Palais de culture de Bobo : 90% d’exécution des travaux à Jour J-20 de l’ultimatum du PM

lundi 10 octobre 2011 à 15h01min

Le 20 juillet dernier alors qu’il venait de présider la rencontre Gouvernement/Secteur privé, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao profitait pour visiter certaines entreprises et infrastructures de la ville de Sya. En bonne place, le Palais de la culture en construction depuis près de deux ans et dont les travaux devraient en principe prendre fin avant la commémoration du cinquantenaire de notre pays. A quelques jours de la date butoir de l’ultimatum de 3 mois donné par le PM, le constat fait état de 90% d’exécution des travaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

De l’extérieur, le temple de la culture en érection dans la ville de Sya semble achevé. Pourtant de l’intérieur, c’est le contraire qui se donne à constater. En effet, depuis l’ultimatum lancé par le Premier ministre Luc Adolphe Tiao pour que finisse enfin les travaux le 30 octobre prochain, les choses semblent avancer plus ou moins. Sur les échafaudages, les ouvriers s’attelaient à l’installation du plafond dans la salle de spectacle. Julien, un expert français s’affairait dans une des salles de sonorisation à installer les haut-parleurs, les microphones, l’éclairage… « Nous avons pratiquement fini avec tous ces travaux. Dès ce soir (ndrl. lundi 3 octobre), nous allons terminer et avec le plafonnage, et avec les installations de sonorisation », rassure-t-il.

Et un autre expert italien contrôlant l’avancée des travaux rassure lui aussi avec un français approximatif qu’il n’y a plus d’inquiétude à ce niveau. Ces experts, à entendre Mamadou Barro, représentant du maître d’œuvre sur le chantier, devaient intervenir depuis un moment, mais toutes les conditions n’étaient pas réunies pour cette intervention. « Les matériels de sonorisations, d’éclairage… étaient bloqués à la douane depuis le mois de novembre passé. Il a fallu l’intervention de l’Etat pour les faire sortir en juin dernier, soit près de 9 mois après leur entrée en douane » explique-t-il.

La mise à disposition de ce matériel aurait permis de faire appel à l’expertise française pour les installations. Ces experts sont ainsi arrivés le 13 septembre et prévoient finir les travaux le 15 octobre 2011. Malgré tout, l’espoir de la fin des travaux d’ici à la fin octobre s’amenuise. « Nous avons passé tout le temps à donner des dates alors que les travaux n’avançaient pas. Maintenant que nous sommes à pied d’œuvre, les choses peuvent aller plus vite », ajoute Mamadou Barro.

Le taux d’exécution des travaux se situe donc à 90% pour le premier lot qui représente le gros œuvre, et de 36% pour le second lot qui est l’électrification, la climatisation, la sonorisation… « Ce lot est très critique mais nous espérons atteindre au moins 80% d’ici le 15 octobre », note le représentant avec enthousiasme. Une fois ce résultat atteint, il ne restera plus grand-chose, du fait que, selon Mamadou Barro, il n’y a plus de difficultés majeures et surtout que l’entreprise De Simone a affiché sa volonté de finir enfin avec les travaux de ce Palais de la culture dont la première pierre a été posée le 29 mars 2008 pour être inauguré en février 2010.

Mais à quand l’installation des sièges ?

Le palais de la culture de Bobo-Dioulasso serait a n’en point douter une véritable aubaine pour les Bobolais et en particulier les artistes qui ont longtemps espéré disposer d’un cadre propice à l’expression de leurs talents. Réalisé à coût de milliards de F CFA, ce joyau a longtemps souffert pour plusieurs raisons notamment le manque de moyens financiers et matériels. Initialement, le palais de la culture est composé d’une salle de spectacle de 1500 places (toujours pas finie), de trois grandes salles de 200 places et deux autres de 100 places (un salon VIP et un autre pour les expositions). On constate aussi quelques bureaux, une cafète et un espace pour le parking.

Après l’équipe d’installation de plafonnage et de la sonorisation, il faudra une autre équipe pour la pose des sièges qui seraient déjà entreposés au port sec de Bobo. Le représentant du maître d’œuvre sur le chantier explique : « la pose des sièges est conditionnée par le plafonnage. Il faut finir avec ces installations pour débarrasser la salle des échafaudages en vue de faciliter le travail ». Toujours est-il qu’il sera difficile de respecter l’ultimatum du Premier ministre Luc Adolphe Tiao fixé au 30 octobre 2011.

Bassératou KINDO
Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés