COMMUNE RURALE DE SAABA : La ville se dote de caniveaux secondaires

mardi 20 septembre 2011 à 03h08min

Le Conseil municipal de la commune rurale de Saaba a procédé au lancement officiel de l’aménagement de trois caniveaux secondaires autour du marché. Cela, dans le but d’assainir ledit marché. La cérémonie a eu lieu le vendredi 16 septembre 2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

92 329 100 F CFA est le montant voté par le conseil municipal de la commune de Saaba pour la réalisation de trois caniveaux secondaires autour du marché. Ces caniveaux seront aménagés sur les côtés Nord, Est et Sud du marché et auront une longueur totale de 470 mètres. Ceux-ci permettront de drainer les eaux pluviales vers le caniveau primaire situé sur la voie principale. Dans la même lancée, le Conseil municipal a pour souci d’apporter une solution idoine aux problèmes d’hygiène et d’assainissement dans la commune de Saaba. Le lancement officiel de ces travaux a eu lieu le 16 septembre dernier à Saaba en présence de nombreux officiels dont le président du Conseil régional du Centre, de Naaba Kaongo de Saaba et de la population.

Naaba Kaongo a loué l’oeuvre du Conseil municipal qui, selon lui, est une belle initiative. Il a également exhorté la commune à poursuivre sur cette voie de modernisation de la commune rurale de Saaba. Pour Mme le maire Josiane Kabré, ce choix de rendre le marché propre résulte du fait que c’est un lieu public dont l’affluence est importante chaque 21 du mois. Elle a fait savoir que l’assainissement occupe une place de choix dans les priorités du Conseil municipal, d’où l’intérêt accordé à la réalisation de ces caniveaux. "Une ville qui n’est pas assainie est une ville polluée, propice à toutes sortes d’insalubrités et de maladies", a souligné le maire. Elle entend faire du chef-lieu de la commune une ville propre pour ses habitants.

Josiane Kabré a demandé que la main-d’oeuvre pour la réalisation des caniveaux, soit constituée de la jeunesse de Saaba et cela dans le but de résorber le chômage dans sa commune. Elle a interpellé l’entreprise sur la qualité de l’ouvrage. Les travaux sont attribués à l’entreprise EGC/BGC pour un délai d’exécution de trois mois. Le contrôle technique est assuré par la direction régionale du ministère des Infrastructures et du désenclavement. Elle en a profité pour annoncer à la population le lancement des travaux du barrage de Kaongo prévu le 29 septembre prochain.

Ambèternifa Crépin SOMDA (Collaborateur)

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés