Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

mercredi 14 septembre 2011 à 03h27min

L’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) a tenu du 06 au 09 septembre 2011 à Ouagadougou, un atelier en vue d’améliorer le système de passation des marchés publics dans son espace concerné et de sensibiliser les acteurs de cette chaîne à la lutte contre la corruption.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Vulgariser les acquis de la reforme des marchés publics dans l’espace UEMOA et sensibiliser à la lutte contre la corruption, c’est l’objectif de cette rencontre dans l’espace communautaire dont Ouagadougou constate le point de départ. Elle a réuni des députés, des élus locaux et des acteurs de la société civile, notamment des journalistes. Selon Jean-Baptiste Ouédraogo, Conseiller technique au Ministère de l’économie et des Finances représentant son ministre, le nouveau cadre harmonisé des marchés adopté le 09 décembre 2005 par le Conseil des ministres a marqué une évolution majeure dans la gestion des marchés publics dans l’espace communautaire.

« Les acquis de la reforme constituent sans aucun doute des instruments capables d’accélérer l’atteinte des objectifs en matière de lutte contre la pauvreté engagée dans l’ensemble des Etats de l’espace UEMOA », a affirmé le conseiller technique avant d’énumérer les efforts du Burkina dans cette logique. Il s’agit entre autres de l’adoption en 2007 du décret portant création de l’Autorité de Régulation des marchés publics, de l’enclenchement depuis 20008 du processus de déconcentration et de décentralisation de l’organe de contrôle a priori par la nomination des spécialistes en passation des marchés dans des ministères et institutions, de même qu’au niveau régional.

Cependant, M. Ouédraogo dit être conscient des insuffisances liées au domaine des marchés publics. D’où, confie-t-il, la perspective de la tenue d’un forum qui doit permettre à l’ensemble des acteurs de mener des réflexions plus poussées sur les faiblesses constatées en vue d’une relecture des textes. Le Commissaire de l’UEMOA chargé des Politiques économiques et de la Fiscalité intérieure, El hadj Abdou Sakho, a pour sa part expliqué que la reforme des marchés publics dans l’espace UEMOA s’inscrit dans la dynamique d’un processus qui a démarré en décembre 1998 à Abidjan.

Elle vise à permettre à chaque Etat de mettre en œuvre des principes de bonne gestion des finances publiques. Pour l’atteinte de cet objectif, l’Union a adopté en juin 2000, un « Code de transparence dans la gestion des finances publiques » qui invite les Etats à d’une part, mener des actions pour établir un cadre national de gestion plus transparente des finances publiques et d’autre part, moderniser les systèmes nationaux de passation des marchés publics. Un important programme régional de réforme des marchés publics des Etats membres de l’espace a donc été mis en place en 20003 comportant deux phases dont la deuxième bénéficie de l’assistance technique et financière du Fonds africain de développement (FAD), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF).

Cette seconde phase qui vise à harmoniser les procédures d’acquisition entre les Etats membres et à renforcer leurs capacités ainsi que celles de la Commission dans la surveillance de la mise en œuvre du processus a déjà atteint, selon M. Sakho, des résultats. À ce titre, il a noté entre autres l’élaboration du mécanisme de recours non juridictionnel des soumissionnaires, la conception du site Web régional des marchés publics suivi de son lancement le 16 août 2011.

Cette rencontre qui a démarré à Ouagadougou sera tenue dans les huit (8) pays et est prévue pour prendre fin en novembre prochain en Côte d’Ivoire.

Oumar OUEDRAOGO

Le Progrès

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 septembre 2011 à 09:44, par ESPRITESPOIR
    En réponse à : Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

    Il est bien de promouvoir la bonne gestion de"s finances publics dans l’espace UEMOA notamment dans le domaine des marchés .Je rappel juste qu ’en plus des Directeurs des marchés ou des personnes responsables des marchés,il y a tout une équipe qui exécute au quotidien les taches essentielles liées aux marchés publics.Organiser des ateliers ou des séminaires sans impliquer ces acteurs et ne voir que le sommet ressemble fort malheureusement à de simples cadre de distribution de perdiemes.Le sommet repose sur la fondation.si elle n’est pas solide les meilleurs architèques du monde n’y pourront rien.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2011 à 09:49
    En réponse à : Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

    Il est bien de promouvoir la bonne gestion de"s finances publics dans l’espace UEMOA notamment dans le domaine des marchés .Je rappel juste qu ’en plus des Directeurs des marchés ou des personnes responsables des marchés,il y a tout une équipe qui exécute au quotidien les taches essentielles liées aux marchés publics.Organiser des ateliers ou des séminaires sans impliquer ces acteurs et ne voir que le sommet ressemble fort malheureusement à de simples cadre de distribution de perdiemes.Le sommet repose sur la fondation.si elle n’est pas solide les meilleurs architèques du monde n’y pourront rien.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2011 à 12:25, par mamadou dembélé
    En réponse à : Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

    Foutaise !!! l’UEMOA qui donne des leçons de gestion des fiances publiques aus Etats, allez enquêter comment M. Soumaïla CISSE a géré les finances : marchés des plusieurs milliadrs de gré à gré, à des amis, parents et alliés ; népotisme, passe-droit ; recrutement de ses compatriotes sans compétences ni qualifications ; depuis son arrivée à la Commission, le personnel a presque doublé, une centaine de recrutement sans avis a été faite au profit de ses proches ; tout le monde le sait. Les preuves, trouvez une copie du rapport de la Cour des Comptes, vous serez édifié. L’UEMOA EST MAL PLACE POUR DONNER DES LECONS AU PAYS. TOT OU TARD LE PRESIDENT DE LA COMMISSION RENDRA DES COMPTES QU4IMPORTE QU4IL SOIT CANDIDAT A LA PRESIDENCE DU MALI, IL A VOLE, DILAPIDE LES BIENS COMMUNS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2011 à 14:30, par Bra
    En réponse à : Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

    Félicitations à l’UEMOA pour ses multiples efforts. ptit à ptit l’intégration des peuples sera une réalité. A chacun citoyen de cet espace d’être un acteur de ce projet. A commencer par les politiques et les journalistes.
    Bon vent et que l’Union remporte sur tous les jugements !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2011 à 14:36, par Ouéder
    En réponse à : Passation des marchés publics et lutte contre la corruption : L’UEMOA prêche les bonnes pratiques

    Il faut de la volonté ds tous les pays. On a l’impression que pndnt certains se battent pour l’intégration d’autres s’en ballent les couilles. C’est dommage et il faut que chacun sache qu’il a une responsabilité. L’UEMOA est déjà un modèle en Afrique et il faut maintenir l cap.
    Les journalistes doivent faire échos de ce genre d’infos importantes pour les citoyens d l’Union.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés