Coopération décentralisée entre Dô et Ouakam (Sénégal) : Des élèves burkinabè découvrent la maison des esclaves de Gorée

lundi 12 septembre 2011 à 03h33min

Après une semaine d’activités largement consacrées aux sorties de terrain, dix huit jeunes colons de l’arrondissement de Dô sont en fin de séjour dans la commune d’arrondissement de Ouakam à Dakar.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après leur arrivée à Dakar le dimanche 4 septembre 2011, le séjour des colons burkinabè à Ouakam a pris fin le samedi 1O septembre dernier par une réjouissance populaire organisé par les autorités municipales de Ouakam. Cette cérémonie festive s’est déroulée dans la pure tradition africaine au son du tam-tam du terroir wolof. C’est sur le quai de pêche de Ouakam, au bord de l’océan atlantique que les autorités municipales de Ouakam et la délégation burkinabè ont réaffirmé leur engagement au renforcement de la coopération sud-sud avant de se dire au revoir. Prenant la parole au nom du conseil municipal de la commune d’arrondissement de Ouakam, le maire Djibril Ndoye a d’entrée de jeu présenté ses excuses à ses « hôtes »pour toutes les imperfections constatées pendant leur séjour.

Tout en rappelant les liens indéfectibles entre le Sénégal et le Burkina Faso, le maire de Ouakam a souhaité que la coopération décentralisée qui lie Dô à Ouakam depuis près de cinq ans se renforce davantage au grand bonheur de la jeune génération. Avant de souhaiter un bon retour à la délégation, il a invité les colons à garder l’esprit d’écoute et de la persévérance aux côtés de leurs parents une fois à Bobo-Dioulasso.

A son tour, le chef de la mission burkinabè à au nom de sa délégation remercié le conseil municipal de Ouakam pour l’accueil chaleureux dont lui et sa délégation ont bénéficié pendant leur séjour. Aucune œuvre humaine n’est parfaite, dit- on, mais pour El Hadj Siaka Karambiri le séjour des colons burkinabè à Ouakam n’a aucunement connu d’imperfections si fait qu’ils ont souhaité à un moment prolonge le séjour. Le 2ème adjoint au maire de Dô a en outre assuré le conseil municipal de Ouakam que de telles actions seront initiées dans la dynamique du rapprochement des deux communautés.

Une semaine de découverte au bord de l’océan atlantique
Le séjour des jeunes colons burkinabè à Dakar a été surtout marqué de visites et de découvertes. Un séjour au cours duquel ils ont appris à faire le distinguo entre le pragmatisme et l’irréalisme. Les colons ont découvert les merveilles de Dakar dont les plus mémorables restent le monument de la renaissance africaine et la maison des esclaves de Gorée. Si le monument de la renaissance africaine inauguré en avril 2010 est une architecture unique au monde du fait qu’il symbolise le contient noir africain, la maison des esclaves de l’île de Gorée est un endroit qui parle de lui-même et continuera longtemps après les sombres époques de raconter l’histoire des esclaves faite de souffrances d’humiliation et de privation. Celle des 12 à 15 millions d’africains capturés et arrachés du sol de leurs ancêtres.

Les colons découvrent une vieille bâtisse de plus de deux siècles contenant 28 cellules dans lesquelles étaient gardées les esclaves avant leur embarquement pour les Amériques. Mais auparavant, les colons ont rendu une visite de courtoisie à l’ambassade du Burkina Faso. L’ambassadeur Hyppolite Ouédraogo tout en se réjouissant de cette visite a précisé que c’est la énième fois que « nous recevons une délégation venue de Dô ». Là, les colons ont eu toutes les informations relatives à la vie de la communauté burkinabè vivant au Sénégal et au fonctionnement de l’institution. On retient des échanges avec l’ambassadeur que plus de 1500 burkinabè vivent au Sénégal dont 500 étudiants.

Quant à l’ambassade elle a été créée en 1998 et ouverte en 1999. Sept diplomates sont en poste actuellement. Ils sont appuyés par un personnel local dont l’effectif est de 21 personnes. D’autres activités telles que les travaux manuels et la composition de l’hymne du jumelage ont marqué le séjour des jeunes colons au pays de la Térenga. Ces derniers n’ont pas caché leur satisfaction à l’endroit du conseil municipal de Ouakam mais aussi à l’endroit de leurs parents qui ont permis à bon nombre d’eux de découvrir pour la première fois Dakar et ses merveilles. La délégation qui a quitté Dakar le dimanche matin est attendue à Bobo- Dioulasso ce mardi 13 sepetmbre.

Ousmane TRAORE envoyé spécial à Dakar

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés