Congrès panafricain pour la jeunesse unie/COPAJU : Une association à la conquête du Faso et de l’Afrique

mardi 6 septembre 2011 à 02h50min

Le Congrès panafricain pour la jeunesse unie a procédé au lancement officiel de ses activités, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 3 septembre 2011 à Ouagadougou.
En organisant une conférence de presse, le 3 septembre 2011 à Ouagadougou, le Congrès panafricain pour la jeunesse unie(COPAJU) a voulu marquer sa présence dans le landernau associatif et procédé du coup au lancement de ses activités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour le président de l’association, Ali Traoré, avant la fin de l’année 2011, une série d’activités, des ateliers de formation, des panel-débats, des conférences, des jeux de société, des rencontres d’échange et de fraternité etc., sont prévues à l’intention de la jeunesse burkinabè et des communautés étrangères vivant au pays des hommes intègres. En sus, il a rappelé que son organisation a déjà formé, un peu plus de trois mois, du 14 avril au 8 août 2011, une cinquantaine de candidats au concours directs de la fonction publique. A propos, M. Traoré a dit que les échos qui leur parviennent augurent que d’ici à la fin de la proclamation des résultats, ses hommes et lui enregistreront un taux de succès satisfaisant.

Il a indiqué que dix candidats ont déjà été déclarés admis au concours de l’ENAREF cycle A et B, Préposé de douane, gestion des ressources humaines (GRH) cycle B, Emploi et formation professionnelle cycle A et B et autres. Cette formation, à entendre le président du COPAJU, devrait permettre à la jeunesse de se réaliser, conformément à l’un de leur objectif : « favoriser l’insertion socioéconomique des jeunes ou faciliter leur accès aux entreprises ». Selon le secrétaire général de l’association, Abdoulaye Sambaré, le rêve de la fusion organique des Etats indépendants africains ne peut devenir une réalité qu’avec une jeunesse épanouie et responsable. C’est tout le sens qu’il donne à la formation gratuite qu’ils ont organisé. Et de dire que son organisation ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « nous allons poursuivre la formation les années à venir, en corrigeant au mieux les insuffisances relevées ».

En réaction aux préoccupations des hommes de médias, le président Ali Traoré a dit que sa structure est née, en 2005, de l’initiative d’un groupe d’étudiants qui partageaient une vision commune du panafricanisme. L’équipe dirigeante renouvelée à plus de 90%, en 2011, est constituée de jeunes cadres dynamiques, décidés à hisser le COPAJU à la place qui est la sienne dans la marche d’une intégration véritable de l’Afrique, a-t-il souligné. C’est pourquoi, a-t-il dit , ses hommes et lui sont en train de peaufiner un manuel qui comprend leur vision du panafricanisme. Il a dit que le document sera mis à disposition du grand public et des autorités burkinabè et africaine bien avant la fin de l’année en cours. M. Traoré a affirmé qu’il sait compter sur ses hommes : « nous avons les hommes.

Ils ont des idées. Ils les mettront à notre disposition pour porter le COPAJU sur les fonds baptismaux ». La conférence de presse a été précédée d’une activité de mise en terre d’une dizaine de plants dans la cour de l’école (Sinyiri C) qui a abrité la séance de formation des candidats au concours de la session 2011. L’association, aux dires du président, par ce geste, veut , non seulement contribuer à reverdir le cadre d’étude de leurs jeunes frères, écoliers, mais aussi et surtout à remercier les premières autorités de l’établissement qui ont cédé leurs locaux pour la formation.

Adama BAYALA (badam@yahoo.fr)

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés