Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

mardi 25 octobre 2011 à 02h15min

Des jeunes commerçants installés au couloir de la sortie ouest du marché central Rood Woko ont manifesté bruyamment leur colère, le vendredi 21 octobre 2011 contre le pasteur de « L’église universelle du royaume de Dieu ». Les marchands jugent ce lieu de prière « encombrant » de par sa présence dans la zone commerciale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les bisbilles entre le pasteur Issiaka Karaboué et les commerçants remontent à trois mois. Elles ont pris une tournure des plus virulentes le vendredi 21 octobre 2011 dans la matinée, lorsque les protestataires ont été convoqués à la gendarmerie de Baskuy par le pasteur de « L’église universelle du royaume de Dieu ». Selon Zakaria Sawadogo, commerçant installé à quelques mètres de ce lieu de culte, c’est la 2e fois que lui et ses compagnons sont convoqués par monsieur Karaboué. « Nous sommes allés répondre à la gendarmerie, mais sur les lieux, on nous a fait savoir que nous étions nombreux et qu’on ne sollicitait que nos représentants », a-t-il -seriné.

C’est donc de retour de chez les gendarmes que les commerçants ont tenu à manifester leur-ras-le-bol. Toute chose qui a suscité la curiosité des passants, d’où un attroupement brusque et massif devant l’église. Même s’il y avait du soufre dans l’air, aucun acte de vandalisme n’a été perpétré.
Pour le commerçant El Hadj Sankara Ousséni, la grogne se justifie du fait que l’emplacement de ladite église dérange leurs activités commerciales. « Je ne comprends pas pourquoi ils (les fidèles) ont occupé la zone commerciale pour déranger les riverains avec le son de leurs baffles et leurs hurlements », s’est-il indigné.
Et d’apporter cette précision : « les gens doivent comprendre que ce n’est pas un problème de religion, nous voulons tout simplement que les bruits de l’église prennent fin dans la zone commerciale ».De l’avis du commerçant Sawadogo, les plaignants ont interpellé les autorités communales à maintes reprises mais, celles-ci sont restées insensibles à leurs geignements.

Le pasteur Issiaka Karaboué, s’était retranché par peur dans son église hermétiquement fermée. Il hésite à recevoir les hommes de médias qui veulent en savoir davantage. Sur insistance de ces derniers, « L’homme de Dieu » se résout à répondre et lâche sans détours ceci : « en réalité, leur revendication n’a rien à voir avec la sonorisation". Selon lui, les jeunes commerçants ont menacé de brûler son église . Autant de menaces qui justifient sa plainte à la gendarmerie. Mais avant, a-t-il poursuivi, j’ai voulu une solution à l’amiable en diminuant le nombre de baffles de mon église. « J’avais six baffles qui fonctionnaient, mais suite à leurs exigences, je les ai réduits à deux. De plus, nos cultes ont lieu à partir de 19 heures, donc des moments où les commerçants ont déjà fermés leurs boutiques », a soutenu M. Karaboué. Pour savoir si le berger de l’Eglise universelle entend abandonner ses brebis en mettant la clé sous le paillasson, il est catégorique sur le « Non ». Et d’ajouter : « j’ai investi près de 40 millions de nos francs et j’ai aussi tous mes papiers en règle, donc pas question ».

Et de présicer : « je n’entends pas fermer mais je ne vais pas aussi céder à leur provocation ». Face à cette épreuve, Issiaka Karaboué compte garder sa sérénité tout en prêchant que la religion doit unir et non diviser les hommes. A notre retour sur les lieux au lendemain des évènements, l’église avait ses portes rouvertes.

Nombamba Didier OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2011 à 07:15, par excellent, est mon nom
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Voici l’anarchie dans mon cher Pays. une eglise en zone commerciale. pourquoi nos autorités sont ils aussi con ! les eglises et mosqués c’est dans les espaces libres, et non en zone commerciale ! suis desolé Mr le Pasteur, nous sommes pas contre vous, mais vous aviez fait de la corruption pour acceder a ce lopin de terre et vos 40 millions d’investiment allait etre plus profitable dans l’erection d’un college ou lycée.
    <>
    relocaliser votre eglise, car vous etes la pour l’evangelisation et non pour le commerce.

    Commercant du Burkina, defendez vos interets en vous unissant

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 14:40
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      ’’une eglise en zone commerciale. pourquoi nos autorités sont ils aussi con ’’ si tu connais les environs du grand marche, tu verras qu’il ya aussi une mosquee labas. Pourquoi donc une mosquee et pas une eglise ?

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 16:14, par le Réligieux
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Y’a t’il combien de mosquées dans nos quartiers,marchés...a tout bout de champs il ya une mosquée. Les vendredis les musulmans occupent même la voie publique souvent même sans autorisation obligeant les usagers de la route à faire souvent des détours. Combien de fois on nous réveille à 4 heures du matin, combien de fois les appels à la prière nous embètent.
      Mon cher,nous vivons dans un pays de tolérance et laîc ou chaque croyant en Dieu peut chercher librement son Dieu.

      Ou se trouve actuellement la grande mosquée ??? n’est-ce pas au grand marché. Qui en fait un problème ?

      Le Burkina Faso,est ’il un pays islamique ? si non, donc laissons chacun vivre sa foi. Le pasteur lui-même déclare que sa prière commence à 19 tous les jours et de six baffles,il est maintenant à deux. Qu’est-ce que ces gens là veulent ?

      La tolérance, le pardon,l’acceptation de l’autre,voici des valeurs qui harmonisent la vie en société.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 19:41, par Ydan
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Je vais m’adresser à ceux qui déploient leurs gorges pour ne rien dire. Est ce que les affaires commerciales battent le plein à 19h ? Non ! Pourquoi pour la mosquée installée en plein centre du marché n’a pas été taxée de faire du bruit tout en sachant au moins qu’il y’a trois appels à la prière en moyenne. Il y’a aussi des gens qui vivent à proximité de cette mosquée en plein marché. Alors, je pense qu’il faut éviter de tenir des propos pas trop sensés jusque parce qu’on se peut se cacher avec l’internet.
      Il ne faut pas une politique de deux poids, deux mesures !!

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 20:23, par Sergeor
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Je suis heureux que les réactions suivantes apportent l’équilibre dans le débat. Le premier intervenant a voulu en faire une histoire de "Commerçants du Burkina qui doivent lutter pour leurs intérêts". De grâce, n’allons pas jusque-là. En quoi une église qui fait du "bruit" à partir de 19h peut-elle nuire aux intérêts des commerçants de Rood Woko. Le marché ferme à quelle heure ?
      Aussi, vous n’avez pas à dire au Pasteur d’investir dans un collège ou un lycée. La vie n’est pas que "éducation ou savoir". La vie est aussi "Foi, morale, ...". Ne mettez surtout pas l’huile sur le feu car nous savons comment les querelles se terminent souvent. Les églises comme les mosquées font du bruit par moment. Mais laissons l’Etat prendre des mesures qui s’imposent. Peace and Love

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 20:38, par Africain
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Je vois que tu es aussi fanatique que ces analphabetes d’idiots. Bref, la beaute du BURKINA reside aussi au fait que les Chretiens et Musulmans et Autres se cohabitent et acceptent sans les uns les autres dans leur maniere, lieu de priere ; acceptent l’anarchie du respect de l’autre. Je ne sais pas ou tu vis mais tu sais des pays ou il n’y a pas cette liberte de contruire un lieu de culte ou tu veux comme au BURKINA ; donc en rentrant dans le cadre legal,des musulmans ne pourront pas construire des mosquee dans les zones residencielles,commercialles ou bloquer des rues pour prier. Si les BURKINABES acceptent cela pour les musulmans, ils l’acceptent aussi pour les chretiens. Donc vous fanatiques de mauvaise augure allez au diable,pauvre de vous.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 08:29, par simpos
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    C’est vrai que le pasteur fait du bruit et ca derange nos jeunes musulmans qui s’insurgent avec juste raison. Mais si jamais ils touchent a un seul cheveu du pasteur, je vais moi aussi fouetter copieusement ce voyou qui hurle chaque 4h du matin juste au moment ou mon sommeil est des meilleures et me derange. Allez vous faire foutre. Pourquoi vous etes toujours comme ca ? Chaque fois prets a enlever la paille qui entrave la bonne vue de l’autre malgré la poutre qui vous rend deux fois plus aveugle. On vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 09:38
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Vous voyez que la sonorisation dans nos lieux de culte pose problème !! Ma maison est juste derrière une mosquée et imaginez un peu ce que je vis ,certains voisins ont demandé à ce qu’on diminue un peu le volume mais rien ....
    La pluspart de ces commerçants sont musulmans et il n’y a pas une seule mosquée où les hauts parleurs ne sont pas utilisés. En un mot c’est de l’égoïste, vous faites ce que vous ne voulez pas aux autres , l’état doit interdire tout bruit dans toutes les églises et mosquées.
    Je suis bien un croyant mais pas pour autant que je vais déranger les autres surtout que mon pays est laïc.
    Vivement qu’ils s’entendent.........

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 09:41
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    les problèmes de nuisances sonores sont partout dans Ouaga. Aucun respect pour éviter de faire du bruit que ce soit les mosquées qui hurlent à 4 heures du matin, les églises comme celles-ci, les maquis, les kiosques de commerçant dont la musique abruti les passants, etc. Le problème du bruit est une pollution inadmissible. A quand le respect la nuit de ne pas faire de bruits inutiles de 22 heures à 6 heures du matin.
    Enfin, qui a donné cette autorisation à cette église de s’installer dans une zone commerciale à côté d’un marché ? Pas sérieux ! la ville de Ouaga est gérée de manière anarchique par son bourgmestre Simon.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 14:46
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      ’’Enfin, qui a donné cette autorisation à cette église de s’installer dans une zone commerciale à côté d’un marché ? ’’ C’est le meme qui a donne l’autorisation de construire une mosquee aux alentours du meme grand marche. Soyez un peu tolerant mes freres musulmans. Nous on vous supporte malgre tous les desagrement que cela nous causent parfois. on appelle ca vivre en societe. Apprenez le et vous verrez que vous verrez combien ca fait du bien

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 09:53, par Alioun
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Il faut éviter que cela ne soit une guerre entre religions.
    Je dis simplement : pourquoi nous musulmans crions à tue tête chaque matin pour réveiller les fidèles et voulons empêcher les chrétiens de faire au tant ?
    Au bord du marché nous faisons nos prières en groupe barrant même des artères mais personne ne parle !
    Le vendredi, celui qui veut n’a qu’à passer voir comment nous barrons les voix pour prier, ce n’est pas normal qu’on veuille en retour empêcher les autres religions de faire au tant. Les autorités sont prévenues car nous risquons de vivre des situations dramatiques.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 15:50
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      mon cher frère tu as raison.je te soutien sur ce plan.les vendredi même pas au marché, ns sommes obligés de faire de grand détour si ns passons devant une mosquée.fais semblant d’insister pr passer et tu verra la réaction de nos fidèl musulman une réaction agressive. alors je pense qu’on ferai mieux de trouver un terrain d’entente que de vouloir en faire tte une histoire.le pays va déjà mal.la saison a été mauvaises,le chomage ne fais que s’accroitre...bref la population parait aigri.il suffit d’un rien et on te violente.
      c’est mieux que ns ns unissons et que ns trouvons les vrais solutions à nos pbs au lieu de tergiverser sr des choses qui n’en valent vraiment pas la peine.musulmans chrétiens ns dérangeons tous d’une manière ou d’une autre nos voisins, nos parents...
      paix paix paix et amour.cultivons la tolérence.il y’a rien de tel pour vivre heureux. je pense qu’être fort ce n’est pas montrer la force physique qu’on a mais de montrer la force morale que ns avons afin de supporter la mauvaise humeur, la mésentente, les incompréhension...
      du courage et bonne chance à ns tous. que le Tout Puissant ns guide tous les jours et à tout lieu.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 15:54
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      mon cher frère tu as raison.je te soutien sur ce plan.les vendredi même pas au marché, ns sommes obligés de faire de grand détour si ns passons devant une mosquée.fais semblant d’insister pr passer et tu verra la réaction de nos fidèl musulman une réaction agressive. alors je pense qu’on ferai mieux de trouver un terrain d’entente que de vouloir en faire tte une histoire.le pays va déjà mal.la saison a été mauvaises,le chomage ne fais que s’accroitre...bref la population parait aigri.il suffit d’un rien et on te violente.
      c’est mieux que ns ns unissons et que ns trouvons les vrais solutions à nos pbs au lieu de tergiverser sr des choses qui n’en valent vraiment pas la peine.musulmans chrétiens ns dérangeons tous d’une manière ou d’une autre nos voisins, nos parents...
      paix paix paix et amour.cultivons la tolérence.il y’a rien de tel pour vivre heureux. je pense qu’être fort ce n’est pas montrer la force physique qu’on a mais de montrer la force morale que ns avons afin de supporter la mauvaise humeur, la mésentente, les incompréhension...
      du courage et bonne chance à ns tous. que le Tout Puissant ns guide tous les jours et à tout lieu.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 16:19, par sadatou_sidibe
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      mon cher frère tu as raison.je te soutien sur ce plan.les vendredi même pas au marché, ns sommes obligés de faire de grand détour si ns passons devant une mosquée.fais semblant d’insister pr passer et tu verra la réaction de nos fidèl musulman une réaction agressive. alors je pense qu’on ferai mieux de trouver un terrain d’entente que de vouloir en faire tte une histoire.le pays va déjà mal.la saison a été mauvaises,le chomage ne fais que s’accroitre...bref la population parait aigri.il suffit d’un rien et on te violente.
      c’est mieux que ns ns unissons et que ns trouvons les vrais solutions à nos pbs au lieu de tergiverser sr des choses qui n’en valent vraiment pas la peine.musulmans chrétiens ns dérangeons tous d’une manière ou d’une autre nos voisins, nos parents...
      paix paix paix et amour.cultivons la tolérence.il y’a rien de tel pour vivre heureux. je pense qu’être fort ce n’est pas montrer la force physique qu’on a mais de montrer la force morale que ns avons afin de supporter la mauvaise humeur, la mésentente, les incompréhension...
      du courage et bonne chance à ns tous. que le Tout Puissant ns guide tous les jours et à tout lieu.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:04, par moaga
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    vous etes tous des commercants non !entendez-vous.tenez-vous bien,ce n’est pas un lieu de culte.c’est un lieu de commerce.le monsieur a cree son business et vous voulez le deranger.lui aussi ,il fait son commerce la.qui fou !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:05, par moaga
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    vous etes tous des commercants non !entendez-vous.tenez-vous bien,ce n’est pas un lieu de culte.c’est un lieu de commerce.le monsieur a cree son business et vous voulez le deranger.lui aussi ,il fait son commerce la.qui fou !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:05, par moaga
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    vous etes tous des commercants non !entendez-vous.tenez-vous bien,ce n’est pas un lieu de culte.c’est un lieu de commerce.le monsieur a cree son business et vous voulez le deranger.lui aussi ,il fait son commerce la.qui fou !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:09
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Franchement, a-t-on besoin de crier fort pour exprimer notre foi ? Monsieur le pasteur, est-ce un lieu de prédilection pour precher ? Je ne pense pas que Rood Wooko soit un lieu indiqué et precher la parole de Dieu ne rime pas avec l’imposition ni le dérangement de ses semblables.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 14:54
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      et toi tu trouve que c’est normal que les musulmans barre les voies de Rood Wooko chaque vendredi empechant ainsi la circulation ? Pourquoi il n’y a que le musulman qui se plaint a tout moment ? faite pardon laissez nous vivre en paix dans notre Faso, laissez nous allez deguster le mouton de la tabaski que nos freres musulmans s’appretent a nous donner bientot. Ceux qu’ils veulent bagarre de religion n’ont qu’a aller ailleurs. Au faso on connait pas ca. on mange notre PF, on boit notre biere et on court nos filles jusqu’a ce que la mort nous prennent.

      Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2011 à 01:11
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      c’est pas le pasteur seul qui cris fort. lui au moins il le fait a partir de 19H. Certains crient tout le temps, même a 4h du matin. Et en ma connaissance c’est pas le premier et le seul lieu de culte qui se trouve dans la zone commerciale de Rood-wooko. Si ceux qui l’on précédé sont acceptés, il s’agit donc d’intolérance et de mépris vis à vis de ce pasteur et de ses fidèles. Mon type tient bon car tout investissement doit être rentabilisé.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:20
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    le peuple du Burkina est connu pour sa modération, et sa volonté du maintien d’une cohésion sociale. ce qui vient de ce passer sont les prémices de conflits inter religieux. sans vouloir polémiquer, je voudrai simplement dire que si certains chrétiens sont réveillés à 4heures du matin parce que leurs frères musulmans commencent leur prière ; que si les vendredis sous le soleil pendant que la seule envie du chrétien est de rentrer vite et qu’il doit faire des détours parce que ses frères musulmans prient sur les voies, alors, les frères musulmans doivent pouvoir accepter sinon supporter les louanges que leurs frères chrétiens adressent à leur Dieu. tout le monde doit faire des compromis, juste pour garantir la cohésion. l’Etat est le principal fautif pour avoir laisser l’anarchie s’installer a tous les niveaux. si les lieux de cultes sont construits sans autorisation préalable, si les lieux publics réputés laïcs se transforment en des lieux de prière, il est tout a fait normal que chacun y va de sa ferveur religieuse et décide d’implanter dans des endroits assez incongrus des lieux de culte !!!!! l’Etat doit réagir au plus vite pour tuer "l’enfant dans l’oeuf" et nous permettre de vivre dans un pays serein !!!! que l’on ne tombe pas dans la démesure comme certains de nos voisins

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:23, par LE YOMBOLISEUR
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    il y a trop d’église maintenant à Ouaga et les églises dépassent même les habitations. l’église est devenue une entreprise pour duper les soit disant fidèles. si Issiaka KARABOUE veut montré la voie de Dieu à ses fidèles, il doit quitté le marché qui est un lieu de commerce et d’affaires pour l’installé dans les non-loties car la-bas personnes ne se plaindra. en plus comment nos dirigeants ont pu accepter une telle chose ? il y a des lieux pour chaque chose.
    il n’a pas dit qu’il travail pour Dieu ? pourquoi il a peur de ses 40 millions ? il devrait prendre cette somme pour aider les mendiants et faire du sociale là nous savons qu’il travail pour Dieu. sinon ce qu’il est entrain de faire est du COMMERCE.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 17:18, par faso
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      mon ami,si je suis ton raisonnement,ce pasteur fait du commerce dans une zone commerciale.tu ne drevrais pas te plaindre.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 17:28
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      D’accord avec toi. Mais il faut aussi déménager la grande mosquée(qui est aussi en zone commerciale) et toutes les mosquées qui réveillent les gens à 4h dans les quartiers et les amener en non loti. Où bien ? Et puis tu crois que ceux qui logent dans les non lotis ne sont pas des gens ? Faut arrêter cette façon de parler. C’est dangereux.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 17:29, par SAGE
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      QUELLE MANIERE D"EXPRIMER SON EGO !.TU PENSES QUE CEUX QUI VIVENT DANS LES NON-LOTIS SONT DES RATS OU N"ONT PAS D"OREILLES ?.REFLECHISSEZ UN PEU AVANT DE SORTIR DE TELLES BETISES.VOUS PENSEZ QUE LE PASTEUR CRE PLUS DE NUISSANCE SONORE QUE LE MUEZIN AU PETIT MATIN ?.FAISONS DES CONCESSIONS DE PART ET D"AUTRES POUR PRESERVER NOTRE DIGNITE NATIONALE.MUSULMAN CHRETIEN LAIC NOUS SOMMES TOUS DES FRERES.ACCEPTER L"AUTRE C"EST S" ACCEPTER SOIT MEME.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:32, par yeral dicko
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Article un peu léger,tout n’a pas été dit !!! Je me souviens, il y’ a quelques années Le Pr Laurent Bado S’était insurger contre un muezzin de son quartier qui l’empêchait de bien ronfler,mais la raison avait vite gagner le célèbre intello ! Alors mes chers burkinabè épargner ce pays de ses problèmes religieux dont nous sommes à l’abri jusqu’à ce jour !Dans tout les cas y’a pas à s’entre-déchirer pour des religions toutes importer !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:32
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Shalom !

    Les tribulations sont normales dans la vie des enfants de Dieu. Examine bien ton ministère avec l’aide de l’Esprit, s’il n’y a ni erreur, ni impureté, ni fraude, alors va de l’avant. Si le Seigneur ne reproche pas ta présence en ces lieux, alors, va de l’avant. Mes prières vous accompagnent. Que le Dieu de Paix et de Grâce aide nos bien aimés frère commerçants et musulmans à comprendre et à être conciliants au Nom de Jésus-Christ ! AMEN

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:46
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    le peuple du Burkina est connu pour sa modération, et sa volonté du maintien d’une cohésion sociale. ce qui vient de ce passer sont les prémices de conflits inter religieux. sans vouloir polémiquer, je voudrai simplement dire que si certains chrétiens sont réveillés à 4heures du matin parce que leurs frères musulmans commencent leur prière ; que si les vendredis sous le soleil pendant que la seule envie du chrétien est de rentrer vite et qu’il doit faire des détours parce que ses frères musulmans prient sur les voies, alors, les frères musulmans doivent pouvoir accepter sinon supporter les louanges que leurs frères chrétiens adressent à leur Dieu. tout le monde doit faire des compromis, juste pour garantir la cohésion. l’Etat est le principal fautif pour avoir laisser l’anarchie s’installer a tous les niveaux. si les lieux de cultes sont construits sans autorisation préalable, si les lieux publics réputés laïcs se transforment en des lieux de prière, il est tout a fait normal que chacun y va de sa ferveur religieuse et décide d’implanter dans des endroits assez incongrus des lieux de culte !!!!! l’Etat doit réagir au plus vite pour tuer "l’enfant dans l’oeuf" et nous permettre de vivre dans un pays serein !!!! que l’on ne tombe pas dans la démesure comme certains de nos voisins

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:52
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Ton article ne permet pas d’avoir toutes les informations nécessaires pour se prononcer. Des questions simples que je me pose ne trouvent pas leurs réponses dans ton article. Le pasteur dit que les révendications n’ont rien à voir avec la sono, alors elles sont relatives à quoi ? Il ajoute que son culte commence à 19 heures, qu’est ce que les commerçants disent là dessus ? Ont -ils été témoins de cultes en pleine journée ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:57, par lenga
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Vraiment, on est ou là ? Encore eux, il y a quel problème avec les religieux là ? Les musulmans bloquent les rues et empêchent certaines personnes de vaquer à leurs occupations, les muezzins nous réveillent contre notre gré à 4 h du matin les chrétiens nous cassent les couilles avec leur tintamarre, les catholiques font sonner leur cloche à 5 h du matin, vraiment, il serait temps que l’on assainisse les différentes pratiques religieuses au Burkina ! Du reste, personne ne peut montrer patte blanche dans ce débat car chacun croit qu’en fonction de sa religion, il est détenteur d’un pouvoir Suprême !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 10:59
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    J’ai investi près de 40 millions de nos francs ...La réponse de ce soit disant pasteur est on ne peut plus clair : j’ai investi, il faut que je récupère mon gombo ! Beaucoup se demandais si la floraison de ces lieux de culte qui pousse comme des champignon n’était pas liée à une recherche effrénée d’argent, mais ce pasteur à apporté toutes les précisions nécessaires !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:06, par Tinto
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    je crois qu’il faut élucider cette affaire vite avant qu’elle ne prenne une tournure religieuse. car tous ceux qui sont intervenus jusqu’à présent sont des musulmans. Comment se fait-il que les bruits de l’église qui sont après la fermeture de rood woko (19 h) puissent déranger un marché vide ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:17, par Djib
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Ces actes ne sont pas à encourager. Jusque là les Burkinabè sont restés tolérance en matière de liberté de culte. Nous devons garder cette vertu et éviter que la religion ne nous divise. C’est grâce à cette tolérance que des voies publiques autours des mosquées sont barrées les vendredis. C’est aussi grâce à cette tolérance et la culture de la paix que à 13H au moment de la sieste et très tôt le matin que les muezzins appellent à la prière à travers des hauts parleurs sans que les riverains ne s’en plaignent. Cette tolérance qui nous a toujours permis de vivre en harmonie dans une société de paix et de nous rendre mutuellement visite lors des fêtes chrétiennes et musulmanes doit être préservée à tout prix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:27, par Raogo
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    La zone commercialle doit etre le lieu par excellence de l expression de toutes les confessions religieuses legalement reconnu et ayant cour au Burkina Faso.
    Alors freres Musulmans soyez tolerants car nous nous tolerons vos prieres du Vendredi a la grande Mosquee de Ouagadougou.
    Paix et Salut sur le Prohete envoye de DIEU.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:28, par BANGDA
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Faisons très attention chers compatriotes car ce qui arrive ailleurs peut arriver ici aussi suite a des agissements de ce genre.
    Combien de fois on nous a coupé le passage aux alentours de roodwoko surtout les vendredis a 13h ? Devant le CBC, aux alentours du marché de Zogona ?
    J’analyse plutot la situation sous ce angle. Le Burkina Faso n’appartient à aucune confession religieuse. il est laic. Si certains se permettent de nous couper des grandes arteres soit disant pour prier alors laisser les autres aussi prier en leur manière.
    Faisons très attention moi j’ai beaucoup voyagé et j’ai vu pas mal de situations de ce genre qui ont dégeneré et malheureusement se sont soldées par de nombreuses victimes.
    Vive le Burkina Faso pays de paix et de laicité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:42
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    si c’est vaiment le bruit qui vous derange certainement vous allez deloger toute la grande mosque de ouaga ;soyez raisonable vous aussi ,tout les jours apartir de 13hoo et le vendredi nous laissons la lpaces pour le culte musulman.
    L’autorite doit prendre ses responsabilites par raport ases groupuscules qui ont pris gout au vandal et destruction de bien public.VERIFIEZ QUELS CSONT CES MANIFESTANTS}

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:47, par Nombamba
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    « j’ai investi près de 40 millions de nos francs et j’ai aussi tous mes papiers en règle, donc pas question ».
    Oui Pasteur, je crois que c’est la seule raison qui doit valoir votre insistance. Rassurer ainsi les journalistes que votre projet ne vise pas à conduire les brebis du Seigneur vers de saintes zones d’abreuvement et de pâturage. Vous voulez plutôt contribuer au "développement économique" du... pays. Et pour cela vous avez investi en capital 40 briques ; plus que certains commerçants et vous comptez rentrer dans votre compte(amortissement) et après, avec la grâce de..., faire des bénéfices. Et pour toutes ces raisons, vous voulez être dans la zone commerciale, vous aussi. Eh, mon Dieu pardonne nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:48, par ismael
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    c est la priere et surtout le nom de Jesus christ qui derange les musulmans...mais s ils ne cessent pas ces provocations ya rien a faire ils vont etres responsables de se qui va les arrivé.la priere du vrais dieu Jesus derange leur faux dieu ,leur wak,leur sacrifice fitiche qu ils font nuitemment.
    ils ne peuvent rien contre celui qui prie sincérement Jesus-chrisr de Nazareth.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 15:58
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      ohhhhhhhhhhhhhhhhhh le fameux ismael
      de quoi parles tu ?
      tu es sûr d’être un chrétien ? ou bien tes un crétin
      Comment peux tu parler de faux Dieu et de Vrai
      Qui de nous au Burkina a connu Jésus Christ de Nazareth ou Mohammed (PSL) ?
      Est ce que tu les as déjà rencontré toi ?
      Mon fière dans ces genres de discussion nous développons des idées pour le Bien de tous et non pour semer la zizanie.
      Une personne respectueuse ne se permettra pas de mener des jugement de vérité sur le Dieu de l’autre.
      Et en plus si tu veux bien voir, c’est l’animisme la religion des africains. là au moins nous voyons clairs à travers les enseignements de nos ancêtres.
      Nous sommes les plus croyants au monde. Nous respectons la laïcité de notre pays et c’est ce qui fait que nous vivons en harmonie et en paix.
      Alors un bon conseil, ne juge pas ce qui te dépasse dehhhhhh !!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 19:39
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Oh là là !!!!!!!! y a t-il un modérateur à bord ??????
      comment pouvez vous laisser passer de tels messages ?
      Mon cher ami, le jour de la résurection, on saura qui a prier le vrai Dieu. Depuis que tu lis les réactions, tu as vu qui s’exprimer pareillement. J’en tiens le modérateur pour responsable.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 23:34
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Fais bien attention ismael, quest ce qui peut arriver aux musulamns.Fais très attention à ce que tu dis , les fetiches dont tu parles c’est ton travail pas celui des musulmans. n’oublies que les chrétiens sont 20% contre 60% de musulmans au burkina

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:56, par walasse82
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bonjour, vous posez ici le problème d’utilisation de parcelles à usage d’habitation ou de commerce à d’autres fins (Cultes). Cela est devenu très fréquent à Ouagadougou sous le regard conscient de nos dirigeants. Je pense que le Gouvernement TIAO doit encore réagir ici car nos maires n(y on rien fait depuis longtemps et n’y feront rien malgré les appels et les écrits. Personnellement j’ai une mosquée qui a été construite dans une cours voisine. Imaginez l’appel du muezzin à 4h du matin avec un micro.

    TIAO sauve nous. Remet les parcelles à leur usage de destination. Que les Églises et les Mosquées rejoignent les lieux de cultes désignés sur les plans de la ville.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 19:44
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      je préfère qu’il (LAT) s’occupe d’abord des maquis qui déversent des milliers de décibels pendant des heures alors que les bruits provoqués par les réligieux ne durent pas longtemps. Cela dit, je suis d’accord qu’il faut règlementer l’insatllation des lieux de culte même si je me rejouis de l’accroissement de leur nombre.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 11:59
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    en voila des commerçants malhonnêtes ils occupent les rues de la ville chaque vendredi aux heures de prière sans que personne ne dise mot, et c’est eux qui se plaignent des nuisances sonores d’une église. ils faut que nous soyons tolérants sinon l’avenir sera plus sombre pour nous. ce qui arrive ailleurs commence toujours par ce genre de comportement..

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:01, par Daniel
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Je pense que l’État a intérêt à réglementer certains phénomènes,qui perturbent la tranquillité des citoyens:les appels du muezzin à la prière car je pense que celui qui veut réellement prier se disciplinera pour se réveiller à l’heure indiquée.Quant aux décibels lâchés en plein 13 heures par ces soi-disant vendeurs de k7 et de cd, il faut trouver une solution.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:11, par Pemperigu
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bien dit ! à cela, il faut ajouter les bruits journalière et nocturne des bars.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:16, par clermont
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bien dit ! à cela, il faut ajouter les bruits journalière et nocturne des bars.

    Nous devons en effet nous tolérer mutiellement. les musulmans perturbent le repos matinal des citoyens, bloquent les rues pour leur prière et personne ne se plaind.

    En france, ils ont dèja voté une loi interdisant la prière dans les rues.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 19:49
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      On se fout de ce qui se passe en france. c’est pas un pays de référence. c’est pas là-bas que qu’on organise les gay pride, c’est pas la-bas que des maires déclarent publiquement leur homosexualité etc. Nous on en est pas encore arrivé à ce niveau de débauche. si tu connais pas la situation du burkina, renseigne toi. si tu as vécu au burkina, sache qu’on n’a pas besoin de ce que tu as appris en france.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:20, par Garaudy
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Dites nous, l’heure de fermeture de Rood Wooko, c’est quand ?
    Après sa fermeture, est il permis que de groupes de personnes se retrouvent dans le marché ?
    Depuis quand commerce rime avec prière ? Ou c’est une nouvelle forme de commerce avec des clients avec de besoins spirituels à satisfaire en plein marché.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:23, par l homme integre fache
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Doucement Mr les commercants, n oubliez pas que le pasteur a investi 40 millions, lui aussi a droit de faire son business.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 13:30
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Bjr

      Je suis sidéré par les interventions à caractere plus ou moins partisanes.Il faut reconnaitre que d’un cote les mosquees dans les maisons d’habitations derangent de l’autre cote il faut reconnaitre qu’il pullule aujourd’hui des eglises qui se sont erigees dans des maisons d’habitations qui derangent enormement.
      Dans tout cela j’accuse l’etat pour son laxisme dans la mesure ou on ne peut pas permettre à un pasteur d’ouvrir un lieu de culte dans une zone commerciale.
      J’accuses aussi ce pasteur pour sa mauvaise foi quand il dit que son eglise necommence qu’à dix heures alors que le marché se ferme avec cette heure.
      Il faut dire à ce pasteur si reelllement il est à la recherce du bon dieu il faut qu’il demenage et laisser les gens tranquilles car la religion est faite pour unir et non desunir.

      Merci

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2011 à 17:28
        En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

        Tu parles de discours partisan, toi aussi tu es partisan. Pourquoi c’est l’eglise qui est au alentour du grand marche que tu vois et tu ne vois pas la mosquee qui se situe dans ce meme alentour ? Et depuis quand cette mosquee s’y trouve labas sans que les chretiens ne se plaignent des 13h et des vendredis ? Crois tu que dans marche il n’y a que des commercants musulmans ? Mais nous on dit rien, on fait rien, ou tout au plus on plaint dans nos maisons avec nos femmes et c’est tout. Le debat sur la religion ne peut pas jamais etre neutre. Mais au dela de ce manque de neutralite, chacun doit mettre de l’eau dans son vin afin qu’on puisse vivre dans la paix et dans la concorde au BF. C’est ca certains de nos frere musulmans refusent de comprendre. Heuresement que ce ne sont pas tous les musulmans du Faso. On nous dit que l’islam est une religion de paix, mais certains de nos freres musulmans n’ont peut etre pas ce verset dans leur coran d’ou leur tendance a ’’briser’’ tous ceux qui n’est pas islamique. Sinon pourquoi eux qui ont une mosquee au grand marche, mais que nous acceptons, refuse une eglise aux alentours de ce marche ? Le Burkina c’est pour nous tous. Acceptons dans nos differences et offrons ce pays en mieux en nos enfants et petits enfants apres nous.

        Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:50, par le bon citoyen
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bonjour,

    Mes chers commerçants, c’est aujourd’hui que vous êtes devenu tellement écolo au point de savoir que y a nuisance sonore ?

    Au marché tout est permis, les vendeurs de CD et d’appareil de musique font la même chose.

    En plus c’est lui aussi son fonds de commerce, si non il n’ira pas l’ouvrir au marché. Il dit qu’il a mis de plus de 40 millions dedans, il faut qu’il récupère son investissement ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 12:58, par Mentalist
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Quand occupe illégalement les rues pour faire la prière, réveiller bruyamment les citoyens à 4h du matin (le muezin),etc...
    On doit avoir la modestie de ne pas vouloir donner des leçons aux autres.
    Les musulmans commencent à se croire tous permis dans ce pays.
    Il faut vraiment les ramener à l’ordre et les dispenser des formations sur la laïcité et le droit à la différence.
    Sinon à la longue ils vont considérer les autres religions comme des ennemis.
    Dans toute ces dérives, on a l’impression que nos dirigeants ferment les yeux.
    merci de publier mon point de vu.
    coordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:04, par veritas
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    BIEN DIS CHER AMI : "les musulmans perturbent le repos matinal des citoyens, bloquent les rues pour leur prière et personne ne se plaind". Laurent Bado a di "analphabetisme ne veux pas dire bète". Ils n’ont qu’à balayer devant leur porte avant de se preoccuper de la salété qui est devant chez le voisin. Je n’ai pas confiance à ces ces eglises "nouvelles" qui se creet un peu partout mais les musulmans sont trop mal placé pour dire qu’ils font du bruit.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 16:15, par mamou
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Laurent Bado n’est pas de ceux à citer comme exemple dans une affaire de religion.
      S’il a pu lui faire arrêter les appels du muezzin jusqu’à faire bruler la mosquée, alors il n’est pas de ceux qu’on doit citer pour parler de tolérance entre les religion dans notre pays. Au même moment qu’il se plaignait de la mosquée à 4h30, il y a l’église qui sonne à 5h.
      Par contre ce que j’allais dire c’est qu’il y a tellement de bruit au grand marché que le bruit de ce pasteur seul ne peut nuire à la tranquillité de nos commerçants. Alors s’il vous plait nos chers commerçants, laissez le monsieur tranquille.
      En plus si j’ai bien compris, selon l’article, le pasteur tient beaucoup à son investissement. Donc en soi ce n’est pas qu’un lieu de culte mais un business. Dans ce cas, il a tous les droits de s’installer au grand marché pour comme tout homme d’affaire.
      Mais il faudrait bien qu’il ne mente pas pour être aidé.
      Parce que dire qu’il fait ses prières pendant que le marché est fermé ne peut pas être accepté. à l’heure de la fermeture, toute les boutiques du marché doivent être vides. Y compris son église vu qu’il se trouve dans le marché. Si lui peut garder le sien ouvert c’est qu’en cas de vol dans le marché, il doit être tenu pour responsable. parce qu’en ce moment les gardiens ne peuvent pas faire bien leur boulot car il restera une ouverture pour accéder au marché et donc aux biens des commerçants.
      Que la paix et la sérénité reste la devise du Burkina et le devoir de tout burkinabè.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:09, par Sawmah
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Dites nous, c’est quand l’heure de fermeture de Rood Wooko ?
    Après sa fermeture, est il permis que de groupes de personnes se retrouvent dans le marché ?
    Depuis quand commerce rime avec prière ? Ou c’est une nouvelle forme de commerce avec des clients avec de besoins spirituels à satisfaire en plein marché. La prière là serait donc un business qu’il faut vaille que vaille rentabilisé !!!!
    On va tout voire, ici au Faso des hommes intégrés.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:10, par Paix
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Comme l’a dit déjà un internaute, il faut de la tolérence, sinon cette façon de s’en prendre à un lieu de culte est très dangereux. les mêmes commerçants qui se manifestent font pire que l’église quand il s’agit pour eux de prier occuppent et barrent des voies pour empêcher des miliers de personnes de circuler, mais les gens ont toujours été tolérants à leur égard. En outre, à côté du grand marché et dans la zone commerciale, les mêmes commerçants ont partout leurs lieux de cultes où dépuis des années, les muezzins crient, les hauts parleurs hurlent, les lieux sont occupés sans que personne ne se plaignent. Si on fait bien des enquêtes, on pourra se rendre compte que cet soulèvement de commerçants relève plus de l’extremisme religieux que d’une simple affaire de nuisance sonore. Mais ils ont intérêt à être tolérants car personne ne gagne dans la violence.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 16:52, par Sidonie guiro
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Bsr. Je crois que tout a été déjà dit, et je veux juste insister sur la TOLERANCE. Moi je crois peut-être qu’il ya autre chose si non si c’est seulement à cause du bruit ! Les cris des muezins pr les 5 prières de la jrnée, les mariages religieux des jeudi et dimanche où on barre les 6m, ces jeunes quand ils partent chercher la marié tard ds la nuit des jeudi et dimanche qu’est ce qu’il ne font pas sur les routes,et causent svent des accidents,les prières de vendredi etc etc etc... SOYONS TOLERANT. Cette église existe labas avec la volonté des autorités COMMUNALES ! DIEU BENISSE LE FASO.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:21
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Chaque chef de famille n’a qu’à construire sa mosquée ou son église dans sa cour et le tour est joué !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:47
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Les querelles sous fond de religion n’est pas de bon augure surtout que le Burkina est un pays laïcs. Que chacun sache garder raison,nous voyons ce qui se passe ailleurs.

    SID KEITA

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:57, par Paix
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Comme l’a dit déjà un internaute, il faut de la tolérence, sinon cette façon de s’en prendre à un lieu de culte est très dangereux. les mêmes commerçants qui se manifestent font pire que l’église quand il s’agit pour eux de prier occuppent et barrent des voies pour empêcher des miliers de personnes de circuler, mais les gens ont toujours été tolérants à leur égard. En outre, à côté du grand marché et dans la zone commerciale, les mêmes commerçants ont partout leurs lieux de cultes où dépuis des années, les muezzins crient, les hauts parleurs hurlent, les lieux sont occupés sans que personne ne se plaignent. Si on fait bien des enquêtes, on pourra se rendre compte que cet soulèvement de commerçants relève plus de l’extremisme religieux que d’une simple affaire de nuisance sonore. Mais ils ont intérêt à être tolérants car personne ne gagne dans la violence. les musulmans se croient tout permis.faites attention à l’extremisme et ce vous faitent, n’empêcher les autres de faire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:58, par par filassa
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    le jour que l`homme sera dans son vrai lieu certes,il saura ou il dira qu`il n`a jamais vecu sur terre.Les kwakwato,seuls les morts savent la vraie verite.d`autres inconscients disent qu`ils les attendent.tu es toujours vivant et ton vrai jour viendra ton heur va snner.Donc,attention a ce que nous disons car cela peut se retourner contre nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 13:59, par GO
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Les religions sont devenues de nos jours un vrais bisness.
    Le nombre d’église et de mosquée ne font que grandir.
    On ne sait pas comment se donne les autorisations pour ces constructions et ces occupations de certains lieu compliquant de plus la circulation ou aux gens de ce reposer.
    Si toute fois rien n’ai fait pour règlementer tout ça, sur sur que ça va créer de gros problèmes à l’avenir.
    Comme, c’est la religion, on préfère laisser faire.
    Mais attention évitons de créer des problèmes car cette manière de laisser faire est bien très dangereux.
    Donc l’état doit voir ça pendant qu’il est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 15:28
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Rood Woko est un marché et Issiaka Karaboué a investi plus de 20 millions de francs dans son business et comme tout investissement,il faut de la rentabilité avec des bénéfices.Alors il faut laisser ce pasteur faire ces affaires comme vous et tant pis pour ces pauvres qui tombent dans son piège.Comme on dit,avec la misère,la religion devient l’opium du peuple.Dommage

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 15:28, par LAIC
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    JE PENSE QU’IL FAUT EVITER D’ETRE EGOISTE CAR SI ON DEMANDE AU PASTEUR DE QUITTER LA ZONE COMMERCIAL, ON DEVRA DU MEME COUP DEPLACER LA GRANDE MOSQUEE DE OUAGADOUGOU QUI DISPOSE EGALEMENT DE HAUTS PARLEURS QUI RAISONNENT AUX HEURES DE REPOS (4H ,13H) DES CITOYENS. EN PLUS DE CELA ON DEVRA INTERDIRE L’OCCUPATION ANARCHIQUE DE NOS ROUTES (surtout du coté du marché) POUR LES PRIERES DU VENDREDI. IL FAUT ETRE TOLERANT ET ACCEPTER LES AUTRES TELS QUELS. LA GROGNE VIENT SURTOUT DU FETE QUE LA MAJEUR PARTIE DES COMMERCANT DE ROOD WOKO SONT MULSULMANS. RESPECTONS NOS RELIGIONS , TOUT EN RESPECTANT CELLES DES AUTRES SI NOUS VOULONS VIVRE EN PAIX. EVITONS LES ETINCELLES ENTRE RELIGIONS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 15:51, par Tolérance
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Si le pasteur reçoit ses fidèles à des heures pendant lesquelles le marché est fermé où est le problème ? Je dirai même que si les fidèles fréquent leur église en plein marché est ce que cela dérange quelqu’un ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2011 à 16:51, par mamou
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      qu’il les reçoit pendant les heures de marché on s’en fou. Parce que en ce moment je dirai que les commerçants ont tord de se baser sur le bruit.
      Mais qu’il les reçoit en dehors des heures de marché c’est inadmissible parce que le marché doit être fermé pour tout le monde.
      C’est ça le risque de s’installer dans un lieu de commerce pour faire du culte.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 16:17, par mamou
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    pas qu’un lieu de culte mais un business. Dans ce cas, il a tous les droits de s’installer au grand marché pour comme tout homme d’affaire.
    Mais il faudrait bien qu’il ne mente pas pour être aidé.
    Parce que dire qu’il fait ses prières pendant que le marché est fermé ne peut pas être accepté. à l’heure de la fermeture, toute les boutiques du marché doivent être vides. Y compris son église vu qu’il se trouve dans le marché. Si lui peut garder le sien ouvert c’est qu’en cas de vol dans le marché, il doit être tenu pour responsable. parce qu’en ce moment les gardiens ne peuvent pas faire bien leur boulot car il restera une ouverture pour accéder au marché et donc aux biens des commerçants.
    Que la paix et la sérénité reste la devise du Burkina et le devoir de tout burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 17:21, par ANTI-COMPLEXE
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Dieu sauve les noirs, voilà des gens à qui on est venu imposer des réligions étrangères et aujourd’hui ils veulent se manger dedans. Monter et descendre, la réligion réservée pour les noirs reste l’animisme. Assis à l’église ou à la mosquée, le fond de croyance d’un noir est tourné vers l’animisme. Arreter ce complexe à la con. Croyez-vous que ces genres de querelles autour des bruits de mosquées et églises risqueraient d’arriver si vous aviez garder votre réligion ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 17:29, par sokotoi
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Évitons d’agir sous le couvert d’une religion. Dans ce cas précis le vrai souci se trouve à ailleurs.
    Depuis que je suis née quand j’entends des problèmes de religion c’est toujours entre protestant et musulman. les catholiques et les animistes cohabitent bien avec le reste. ce sont le plus souvent les nouveaux convertis qui sont zélés et créent des confusions entre leur zèle et la religion. Dans aucune des religions la violence est conseillée.
    Alors ne déplaçons pas les choses. Si le pasteur a les documents officiels il peut les publier mais elle seront ressente par rapport aux lieux de cultes que certain ont cité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 17:31, par Mentalist
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Y’a simplement un conflit d’intérêt :
    Les commerçants cherchent l’argent et le pasteur aussi cherche l’argent !
    Ils ont qu’à se bouffer le nez pour l’argent !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 17:39, par WINDGOU
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Mes cher frères Musulmants soyez tolerant Que chacun soit libre pour prier .voyez-vous il ya un risque si nos autoritées ne font riens faite le tour à tanghuin ,pour voir l’emplacement des mosquées et les lieus de cultes SUIVEZ MON REGART.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 17:47, par Nombamba
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Le pasteur s’appelle Issiaka. Donc il était musulman. Tout au moins, les siens étaient musulmans. Issiaka a découvert un deal. Il investi dedans. 40 millions SVP. Mais Issiaka compte sur une forte clientèle pour viabiliser son affaire. Cette clientèle (ses anciens compagnons), en guise de réponse à sa communication marketing à l’aide de 6 baffles, résiste et lui demande même de fermer boutique. Waba, manin sougr wè. M pag la m di bouin ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 18:40, par Anonyme
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Il faudrait que les gens arrêtent de prendre la religion pour leur fond de commerce.Près de chez moi à Katre Yaaré il ya la femme de mon voisin qui a transformé leur domicile en lieu de culte et on ne peut plus dormir paisiblement.4 ou 5 fois par semaine dans la nuit et à des heures avancées avec des cris effroyables si bien que je me demande si on ne doit pas poser plainte. Le mari de la femme en question ne participe pas à la prière mais reste bouche cousue car n’ayant aucun mot à dire par preuve de lâcheté ou de je ne sais quoi.Celle qui fait office de pasteur est une dame dont le mari est musulman et qui refuse que la prière se passe chez lui à la maison à cause de la tumulte.Je suis entrain de refléchir pour trouver une solution à cela car on en a assez et on dort mal

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 19:43, par ferrari_bf
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Au delà de ce qui est dit,il faut prendre garde de ne pas tomber dans cette histoire à dormir débout,nous somme dans un état laïc et chacun est libre de pratiquer sa religion,personne na le monopole de Dieu,en plus il faut dire que ceux qui manifestent ne sont pas des musulmans car un bon le vrai ne réagi pas de cette façon,en plus dans notre chère Faso,on ne veut pas ça,que l’assemblée national vote une lois en sens,sinon c’est la dérive et la pagaille qui commence.Soyer tolèrent, aime ton prochain comme toi c’est le meilleur commandement,Tarik Ramadan disais devant les imans au Sénégal (aime ton prochain avec sa diférence car c’est Dieu qui a voulu ainsi sinon il pouvait nous créer tous musulman ou chrétien)

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 19:56, par wendlamita
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    je pense que le journaliste n’est pas aller au bout de son article. pourquoi les commerçants veulent bruler l’église ? où se située le lieu de culte plus précisément par rapport au marché centrale ? la réponse à ces deux question devrait orienter les interventions des un et des autres.sinon je ne comprend pas comment la sono de l’église peu déranger les commerçant plus que le bruit des vendeur de cassettes et surtout celui de la grande mosquée qui est a 10m de Rood woko. Autrement dit cela relève de l’intolérance.les catholiques ont au moins le mérite de construire leurs église dans des vastes parcelles qu’ils ont acquis et par conséquent leurs nuisances sonores sont moindres.
    le Faso est un État républicain et laïc.
    peace and love !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 20:06, par enfant de Dieu
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bonjour à tous
    très chers frères commerçants musulmans un peu de tolérance SVP. Moi je suis musulmane croyante et pratiquante et à vous lire franchement c’est décevant. C’est quoi cet acharnement sur le pasteur ? Nous n’avons qu’un seul Dieu et c’est seulement les voies qui diffèrent. Le pasteur a bien dit que ses prières commencent à partir de "19H" qu’est-ce qui vous dérange dans ça ? Si c’était une mosquée qu’on avait érigé làbas auriez vous réagit comme ça ? A bien voir meme ceux qui protestent ne sont que des musulmans occasionnels. Y’a en marre maintenant de ces conflits réligieux. Le Seigneur a dit "AIME TON PROCHAIN COMME TOI MEME". Nous sommes dans un pays laic donc laisser chacun vivre sa foi librement.
    Je suis franchement déçue. A bon entendeur, salut

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 20:29
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    chers frères et soeurs,un peu de retenue quand même. pour si peu on se rend compte que le Burkina n’est pas différent des autres pays où il y a les querelles inter religion. pour une question qui peut être règlée par les autorités administratives, réligieuses et politiques, il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu. le Pasteur en question s’est confié à la gendarmerie et vraisemblablement les jeunes commerçants reconnaisse cette autorité judiciaire, donc laissons les autorités gerer calmement cette affaire au grand bonheur de tous les burkinabè. arrêtons nos commentaires inutile et maîtrisons nous. n’allons pas dans les interprétations tendancieuses car jusqu’à preuve du contraire force reste à la loi et la gendarmérie est l’une des forces qui assure l’application de la loi. la loi est de porté générale et impersonnel, elle n’est pas réligieuse puisse que nous somme dans un Etat laïc. Autorités, à vous de jouer de cerner le taureau par les cornes avant que l’irréparable ne se produise. s’il vous plaît fanatiques retenez vous et gardez vos commentaire et interpretation pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 20:53
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Bonsoir à tous les internautes lectrices et lecteurs de mon message.

    Je profite du cadre de cet article (pris comme exemple) pour évoquer,avec votre permission, un constat que je fais à la lecture de certains articles proposés au niveau de ce forum. De quoi s’agit-il ?

    Des auteurs d’articles traitant de sujets graves comme celui-ci se contentent souvent de présenter la situation-problème sans la moindre analyse, de mon point de vue, invitant à une réflexion, comme s’il s’agissait de fait(s) divers. Et meme en relation de fait(s) divers, il y a toujours à la fin du récit quelque lecon de morale à tirer. De fait, je me pose sérieusement cette question :

    Y-at-il vraiment un intéret, au-delà de la simple information, à décrire des situations, comme dans le cas d’espèce, sans susciter auprès du public et de facon un tant soit peu ouverte la réflexion qui permette "tout de suite" d’avancer sur la problematique posée ?

    Certes, les esprits avisés comprendront ce qui est implicitement dit et lèveront eux-memes "leur livre". Mais il est grand temps, me semble-t-il, que chaque Burkinabè, chaque Africain, désireux de construire son pays et partant l’Afrique se responsabilise davantage. Quel que soit son niveau d’instruction et où qu’il se trouve sur l’échiquier social il doit plus que jamais prendre conscience et surtout travailler à sortir des sentiers battus. C’est un minimum si nous voulons nous en sortir dans ce 21ème siècle où austérité économique et sécheresse des coeurs se disputent toutes places( au propre comme au figuré). En d’autres termes ou en francais facile, pour emprunter cette expression : Si mon "job" est d’écrire ( écrivain,journaliste, ect.) que je m’applique à bien écrire pour que ce qu’il y a de positif, de noble dans mon labeur fasse avancer. Si je suis enseignant, que je fasse au mieux mon travail. Si je suis gouvernant à quelque niveau que ce soit que je pense et agise toujours de sorte à mieux servir celles et ceux dont j’ai la responsabilité.Et ainsi de suite ! C’est une exigence de notre temps,une nécessité meme je dirais, si tant est que nous voulons, par delà toutes récriminations, nous libérer de nous-memes et (ensuite) du "poids du monde".

    C’est en inscrivant nos actes quotidiens dans cette dynamique que nous pourrions émerger,quitter d’abord de cette sorte de "pauvreté mentale" qui semble gagner de plus en plus de terrain et ensuite lutter efficacement contre les problèmes cruciaux de l’heure et voir enfin le bout du tunnel. C’est peut-etre aussi rever. Mais c’est mon reve, ma vision. Pas forcement partagée mais je tenais tout de meme à la communiquer à la faveur de cet article. Madame ou monsieur auteur dudit article donc, vous pouvez mieux faire. Courage !

    Sans doute ai-je été quelque peu long dans mon propos.Mais cela me semblait nécessaire pour exprimer ma petite idée sur certaines insuffisances ou tares qui subsistent encore ca et là et que nous encourageons encore consciemment ou inconsciemment, activement ou passiblement. Veuillez donc, chers internautes, m’excuser d’avoir abusé de votre temps.

    Citoyen

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 21:20
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Les Mosqués doivent aussi arrêter leur sono. Ils nous dérangent tous les jours à parir de 4 heures du matin. Est-ce normal ?
    Laurent Bado du Paren en a un souvenir amer lorqu’il a demandé au Muésin de diminuer le son de son amplificateur.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 23:04, par Nedka
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    cette affaire d’intolérance à la religion de l’autre risque fort de conduire notre faso dans des situations pas très enviables. jusque là, la tolérance a toujours prévalue quand il s’agit d’affaires religieuses. donc, maintenons ce cap pour ne pas contracter un certain germe de l’intolérance religieuse qui embrase des communautés au Nigeria. vous pensez que dans les quartiers (où toutes mosquées sans être celles du vendredi se bardent de haut parleurs) les muezzins ne dérangent pas ?
    les autres supporte parce que c’est un cause religieuse. donc, ne réveillons pas le diable. c’est pas le seul lieu de culte à ce que je sache qui se trouve en ces lieux. si l’église doit bouger, il faut que les mosquées qui s’y trouvent aussi soient délocalisées. Aussi, plus de cris de muezzin à travers les haut parleurs dans nos quartiers. la loi doit être équitable pour tous (si une loi existe concernant les nuisance dans les zones résidentielles)

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2011 à 23:05
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    cette affaire d’intolérance à la religion de l’autre risque fort de conduire notre faso dans des situations pas très enviables. jusque là, la tolérance a toujours prévalue quand il s’agit d’affaires religieuses. donc, maintenons ce cap pour ne pas contracter un certain germe de l’intolérance religieuse qui embrase des communautés au Nigeria. vous pensez que dans les quartiers (où toutes mosquées sans être celles du vendredi se bardent de haut parleurs) les muezzins ne dérangent pas ?
    les autres supporte parce que c’est une cause religieuse. donc, ne réveillons pas le diable. c’est pas le seul lieu de culte à ce que je sache qui se trouve en ces lieux. si l’église doit bouger, il faut que les mosquées qui s’y trouvent aussi soient délocalisées. Aussi, plus de cris de muezzin à travers les haut parleurs dans nos quartiers. la loi doit être équitable pour tous (si une loi existe concernant les nuisance dans les zones résidentielles)

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2011 à 00:36, par Freeman
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    UN PASTEUR AFFAIRISTE DANS LE QUARTIER DES AFFAIRES A OUAGA. OU EST LE PROBLEME ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2011 à 00:37
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    OK ! Cela tombe très bien que vous soulevez ce problème . J’ai du déménager 3 fois a cause de ce problème de NUISANCE SONORE alors que j’étais assez bien situé la dernière fois par rapport a mon lieu de travail . Et je l’ai fait sans piper mot a cet imam qui déjà dès 4h commence a casser les oreilles des gens .
    OSER SEULEMENT TOUCHER A UN SEUL CHEVEU DU PASTEUR et vous verrez ! Faut pas exagérer quand même ! Vous vous prenez pour qui a la fin ?

    Le Burkina Faso est un pays laïc jusqu’à preuve du contraire . et si on a bien supporté vos saletés que vous faites , quand vous occupez la voie publique , les eaux usagés des ablutions ce n’est pas pour que vous osez parlé du fait qu’il ya un lieu de culte aux alentours du grand marché . On compte combien de mosquées la bas ?
    OSEZ seulement et vous verrez ! si vous ne voulez pas qu’il y ait de guerre de religions au Burkina Faso sachez être tolérant comme nous le sommes a votre égard.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2011 à 02:01, par salu
      En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

      Même si il y a la guerre nous sortirons vaingeur se commerçant ,nous avons battus des comminaute et des comminaute donc se pas des prostants qui peut nous deranges,les catholiques non rien avoir avec ses protestants qui tout le monde savent qu’ils sont des vendeurs d’illusion,gros voiture,de jolie maison,.
      Je VOUS INFORMES QUE LE BOULOT DE PASTEUR PROCURE BAUCOUP D’ARGENT DE NOS JOURS.

      Et je t’informe quand matière d’urbanisme on connait 3 religions : LES MUSULMANS,LES CATHOLIQUES,ET LES ANIMISTES c’est tout.

      Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2011 à 01:36, par le fou géni
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    suis d’accord avec les uns et les autres, mais je pense en toute sagesse que si le pasteur est malin, il a intérêt a fermé son église et à aller se trouver un autre coin ailleurs avant que le pire n’arrive. on sait quand commence les conflits mais on ne sait pas quand ils finissent et comment ils se terminent. ici c’est une question de rapport de force. c’est un fait que les commerçants sont des musulmans en général, et une église en plein centre commercial va leur paraître comme une provoc. amicalement votre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2011 à 06:08
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Je crois que nous devons trouver une solution à ce protestantisme galopante au burkina pour eviter une explosion de la cohésion sociale.Quand des chefs d’entreprise ne recrutent que des protestants et meme si tu a pu intégrer l’entreprise, à la suite on t’oblige à être protestant et si tu refuses on trouve tous les moyens pour te licencier. Les prières musulmanes ne durent pas plus de 10mn comparées à la nuisance sonore de plus de 2h d’une prière protestante. En tous les cas, toutes les autres communautés religieuses ( musulmans et catholiques) sont interpelées pour faire barrage à ses vendeurs d’illusion.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2011 à 13:13
    En réponse à : Rood Woko : Querelles autour d’un lieu de culte

    Je suis d’accord avec le frère vivant France qui attire notre attention sur ces sectes et clubs d’escrocs qui pillent de partout. Ils sont en général dirigés par des personnes d’origine étrangère. En plus ils n’ont pas d’heure pour faire de la musique (avec un orchestre), pardon pour "prier". Dans mon quartier, les jeunes de toutes les confessions religieuses ont dû taper du poing sur la table pour que "les flammes de l’éternel" (c’était le nom de l’église) aille brûler à ailleurs. De plus, ils s’installent de manière anarchique. Tous nos espaces vides réservés pour les loisirs et le sport des jeunes sont occupés avec la complicité des autorités municipales.
    Arrêtons de faire preuve de mauvaise foi à travers des commentaires mal intentionnés et ouvrons l’œil et le bon. Des prédateurs sont à nos portes. Que Dieu sauve le Burkina Faso ! Amen

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés