EX-RNTC X9 : La complainte des femmes déflatées

mercredi 12 octobre 2011 à 03h45min

Dans la lettre ouverte ci-dessous adressée au Premier ministre, la section féminine des déflatés de l’ex-Régie nationale des transports en commun explique le triste sort auquel elle est confrontée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La section féminine des déflatés (en partie) de l’ex- Régie nationale des transports en commun (RNTC-X9) sort de son mutisme et de son attentisme, poussée par le désarroi croissant de leurs enfants et petits-enfants en dépérissement suite à leurs géniteurs. Nous, femmes et mères, garantes de l’éducation et de la relève du Faso de demain, avons été hélas, décapitées il y a un peu plus d’une décennie de la source de nos apports à la famille à différents niveaux (pécuniaire, matériel et moral) sans préavis. Excellence M. le Premier ministre, de 1997 à nos jours (14 années), nous nous demandons avec ahurissement l’erreur que nous avions pu commettre vis-à-vis de notre employeur qu’est l’Etat, pour passer pour des cobayes du PAS au Faso (ajustement structurel, privatisation et liquidation) sans aucun accompagnement socio-économique.

Le silence de cimetière des autorités en charge de cette équation d’Etat couvre mal les deux poids, deux mesures à nous appliquer à savoir entre autres, d’une part, le reversement de vingt-quatre mois d’indemnités spéciales à des collègues remerciés après un test de niveau et d’autre part, douze mois d’indemnités spéciales à deux cent quinze (215) reconnus aptes à poursuivre avec le nouveau actionnaire de notre premier employeur. Impossibilité de nos collègues atteints par la limite d’âge à la retraite de bénéficier des droits requis (calvaire et nouvelle violence). Confer le dernier des plaidoyers de nos représentants paru dans la presse, notamment "Le Pays" du 6 avril 2010. Excellence M. le Premier Ministre, nous osons croire en votre détermination à rechercher et à réinstaurer la quiétude, la paix sociale qui se trouve d’ailleurs être l’aspiration du peuple.

Aussi, nous vous saurons gré des dispositions utiles que prendrait votre gouvernement pour la liquidation de cette affaire d’Etat. Vous sauverez ainsi des compatriotes comme vous le faites aujourd’hui même pour d’autres, du même sang que vous et les deux cent quinze (215) de l’ex-RNTC X9.

Pour le Collectif des femmes de l’ex-RNTC X9

Claire KIEMDE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés