Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

vendredi 21 octobre 2011 à 17h18min

Enfin le verdict est tombé, ce vendredi 21 octobre 2011, à 8h au tribunal de Grande instance de Bobo, dix jours après le jugement. Six mois de prison ferme, plus une amende de trois millions de FCFA pour Bahan/Ouattara Salimata (l’accoucheuse auxiliaire), trois millions et six mois de prison avec sursis pour Yoni Zeinabou ( agent itinérant de santé).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce sont là, les peines infligées aux deux agents de santé pour homicide involontaire sur la personne de Sita Traoré alors qu’elle donnait la vie, le 1er septembre 2011 à la maternité Sylla Sanon de Bobo-Dioulasso.

L’histoire n’est à plus à raconter. Dans la nuit du 30 aout au 1er septembre, Sita Traoré, 26 ans et mère de six enfants vivants, s’était rendue à la maternité en compagnie de sa coépouse et son époux. Les heures suivantes, elle va passer de vie à trépas pendant que celles qui devraient s’occuper d’elle se reposaient dans la salle de garde.

Traduites en justice pour ces faits de non assistance, les deux agents n’ont pas reconnu l’acte à eux reproché. Aussi, au cours du procès où les débats ont duré environ 10 heures, aucune preuve, aucun témoignage, n’a démontré que Sita Traoré a rendu l’âme en tombant de la table d’accouchement. Il fallait donc, selon le constat fait, faire une autopsie pour situer exactement la cause réelle de la mort de Sita.

Malgré tout, le parquet a estimé que le délit de non assistance est bien constitué. Il avait donc demandé la peine de deux ans ferme pour les deux et une amende de 600 000F CFA. L’époux Adama Traoré qui avait demandé la somme de 40 millions à titre de dommages et intérêts va donc se contenter de six millions pour les réparations.

Par ailleurs, à l’annonce de ces peines, les agents de santé ont décidé de faire appel dès ce soir. « Justice n’a vraiment pas été rendue, ce n’est pas la première fois qu’une femme meurt en couches », a lâché un des leurs à la sortie du tribunal.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2011 à 17:54, par Le Ché
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Vous parlez de six millions !??? Que le mari va se contenter de six millions ? D’où tenez-vous ça ? Croyez-vous qu’une amende correspond à des dommages intérêts ? Essayez de vous cultiver ma chere.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 17:58, par Tapsoba
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    La question n est pas de savoir combien de femmes meurent en couches mais comment meurent-elles en couches.Et c est la reponse à cette question qui vous culpabilise ou vous innocente.C est simple non ? Il se trouve qu ici, la reponse à cette question culpabilise les accusées.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 18:04, par Nidale
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    J’ai besoin d’un avis d’expert : quand une personne ne peut manifestement pas payer l’amende, qu’est ce que la loi dit. merci d ’éclairer ma lanterne.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 18:51, par Wo
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Ainsi ces pauvres dames ont été sacrifiée pour couvrir les défaillances de tout un système.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 19:02, par De Chicado
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Meme si ces personnes sont payees a 100 miles le mois ca fait 30 mois de salaire. il fallait plutot condamner l’etat qui est leur employeur. c’est comme cela ca se fait. quitte a l’etat de les poursuivre apres pour son du. on sait tres bien que les 6 000 000 ne seront jamais paye si ce sont elles qui devront le faire.
    il faudra ensuite definir les competences de chacun. que fait seulement une accoucheuse axilliaire et une agent itinerante de la sante laissees a elle seules dans une maternite. meme pas un infirmier et encore dans un centre urbain. si s’etait dans un village on peut comprendre car les agents sont amener a faire plusieurs choses a la fois. mais quand meme pas a Bobo. toute une maternite laisse a ces competences la ? l’etat doit payer

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 19:37, par Lepouss
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    9 grossesses, 6 enfants vivants pour une femme de 26 ans. Mme Sita TRAORE s’est mariée à quel âge ? 40 millions de FCFA demandés par le mari, eh oui.
    Et les bruleurs ? On ne nous parle pas d’eux ! C’est eux la justice ? Affaire vraiment à suivre

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 21:19, par ghleb
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Hééééééééééé !!!! tention !
    il ne faut pas distraire le peuple ! il ne s’agit pas seulement de sacrifier ces bonnes dames pour masquer les veritables tares du systeme.Comment peuvent elles gerer la garde toutes seules dans une ville comme Bobo là où il ya plein d’Ib, d’IDE, maeuticiens sages femmes, Attachés de santé,genycologues...Ces gens dit "cadres" ne s’interessent qu’aux seminaires , ateliers, formations.. abandonnant ainsi tout le travail avec ses bonnes dames qui ont recu une "formation moindre". voila la realite des choses !
    et puis sont exercent t-elles a titre privé ? elles ont un employeur non ? pourquoi ne repond t-il pas ? alors qu’il est censé protoger ses employés.
    Une amende de 3 millions heuuuu ! combien gagnaient elles en fin du mois pour pouvoir honorer ca ? surtout qu’elles perdront leur boulot.
    de grace ne condamner pas pour comdaner.!!!!
    Meeeeeerciiii !

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre 2011 à 00:27, par kmi
      En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

      donc ce sont les villages qui doivent se contenter d’agents peu qualifiés !!! comme vous vous etes en ville vous devez avoir les meilleurs agents ???
      afin de faciliter l’accès aux soins nos gouvernements de pays pauvres ont créer des categories professionnelles (agents itinerants de santé, accoucheuses auxilliaires, IB, etc...) qui n’existent que dans nos PPTE.
      quand il s’agit de soigner nos palu et diarrhées c’est facile, mais ces types d’agents n’ont veritablement pas le niveau ! quand on voit leurs prescriptions en faite ils soignent toutes les pathologies en meme temps (un patient a de la fievre, on le met sous antipalustre et antibiotique !!!) et ces prescriptions sont faites sur une base empirique (parce qu’ils ont essayer une fois et ça a marché, ou qu’ils ont vu le médecin appliquer tel traitement )
      il faut une meilleure supervision des taches delegués aux paramédicaux et avec une definition de leur domaine de competence.

      Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 21:36
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Ne confondons pas les "amendes pénales" qui sont payées à l’Etat aux "dommages et intérêts" qui reviennent à la personne victime de l’infraction. Pour pouvoir éclairer une situation de droit, l’idéal serait la consultation d’un juriste pour ne pas dérouter complètement les destinataires de votre article

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 22:04, par Manitu
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    C’était quoi encore le thème de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars dernier ?

    Ah oui : "Donner la vie sans périr".

    Je ne sais pas combien de millions on a dépensé pour ça mais si c’est pour que des agents de santé disent que "ce n’est pas la première fois qu’une femme meurt en couche ...".

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 22:16
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Pourquoi juger et condamner uniquement ces deux dames ? N’ont-elles pas un responsable hiérarchique ? Si cette situation déplorable a eu lieu, c’est à cause d’un dysfonctionnement. Donc il faut chercher à situer toutes les responsabilités et prendre de vraies sanctions. Et il ressort que ce n’était même pas une première. Si on avait sanctionné par exemple le chef de service lors des cas dramatiques passés, les autres chefs auraient pris des dispositions pour que cela n’arrive plus jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 22:57
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    IL FAUT VRAIMENT DIRE QUE LE PAYS EST EN MAUVAIS ETAT. UNE ACCOUCHEUSE AUXILIAIRE ET UN A.I.S COMME PERSONNEL ET ON VIENT DE LES TRADUIRE EN JUSTICE. S’IL VOUS PLAIT, LAISSEZ CES AGENTS TRANQUILLES, C’EST LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ QUI DOIT PARTIR DANS LES PRISONS DE L’ENFER.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 23:07, par PaulinT
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Que la sagesse visite nos agents de santé et qu’ils fassent amende honorable.
    Sita n’est pas la prémière femme morte sur table d’accouchement, certes, mais elle doit être la dernière qui decède par suite de négligence humaine.
    Les agents de santé deploient beaucoup d’efforts dans des conditions très difficiles (salaires précaires, indemnités de garde ridicules, salle d’accouchement sans éclairage...) mais la première de nos ressources c’est notre bon vouloir.
    Reconnaissons simplement que nous avons fauté et humblenet presentons nos excuses à la famille de la défunte et àla nation entière et jurons que rien ne sera plus comme avant ce drame. C’est la seule voie, à mon avis, qui peut nous grandir.
    Nos collèguues ont perdu leur boulot mais SITA a perdu ce qu’elle avait de plus chère : sa vie.
    Il est nécessaire qu’on en tienne compte. Donc vouloir cotiser et prendre un avocat pour défendre nos collègues fautifs n’est pas opportun à mon sens et c’est même indecent. L’opération mille francs par agent de santé n’est qu’une forme d’arnaque que nous deons rejetter.
    Cette affaire n’est pas un procès de la population contre les agents de santé mais un procès du bien contre le mal donc à chacun de choisir son camp. Ceci n’est pas le premier procès impliquant un agent de santé mais pourquoi le SYNTSHA n’a jamais recruté un avocat pour defendre les agents incriminés ? C’est n’est pas parce que l’épouse d’un delegué syndical est mise en cause qu’il faut nous mobiliser pour defendre des intrêts inavoués.

    Répondre à ce message

    • Le 21 octobre 2011 à 23:52, par Wo
      En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

      Mr T Paulin j’ai l’impression que tu detien un temoingnage convainquant qui prouve la cupabilité des deux collègues ;alors si tel est le cas nous iraon en appel et tu ira au procès prouver leulpabilité comme cela ca sera clair pour chacun. Est- ce que tu as compri l’dée du SYNDICAT ? Il ne s’agit pas de defendre des gens dont leur responsabilité a été etablie . Il s’agit de lutter pour que la verité soit connu.Personnelement je n’ai rien contre la population et je deplore réellement ce qui est arrivée à Bobo. Cependant si des audits de décès publiques doivent etre faite et conduire à de telles sanctions sans établir scientifiquement une preuve quelquoncque ,cela n’est pas de nature à éviter non plus d’eventuelles cas de décès dans les meme condition. Du reste je pense qu’il ya une profonde plaie à penser dans tout le système, parce que cela a créer déja une attitude aggresive de la part de certains usagers des structures de santé ; chose qui n’est pas de nature à faciliter la tache des agents de santé . C’est pourquoi je souhaite vivement que les ordres professionnels et les syndicats doivent se pretter mains fortes pour exiger obligatoirement que les normes et conditions de prestation soit respecter. Par exemple si les textes reconnaissent qu’un médecin doit consulter 15 à 30 malades par jour pour rester efficace dans son travail que cela soit ainsi.
      Plus que jamais le pays a bésoins d’agent de santé consciencieux et de bonnes conditions de travail pour l’atteintes des objectifs 4 et 5 des OMD.
      Coordialement
      SITA repose en paix et à travers toi toutes celles qui ont perdu la vie en voulant donner la vie.

      Répondre à ce message

      • Le 22 octobre 2011 à 11:27, par kmi
        En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

        il faudra egalement que les agents de santé ouvre l’oeil sur leur condition de travail (imaginez que vous faites une suture avec des lampes tempetes et que le patient vous poursuive après pour un quelconque prejudice)
        desormais si les conditions ne sont pas reunies ne vous cassé pas la tete, referer a l’echelon superieur. on ne vous poursuivra pas pour reference abusive !!!
        et sachez que vous avez le droit de refuser les soins si vous vous sentez menacer dans l’exercice de votre fonction !

        Répondre à ce message

      • Le 24 octobre 2011 à 19:35
        En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

        je suis sérieusement déçu quand mr Wo ou je ne sais qui encore passionne sa vision malsaine . ce que tu veux refuser de reconnaitre , va demander a ton ami Bahan. Ailleurs moi j’aimerai qu’on nous débarrasse du MCD et du DRS parce qu’ils ont permis a une bonne partie des agents de santé du district sanitaire de DOH de vider les csps de bobo pour aller soutenir le mal c’est un très mauvais exemple que ces agents de santé ont démontrer a la face du peuple burkinabe

        Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 23:30, par un prof
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Ce qui s’est passé dans cette maternité est vraiment déplorable. Mais au delà des passions il faudra se poser les vraies questions : une accoucheuse auxilliaire et un agent ittinérant de santé(niveau cep) comme personnel pour s’occuper d’une marternité dans une grande ville comme Bobo et on s’étonne de ce qui est arrivé ? Je ne sait pas comment est organisée la garde dans les maternités, mais je pense que ces deux agents sont les victimes d’un système très mal organisé et que les resposabilitéés devraient être situées plus haut particulièrement au niveau de la hiérarchie directe de ces deux dammes.Si le ministre de la santé confie la responsabilité de son ministère à l’agent de liaison, il ne faudra pas qu’il s’étonne que ça ne marche pas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2011 à 23:37, par kmi
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    cet évènement ne fait que rappeler l’importance que le gouvernement doit accorder au systeme de santé ! quand le gouvernement accorde des statuts particuliers (avec de nombreux avantages) a des corps professionnels dit de souverainété et que les agents de santé parce qu’ils sont dans un domaine dit social doivent se contenter d’un traitement miserable.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2011 à 05:13, par rendons demain meilleur.
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Salut,

    Il est clair que la decision de justice fera l’objet de pour et de contre en fonction des positions des uns et des autres.
    Pour ma part, je pense qu’il faut plutôt insister sur des éléments qui ne doivent pas être négligés et meme formulés par la séance du conseil des Ministres qui a licencié les deux agents de santé. Ainsi j’insiste sur le fait qu’on doit :
    - tout faire pour qu’une femme ne meurt pas en donnant la vie (cela doit être trivial) ;
    - amener l’Etat à répondre des faits car les agents étant employés de l’Etat ;
    - rendre réellement fonctionnelles les formations sanitaires (rôle de l’Etat) car c’est l’avant-garde d’offre de soins de qualité. Aussi, c’est au syndicat de mener les démarches nécessaires auprès de l’Employeur pour sécuriser les agents lors de l’exercice de leur emploi à travers des conditions de travail minimales acceptables de tous.
    - situer les responsabilités hiérarchiques et appliquer sanctions nécessaires : où a-t-on mis les Textes d’Orientation des Emplois en Santé (TOES) ? Dans le présent cas, qu’a-t-on fait de leur lecture ? Quelqu’un a fauté dans l’application de ces textes. Par exemple comment doit-on noté cet agent itinérent de santé ?
    - travailler à conscientiser davantage les agents de santé sur leurs rôles et responsabilités (rôle de l’Etat et du Syndicat) ;
    - sensibiliser davantage la population sur le fait qu’il existe toujours des risques indépendants de la volonté humaine même si les soins sont de qualité ;

    Juste une contribution, rendons demain meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2011 à 11:36, par Bko 2SP
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    Dans une maternité digne de ce nom , il faut avoir des agents pret à remplacer les autres quand ils sont fatigués et doivent aller se reposer . comment peut-on laisser à peut près 2 agents faire tout le boulot et qu’il soit correctement fait sachant qu’a presque tout moment ya des femmes enceintes qui arrivent ? :s C’est en parti dû au service de la maternité et donc , faudrait aussi faire payer la maternité ,
    [ Que la Terre soit legère à Mme Sita Traoré ]
    Cordialement Bert2SP

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2011 à 19:48, par drangwell
      En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

      Disons nous la verité les deux agents ont fauté elles ont leur attributions et elles connaissent bien ce qu’elles doivent faire si elles ne dormais pas elles devais (meme si elles n’étaient pas de la santé)au vu des signes de danger referer la bonne dame pour la sauver la vie . aussi elles savaient de même que leur défenseurs qu’elles ne sont pas fait pour le travail dans une maternité du moins urbaine alors donc qu’elles restent en brousse ? Vous savez ne nous divertissez pas que chacun fasse bien le travail pour lequel il est payer

      Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2011 à 12:25, par l’accoucheuse
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    salut avant tout propos nous présentons nos condoléances à la famille éplorée et prions pour le repos de l’âme de Mme traoré.
    maintenant quant à situer les responsabilités il ne faut pas oublier la victime et son époux car à 26ans si elle a déjà 9 gestes et en plus elle n’aurait pas correctement suivi ses cpn alors pour un gynéco cela n’aurait pas été simple alors imaginer ce que ça vaut pour une accoucheuse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2011 à 14:54
    En réponse à : Maternité Sylla Sanon de Bobo : Trois millions d’amende et 6 mois fermes pour l’accoucheuse

    et les maires de koudougou et boulmiougou ? C’est pour quand leur incarcération ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés