CAMES : Le « Centre Joseph Ki-Zerbo » pour promouvoir le savoir-faire de l’Afrique

jeudi 27 octobre 2011 à 02h19min

Le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) dispose désormais d’un Centre d’Information et de Documentation(CID) opérationnel. Le « Centre Joseph Ki-Zerbo », c’est le nom de baptême de l’infrastructure, a été conçu pour devenir un outil qui contribue au renforcement des capacités et à la modernisation de l’administration de l’institution chargée de l’enseignement supérieur. Cela se fera à travers la mise en œuvre d’une infrastructure informatique et de l’intelligence numérique. La cérémonie officielle de lancement des activités a eu lieu ce mercredi 26 octobre au siège du CAMES à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« L’Afrique est consciente d’avoir raté le tournant de la révolution industrielle » selon le professeur Bertrand Mbatchi, secrétaire général du CAMES. « Il faut donc qu’elle prenne avec force et sagesse le train à grande vitesse de la révolution numérique pour ne plus demeurer dans le dernier peloton de la compétition mondiale où l’excellence est le maître mot ». C’est pour donc traduire cette prise de conscience en acte que le Centre Joseph Ki-Zerbo, du nom du premier secrétaire général du CAMES, a été créé en 2001.

Le CID-CAMES a pour objectif de constituer et de gérer un fonds documentaire sur les systèmes d’enseignement de son espace, assurer la communication institutionnelle et une large diffusion des thèses et mémoires des enseignants-chercheurs des universités des pays membres, contribuer à la formation aux technologies de l’information et de la communication(TIC) des experts et enseignants-chercheurs du CAMES et enfin de contribuer à la promotion des TIC dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Selon M. Zakari Liré, responsable du centre d’information et de documentation, le centre Joseph Ki-Zerbo dispose d’une bibliothèque spécialisée, d’un espace multimédia équipé de 20 ordinateurs avec connexion Internet, d’un service informatique et un service d’archives. Après la cérémonie de lancement, la visite des locaux du CID-CAMES et la visite virtuelle de la plateforme Cyberthèse ont permis de découvrir de visu les potentialités du centre.

Dans sa mission de diffusion de l’information, le CID-CAMES a mis en place une base de données qui référencera à terme, l’ensemble des thèses et mémoires de tous les enseignants-chercheurs des universités et centres de recherche promus dans le système CAMES. A ce jour environ 2000 thèses et mémoires sont disponibles au centre selon son responsable. Les documents sont accessibles et téléchargeables gratuitement sur la bibliothèque numérique du CAMES.

« Toutes ces initiatives innovantes présentent un coût indéniable » selon le secrétaire général du CAMES. Mais comme le déclarait Abraham Lincoln poursuit-il, « si vous trouvez que l’Education coûte cher, essayez l’ignorance ».

Jean Pierre SAWADOGO (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés