Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

mercredi 12 octobre 2011 à 03h50min

Les choses semblent s’accélérer dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’affaire Sita Traoré. Du nom de cette parturiente qui avait trouvé la mort à la maternité Sylla-Sanon de Bobo-Dioulasso le 1er septembre 2011. Révoqués avec poursuite judiciaire « pour faute grave » une semaine après le drame par le conseil des ministres, les deux agents de santé que sont Salimata Bahan, accoucheuse auxiliaire, et Zénabou Ouattara, agent itinérant de santé, incriminées dans cette affaire étaient hier devant le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso. Un procès marathon qui aura duré toute une journée et dont le verdict est attendu le vendredi 14 octobre prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les faits remontent au 1er septembre 2011 dans la matinée. Sita Traoré venue quelques heures plus tôt pour donner la vie trouvera la mort dans la salle d’accouchement de la maternité Sylla-Sanon sans même réussir à se débarrasser du fruit de ses entrailles. Comme une traînée de poudre, la triste nouvelle se répandra à Colsama provoquant ainsi colère et indignation des populations. La suite, on la connaît : la maternité sera mise à sac avant d’être réduite en cendres par un incendie. Quelques jours plus tard, c’est le conseil des ministres en sa séance du mercredi 07 septembre 2011 qui décidait de la révocation pour « faute grave » avec poursuite judiciaire des deux agents de santé mis en cause dans cette affaire.

Hier mardi, Salimata Bahan et Zénabou Ouattara qui avaient pour conseil maître Bénao étaient entendues par le Tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso. L’audience débutera peu après 08 heures par l’audition de la partie civile. Et c’est d’abord Sita Ouattara, coépouse et accompagnatrice de la défunte, qui sera la première à être entendue par le tribunal. Dans sa déclaration elle affirme que Sita Traoré était presque abandonnée à elle-même dans la salle d’accouchement où l’accès lui était interdit. Elle reproche ainsi aux accoucheuses de n’avoir pas porté assistance à la patiente pendant ses durs moments alors qu’elle avait tenté à plusieurs reprises de les alerter mais en vain.

Ces propos seront corroborés par son époux Adama Traoré qui reste d’ailleurs convaincu que sa femme est morte par négligence. Il déclare en outre devant le tribunal n’avoir pas supporté un seul instant les injures proférées par les accoucheuses à l’encontre de sa femme en travail suite à son vomissement dans la salle. Après l’audition de la partie civile, les deux prévenues seront appelées à s’expliquer. Dans leur déclaration, l’accoucheuse auxiliaire et l’agent itinérant de santé affirment avoir porté assistance à la parturiente qui est arrivée le mardi aux environs de 18 heures 30.

Elle sera auscultée avant d’être admise dans la salle d’accouchement à leurs dires. Et bien que Sita Traoré ne fût pas à jour de ses visites prénatales, aucune anomalie n’avait été constatée et la grossesse avait connu une évolution normale, ont reconnu les deux prévenues. Mais c’est surtout au niveau de la surveillance de cette femme en couche que les débats vont commencer à s’animer véritablement. Arrivée à 19 heures 34, la victime a eu droit à une première visite (le pouls, la tension, le battement cardiaque, le toucher vaginal, etc.) à 20 heures 54 ; la 2e visite à 23 heures 54, et la troisième à 03 heures 17.

Le problème à ce niveau était de savoir si les accusées avaient respecté les périodicités des visites. Pour les deux prévenues, la surveillance devra se faire dans un intervalle de quatre heures. Et le tribunal de demander si cette règle avait été respectée par les deux agents de santé dans ce cas précis ? Assurément non si l’on s’en tient aux temps de visite qui ont été relevés au cours du procès. Mais c’est surtout pendant l’audition des témoins que l’on apprendra beaucoup de choses.

Il est ressorti des débats par exemple que le temps de surveillance qui était de quatre heures a été depuis ramené à deux heures. Ce que Salimata Bahan et Zénabou Ouattara semblaient ignorer. L’autre point chaud du procès portait sur les circonstances du décès de Sita Traoré dont le corps a été trouvé à même le sol. Serait-elle tombée de la table d’accouchement comme le pense la partie civile ou serait-elle descendue de son gré pour s’étaler par terre avant de trouver la mort comme le pensent les accusées ?

A cette question, aucune des deux parties n’a pu apporter les preuves de ce qu’elle avance. Et le tribunal de demander l’origine de cette salive mousseuse qui s’échappait des narines et de la bouche de la défunte. Une question embarrassante pour les deux prévenues qui n’ont pas toujours su apporter des réponses précises à certaines interrogations. Il leur sera d’ailleurs reproché par le tribunal d’avoir déplacé le corps avant le constat. Et dans son réquisitoire, le procureur général n’y est pas allé par quatre chemins pour dénoncer la négligence dont a été victime Sita Traoré. Poursuivies alors pour homicide involontaire, Salimata Bahan et Zénabou Ouattara sont passibles d’une peine d’emprisonnement ferme de deux ans et de 600 mille francs d’amende.

Ce qui est loin des 40 millions de dommages et intérêts demandés par l’époux de la victime, Adama Traoré. Mais pour maître Bénao, ses clientes ne sont que des victimes expiatoires dans un système de santé défaillant où la responsabilité de l’Etat n’est pas à écarter dans cette affaire. Ces deux agents affectés par l’Etat dans ce centre de santé ont-ils les compétences requises pour les accouchements ? s’est-il interrogé avant de réclamer la relaxe pure et simple de ses clientes. Le verdict est attendu le vendredi 14 octobre 2011.

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 octobre 2011 à 04:15
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Qu’est ce qui marche en bien au Faso ?
    Le constat est simple:tout le système est défaillant.
    Ne vous attendez pas à des miracles et donc le secteur de la santé n’échappe à la règle où ce genre de bavures sont très fréquentes.A l’incompétence,s’ajoutent le racket,le je m’en foutisme pourvu qu’on soit payé à la fin du mois et c’est partout comme ça dans ce pays sauf qu’il arrive que quelques rares malchanceux se fassent prendre

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 05:45
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    ou sont passees les sage-femmes

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 06:56, par Tapsoba
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    « Ces deux agents affectés par l Etat dans ce centre de santé ont-ils les competences recquises pour les accouchements ? ».Maître Benao ne doit pas confondre inconscience professionnelle et incompetence.Car repondre négativement à cette question revient à mettre en question le travail abattu par des milliers d’agents de nos centres de santé du même niveau que ces deux accusées à travers le pays. Et pourtant ,elles(ils) délivrent chaque jours nos mamans,nos soeurs ,nos femmes dans la joie.Lui même l avocat a peut-être vu le monde grâce à une accoucheuse moins qualifiée(accoucheuse villageoise) que ces agents qui ont bénéficié de la scolarisation et ensuite de formation à l école de santé.Lorsque l on parle de l’incompetence de ces agents,c est comme si Mme Traoré était morte entre leurs mains parce qu il y avait des complications et ayant nécessité l assistance d un sage femme ou maeuticien.Mais non ,tel n etait pas le cas ,la parturiente s est débattue seule jusqu a rendre l âme toute seule.De quelle incompetence parle-t-on ? Et si elles ingnoraient que la periodicité de la surveillance a été réduit de 4 heures à 2 heures.À qui la faute ? l hopital n a-t-il pas été informé par voie hiérarchique de cette modification ? Si non,qui n a pas fait son travail ?

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2011 à 18:37, par Jamanatigui
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

      Integralement d’accord avec toi. Beaucoup de nos compatriotes font une mauvaise lecture de ce drame en confondant justement l’inconscience et l’insouciance de ces deux agents à leur incompétence.
      D’ailleurs, l’accouchement est il un acte médical ? Non c’est simplement un acte naturel qui est inéluctable avec ou sans agents de santé.
      Mieux, il est bon d’accoucher seule que de se faire assister par un criminel à qui on confie son sort.
      Même à la présence d’un médecin le resultat serait les même si l’humanisme n’est pas joint à l’acte.
      R

      Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 08:16, par karim
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    deux ans et 600.000frs seulemet pour une affaire aussi grave ? ca ne sera pas une lecon donnée aux autres. Oui le système sanitaire du Faso est defaillante, soit ! mais la p´riodicité des visites nous revèle qu’il y a eu négligence et pour ceux qui connaissent les salles dÄaccouchement et le charactères de CERTAINES ACCOUCHEURSES, il est arrivé et ce qui devrait arrivé malheureusement. la sentence doit être plus forte pour servir de lecon aux autres et á d’autres personnels du corps de la santé

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 09:15, par LE BLANC
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    je partage tout a fait le point de vu de l’avocat des victimes mème si le comportement de ces deux femmes n’est pas à tolerer. Il y a de la negligence dans notre système de santé. Un cas similaire s’est produit au CMA du secteur 30 ou le medecin tratant etait dans une clinique privé en laissant sa patiente mourir. Il faut que l’Etat prenne ses responsabilité. En ce que je sache, l’Etat n’a obligé personne à venir dans la fonction publique et c’est tout en sachant les condititons qu’on se retrouve dans la fonction publique. Alors Autorité prenez vos responsabilité pour assainir le système de santé publique

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 09:38, par unouagalais
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    bien qu’endossant une partie de la faute, ces deux gourdes ne sont en réalité que du menu fretin, la famille de la victime serait bien inspirée de se retourner vers le système et ses garants à savoir l’Etat. rien que les intervalles de surveillance, deux ou quatre heures cela est inouïe, j’ignore d’où provient cette directive, une femme en travail doit être assistée et accompagnée en permanence. bref ! tout cela n fera pas revenir Sita Traoré, oeuvrons à ce que cela n se reproduise plus jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 09:45, par Le Zoung
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Qui sont ces deux personnes sur la photo ? L’avocat de la défense a cruellement manqué d’argument.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 09:49, par mackiavel
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Et si c’était votre épouse, quelle allait être votre réaction devant les déclarations de cet avocat ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 09:49, par Bernadi
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Hum,le pays des Hommes intègres.
    Au CMA du 30 il ya eu des cas pareils, pas de revocation ni jugement ;
    Au CHU-YO il y en a eu après la scene macabre de Bobo, point de revocation ni jugement !
    Allez y à la P_CDG voir ce qui se passe !
    Les pauvres petits agents de Bobo sont tombés malheureusement comme les policiers de Kdg sous le coup de la firreur d’un Etat qui a demissionné de ses fonctions.
    Je ne soutiens pas le mauvais comportement des agents de Santé mais rendons justice à tous.
    Courage Me BENAO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 10:21, par Nidale
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    c’est bien les deux accoucheuses concernées qui sont sur la photo ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:13, par ikaboret
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    cè comme sa les mauvaise femme ce comporte dans les hôpitaux au Burkina cè leur surnom car elle ne méritent pas leur nom de sage femme des que tu arrive avec ta femme elle commence a vous insulté es-que quand tu faisait l amour la centai pas doux es-que nous était baba arrêté de pleurniché je crois qu on doit placé des gendarme dans les hôpitaux pour faire les constat et des rapport a qui de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:16, par Vérité, Allez voir
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Le verdict du tribunal a été souple. Je pense qu’une mission des services compétents doit être effectuée dans les maternités pour comprendre la souffrance des pauvres femmes face aux accoucheuses. C’est un véritable calvaire pour ces pauvres bonnes dames qui sont malmenées par ces soit disant agents de santé. la négligence est leur quotidien, et pas moyen de leur faire de reproches sous peine de se faire répondre "tu veux me montrer mon travail, si tu ne veux pas faire comme les autres tu t’en vas".
    Je cite en exemple la maternité du secteur 19 à ouaga, c’est la merde.
    voici une accoucheuse dont je ne cite pas le nom, qui, lors des pesés, expose les enfants aux corps fragiles à des risque de contagions. les enfants sont pesés corps nus dans la balance à tour de rôle sans qu’aucune mesure d’hygiène ne soit permise. et pas moyen d’en parler par ce qu’elle se croit chez elle. Le désarroi des femmes est palpable et certaines femmes commencent à changer de maternité où la santé de leurs enfants est mieux prise en considération.
    je pense que la sanction de Bobo n’a pas encore fait réfléchir cette accoucheuse qui se croit à la limite intouchable.
    Alerte !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2011 à 19:39
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

      Vous avez raison mon frère ! le même calvaire est supporté par le femmes qui fréquentent la maternité du CMA de Kossodo( secteur 26). Dans cette maternité, la situation est tellement préoccupante que certaines femmes vivant à quelques metres de ladite formation sanitaire se déplacent pour se faire suivre ailleurs.

      Labà, hormis le mauvais acceuil, il ya les rackets !!!!.

      Par contre, les maëuticiens qui y sont sont appréciés par les patientes. En se rendant dans cette maternité, chaque femme prie pour tomper sur un homme lors de la consultation !!

      Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:28, par yeral dicko
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Les faits remontent au 1er septembre 2011 dans la matinée. Sita Traoré venue quelques heures plus tôt pour donner la vie trouvera la mort dans la salle d’accouchement de la maternité Sylla-Sanon sans même réussir à se débarrasser du fruit de ses entrailles.
    Monsieur le journaliste votre article est très bon mais quand vous dites "se débarrasser du fruit de ses entrailles" là c’est pas sérieux.Sana rancunes !

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2011 à 21:12
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

      Monsieur DICKO, je suis d’accord avec toi, mais sache que ce n’est malheureusement pas tous les prétendus journalistes qui sont des professionnels. Il suffit d’avoir la grande gueule, de ne pas avoir honte et d’avoir un peu de courage ; ceux que nos freres de la diaspora ivoirienne ont compris. Je respecte cependant quelque journaliste que je sais très professionnels.

      Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:29, par NABOU
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Justice hâtée (par le Gouvernement ; encore LUI) = Justice expédiée (par les Juges ; toujours eux) ! On n’a pas vu le même emprèssement pour l’affaire Norbert ZONGO qui à traîné plus de 10 ans où on multipliait les "ralentisseurs" de procédures pour ne pas avancer. Mais comme ici il s’agit de "menu fretins", on hâte les choses pour faire croire à une réelle sépaaration des pouvoirs dans l’Etat ODP pardon CDP !

    Triste...

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:35, par Jamanatigui
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Que la vérité jaillisse afin que SITA puisse se reposer en paix.
    A l’avocat des accusées, je voudrais simplement dire que la question de la compétence de ces accoucheuse n’est pas celle qu’il faut poser mais ont elles été humaines ?
    Si elles avaient agis et commis des erreurs qui auront coûté la vie à la victime, o, les aurait compris. Mais tel n’est pas le cas ici. Ici, il y’a absence de réaction et non de compétence.
    En tout cas je préfère avoir à faire à une accoucheuse humaine et active à un gynécologue compétente, cruel et
    inactif.
    Par ailleurs, n’est ce pas les même accoucheuses qui assurent l’accouchement dans les premiers échelons du système de santé comme au CSPS de Colsama ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:45
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    J’espère qu’on va leur infliger la peine maximale pour faire exemple et dire aux accoucheuses du BF que nous ne sommes plus disposés à charger le Bon Dieu de leurs turpitudes , de leurs péchés. Elles doivent payer ce qu’elles ont fait de façon consciente et volontaire. Il faut dire qu’un cas similaire à celui-ci s’est produit à Banfora l’an passé mais comme il n’ y avait pas eu de casses ou d’incendie c’est tombé dans l’anonymat. Le burkinabè est un encaisseur mais quand ça dépasse les bornes il s’explose à votre figure

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 11:47
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Je crois que les prévenues doivent etre blamées pour manquement à leur devoir d’assistance régulière à parturiente et l’état aussi pour son laxysme face à certains fonctionnaires en général qui font preuve de négligence, de dedain et de manque de conscience professionelle sur leurs lieux de travail et ce au vu et au su de tous. J’espère que ce procès fera prendre conscience aux millions de Burkinabè qu’ils ont des droits et qu’ils doivent les réclamer car personne ne le fera pour eux

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 12:10, par ikaboret
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    cè comme sa les mauvaise femme ce comporte dans les hôpitaux au Burkina cè leur surnom car elle ne méritent pas leur nom de sage femme des que tu arrive avec ta femme elle commence a vous insulté es-que quand tu faisait l amour la centai pas doux es-que nous était baba arrêté de pleurniché je crois qu on doit placé des gendarme dans les hôpitaux pour faire les constat et des rapport a qui de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 12:56
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Ha, cè pas simple hein !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 13:09, par Abdou
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Il faut que l’Etat nous donne les infrastructures et le personnel adéquat pour soigner nos mères. Il faut absolument que les femmes responsables des accouchements (sages femmes, infirmières, chirugien et anesthesistes) soient des FEMMES respectueuses et consciencieuses dans leur travail. C’est triste d’en etre arrivé là.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 13:50, par tanga
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    bonjour, de ma part c’est la tolerance que je demande a la famille de la defunte. car nul n’est parfait, et l’erreur est humaine. tres cher mari de la defunte les 40mllons que tu reclames ne pourront pas recompencer cette perte humaine qui est ta femme. ce que je te demande est de tout laisser entre les mains du bon Dieu car c ’est lui seul qui bien placer pour juger les gens selon leurs oeuvres.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 14:00
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    si la justice pouvait continuer comme ça au faso personne n’allait crier impunité, mais j’ai l’e=impression qu’il y a une justice à deux vitesses au faso, quand il s’agit de petits policiers, infirmiers, accoucheuses ou autres petits fonctionnaires la machine judiciaire est efficace, je dirai meme tres éfficace,quand n’est il des dossiers de detournements, de corruption et autres..... C’est a partir de ses dossiers qu’une justice peut se reclamer ou se dire independante

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 14:25, par NELO
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Condamnez les à la hauteur de leur forfait et c’est tout.
    Gare à vous si vous les relâchez !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 14:25, par NELO
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Condamnez les à la hauteur de leur forfait et c’est tout.
    Gare à vous si vous les relâchez !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 14:55, par bendatoega
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    De grace monsieurs les journalistes, un peu de professionalisme n’enlève rien à un scribouillard ! Ce sont des nouveaux marés sur la photo ? Alors quid de la légende !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 15:34, par Un ami de l Afrique
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Mieux vaut recoloniser l afrique pour leur apprendre a etre rigoureux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 16:13, par thor
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Pourquoi le mari de SITA veut 40 millions ? L’argent peut il résoudre quelques choses ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 16:33
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Je ne comprends pas c’etait deux dames non ? La photo montre un couple. Où bien c’est une accoucheuse et son mari ? Eclairez moi

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 17:15, par Justice
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Que chacun assume ses responsabilités. Dans tous les cas, cette affaire doit permettre à tout agent de savoir qu’il doit agir dans les limites qui sont les siennes. Plus d’initiatives hasardeuses, les autres niveaux du système de santé sont là pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 17:25, par Aboubakar Sidik
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    J’ai blâmé ces dames immédiatement après la mort de dame TRAORE, mais hier j’ai suivi le procès du début jusqu’à la fin et j’ai compris qu’en matière de justice il faut avoir la vraie information avant de prendre partie. J’ai aussi compris hier que la responsabilité de l’état est engagée, et cet Etat s’est précipité pour sacrifier deux pauvres dames sur l’hôtel de son irresponsabilité à lui seul sans avoir diligenter ne serait qu’une petite enquête. Tenez vous bien que personne ne sait réellement de quoi est morte dame TRAORE parce qu’encore notre cher Etat n’a pas pratiqué d’autopsie sur son corps pour nous dire qu’est ce qui a pu tuer cette pauvre dame. Aussi il a été démontré qu’elle n’est pas tombée de la table d’accouchement, elle y est descendue, puisqu’elle est morte devant la porte. Mais je pense à mon humble avis comme Kôrô Yamyélé que le pardon doit prévaloir à la place des vengeances. Ce qui arrive à ces agents de santé je le reconnais bien comme le ministère public le disait hier c’est leur mauvais comportement, leur arrogance, le mauvais accueil tout cela a contribué à ternir leur image et c’est pourquoi ces deux pauvres dames payent pour tout notre système de santé. Là encore la responsabilité de l’Etat est engagé, imaginez vous que ces pauvres dames touchent 3000 FCFA/mois comme frais de garde il y a de quoi rendre un agent de santé très aigre. Posons-nous la question qu’est ce qui ne va pas dans notre système de santé pour que ses agents soient toujours de mauvaise humeur ? Je vous laisse méditer sur ce point et bonne journée à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 18:22, par benito
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    POUR MOI TOUT EST L’OEUVRE DE DIEU !QUE JUSTICE SOIT FAITE ICI BAS RIEN NE REVENIR SITA !AU MARI DE SITA G DIRAI JUSTICE OK MAIS QU’IL OUBLIT LES 40 MILLIONS IL N’AURA RIEN ET PAS SAGE DE SA PART !A L’IDIOT KI PARLE DE CONDAMNATION G DIRAI A L’ENFOIRE QUE CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 18:32, par Passi
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Cè le mari et la coépouse du feu Sita.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 18:56, par sam
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    IL FAUT RECONNAITRE QU’IL YA VICE DE PROCÉDURE.
    JE COMPATIS A LA DOULEUR ÉPROUVÉE PAR LA FAMILLES ET LA POPULATION,MAIS L’ÉTAT A MIS LA CHARRUE DEVANT LES BOEUFS EN CONDAMNANT LES AGENTS AVANT LE PROCÈS.
    CE JUGEMENT NE VIENT QUE CONFIRMER MALHEUREUSEMENT CE QUI EST DÉJÀ ARRÊTÉ ;

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 19:36, par offsang
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Ca les apprendra a bien faire leur metier.des gens qui ont preté serment euh voila leur négligence professionnelle !!!, Tous cela parce que dans ce pays c’est le laxisme totale

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 19:47, par citoyen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Justement de professionnalisme, parlons en. Jetez un coup d’oeil sur les photos illustrant les sujets traités sur ce site. Le manque de légende pose problème. Je ne sais pas si les animateurs eux-memes savent que cela pose un problème à leur lecteurs du burkina et d’ailleurs ( mon poste est émis d’Europe).

    Par ailleurs - et c’est l’objet de mon propos- pour que cette émission soit emptreinte de(davantage)sérieux de grace, Mesdames/Messsieurs les animatrices et animateurs donnez-vous vraiment la peine ou plus de peine dans la sélection des contributions à mettre sur la toile. Sinon, votre émission expose à de grands dangers. Ce qui est écrit est écrit comme quelqu’un a su bien le dire. Autrement dit, chaque lectrice et lecteur peut y lire ce qu’il comprend du sujet, suvent rien que ce qu’il sent ou ressent sur le moment, à tort ou à raison !Par vous donc un nombre fou de personnes(je vous défis de m’en donner le nombre !) accède à toutes sortes d’analyses, memes celles éronnées au premier coup d’oeil,assiste à toutes sortes défoulements.

    Votre initiative (l’idée du forum et le cadre qu’il offre)est louable certes, mais si vous n’y prennez garde ce cadre peut créer à la longue des dommages terribles et à votre insu(je ne le souhaite pas mais c’est juste que je veux rester objectif dans mon analyse de la question). Ce serait alors bien dommage malgré votre bonne volonté.Une certaine pensée ne nous prévient-elle pas que les chemins de l’enfer sont jalonnés de bonnes intentions ? Alors mon mot se veut une simple invite à plus de vigilance dans le traitement des messages à vous transmis. Bon Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2011 à 22:56, par maman2008
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    c’est vraiment désolant de lire une histoire comme ca sur le net vue de l’exterieur j’ai honte pour mon pays je souhaite seuleument que madame Sita Traoré repose en paix le reste on s en fiche

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2011 à 00:42, par bakus
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    C’est bien l’oeuvre divine puisse ce qu’en Afrique tout ce qui semble depasser notre imagination et notre comprehension est automatiquement relayé a dieu. Mais pour le cas present que les juges conddamnet les 02 agents à la hauteur de 02 crimes volontaires.
    Pour les burkinabé aujourd’hui , je pense que nous sommes à la recherche d’une justice équitable.
    05 ans serait mieux pour ramèner à l’ordre tous ces agents qui pilulent nos centres de formation sanitaire et qui n,’ont aucun respect pour le patient malade burkinabè.
    Que cela soit fait à la hauteur des sanctions sur les 566 militaires

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2011 à 00:54, par COULOU LE SAGE
    En réponse à : RECOLONISER L’AFRIQUE ? MAIS CA N’A JAMAIS ARRETE !

    je veux parler à "l’ami de l’Afrique" qui appelle à la recolonisation. Comme sarkozy à dakar qui disait que l’homme noir n’est pas suffisamment entré dans l’histoire,ce salopard (terme sartrien) se veut un donneur de leçon ! Comme tous les voleurs employeurs de Bourgi et comme tous les faiseurs de démocratie en Lybie et en Côte d’Ivoire ! Pourvu qu’on ait du pétrole. Au passage, on en met un couche à ces pauvres nègres qui font comme nous, mais tellement mal. Va pousser ton sanglot ailleurs ! CASSE-TOI, PAUV’CON !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2011 à 08:52, par citoyen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    Juste demander à maman2008 pourquoi elle dit avoir honte de ma lecture du sujet. Je ne réside pas en Europe. Je suis de passage. Qu’elle m’explique un peu pourqoi elle a "honte".

    Dire que j’écris d’Europe n’a rien de particulier. Voudrait-elle insunuer que , ce faisant, je ne connaitrais rien des réalités du Burkina ? Je la rassure si c’est cela. Par contre vous ne pouvez pas et vous ne devez pas affirmer tout court que vous, maman2008,avez "honte" de mon analyse sans dire pourquoi.C’est un forum, où l’on échange des idées en expliquant, en justiant. Sans cette démarche il y a risque que vous sémez la confusion dans les esprits. C’est d’ailleurs ce à je nous invite dans précédent message. Que celles et ceux qui peuvent et veulent me (re)lisent et réagissent. Analysons froidement les questions mises en débat pour nous enrichir mutuellement et avancer.
    Salut à toutes les lectrices et à tous les lecteurs !

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2011 à 23:21, par maman2008
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

      Je veux r’assurer citoyen que je n’ai rien contre sa lecture du sujet, et encore moins pour son analyse. je suis tout simplement désolée pour cette femme qui je pense a souffert énormément avant de partir,et je trouve que cela aurait pu etre eviter si ses deux agents avaient été plus attentive à l’égard de cette maman. Ma honte s’exprime dans le sens ou après ce que j’ai lu personne n’est coupable de rien. Sachez que ma honte est une révolte contre la négligence et le manque de respect de ses agents vis a vis de cette epouse. On peut les condamner à payer je ne sais quelle somme d’argent ou à une peine de tant d’année de prison ou meme à la perpetuité, mais Madame Sita Traoré n’est plus là. Ce qui ce passe dans ce pays n’est pas toujours de la fatalité ! Lignorance, le manque de formation, et le non respect à l’autrui en est parfois la cause d’une histoire comme ça, et je dis plus jamais de cela s’il vous plait !

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2011 à 13:57, par ALI MAIGA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    sur quelle planète vivons nous la ? Même celles qui sont censées données la vie n’ont aucun sentiment de pitié laisser un femme a ces cris et ses douleurs pendant qu’on roupille tranquillement dans la salle d’a coté vraiment j’ai la chaire de poule quand j’imagine la seine .Condamnez les et toutes les autres mauvaises femmes vont suivre bande de criminelles en blouse

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2011 à 14:08, par ALI MAIGA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    sur quelle planète vivons nous la ? Même celles qui sont censées données la vie n’ont aucun sentiment de pitié laisser un femme a ces cris et ses douleurs pendant qu’on roupille tranquillement dans la salle d’à coté vraiment j’ai la chaire de poule quand j’imagine la seine .Condamnez les et toutes les autres mauvaises femmes vont suivre bande de criminelles en blouse

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2011 à 10:51
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Verdict vendredi pour le procès des accoucheuses

    dans quelle monde somme nous c’est accoucheuse elle non jamais mis au monde un enfant ou quoi je trouve que c’est des sorcière

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés