Fait divers : C’est du "zampon ! "

mardi 13 septembre 2011 à 03h09min

Depuis l’arrivée de la Chine sur le marché mondial, les produits "made in China" se retrouvent un peu partout au Burkina ; produits de plus ou moins bonne qualité mais à des prix à la portée de la bourse la moins épaisse. Cette invasion d’articles chinois me rappelle l’époque où les Japonais inondaient de la même manière le marché. A l’époque tout ce qui venait de là-bas était appelé pas Japon mais "zampon" comme pour marquer la petite qualité de ces produits et articles.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Aujourd’hui, Madi n’est pas loin de traiter de "zampon" tous les articles qui arrivent de Chine. C’est qu’il en a fait l’amère expérience. Madi, un peu plus de la cinquantenaire, a des problèmes à sa masculinité. Aussi, pour être à la hauteur des exigences de son devoir conjugal, il avait recours à tout ce qui pouvait s’appeler aphrodisiaque moderne ou traditionnel. Et cela marchait plus ou moins bien. C’est ainsi que dans sa quête d’une nouvelle jeunesse pour "bakari", il tomba sur un remontant chinois : trois comprimés bleus en forme de losange dans un petit boîtier métallique. Le vendeur ambulant lui avait certifié qu’un seul comprimé ressuscitait le "bakari" le plus flemmard et le transformait immédiatement en boy scout, toujours prêt à servir.

Il avait tant et si bien parlé que Madi acheta les trois comprimés en se disant qu’il y avait certainement du vrai dans ces propos sinon, comment expliquer le milliard de Chinois sur terre. Le soir de l’expérimentation arriva. On lui avait dit qu’il fallait d’abord manger et avaler 1 comprimé 15 mn avant les "affaires". Il fit ainsi, puis se coucha attendant sa "deuxième". Elle arriva et s’allongea à ses côtés. Il attendit un peu, surveillant le moindre frétillement de "bakari", frétillement qui annoncerait le début des effets du comprimé donc le début des "histoires", mais il ne perçut rien.

Alors, il bavarda un peu tout en ayant son attention rivée sur ce qui ne devrait pas tarder à arriver. Mais rien n’arriva. Alors, il se leva comme s’il allait aux toilettes. En douce, il avala un autre comprimé bleu et resta accroupi assez longtemps au WC, si longtemps que son épouse inquiétée vint lui demander s’il souffrait de diarrhée. Il bafouilla une réponse avant de la devancer au lit. Elle l’y rejoignit et attendit qu’il se manifeste, mais Madi en proie à un début de doute sur l’efficacité du produit tant vanté par l’autre petit menteur de vendeur de poudre de perlimpinpin, ne bougea pas.

D’habitude avec le "kan-kan" qu’il prenait, le réveil du "semeur de joie" ne se faisait pas attendre. Mais là, rien du tout. Or, Madi est mari de deux épouses. Et il tenait à les satisfaire toutes à chaque fois qu’il passait la nuit chez l’une ou l’autre, question qu’aucune ne dise qu’il a laissé toutes ses forces chez l’une ou l’autre. Or, la nuit dernière, il était chez la première. A la perspective de ce que sa deuxième pourrait penser, Madi paniqua. Chose que n’aime pas "bakari". Pour son malheur, son épouse passa son bras autour de lui.

Madi mouilla. Il se mit à maudire les Chinois et leurs chinoiseries de viagra qui le mènent droit vers la honte. Son épouse se fit pressante et Madi mentit. Il s’accusa des pires maux de ventre. La preuve en est qu’il est resté longtemps aux WC sans pouvoir se libérer de cette chose visqueuse et douloureuse qui fait le tourment de son gros intestin. Son épouse le plaignit, s’écarta de lui et s’endormit inassouvie. Toute la nuit Madi guetta "bakari" mais "bakari" pire que son épouse s’était profondément endormi comme si les comprimés étaient des somnifères. On comprend donc Madi lorsqu’il affirme que les produits chinois c’est du "zampon !"

Sacré Chédou OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés