Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

mercredi 31 août 2011 à 02h07min

Inauguré le 25 octobre 2010, le Centre hospitalier universitaire (CHU) Blaise-Compaoré, situé à quelques kilomètres de la capitale sur la route de Saponé, a connu une poussée de fièvre précoce le lundi 29 août dernier lorsque la direction générale a présenté les contrats de travail au personnel.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le personnel du CHU, nouvellement recruté sur appels à candidatures, s’est en effet insurgé contre ses futures rémunérations présentées à lui par la direction de la formation sanitaire.
On le sait, l’hôpital Blaise-Compaoré a été construit sur financement de Taïwan et se présente incontestablement comme une formation sanitaire de norme internationale.
Depuis un mois maintenant, le personnel soignant recruté y est pour formation, en attendant l’ouverture le jeudi 1er septembre 2011.

Mais avant cette date, lundi dernier lorsque la Direction générale du CHU-BC a présenté les contrats de travail avec toutes les rémunérations détaillées, infirmiers, sages-femmes d’Etat, anesthésistes, etc. ont unanimement réprouvé ces offres. Et une délégation de 10 personnes a été constituée ipso facto pour rencontrer la hiérarchie. Le dialogue noué, c’est ce mercredi 31 août que les responsables de l’hôpital vont répondre à la requête des “protestataires” qui exigent de meilleures propositions salariales. Nous y reviendrons dans nos prochaines livraisons.

Un sujet qui ramène sur la table les questions épineuses des grilles indemnitaires, car, à en croire des sources bien informées, il y aurait des indemnités particulières pour les médecins à hauteur de 100 000 FCFA et rien pour leurs collaborateurs. Ce que ces derniers n’approuvent bien sûr pas et l’ont fait savoir sur-le-champ.

M.A.O.

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 août 2011 à 05:16, par Flouz
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Rien d’étonnant à ça, puisque l’hopital s’appelle BC !

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 09:48, par l’enseignant
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Soignons un peu plus sérieux que ça !
    si pour tte transparence on a procédé à un appel à candidature, pourquoi n’avoir pas présenté le dispositif de rémunération afin que chacun postule en connaissance de cause ?????? pourquoi ?????
    on se comporte quelque fois comme de véritables ILLETRES....vraiment !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 09:55, par STS
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    La première question qui me vient à l’esprit c’est quel est le statut de l’hôpital Blaise Compaoré (publique ou privé) ?Sinon il est difficile de comprendre cette situation dans un pays où le système sanitaire n’est plus à créer.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 10:18, par Ben
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Pourquoi l’hôpital porte le nom du président ?
    Je trouve que c’est oser de donner ce nom.

    Répondre à ce message

    • Le 31 août 2011 à 14:15, par Burkindi
      En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

      Très bien. Bonne question !
      Justement à cause de ce fameux nom j’ai préféré ne pas postuler. ça m’enerve d’ailleurs.
      Et pour dire qu’il y a des gens qui ont même demissionner de leur ancien poste pour aller dans ce flou. cmt tout préparer sans prevoir les grilles salariales ? Hôpital dit "BLAISE COMPAORE" est-ce privé ???? public ??? EPE ??? avec une reconnaissance internationale ???? si structure internationale, ça va de paire et le contenu et le contenant. Agissons plus raisonné.
      "Burkindi"

      Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 11:07
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Je ne sais pas pourquoi l’auteur de cet article parle d’un CHU-Blaise compaore, je me suis rendu sur place et nulle par je ne trouve ce nom ; (plaque à l’entrée indique : CHU, Ouagadougou, Burkina Faso)
    Je pense que ce CHU à peut être changer de nom ; renseignez vous et adaptez votre titre.

    Répondre à ce message

    • Le 31 août 2011 à 15:03
      En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

      slt,
      quand on dit qu’au bf ceux qui st tt le tps rassagié passe le tps à insulter les affamés je n’y croyait pas.mais aujourd’hui j’en sait quelque chose.il ya 4mois ce genre de comportement n’aurait pas lieu:qu’on apelle des adultes à plusieur reprises par ce qu’ils st admis à travailler à l’hopital de tengandogo(pardon chu-bc,oh non,HN-BC) et que pdt 3mois ils ne savent pas combien ils seront payés,se deplaçant et formés au cite sans frais et sans la moindre restauration,c’est affreux,vraiment très affreux surtout que la dernière info est triste,tristement insultant et revoltant.Hé DIEU !!

      Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 12:16, par Kadafi COMPAORE
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Courage et persévérance au personnel marginalisé du CHU-BC. Il ne faut pas avoir peur de réclamer un mieux être ;vous qui êtes là pour le bien être de vos patients.
    Il faut que nos dirigeants apprennent à faire la différence entre la modernisation et la développement. Le développement est d’abord humain. Vous ne pouvez pas investir des milliards dans la modernisation d’un CHU même s’il est l’HOMO du PF, et oublié les gens qui vont le faire fonctionner !!! C’est pas juste.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 13:02
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    s v p dites plutôt clinique Blaise COMPAORE là on va mieux vous comprendre et donc héééééééééé vous les pauvres lààààà Yalgado c’est pour vous hoooooooh

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 14:48, par lemoine
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    je trouve que c’est vraiment du narcissisme que de donner son nom à une entreprise dite publique. laissez plutôt le soins aux autres de vous rendre hommage par cet acte. cette histoire de grille salariale ne m’étonne pas car dans ce pays tout se fait de travers et il faut s’attendre à tout avec ce pouvoir. Plus rien ne m’étonne !!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 16:09, par Tôt ou tard
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    D’abord le nom qu’on a donné à l’hôpital pose déjà un problème. On ne peut pas donner le nom Blaise Compaoré à l’hôpital. Qui a donné son aval pour cela ? L’Assemblée Nationale ou le syndicat des agents de la santé ou quoi ? Il faut enlever le nom Blaise Compaoré. Il y a eu des chefs d’Etat avant Blaise Compaoré dans ce pays mais on n’a pas donné leurs noms à des hôpitaux. Sinon, tôt ou tard, on va le faire. Il faut que la Chine Taïwan comprenne que ses relations, c’est avec le Burkina Faso, le peuple burkinabé et non avec des individus. Sinon, elle sisque de perdre la confiance du pays ou du peuple burkinabé. Quant aux salaires des agents de santé, ils doivent tous avoir un traitement plus avantageux que ceux des autres formations sanitaires publiques. Du gardien au Professeur. Sinon ils doivent repartir dans leurs anciens services.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 16:19, par Conscience du Faso
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    C’est l’Hôpital de l’Amitié de Ouagadougou à l’image de celui construit par les chinois de la Chine Populaire à Koudougou et non Hôpital Blaise Compaoré. Dans tous les cas, il sera debâptisé un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 16:23, par aman_yé
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Le nom de l’édifice en lui seul peut engendrer une Poussée de fièvre précoce. Le reste n’est que conséquence. Pour tout dire , depuis que j’ai entendu Hopital B.C , je me suis dit que joyau fonctionnera à l’image du Faso. D’ailleurs ça ne fait que commencer et je vous jure que les ambitions de cet hopital ne s’arreterons qu’à sa beauté architecturale. Rendez-vous dans 5 ans pour le constat des dégats. D’abord son statut est flou comme la position de Blaise sur l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 17:13, par kaos weogo
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Privé ou pas, c’est juste que ceux qui travaille ait une grille salariale acceptable, cela pourrait diminuer le "raquetage" des malades qui est le fléaux plus diffusé du personnel soignant du Burkina.
    je n’aime pas Blaise Compaoré mais on ne peut pas nier qu’il a réalisé des choses utiles pour notre pays. et c’est juste qu’il soit rappellé (pas seulement pour les choses négatives dont il est coupable) mais aussi pour les actions positives qu’il a posées. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 17:45
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Attendez là, c’est depuis quand un employé revendique des droits avant la signature du contrat, Si ces soit disant mécontents ne trouvent pas leur compte ils ne sont pas obligés à signer les contrats et chacun retourne dans son ancien poste. Il faut être sérieux c’est un appel à candidature et personne n’a été obligé d’y prendre part. Foutez nous la paix nous sommes fatigués avec ces revendications sans tête ni queue qui contribuent à nous mettre encore plus en retard.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 18:06
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    comme je n’aime pas le nom de cet hopital je le prononcerai pas. ce que je voudrais souligner c’est la médiocrité de nos journalistes. un journaliste doit s’informer, doit iinvestiguer avant d’écrire. la réalité est que dans cet hopital chaque corps a ses indemnités particulières. le service financier a des indemnités que ni les médecins, ni les pharmaciens n’ont.
    Dans le corps paramédical, les infirmiers coordonateurs d’unité de soins ont des indemnités de fonction que ni les medécins et même le DG n’ont. Et par rapport à cette indemnité qui fait polémique, ce sont les medécins spécialistes qui ont 100000 frcs contre 40000 pour les généralistes et je précise que même le DG et les directeurs des differents services n’ont pas cette indemnité.
    Alors au vu des maigres salaires proposés, le personnel gagnerait à faire une lutte commune que de vouloir forcement avoir les mêmes indemnités. Après tout un medécin c’est pas un infirmier et d’ailleurs personne n’a encore signé un quelconque contrat de travail.
    Quant aux journalistes, montrez vous à la hauteur !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 19:19
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Hopital BLAISE COMPAORE est-il privé ou public ??????

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 20:08, par Jumo
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Un médécin n’est pas un infirmier, il faut qu’on se respecte là.Celui qui a fait plus de 7 ans d’études ne peut pas être traité comme celui qui n’a qu’un BAC + 2. Ils doivent plutôt lutter ensemble et non vouloir l’égalité des indemnités.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 20:11, par yack
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Donner des informations en temps réel ne signifie pas se précipiter pour désinformer.Journalistes allez à la source de l’info...
    Je pense que cet hôpital est une aubaine pour nous vu les réalités pitoyables de notre yalgado national.
    Au demeurant, le nom de ce nouvel édifice hospitalier nous paraît quelque peu anachronique,nous rappelant l’ère soviet...
    Autorités, il est temps de travailler dans le rationnel au risque de choquer l’opinion publique.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 23:01, par eti
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    C’est dommage que le sujet des indemniés jettent le combat infirmiers contre medécins ou vis versa sur le pavé.La réalité des burkinabe reste le même avec BAC+X ou sans BAC tout employé aspire au bien être.Le débat réside a offrir a chacun un mieux être arrêter de vous gosiller sur vos diplômes parce que le peuple veut des soins de qualité et les professionnels doivent gagner dignement leur vie.
    De toute facon le peuple n’a pas de BAC et c’est le peuple qui vous enfanter sans BAC respectons le.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2011 à 23:57
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Mr Jumo, meme la personne dont le nom a ete donnee a cette opitale n’a pas plus qu’un BAC+2.
    Et puis, lHopital n,est pas un don de TAIWAN, mais un pret de 40 Milliard que nous et nos enfants et petit enfants von payer.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2011 à 02:40, par La justice sociale
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Ca c’est ce qu’on appelle desordre !j’ai lu les avis de recrutement des agents de ce fameux hopital.Ils ont même eu le kilo de vouloir recruter un DRH avec un profil de poste à faire demissionner le DRH de la BCEAO et c’est dans cette structure ke le salaire pose blème ?
    Mais permettez moi de poser une question:ya til yeu entretien d’embauche ou non ?parce ke ki parle d’entretien parle necessairema-dans l’orthodoxie de la GRH-prétentions salriales et le candidat retenu est immediatement informé des conditions de son embauche.
    Je me pose donc des kestions sur les kompétences du cabinet de recrutement mais je parie un peu oci sur la naïvété des postulants !
    J’AI HONTE !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre 2011 à 22:05, par Noonga siida
    En réponse à : Contrats de travail : Poussée de fièvre précoce à l’hôpital Blaise-Compaoré

    Arrêtez de nous emmerder avec vos Bac + et vos sotises. "Un médecin n’est pas un infirmier" ! pour dire quoi ? le contraire est aussi vrai "un médécin ne paut pas être un infirmier". les deux professionnels sont bien distincts l’un de l’autre. l’infirmier a son rôle que nul autre professionnel ne peut remplacer auprès du malade. le médécin a également le sien. Chacun doit jouer correctement sa partition sans complexe pour le bonheur des populations. Et ce n’est parce qu’on a un Bac + < à un médecin qu’on doit mériter un mauvais traitement. le droit à un mieux être est légétime à tout travailleur quelqu’en soit son niveau.
    Alors chers médecins rendez vous à l’évidence qu’il n’y a pas de soins efficace sans une bonne complicité médecins-infirmiers. les deux sont forcement complementaires. Si on effecte rien que des médecins dans un hôpital,ils ne seront pas efficace,car malgré leur Bac+ 7, ils ne peuvent pas faire ce que l’infirmier a appris de sa profession.
    Soyons humble et respectons nous les uns les autres

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés