Raël, prophète du plaisir

vendredi 9 septembre 2011 à 19h58min

Le prophète Raël récolte des fonds pour construire, en Afrique, des « hôpitaux du plaisir ». S’agit-il d’arnaques destinées au seul plaisir du promoteur ? Texte et dessin inédits de Damien Glez.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Raël aime les oxymores. Au mot « hôpital », évocateur de souffrance pour la plupart des patients, il associe la jouissance. Au sens strict. Le mouvement raëlien finance actuellement la construction d’un premier « hôpital du plaisir » au Burkina Faso, à Bobo-Dioulasso, sur la route de Banfora. L’établissement devrait réhabiliter, à la chaîne, l’organe d’orgasme que constituait, avant excision, le clitoris mutilé.

Le « dernier des prophètes » semble d’ailleurs avoir transmis à ses adeptes le virus des jeux de mots pré-coïtaux. Sur le site officiel des raëliens, on explique « qu’Abibata Sanon, surveille de près… l’érection de l’hôpital ». C’est avec « toute une excitation qui monte » que le projet aurait obtenu l’obtention de tous les permis de construire nécessaires. Pour une fois qu’une secte —selon la classification de la Commission parlementaire sur les sectes en France— prône la jouissance communautaire plutôt que le suicide collectif…

Le mouvement raëlien s’y connaît en matière d’épanouissement épidermique. Depuis que Claude Vorilhon, rebaptisé Raël, prétend avoir rencontré, sur les volcans d’Auvergne, en décembre 1973, des extraterrestres techniquement avancés qu’il nomme « Elohims », il prône la libération sexuelle. Il conseille l’apprentissage par les enfants de la sexualité en compagnie d’adultes qui se déclarent, bien sûr, plus dévoués qu’émoustillés ; il prêche « la méditation sexuelle pour accéder à l’orgasme cosmique ».

« L’éveil de l’esprit passe par l’éveil du corps », affirme le gourou au chignon poivre et sel.

Ceci d’autant plus que la sexualité pourrait, grâce au clonage, s’émanciper de sa fonction reproductrice.

Depuis une vingtaine d’années déjà, le pourtant prude Faso semble l’élu africain de cette vaste croisade dont le Graal est le râle en série. C’est dans cette même région située entre Bobo-Dioulasso et Banfora (sud-ouest du Burkina Faso) que les raëliens ont pris l’habitude de se retrouver dans un camp dénommé Elohika, en période d’hivernage. Saison assez chaude, la journée, pour être tenté de se déshabiller ; assez fraîche et humide, la nuit, pour avoir besoin de se réchauffer. De quoi obtenir tout à la fois la « petite mort » et l’immortalité promise par le clonage et le « transfert de conscience ».

Opération « Adopter un clitoris »

Les spécialistes de la santé considèrent qu’environ 130 millions de femmes ont subi une excision clitoridienne, principalement en Afrique. Deux millions de fillettes sont susceptibles, chaque année, d’en être victimes. Actuellement, les mutilations génitales féminines (MGF) sont pratiquées dans 28 pays africains de la région subsaharienne, ainsi que dans la partie nord-est de l’Afrique.

Au début des années 2000, toujours à la recherche du filon politiquement incorrect, le gourou émissaire des extraterrestres entend parler du chirurgien français Pierre Foldès. Le médecin a mis au point, en collaboration avec l’urologue Jean-Antoine Robein, une technique chirurgicale d’étirement permettant de réparer la presque totalité des dommages causés par l’excision.

Le prophète des raëliens y voit un thème porteur pour recueillir des fonds : il fonde Clitoraid, organisation « à but non lucratif ». En mai 2006, c’est de la ville du péché —et de l’argent— qu’il lance l’appel au plaisir, et aux fonds. De Las Vegas, celui qui aime investir les organes de ses disciples les plus disciplinées propulse l’opération « Adopter un clitoris », qui consiste à parrainer des opérations de « reconstruction » des appareils génitaux de femmes excisées en Afrique.

Une Burkinabè, Mariam Banémani Traoré, « restaurée dans son plaisir », fonde l’association Voie féminine de l’épanouissement. Elle devient la correspondante locale de Clitoraid au Burkina Faso. C’est alors que prend forme le projet de construction de cet hôpital baptisé « Kamkaso », du dioula « Kama moussow ka so », la maison de la femme noire. Il sera entièrement dédié, sur 2.000 m2, à la quête du spasme perdu. Deux cents femmes sont déjà inscrites sur la liste d’attente.

Un hôpital du plaisir polémique

Assailli par les journalistes, c’est un docteur Foldès agacé qui se démarque de toute opération destinée à associer son travail à des considérations pseudo-religieuses. Au Burkina, Aïna Ouédraogo, Secrétaire permanente du Comité national de lutte contre la pratique de l’excision (CNLPE), recommande « prudence » et « patience » aux femmes qui nourrissent l’ambition de corriger les effets de mutilations génitales. Moins diplomatiques, des observateurs sceptiques dénoncent une « escroquerie à la charité », dans la lignée de l’annonce de la création d’enfants clonés ou de la construction d’une ambassade pour accueillir, en 2035, les extraterrestres.

Soucieux de paraître blanc comme… son éternelle combinaison, Raël brandit des photos et des chiffres. Côté photos, on voit un empilement de briques devant lequel une femme tient maladroitement une truelle. Côté chiffres, on annonce, en 2010, un budget total de construction et d’équipements médicaux de 200.000 dollars (142.000 euros). Pour l’heure, les sommes récoltées avoisinent officiellement les 105.000 dollars. Somme surestimée pour enclencher la confiance des parrains ou minorée de l’argent nécessaire pour assouvir la passion du prophète pour la course automobile ? Les voies de l’adrénaline sont multiples et celles des extraterrestres sont impénétrables.

Raël l’Africain ?

Raël vient rarement en Afrique, officiellement pour des raisons de santé. Mais le mouvement qui revendique 70.000 adeptes dans le monde est déjà installé dans 23 pays africains. Les « dogmes » raëliens semblent souvent des resucées de la culture judéo-chrétienne d’un gourou à l’imagination limitée : costume immaculé du leader charismatique, reconnaissance d’Adam, d’Ève et de Jésus, imposition des mains, promesse de résurrection, ordre religieux féminin, goût pour les hymnes sirupeux à la guitare sèche. Mais il y est aussi question de Mahomet, illustre prédécesseur de Raël. De quoi, déjà, ratisser large sur un continent aux convictions très variées.

Et l’afrophilie de Raël ne s’arrête pas là. Le prophète indique que les deux premiers représentants de l’espèce humaine, créés par les Elohims il y a 25.000 ans, étaient noirs. De même, il embouche volontiers la trompette anticolonialiste. Il aura été l’un des derniers soutiens de Kadhafi, autoproclamé « rois des rois » d’Afrique.

Lire la suite sur SlateAfrique

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2011 à 20:49
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    suis vraiment dégouté par nos autorités.voilà une secte qui vient encore pour profiter de la misere des gens.pourquoi meme les religions ont le vent en poupe en afrique ?à cause de la misère,les gens croient en tout et comme on a un régime corrompu,n’importe qui peut venir prospérer au BF moyennant des pots de vin.c’est quoi cette histoire d’hopital de mmmmerdeeee là ?vous allez entendre des histoires de pédophilie avec ce secte rael,ce sont des jouisseurs de la chair fraiche et des adeptes de partouzes,ce sont des vicieux.je vous assure que d’ici dans 5 ans,si on prend pas les mesures idoines,la majorité des Burkinabè se mettra a délirer,a chanter a tue tête les yeux fermés comme ce que les Malachie et autres ont fait subir aux ivoiriens avec des prêches bidonnées et ça marche leur lavage de cerveaux,misère aidant.où allons nous ?la question reste posée.j’ai mal au coeur

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2011 à 21:15
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      qu’est ce quon attend pour bouter ces gens hors du pays ! pauvre burkina ! pauvre jeunesse !

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2011 à 22:00, par Christ sauve
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      Ah mon frère tu as tout dis mais j’en rajoute cas même. Cette histoire risque de foudre en l’air notre pays, nous ouvrons la porte a satan et il va nous détruire. Comment des hommes ayant la crainte de Dieu(si jamais c’est le cas)peuvent accepte une telle chose, une abomination,... vendre les âmes de ceux qui manquent de sagesse. Je suis déçu de nos dirigeant, on a pas besoin de ça au pays des hommes intègres. Que Dieu ai vraiment pitié de nous et nous éloigne des conséquences.

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2011 à 23:14, par Sidpassaté
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      C’est simplement désolant de voir des gens attribuer le titre de prophète à un malfrat qui ne peut même plus mettre les pieds dans son propre pays par ce que recherché pour divers crimes. A mon sens les autorités doivent prendre toutes dispositions utiles pour ne pas laisser de sinistres individus comme les clande rael manipuler les populations. Mr Claude est un délinquant et rien d’autre et laisser des âmes en perdition entre les mains de celui ci n’est rien d’autre qu’une non assistance à personnes en danger.

      Répondre à ce message

    • Le 10 septembre 2011 à 08:02
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      Prions Dieu pour que le peuple Burkinabé ne rentre pas dans des histoire pareille, Dieu a mis en nous une logique, une ame qui a le pouvoir de reconnaitre le bien et le mal, restons sage et faison attention a ces sectes et meme a la religion, attachons nous juste a la parole de Dieu et quittons cet esprit d’appartenance, les leaders de ces sectes, des religions ne font s’enrichir et ils nous disent que nous sommes des pauvres pecheurs pourtant la parole de Dieu dit le contraire.

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2011 à 20:59, par 2pac
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Ecouter Monsieur l’imposteur Rael, l’Afrique à bésoin d’autres choses que de ça. Et dites vous qu’au Burkina, il y’a des soit disant prêtres ou Guides raéliens.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2011 à 21:58
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Ce monsieur est un menteur ; il n’est pas médecin et ne travaille pas avec le medecin français qui opère les femmes excisées ; alors depuis quand Rael, dont la secte est interdite en France, sait opérer des femmes ? D’ailleurs, j’ai rencontré 5 femmes qui ont fait l’opération en France et elles m’ont dit que ça n’a rien changé chez elles ! Il faut que le ministre de la santé, de la sécurité, de la justice regardent de près cette affaire de Raël ; le Burkina n’est pas un terrain de jeux pour des illuminés comme lui

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2011 à 00:35
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Au Burkina Faso, la liberté de culte pose problème, avec cette histoire toute rocambolesque dite des raéliens.

    Toute liberté a une limite qui se trace en relation avec l’obligation à laquelle souscrivent nécessairement les membres d’une société de respecter un minimum de valeurs autour desquelles ces membres ont, de façon ouverte ou tacite, souscrite. Au Burkina Faso, le minimum de valeurs que nos ancêtres nous ont léguées peuvent bien se lire dans notre quotidien. Il en est de la protection de notre corps, de notre nudité. La preuve en est que lorsqu’un enfant naît, on l’enveloppe dans une couverture ou dans un vêtement improvisé ; et ceux qui viennent lui souhaiter la bienvenue, apprendront qu’il est de tel sexe de la bouche des autres. Le fou ou la folle, qui s’affranchit de son dernier vêtement, sort aussi de la considération d’être quelqu’un avec qui on pourrait jamais encore compter.
    Les pratiques sexistes des raéliens interpellent les pouvoirs publics burkinabè, en ce qu’elles sabordent les valeurs de notre société ; elles sortent de la sphère des libertés telles quelles pourraient être reconnues à tout être humain sur le territoire national, et constituent un abus infranchissable qu’il pourrait se permettre.
    J’invite l’Etat du Burkina Faso à y mettre fin : nous sommes un peuple misérable sur la plan matériel ; mais nous sommes un peuple au coeur des valeurs même de cet univers.

    Dans le cas d’un silence complice des autorités compétentes à ce message, élèves, étudiants, commerçants, paysans, chômeurs, agents publics, accomplissons notre ultime devoir de conserver, pour transmission aux générations futures, ce que nos ancêtres nous ont legués de chers !

    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2011 à 01:56
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Voici au moins un prophète concret qui n’aura pas besoin des séances de prêche pour se faire des adeptes dans ce faso où le culbutage est en passe de venir le plat national.
    Je suis fière de mon faso laic et démocratique où tout les courant d’expression ont pion sur rue. Après avoi été le meilleur elève des institutions financières internationales avec ses lots de désolation voici que nous serons le premie pays à abriter le premier hôpital du plaisir. Qui du mieux. En même temps que vous aller instaurer les clitoris songer à developper les méthodes qui vont permettre aux hommes aussi d’allonger leur bakari.Sinon des clitoris instauré sans des puissants bakari ne vont pas conduire à l’émergence

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2011 à 12:06, par POURFENDEUR D’IGNORANCES
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    CETTE INITIATIVE EST A SALUER. VIVE RAEL ET VIVE LA RESTAURATION DES CLITORIS. IL EST TEMPS QUE CERTAINS SE RENDENT COMPTE DU FAIT QUE LES VALEURS ANCESTRALES SONT APPELEES PEU A PEU A S’ADAPTER AU RYTHME DU PROGRES,FAUTE DE QUOI LE BURKINABE SERA OBLIGE DE VIVRE EN MARGINAL.
    ON PREFERE LES VOITURES DE LUXE ET LES MOYENS DE TRANSPORT MODERNES AUX CHEVAUX ET AUX ANES JADIS UTILISES,MAIS ON FEINT D’ETRE NOSTALGIQUES AUX VALEURS D’ANTAN.
    LES FEMMES QUI VONT SE FAIRE RESTAURER LE CLITORIS Y VONT DE LEUR PROPRE GRE,IL N’Y A DONC OBJECTIVEMENT AUCUNE RAISON DE SE LANCER DANS DE VAINES ALLUSIONS A DE SOIT DISANT VALEURS CULTURELLES,QUI,SI JE NE M’ABUSE,NE FONT PAS DE NOS JOURS DU BURKINA UN EXEMPLE DE VERTU .
    IL SUFFIT DE VOIR LA MALHONNETETE, LA CORRUPTION,L’HYPOCRISIE,LA GABEGIE ET LE BANDITISME QUI REGNENT EN MAITRES DANS NOTRE PAYS,QUI DU RESTE NE GARDE DE SON PASSE INTEGRE QUE LE NOM,POUR SAVOIR QUE RAEL ET SES CLITORIS NE SONT QUE LE MOINDRE MAL

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2011 à 16:16, par Said
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    A l´etat de prendre ses responsabilités.
    Chèrs citoyens ne vous inquietez pas du tout car au faso il y´a tjrs des intègres et ils s´organisent deja à endecoudre avec ses pinguins.
    Ils seront reprimés d´une rare brutalité .Qui ne crois pas verra.
    thanks

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2011 à 16:42
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Je suis indigné, scandalisé, offusqué de la manière dont nos autorités mènent à l’agonie la morale dans ce pays. J’en appelle au président Blaise Compaoré, au premier ministre Luc Adolphe Tiao, vous etes les premiers garants des valeurs morales de notre pays, ne vendez pas le Burkina à des gens pervers, meme si nous sommes pauvres économiquement, nous pouvons garder les seules richesses que nous possedons, c’est à dire l’intégrité.

    Que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2011 à 09:55, par leprospère
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    QUE DIEU PRESERVE NOTRE CHER FASO DES AGENTS DU DIABLE ET DE SES ACCOLYTES !Nous appelons à la raison et au bon sens des Burkinabé.Levons nous et disons non à l’envahissement des sectes dans notre pays.Les pays déchirés par les guerres aujourd’hui comme la CÖTE D’IVOIRE ET LE LIBERIA devraient nous instruire sur lA CRUAUTE DES PUISSANCES DU MAL.Chaque fois ces sectes viennent en peau de brébis sous le visage de bienfaiteurs alors que ce sont des loups assoifffés de sang et de victimes.Une fois ces sectes installées,elles ne recherchent qu’à nuire,à diviser les foyers voire même les communautés autrefois paisibles et bonjour les divisions,la haine,les querelles,et même les guerres.Il est temps que les autorités écclésiastiques soient fermes contre ces sectes si nous ne voulons pas connaître le pire comme les autres.Le BURKINA est pauvre en ressources financières pas en HOMMES INTEGRES ET EPRIS DE DIGNITE.Si cet agent du diable était soucieux des préoccupations des Burkinabè il aurait dû intervenir dans l’éducation ou dans l’agriculture.NON A LA PROLIFERATION DES SECTES DANS NOTRE PAYS !!!VIGILENCE AUX MARIS QUI DOIVENT INTERDIR A LEURS FEMMES DE FREQUENTER CES LIEUX S’ILS VEULENT PRESERVER LA VIE DE LEUR FOYER.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2011 à 13:57, par Ange
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    RAEL est bel et bien le Prophète du plaisir car l’être humain est fait uniquement pour le plaisir rien que du plaisir. S’il y a des gens comme Mr GLEZ qui aiment et vivent dans le déplaisir c’est très bien ainsi et c’est leur choix. Malheureusement ces personnes cherchent des adeptes partout pour se réconforter dans leurs déplaisirs. Nous les raeliens nous avons compris et nous vivons dans le bonheur, l’épanouissement, le plaisir, la jouissance etc… Pour ceux qui aiment vivent ainsi nos portes sont largement ouvertes pour vous accueillir. A ceux qui souffrent aussi dans leur chair venez vous épanouir chez nous. Aux eternels aigris et pauvres d’esprits, nous avons de la compassion pour vous. Le Prophete RAEL est l’initiateur de la création de CLITORAID mais cette structure est a but non lucratif et non religieux et regroupent diverses personnes de nationalités différentes et de religions différentes qui se sont engages pour sauver des vies humaines car les MGF sont des crimes contre l’humanité. Ces personnes bénévoles récoltent des fonds partout dans le monde pour venir en aide à ces femmes victimes de cette barbarie. Ce ne sont donc pas les Raeliens qui financent cet Hoptital. Je suppose quand on a des cœurs insensibles on ne peut pas comprendre cela. Mais étant une victime de cela et ayant bénéficié de cette chirurgie, je souhaite que toutes les personnes qui souffrent dans leur chair et dans leur peau et qui veulent se restaurer le clitoris aient accès gratuitement a cela. Attention aux medias menteurs, manipulateurs et aux journalistes corrompus. Pour des informations vraies aller y sur www.clitoraid.org et www.rael.org Nous vous attendons.Le chien abois la caravane passe.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2011 à 16:14
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    JE ne suis pas violent, vraiement MAIS FAITES SAUTER CETTE CLINIQUE QUI N EST QU’UN PRETEXTE POUR RECRUTER ET DEPOUILLER DE PAUVRES GENS ....

    PAS DE PITIE POUR LES GOUROU DE SECTES

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2011 à 18:36, par
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      oui !!!!moi je viens d’apprendre quelque chose de super merci a vous toutes chers hommes de la presse
      je vais de ce pas m’inscrire afin de pouvoir beneficier de ce beau service, et d’avoir enfin le plaisir sexuel cette operation coute extremement cher ailleurs !!!! merci a vous toutes.
      je prefere suivre celui qui parle de plaisir que celui qui parle de violence ;de guerre ( au nord violence,au sud violence, a l’est violence , a l’ouest violence )
      vive le Burkina ; vive les hommes integres je vous aime toutes pleins d’amour et d’harmonie

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2011 à 21:14, par Magnifico
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Ange, tu as fait ton choix d’être raelienne. Mais saches que "l’érection de cette clinique" n’ira pas à son terme sur la terre de nos ancêtres. Comptez sur la jeunesse burkinabé pour la réduire en cendre si les autorités ne bronchent pas.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS
    Magnifico

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2011 à 23:53
      En réponse à : Raël, prophète du plaisir

      tres Cher Magnifico pourquoi es tu si violent ? tu n’es pas digne d’un Burkinabe ? si toi tu ne veux pas moi et d’autres veulent sinon demande aux autres femmes excisees comment elles se sentent pendant les raports ???? ’’(non pas de plasir) je veux qu’on vote alors et ceux qui ne veulent pas ne soient pas oblige de venir dans cet hopital c’est si simple nous sommes libres n’est ce pas ?
      c’est comme certains qui sont contre la science mais qui oyage dans les avions et ont dans leur salon le meilleur ecran plat et beneficient des soins dans les meilleures cliniques soyons raisonnable
      je vous aime eet vous envoie des energies positives ; du bonheur

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2011 à 05:16, par Un visiteur passant par la
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir, Réponses

    Hum un peu de calme, chers amis (^^) !!

    Il ne faudrait pas quand même que vos émotions submergent votre discernement !


    Concernant l’article :


    1) C’est une diffamation grave de dire que la religion Raëlienne soutient la pédophilie. C’est tout le contraire et cela a été maintes fois vérifiés (cf sites officiels raeliens). De part son propos M. Damien Glez devrait être condamné.

    2) Je ne m’étendrais pas sur le reste de l’article de M. Damien Glez, tant il est haineux et faux. Il est si facile d’aller sur les sites officiels raëliens et de comparer pour faire le tri dans tous ses mensonges. Bon, on va dire qu’il essaye de faire de l’humour mais c’est pas terrible.


    Concernant les commentaires :


    1) Alors, ok certains ont du mal avec le plaisir. On leur a peut être enseigné que ce n’était pas bien. C’est faux et cela n’a aucune réalité scientifique. C’est juste une croyance ou une coutume. Si vraiment la notion du plaisir ne correspond pas à votre philosophie, alors vous n’êtes pas concerné par cet article, donc pourquoi le lire et le critiquer ?

    2) Halte à la violence. On est la pour tous apprendre à vivre ensemble. SURTOUT si on a des idées différentes. Vouloir à tout prix en venir au main montre à quel point notre conscience est pauvre et que beaucoup d’efforts sont à faire pour parvenir à un être humain ayant un minimum de sagesse et d’équilibre. Donc rien ne justifie la haine.

    3) Vouloir critiquer Raël pour toutes idées ou concrétisations positives est franchement risible. Alors quoi ? vous voulez ne rien faire ? et vous lamenter que les problèmes ne se résolvent pas ??

    4) Clitoraid veut juste lancer l’idée et concrétiser cette idée que l’on peut changer et réparer d’une abomination qu’ont subie les femmes.
    Si vous soutenez l’excision , alors oui quittez le débat car c’est inhumain et c’est inacceptable.
    Si au contraire, j’espère, vous condamnez l’excision ; Eh bien, au delà des voeux pieux, ne trouvez vous pas au contraire extraordinaire que la science enfin puisse réparer le préjudice ? Que cela soit le mouvement raëlien qui pose la première pierre, peu importe.
    Votre orgueil est chagriné ?? eh bien faites le vous même. Créer un hôpital plus grand ou plusieurs, faites toute la publicité que vous voulez pour affirmer que tout vient de vous et que les raëliens n’ont rien fait. Peu importe. Clitoraid c’est comme une étincelle dans la nuit de ces femmes bafouées et opprimées. Tant mieux si d’autres initiatives futures remportent plus de succès. L’important est de commencer !

    5) Franchement un peu de bon sens !! Amour et conscience, moi je trouve que c’est un beau programme ! Quand cela se concrétise par Clitoraid, je dis Bravo.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 17:11, par simpos
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Toi le passeur tu vas continuer ton chemin droit en enfer et nous laissez trankil. Ce qui est sur nous BURKINBI ne laisseront jamais cet temple de malediction arriver a terme. Que tous ceux qui sont epris d’integrité se levent et qu’un terme soit mis a ce projet du diable et de la perversité

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2011 à 22:36, par GEAC
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    MERCI CHER FRERE DAMIEN GLEZ POUR CETTE MERVEILLEUSE INFORMATION.UN HOPITAL DU PLAISIR TANT MIEUX ! J`ESPERE QUE TOUTES LES FEMMES QUI ONT ETE ATROCEMENT MUTILEES VONT COURIR MASSIVEMENT VERS CET HOPITAL POUR RETROUVER LEUR DIGNITE DE FEMME ET SURTOUT LE PLAISIR D`AVOIR DES RAPPORTS SEXUELS.CEUX QUI COMBATTENT LA CREATION DE CET HOPITAL DOIVENT CERTAINEMENT ETRE CEUX QUI SONT POUR LA CONTINUATION DES MUTILATIONS GENITALES FEMININES. SINON COMMENT COMPRENDRE QU`ON NE SOIT MALADE ET QU`ON REFUSE LE REMEDE QUI SE PRESENTE A NOUS ? VIVE CLITORAID ET VIVE RAEL ! AU LIEU DE LUTTER SANS RIEN PROPOSER LUI AU MOINS IL EST CONCRET AVEC CET HOPITAL.APRES LE BURKINA FASO, J`ESPERE QU`ON POURRA EN OUVRIR PARTOUT DANS LE MONDE OU DES FEMMES SOUFFRENT DE MUTILATION. AINSI CA DECOURAGERAIT LES ADEPTES DES MGF.LES HOMMES VEULENT ETRE LES SEULS A AVOIR DU PLAISIR ET PAS LES FEMMES.ET CE SONT TOUJOURS EUX QUI CE BATTENT FAROUCHEMENT CONTRE LA CONSTRUCTION DE CET HOPITAL ! CETTE FOIS CI VOUS AVEZ ECHOUE ! LES FEMMES MUTILEES IRONT SE FAIRE RESTAURER DANS CET HOPITAL AVEC OU SANS VOTRE ACCORD !

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2011 à 13:18
    En réponse à : Raël, prophète du plaisir

    Les Raêliens sont mignons dans leur monde de Bisounours.
    Mais Raêl est un escroc ! Il se met l’argent dans la poche.
    Quid de ces participations au course de voiture ?
    Quid des bébés clonés ? On veut des preuves !
    Quid de cette clinique, 2 parpaings et demi de poser !
    Les Raêliens ont raisons, renseignez vous, allez sur leur site officiel, et analysez par vous même, quand je vois que le siège des donations est à Las Vegas !!! Tout est dis...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés