient pas concernées.

Issaka Dipama, professeur de physiques-chimie au Lycée Diaba Lompo de Fada  : En tout cas, je ne peux pas nier. J’ai été avancé. Et la plupart de ceux que je connais disent également qu’ils ont constaté leur avancement. Sauf quelques-uns qui disent n’en avoir pas constaté. Mais vraiment, ils ne sont pas nombreux. J’apprécie positivement cette démarche puisqu’elle rentre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

Moussa Zaré, professeur d’anglais au Diaba Lompo : Effectivement, les engagements ont été tenus. Et je l’ai constaté à la fin de ce mois d’octobre sur mon bulletin. On ne peut que s’en réjouir. En tout cas, de ce point de vue, les engagements ont été tenus.

Christian Soubéiga, surveillant général au Diaba Lompo :
C’est exact. Mes avancements ont été signés depuis juillet, j’attendais ça pour préparer la rentrée de mes enfants, mais en vain. Ce mois même, j’ai espéré en vain. Je ne sais pas ce qui se passe si bien que moi je n’y crois plus.

Seydou Ouattara, assistant de police à Fada : Oui, moi j’ai constaté un changement à mon niveau. J’ai été avancé.

Kayio Kini, assistant de police à Fada : Chez moi également, j’ai constaté un changement en fin septembre. Il n’y a pas de problème. J’ai été avancé.

Mme Kombéré Joséphine, enseignante à Koupèla : Moi, j’avais un avancement de 2008 en instance qui a été fait en septembre. Pour ma part, j’ai eu satisfaction. Je n’ai pas de problème.

Béatrice Ouango, enseignante à Koupèla

J’ai été satisfaite. J’ai eu mon avancement de 2009. En tout cas, je félicite le gouvernement pour cela.

Lamoussa Bélemziga, enseignant à Koupèla : Par rapport aux avancements promis par le gouvernement, c’est effectif. J’ai eu tous mes avancements. L’Etat à tenu promesse.

Judith Ilboudo, infirmière au CSPS urbain de Zorgho : En tout cas, moi, j’ai été avancée le mois passé. Je n’ai pas de problème.

Souleymane Ouédraogo, infirmier à Zorgho : Pour les avancements de 2009, je n’ai pas encore perçu pour moi. Mais beaucoup m’ont dit qu’ils ont déjà eu pour eux. J’ai été hier même à la caisse (Ndlr : nous étions vendredi 28 octobre 2011), je n’ai pas constaté cela sur mon bulletin. Pourtant, j’ai reçu mon arrêté d’avancement.

Propos recueillis par Boundi

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 octobre 2011 à 03:23
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    felicitation a au PM mais il ya aussi question d’indemnite qui devait etre harmonisee pour tous les travailleurs. Qu’en est il exactement ??

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 11:49, par L’apprenti
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Nous avons toujours fait les choses à moitié et sans jamais accepter de se l’expliquer. Pourquoi parle-ton d’apurement des avancements, sinon d’arriérés d’avancement ? La modernisation de l’administration, doublée de l’ingratitude de l’Etat à négliger ses propres travailleurs, a été à l’origine des retards d’avancement. Du temps où tout se faisait même manuellement, il n’y avait pas autant de retard dans les les avancements et les régularisations ne coûtaient pas aussi chères à l’Etat. Maintenant, on entre dans l’ère des TIC avec de nouvelles conceptions autour de cette histoire d’avancement et voilà les retards qui s’installent. Les incidences financières sont trop importantes et il faut attendre que les gens grognent pour négocier pour appurer les avancements. Et pendant que l’on parle d’apurer les avancements, on crée d’autres arriérés puisque l’on considère en fin octobre 2011 que 2010 et 2011 ne sont pas encore des arriérés à appurer. En 2012, il va falloir appurer 2010 et 2011, pendant que ceux qui avanceront en 2012 attendront. A l’heure des NTIC, nous devons vraiment faire des efforts.
    En plus, il faut repenser nous outil de gestion de la fonction publique, la RGAP. Celle-ci, avec ses nombreux échelons à n’en pas finir, avait prévu dans des conditions bien précises (une certaine moyenne de notation dans un certain temps) le passage de classe supérieure sans attendre de terminer les échelons d’une classe précédente. L’Etat a mis environ sept ans pour concevoir et éditer les bulletins de notes avec ce que cela comporte d’imperfection. sept ans sur dix, avouez qu’il ya comme une manière de retarder l’application de certaines dispositions. Déjà à partir de 2008-2010, certains auraient pu bénéficier de cette mesure. Aujourdh’ui, on parle encore d’avancement sans notes. Veut-on vraiment donner effet à la loi, sinon n’y a t-il pas une intention pernicieuse de brimer ces braves fonctionnaires qui tirent toujours le diable par queue ? J’ai bien peur que cela un jour ne constitue un plat de résistance dans des négociations.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 11:54, par BS Le sage
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Plus jamais ça, devra t_on dire à la fonction publique et au MEF. Que des mesures soient prises pour que nous ne retombons plus dans pareilles situations calamiteuse.
    Personnellement mon dernier avancement date de 2006. C’est donc dire que l’Etat me doit mes avancement de 2008 et 2010. Et quand nous parlons d’avancements on fait allusion aux incidences financières et non à leur répercussion administrative. Que l’on comprenne cela pour toujours.
    N’est ce pas là une forme de violence exercée sur les agents publics cette contrainte des citoyens à vivre en 2011 avec des salaires de 2006 ?

    Avec tout ça des prétendus économistes nous rabattait les oreilles comme quoi les ressources publiques bien gérées. A t-on besoin d’être économiste pour savoir que ce décalage est une mauvaise gestion ?
    J’attend la fin du mois de novembre voir si je ne suis pas parmi les 700 malheureux en attente puisque jusque là je n’ai pas d’echo.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 13:18
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Monsieur le journaliste, j’espère bien que vous n’avez pas selectionné seulement ceux qui ont été avancés pour faire l’interview sinon comment comprendre que beaucoup surtout à la santé n’ont pas été avancé n’ont pas pu se prononcer. A la santé, beaucoup n’ont pas eu satisfaction. La plupart ne sont pas non plus des cas litigieux.
    Il faut le gouvernement s’active pour le faire d’ici fin novembre sinon...

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 14:23, par benladen
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    il faut prendre les gens au serieux.ya bcp de fonctionnaires qui n’ont pas encore eu leur avancement et il faut que cele soit fait en fin novembre

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 15:39, par Nampé
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Il faut que ce journaliste revoit sa méthode d’échantillonnage sinon le titre de ses articles voir ses informations seront loin de la réalité.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 19:07, par For the best
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Félicitation pour le travail entamé. Mais l’état doit tout faire pour gérer les avancements et permettre aux agents de percevoir l’incidence financière en temps réel. Ca permet de maîtriser la masse salariale. Cela ressemble à un prêt. Ma femme est en activité depuis 2005, mais elle jamais été avancée. Elle a même changé de catégorie depuis plus d’un an mais aucune incidence financière.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 20:15, par WAREN
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Mais savez vous que les EPA n’ont pas eu d’avancements. Ou bien ne sont-ils pas des fonctionnaires. Demandez au CENALAC si les avancements sont faits. Nous avons l’impression que cette structure n’est pas un service de l’Etat : des frais de mission non payés, des arriérés d’avancement depuis 2005, des reconnaissances de dettes signées par la DG depuis 2009 mais jamais payées. Le CENALAC est-il un service de la fonction publique ou pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 20:26, par pousga
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Il faudrait que le Ministre de la Fonction Publique ait un œil sur la nomination des DRH des autres ministères. En effet, certains de ces collègues (suivez mon regard dans le voisinage nord-est du Premier Ministère)ont nommé des gonzesses notoirement incompétentes et paresseuses qui excellent à jouer les starlettes de mode au lieu de travailler d’où de nombreux désordres dans la gestion des ressources humaines.Parole de Pousga !

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 21:32, par agent de sante
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    KEL AVANCEMENT MEME. DEPUIS ON PARL DAVANCEMENT JE NAI RIEN VU. POURTAN JE SUIS DANS LES ANNEES IMPAIRES. CE Nè KE POUDRE AUX YEUX. CE KI EST SUR D’ICI LA FIN DE LANNEE ON LES ATTEND. SI RIEN N’EST FAIT NOUS LES AGENT DE SANTE ON VA FAIRE NOTR CHAUD.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2011 à 15:41, par traverin
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    Je pense que le journaliste n’a pas fait un tour au CNRST ou aucun agent du CNRST n’a eu son avancement.Je suis même d’accord avec l’internaute Jovis que la patience et la compréhension et le civisme ont des limites objectives.
    Sans jetter la pierre sur quelqu’un ou sans accuser quelqu’un nous ne comprenons pas qu’au CNRST aucun agent n’a pu avoir son avancement alors que dans les autres ministères les avancements sont effectifs.
    Que ce passe t-il avec le nouveau ministère de la recherche scientifique et de l’innovation ?
    A qui la faute si les agents du CNRST n’ont pas leur avancement jusqu’en fin Octobre et ce malgré les assurances du premier ministre et du ministre de la fonction à qui nous saluons au passage à leur juste valeur leur engagement au profit des travailleurs et les encourageons à poursuivre dans cette dynamique.
    Nous osons croire que les agents du CNRST auront leur avancement comme les autres travailleurs en fin Novembre.
    La patience et le civisme ont des limites

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2012 à 09:33, par juste
    En réponse à : APUREMENT DES AVANCEMENTS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Des travailleurs satisfaits

    je voudrais savoir quel sort a t-on réservé aux infirmiers déclassés et reclassés entrainant ainsi la perturbation de leur carrière et que les autorités restent silencieuses ; alors que les mêmes infirmiers ont subi un teste de
    reclassement .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés