Fait divers de Sacré : Dans un taxi

mardi 23 août 2011 à 04h12min

La semaine dernière dans un taxi à Bobo-Dioulasso, je pris place à l’arrière car l’avant du
véhicule était déjà occupé par une jeune dame et son garçonnet. Mon entrée dans le taxi et
mon salut semblèrent être passés inaperçus de la jeune dame. Elle était fort occupée à raconter
quelque chose au chauffeur. Ce "quelque chose" je l’apprendrai à mon corps défendant car elle
était tellement outrée par ce qu’elle vivait que la présence d’oreilles étrangères ne l’indisposait
pas du tout.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Je pris donc le train en marche...", regarde, disait-elle au chauffeur, cet enfant est
l’enfant de mon mari, notre deuxième et avec ça tu vois ce qu’il me fait ! l’homme même est
un menteur quoi ... il m’a convaincue de venir vivre avec lui mais mes parents étaient contre,
car mon homme ne s’était pas présenté avec ses parents officiellement à ma famille. Il me
promit qu’il le ferait dès que je serai chez lui. J’y allai. Il ne fit rien ; je pris la grossesse et
j’accouchai de notre premier enfant, ce qui logiquement, devait le pousser à aller demander
ma main. Il n’en fit rien.

Au contraire, quand je lui parlais de cela, il menaçait de me renvoyer
chez moi si je ne lui laissais pas la tête pour qu’il agisse à son gré. Je pris une deuxième
grossesse. Maintenant quand j’ouvre la bouche sur le sujet, il ne m’écoute même plus. Il sort et
s’en va boire sa bière en ville.
Un soir il revint à la maison avec une fille. Cette nuit-là, la fille ne resta pas longtemps. Je me
croyais jusque-là malheureuse dans mon foyer. Le pire était à venir.
Deux ou trois jours plus tard, la fille revint nuitamment. Nous étions devant la télé, mon
homme se leva, la rencontra à la porte, et ensemble, ils se dirigèrent dans la chambre, dans
notre chambre.

J’étais tellement dépassée par ce que je voyais que je ne pus réagir. Je
regardais la télé sans voir les images ni entendre le son. Ils firent ce pourquoi la fille était
venue, puis elle sortit et s’en alla. Cette nuit-là je dormis au salon... Fin de ce que j’ai entendu
de la dame.
La suite de ce récit, je l’apprendrai de la bouche du taximan que je prenais pour un parent de
la jeune dame qui une fois arrivée à destination, sortit du taxi en m’ignorant totalement.

Resté seul dans le véhicule, je me fis compatissant en affirmant au chauffeur que sa petite
soeur avait bien de soucis. Me jetant un regard de biais, il m’affirma que cette "nanéma", cette
idiote, n’était pas sa soeur, qu’il ne la connaissait même pas et puis elle vient lui raconter sa vie
privée, si ce n’est pas une "nanéma wô", comment tu ramasses tes affaires et tu vas vivre avec
un homme qui ne s’est même pas officiellement présenté à tes parents... jusqu’à tu fais deux
enfants...si elle ne fait pas attention, l’autre fille-là va prendre sa place et ce sera très bien fait
pour elle...je l’ai embarquée au niveau du commissariat où elle m’a dit qu’elle est allée
convoquer son homme...si elle pense que les policiers n’ont rien à faire... " Fin de citation.

Je n’eus pas le temps de dire au chauffeur que cette fille-là était plus à plaindre qu’à
condamner, car de nos jours il existe mille et une raisons pour une fille de tomber dans les
pièges de la fourberie et de la filouterie masculines... J’étais arrivé au siège de la Semaine
nationale de la culture à destination et ce fut avec regret que je ne pus dire au jeune chauffeur
que la poule s’amuse avec les intestins de sa "camarade" poule qui vient d’être égorgée en
attendant qu’une autre poule s’amuse avec les siens, quand le couteau lui aura tranché la
gorge : la fille qui est en train de prendre la place de la jeune dame connaîtra certainement le
même sort !! Avec des hommes pareils, on doit s’attendre à tout !

Sacré Chédou Ouédraogo

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés