ELECTRIFICATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU : Des résidents du secteur 22 se disent exclus

jeudi 27 octobre 2011 à 02h16min

Ceci est une lettre ouverte à monsieur le directeur régional de la SONABEL du Centre. L’auteur y déplore ce qu’il considère comme une exclusion du secteur 22 de Ouagadougou dans le processus d’électrification de la ville. Lisez plutôt.

Monsieur le directeur régional, Le 20 juillet 2011 et sur notre demande, vous avez reçu une délégation de cinq (5) membres des résidents de la section 626 du secteur 22 de Ouagadougou. Le motif de notre demande d’audience a porté sur l’électrification de ladite section.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après avoir posé en clair le problème de l’électrification de la section 626, vous avez d’abord consulté une carte d’électrification et vous vous êtes étonné que jusqu’à ce jour les sections 621, 622, 623, 626, 646, 647 du secteur 22 de Ouagadougou ne soient toujours pas électrifiées. Et c’est après avoir échangé avec un de vos collaborateurs au téléphone que vous avez reçu l’information que l’électrification des sections ci-dessus citées doit être financée par la Banque mondiale et non par les fonds propres de la SONABEL et qu’à cette date, la réponse à la requête de financement était attendue. L’entretien qui s’est passé dans le respect mutuel avait pris fin avec une lueur d’espoir.

Nous avons lu dans la presse écrite la réponse du département de la communication et des relations publiques de la SONABEL adressée aux résidents des sections YU, YW, YX, YY, ZI, ZK, ZL du secteur 30 de la ville de Ouagadougou. A travers ce communiqué de presse, la SONABEL annonçait l’obtention des fonds auprès d’un bailleur de fonds pour l’électrification d’un certain nombre de zones de la ville de Ouagadougou parmi lesquelles, les sections 621, 622, 623, 626, 646, 647 du secteur 22. Mieux, il y est signifié qu’un nouveau chronogramme de mise en œuvre du projet prévoit la signature des contrats avec les entreprises attributaires des différents lots dans le mois de septembre 2011 et le démarrage des travaux dès ce premier octobre 2011. Effectivement, nous constatons depuis le début de ce mois que des extensions sont en cours de mise en œuvre dans des zones autres que la nôtre.

En rappel, nous vous informons que la trame d’accueil du secteur 22 a été lotie depuis 1999 soit plus de douze (12) ans mais reste toujours dans l’obscurité. Inutile de vous rappeler, vous qui êtes un cadre de la SONABEL, les avantages de l’électricité. Toutefois, nous pouvons vous faire savoir les problèmes que pose l’obscurité. C’est donc vous dire que les résidents des sections ci-dessus citées du secteur 22 sont dans l’impatience et ne comprennent pas cette exclusion qui dure depuis des années. Aussi, nous comptons sur votre compréhension pour le démarrage effectif des travaux dans ces différentes sections du secteur 22 de Ouagadougou. Enfin, nous osons croire que cette fois-ci, nous ne serons pas oubliés par l’extension du réseau de la SONABEL dans la mesure où le chef de l’Etat inscrit cela comme une des priorités dans son programme quinquennal.

C’est tout le sens de la présente lettre ouverte que les résidents 621, 622, 623, 626, 646, 647 du secteur 22, impatients et mobilisés, vous adressent. Tout en vous souhaitant une bonne réception de la présente, nous vous serions très reconnaissants d’une suite favorable que vous donnerez à notre demande.

Le rapporteur de la Section 626 du secteur 22 de Ouagadougou.

Bekour NOUFE Tél. : 70 61 10 32

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 octobre 2011 à 10:26, par slim
    En réponse à : ELECTRIFICATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU : Des résidents du secteur 22 se disent exclus

    Très bien dit. C’est sérieux ce problème d’électricité. ça fait 12 ans qu’on attend. ça fait trois (03) que j’ai amenagé dans ma maison construite depuis cinq(05) ans. J’ai cru naîvement qu’on aurait le courant d’ici là. J’ai jubilé quand j’ai lu le communiqué de la SONABEL. Mais j’apprend qu’on a commencé encore par d’autres quartiers.On est quand même à Ouaga. 12 ans sans courant, c’est pénalisant. Imaginez les risque qu’on prend. Déjà il faut traverser une ceinture verte sauvage pour attendre le quartier.les risque sur la sécurité ... Ayez pitié de nous

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2011 à 11:56, par songdo
    En réponse à : ELECTRIFICATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU : Des résidents du secteur 22 se disent exclus

    BJR Mr le DG et merci au habitants du secteur 22 pour cette signification à la Sonabel.C’est pas le 30 et le 22 seulement au 27 le même problème se pose.On a des poteaux implantés vous faites la demande en retour l’on vous fait savoir que la ligne est privée par conséquent le montant du branchement est très cher. La population est sombrée alors dans le noir. La bienvenue de cette extention et le plus rapidement possible nous fera plaisir MR LE DG.Ya les poteaux mais la ligne est privée voyez le cas de ces populations pour qu’elles aient l’électricité à moindre coùt

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2011 à 18:54
    En réponse à : ELECTRIFICATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU : Des résidents du secteur 22 se disent exclus

    bj mr le dg
    sur la route de brafaso aprés la ceinture verte à gauche le probleme d’electricité se pose aussi alors que c’est un trés grand quartier , il fait trés noir et les bandits attaquent les gens
    nous sommes en insécurité total
    ouaga est une grande capitale mais malheureusement beaucoup de maison sont sans courant^pensez à nos enfants qui vont à l’ecole aussi pour leur étude le soir à la maison

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2011 à 15:52, par assane OUEDRAOGO
    En réponse à : ELECTRIFICATION DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU : Des résidents du secteur 22 se disent exclus

    Bonjour M. le DG

    Nous saluons tout l’éffort que vous faites pour l’électrification de tout le Burkina.C’est un travail qui nécessite beaucoup de moyen financier et ce n’est pas toujours aisé de trouver les financements et de façon diligente.
    Je vis à Nagrin dans la section IA 867 du lot 99 où les autres lots aux enlentours de ce lot ont l’electricité ( présence de poteaux).Pour tirer l’électricité on m’a dit que je dois quatre poteaux dont deux potaux à rembourser à mon voisin et acheté deux autres.Ce qui me revient à 454 000 francs que je ne peux pas payer.Des voisins avaient des démarches auprès de vos services.On leur avait qu’il aura extention en 2011.Mais jusque là rien. Alors je voudrai faire les deux deux propositions :

    1- Compte tenu des coûts d’extention,pourqoi ne pas permettre de tirer le courant par les voisins de dos où il existe des poteaux.

    2- Ou bien faire comme certains pays voisins où avec ce qu’ils appellent répatiteur ; une seule personne peut patager l’électricité à ses voisins immédiat et la facture est payée au prorata.Celà réduire considérablement le nombres de poteaux.

    Beaucoup de courage dans votre fonction.Nous comptons sur vous et vos partenaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés