L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

vendredi 26 août 2011 à 02h14min

Depuis le mardi 23 août 2011, une rumeur se répand comme une trainée de poudre dans la capitale burkinabè, celle de la découverte d’un gisement d’or aux abords du cimetière de Toécin, quartier Tampouy au secteur N° 20 de Ouagadougou. Pour les uns, ce n’est qu’un don de Dieu, mais pour les autres c’est de la pure diversion.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En arpentant le côté sud du mur du cimetière de Toécin, la matinée du jeudi 25 août 2011, une scène à l’allure d’une opération de salubrité retient l’attention. En effet, l’herbe qui y a poussé est prise d’assaut par une foule. Femmes, enfants, jeunes et vieux désherbent sans cesse. Qui à l’aide de ses doigts, qui d’autres à l’aide de pioches ou autre matériel permettant de remuer la terre que dame pluie a rendue friable. Ce qui ressemble à un travail d’intérêt commun d’un jour, n’est malheureusement pas pour débarrasser les herbes des lieux, mais pour retrouver le métal précieux, l’or. Déjà, des acheteurs affluent. Très prudents, certains inspectent le fameux métal puis repartent sans le moindre commentaire.

D’autres, par contre, continuent de faire la ronde. Impossible de pouvoir leur arracher un mot. Pendant ce temps, les plus optimistes voient en ces lieux un pain béni. « Madame vous voulez acheter ? Attendez un peu », lance un jeune visiblement rassuré. « Pensez-vous que c’est de l’or » ? Lui avons-nous demandé. Bien sûr renchérit-il. De sa poche, il fait sortir un sachet contenant des grains d’un métal brillant. « Regardez bien madame, c’est bien de l’or. Si vous voulez acheter, faites le sans hésiter », nous lance t-il de nouveau.
Juste à côté de lui, un autre jeune, Ali Ganamé, tente de dissuader les fameux orpailleurs sur la nature du métal. « Nous avons appris qu’il y a de l’or sous les herbes. Le vieux en question qui a été à l’origine de la rumeur, s’est volatilisé dans la nature.

Aussi, tous ceux qui partent tester ce qu’ils ont eu ne reviennent plus. Si c’est vraiment de l’or, ils ne disparaîtront pas. Alors, j’invite les gens à avoir de la retenue et à quitter les lieux ». Pendant qu’il parlait, une voix s’élève de la foule. « En tous les cas, nous resterons ici, chercher notre or. Ceux qui ne connaissent pas le métal ou qui n’en ont pas besoin peuvent disposer. C’est bien de l’or et c’est propre » De l’or propre aux abords d’un cimetière ? Oui ! L’or peut se retrouver partout même dans votre salon, donc au cimetière aussi. Là-dessus, Alphonsine Kaboré coordinatrice de l’association des femmes du quartier Toécin, est formelle « ce n’est pas de l’or, cela fait trois jours que nous sommes ici, nous n’avons pas encore vu quelqu’un dire qu’il a des preuves tangibles prouvant que c’est vraiment de l’or. Des gens l’ont testé avec l’acide, mais il n’en est rien.

Je dirai plutôt que c’est du cuivre. Je demande à l’assemblée ici présente de respecter ceux qui nous ont devancés. De grâce, ne profanez pas les tombes, chacun de nous y a un proche ou un parent ». Même son de cloche pour Aboubacar Derra, qui dit être déçu de cette témérité de la population. Ancien orpailleur des sites comme Essakane, Boura, Yalgo, Tounté, Mouna, il conteste la nature du métal. « Je dis et je répète, ce n’est pas de l’or. J’étais venu avec mon matériel pour exploiter le site, mais lorsque j’ai vu ce pourquoi les gens s’activent, j’ai été déçu ».

En effet, une certaine conception fait croire que plus l’or est en contact avec un cadavre, plus il devient de plus en plus consistant, raison pour laquelle beaucoup attendent le départ de la police municipale déployée pour sécuriser le cimetière, afin d’envahir les lieux. N’est-il pas opportun pour le ministère en charge des mines de procéder à l’examen rapide du métal afin de rassurer les populations quant à sa nature. Ceci contribuerait sans doute à sécuriser le cimetière.

Aline Verlaine KABORE (collaboratrice)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 août 2011 à 02:57, par Omer
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    C’est de la misère conjuguée à l’analphabétisme, si non comment imaginer trouver de l’or dans un vieux cimetière ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2011 à 06:23
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    Quand même triste que le Faso soit descend du si bas.Déterrer des cadavre pour de l’or fictif.Vous comprenez pourquoi certains n’hésitent pas a tuer des êtres humains en sacrifice abusés par des faux marabouts dans l’espoir de devenir milliardaire.L’argent de la honte et même si il y’avait de l’or dans ce lieu,c’es l’or de la HONTE

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2011 à 14:10, par rendak
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    je ne comprends pas pourquoi les autorités sont toujours silencieux face a cette situation.ils doivent faire les expertises nécessaires et prdendre les mesures idoines pour éviter que nos morts soient déshonorés !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2011 à 14:52, par comète de halley
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    c’est la paupérisation du peuple qui a engendré tout ça.il faut que l’état revoit sa copie car nous sommes pauvres et avons pas le minimum vital pour vivre.aussi il ya rentrée scolaire qui s’annonce et on ne sait pas à quel sein se vouer quant au paiement des fournitures scolaires.dans l’ensemble ça ne va pas.sinon personne n’a ambition de profanner les morts pour un métal jaune.il faut developper une politique d’aide aux populations.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2011 à 14:53, par comète de halley
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    c’est la paupérisation du peuple qui a engendré tout ça.il faut que l’état revoit sa copie car nous sommes pauvres et avons pas le minimum vital pour vivre.aussi il ya rentrée scolaire qui s’annonce et on ne sait pas à quel sein se vouer quant au paiement des fournitures scolaires.dans l’ensemble ça ne va pas.sinon personne n’a ambition de profanner les morts pour un métal jaune.il faut developper une politique d’aide aux populations.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2011 à 18:50, par papis
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    Que dieu nous benissent, meme s’il ya de l’or dans ce lieu au moins du respects pour nos parents

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2011 à 13:38, par TEMA
    En réponse à : L’or au cimetière de Toécin : Pure diversion

    Au lieu que des individus isolés se prononcent sur la nature dudit métal il faut que les institutions specialées de l’ETAT prennent leurs responsabilités en nous indiquant très clairement la nature réelle du metal

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés