Fait de chez nous ; « Ton matelas se trouve dans ma maison »

vendredi 23 septembre 2011 à 03h54min

Blanche qui pensait bien tromper IB, a été surprise quand celui-ci les a trouvés elle et Noël. IB qui n’avait jamais imaginé un seul instant que Blanche pouvait le tromper avec un autre homme, a lui aussi été ébahi de sa découverte. La seule phrase qu’il a pu prononcer dès qu’il les a vus ensemble sur le matelas qu’il a acheté pour Blanche est, « Blanche, tu oses me faire ça sur le matelas que j’ai payé » ? Noël qui n’a pas laissé le temps à Blanche pour répondre à la question d’IB, à immédiatement répliqué. « Ton matelas se trouve dans ma maison monsieur ». En effet, Noël n’avait pas tort, car c’est lui qui avait logé Blanche dans une cour commune.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En plus de la location, Noël prenait en charge une partie des frais cosmétiques de Blanche. IB quant à lui, venait en aide chaque fois que de besoin. Les dépenses faites par chacun des deux, étaient une preuve pour posséder la jeune Blanche qui sert dans un bar dancing de la place. Venue en ville à la recherche de l’argent, Blanche a une seule décision qui est de profiter de tous les hommes qui lui feront la cour. C’est pourquoi, elle n’a pas hésité quand IB et Noël qui sont tous des hommes mariés, lui ont fait des avances. Avec une stratégie qui lui est propre, Blanche avait jusque-là su tirer son épingle du jeu. Mais comme on dit que le mensonge à beau durer, la vérité finit toujours par jaillir.

C’est ainsi que, ce jour de la vérité, IB n’a pas obéi au plan du rendez-vous de Blanche. Nous étions un samedi soir. Blanche était de garde la veille. Ainsi, le samedi soir, son patron lui avait dit de se reposer pour être au service le lendemain dimanche. Les deux gars de Blanche voulaient profiter chacun de la soirée avec la chérie commune. Et comme chacun d’eux lui est utile, Blanche a tracé un programme pour ne pas perdre un d’eux par erreur. Ainsi, elle fait savoir à IB, qu’elle devait assister à la prière anniversaire d’un parent décédé. La prière devait finir peu avant minuit. Le temps de s’occuper de Noël. Malheureusement pour elle, IB s’est rendu au lieu indiqué pour la prière.

Toutes les portes y étaient closes. Sans perdre le temps, IB a enfourché sa moto direction chez Blanche. Et il a vu ce qu’il devait voir. Les deux qui sont tous des hommes mariés, méritent bien les subterfuges de Blanche. Mais elle qui est jeune fille et célibataire sans enfant, peut-elle espérer un foyer digne de ce nom, en « allant » avec des hommes mariés pour uniquement profiter de leurs biens ? Une préoccupation qui nous amène à interpeller toutes celles qui sont dans la même situation que Blanche, car comme dit bien Efua Théodora Sutherland, « ne courtisez pas le mal avec vos bouches ».

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés