Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

mercredi 17 août 2011 à 02h20min

Très timide, humble et rassurant, il soigne toutes les maladies, selon ses propres dires. Sa méthode, des bénédictions et des plantes. Il s’est installé sur un monticule au secteur 4 de Houndé dans la province du Tuy en début mars 2011 et depuis, ses lieux ne désemplissent pas. De nombreuses personnes qui ont des soucis de santé affluent nuit et jour pour se faire sauver. Ils sont aussi des milliers, ces patients qui reviennent pour lui exprimer la satisfaction et la joie de retrouver la santé. Lui, c’est Salif Sawadogo, la quarantaine environ et marié à quatre femmes, père de quatre enfants également, Salif sawadogo est un guérisseur miraculeux. Avec lui, les handicapés marchent et tous les malades peuvent retrouver la santé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le monticule servant de site pour le guérisseur grouillait encore de monde en cette matinée du vendredi 15 juillet 2011. Aux abords, nous apercevons 2 mini cars communément appelé « dina », ceux-ci ont convoyé des passagers particuliers de Boromo et de Bobo-Dioulasso. A coté, deux voitures, une 4x4 et une Mercédès sont garées avec des passagers qui patientent. Il est 9h50 minutes environs sur cette colline située au secteur 4 de Houndé, à la sortie sud ouest quand nous arrivions ce jour là. Sur ce site éclairé avec par un groupe électrogène est basé Salif Sawadogo, un guérisseur « tradipraticien ». Bien entendu, il ya des étales un peu partout. De petits restaurants, de kiosques, bref, l’on se croirait dans un second marché de Houndé.

De loin, nous entendîmes dans la langue dioula puis mooré : « les mèches, les mini jupes, les femmes en pantalons, la cigarette sont interdits sur ces lieux. Qui ne respectera pas ces consignes, sera responsable de ce qui lui arrivera » à partir d’un mégaphone et d’un ton ferme. Cette phrase est reprise maintes fois par Mohamed alias « Ivoirien ». La quarantaine bien sonné, il vend des sachets. En fait, c’est un dément qui commence à retrouver ses sens nous a-t-on confié. Et notre interlocuteur de préciser que « Ivoirien » était venu sur le site « enchaîné », nous indiquant le lieu où il était précisément attaché. Bref, Renseignements pris, le monsieur guérisseur sera là dans peu de temps. Prenez place sur ce banc, monsieur. Vous êtes là pour quoi ?, nous lance un vieil homme qui passe d’arbre en arbre, de malades en malades pour sûrement des contacts et renseignements. « Pour voir le guérisseur », avons-nous répondu. Ok, asseyez-vous.

Lieu de pèlerinage

En fait, il y a environ un demi-millier de personnes sur le site et la majorité sont des malades. Des personnes handicapées, des malades mentaux… mais aussi des personnes venues chercher fortunes. L’attente dure, le monde grossit aussi. Vers 10h 15 mn un collaborateur du guérisseur à travers un mégaphone lance : « Ceux qui y sont pour les bénédictions, par là. Pour 500 F ici, 1000 F par là, 5000 F là-bas… , et tous ceux qui sont venus pour des soins…derrière la corde ». On se bouscule pour le rang, plus de deux cents personnes sont alignées. Celles-ci veulent faire fortune. Il faut toujours attendre le guérisseur sous le soleil mais de toutes les façons, peu importe les rayons solaires. 10h 45min un mini car débouche. A bord, le guérisseur, Salif Sawadogo, le conducteur vêtu d’un ensemble Bazin gris, et trois autres personnes : deux dames et un jeune homme, tous ses enfants.

Le car freine devant un hangar servant de lieu de consultation, le temps de descendre les trois passagers puis accélère et prend la direction de la brousse, coté est du site. Lui seul a le droit d’aller à cet endroit. C’est là-bas qu’il se prépare (rencontrerait ces génies). Une dizaine de minutes plu tard il revint cette fois torse et pieds nus, et porte un pagne sur son pantalon. Quelques conciliabules avec des collaborateurs, une gorgée d’eau d’une calebasse contenant également des dattes et le travail peut commencer. D’abord avec les chercheurs de bénédictions ou du moins de fortunes. Le scénario semble simple.

Même thérapie pour tous

Par la bouche, il arrose les mains de chacun avec la même eau d’une calebasse tenue par une de ses femmes. Ça passe vite, direction chez le groupe des malades mentaux. Ils sont plusieurs dizaines, torses nus et en rang. Salif commence par donner le produit. Chacun des accompagnants reçoit le même produit. Il s’agit de racines d’un même arbre que n’avons pas pu identifier. Puis le même scénario que le premier groupe sauf que là l’eau est aspergée sur la tête. Les patients se bousculent, d’autres s’agrippent au guérisseur. Puis vint le tour des personnes handicapées. Qu’elles soient paralysées après une maladie ou naturellement. Ils sont neuf patients mais là, le scénario est différent. Ces malades sont placées au milieu de la foule, assis et alignés à intervalles de deux mètres environs. Le tradipraticien fait quelques pas encore vers l’est puis revient à reculons et en chuchotant.

Avec lui, les handicapés marchent

Il place devant les patients puis continue de chuchoter en fixant chacun des paralysés. D’un signe de la main le guérisseur fit venir à ses cotés Zakaria Sawadogo, un gamin d’environ 12 ans. C’est ce dernier qui s’adresse aux malades en mooré : « yam iki » « levez-vous », « levez-vous ». Il répète plusieurs fois. Chacun des handicapés se débat pour se lever. Cinq sur les neuf finissent miraculeusement par se lever, sans aucune aide. Parmi eux, Fatimata Ouédraogo (environ 20 ans), venue de Sidéradougou dans la province de la Comoé. Après s’être levée, elle a marché une dizaine de mètres avant d’être soutenue par ses accompagnants visiblement soulagés.

A ces paralysés qui ont pu se lever, le guérisseur s’empresse de prescrire des décoctions. Pour les quatre autres, pas de solutions. Toutefois, les accompagnants peuvent en savoir davantage sur leurs cas auprès du guérisseur. « Celui que tu vois, son père qui est chasseur, a tué un serpent (une race rare) en gestation et les conséquences sont retombées sur son enfant » a confié le guérisseur traditionnel. Nous n’en saurons pas plus. Et de poursuivre : « La femme teint claire que tu voyais, elle s’est mariée y a longtemps, mais tu vois, elle n’a pas eu peur de Dieu. Parce que deux de ses enfants n’appartiennent pas à son mari. Mais ce dernier ne sait pas. Je lui ai dis que sa vie est sur sa langue. Elle peut guérir de son mal si elle dit la vérité à son mari. Le cas contraire, elle n’a plus longue vie ». Le tour de tous les malades est fini.

Place encore à ceux qui cherchent les « doua » ou bénédictions et des malades particuliers. Le guérisseur est assis cette fois dans une chaise en bois et un rang est vite formé devant lui. Certains donnent des billets de banque ou s’asseyent simplement devant lui puis reçoivent des touches sur le corps ou de simples mots. Soudain, un des collaborateurs du maître des lieux hausse le ton et s’emporte contre les patients qui persistent pour se faire « consulter ». Il leur reproche d’abuser trop du temps du guérisseur. C’est ainsi que celui-ci est exfiltré et conduit vers son véhicule. Ça en sera fini pour la consultation de la journée et rendez-vous pris pour la nuit, vers 20 h. Et c’est ainsi tous les jours. Assami et trois autres sont chargés d’écrire les noms des plantes pour les malades. Apparemment, ils connaissent bien la flore même s’ils ne sont pas allés plus loin que la classe du cours élémentaire.

Des canaris comme témoins des guérisons réalisées

Assami nous confie que la plus part des malades sont des paralysés, des fous, et des maladies de tous ordres, même ceux qui ont des faiblesses sexuelles. Pour les paralysies par exemple, 13 ont pu se lever sur 16 qui étaient venus le 13 juin dernier et 17 sur 21 le 14 juin. A la question de savoir si les malades guérissent effectivement, Zakaria, un collègue d’Assami, s’est précipité de nous prouver que les malades guérissent et sont satisfaits et même très reconnaissants. Il nous montre un tas de béquilles et autres bois abandonnés par les handicapés qui ont retrouvé la marche. En fit de même d’un tas de canaris. Ces canaris sont en fait renvoyés par les malades sur demande du guérisseur.

En effet, après traitement, s’il y a satisfaction, il est recommandé de ramener le canari et se sont plusieurs centaines de canaris qui sont entassés et qui servent de témoins. Assami indexe dans la foule Wahabou entrain de ranger des écorces, les produits du guérisseur. En fait tout comme Ivoirien, Wahabou est venu sur le site attaché parce que fou et violent. Il a retrouvé tous ses sens ici, mais n’ayant plus de boulot, il préfère rester chez le tradipraticien. Wahabou va rendre visite à ses parents de temps en temps.

Des patients satisfaits

Elles sont nombreuses ces personnes guéries de la folie. La renommée de salif Sawadogo comme guérisseur atypique est allée hors des frontières du Burkina Faso. Dans, la foule, Lancina Barry est venue de la région de Tabou en Cote d’Ivoire. Il dit être très satisfait des soins qu’il a eus pour ses deux parents. Bibata est de Dano, dans la province du Ioba. Elle souffrait d’une hémiplégie et était venue se confier à salif qui a pu soigner son mal. Le tradipraticien Salif affirme que son traitement est un don de Dieu et l’en remercie. Pour guérir un malade, « je parle à Dieu dans mon cœur et personne ne peut entendre, c’est Dieu et moi seul, et ce sont des bénédictions » confesse-t-il. Salif ne peut soigner que quand il est sur son site.

Autrement, il n’a plus aucun pouvoir à d’autre endroit. D’ailleurs nous n’en saurons pas plus sur ce contact avec ses génies. « Vous voyez cet neem (NDLR l’entretien se passe sous un neemier), il y a des jours où il soigne maux de ventre et demain ça ne peut plus. C’est Dieu qui me dit faut donner tel ou tel arbre aujourd’hui mais demain c’est une autre plante qu’on donne à tous les malades » poursuit-il. Tous les arbres sont des médicaments pour lui et c’est Dieu qui guérit les malades. Nous comprenons aisément que l’homme qui s’est installé à Houndé la première semaine du mois de mars 2011 est non seulement herboriste mais aussi ritualiste, soigne toutes les maladies sans exception selon ses propres propos. Ce métier, Salif Sawadoo l’a appris par sa foi et son expérience. Il ‘s’est déjà essayé au Benin, au Togo puis au Mali avant de s’installer à Houndé. A la question de savoir s’il peut soigner le VIH/SIDA, le guérisseur miraculeux est catégorique. « Je ne demande pas aux malades qui viennent chez moi, de quoi ils souffrent.

Seulement, moi Je fais des bénédictions et tout malade qui vient ici reçoit des produits. Maintenant ceux qui sont atteints de SIDA reçoivent les mêmes produits, puisque je vous dis qu’on peut donner le même produit pour tout malade le même jour. Il se peut que ceux qui sont atteints de cette maladie en guérissent. En tout cas beaucoup sont reconnaissants et reviennent même me remercier ».

Prestation gratuite, de nombreux cadeaux en retour

Et d’ajouter : « Depuis que je soigne les malades je ne prends pas d’argent comme frais de prestation comme vous pouvez le constater ». Ses propos sont confirmés par des patients. Les dépenses sur ce site se limiteraient à l’achat des « produits », des « décoctions » si le malade lui-même ou son accompagnant ne peuvent aller les chercher en brousse. En ce moment il faut débourser entre 200 et 1000 F CFA. Pour la circonstance, des produits sont vendus sur le site pour faciliter la tâche à certains patients. Seulement la plupart des malades doivent ramener comme dit plus haut les récipients (canaris, calebasses) utilisés pour la décoction.

C’est ainsi que ceux qui ont eu satisfaction sont reconnaissants envers le « sauveur ». A ce jour (NDLR 15 juillet( Sawadogo a reçu plus de vingt (20) motos de différentes marques offertes par des patients très satisfaits ainsi que de dons divers. En quelques mois, le guérisseur de Houndé s’est aussi acheté deux véhicules, une 4X4 double double cabine pour les courses de sa famille et un mini bus d’environ 10 places pour lui même. Ces véhicules seraient acquis grâce à ces dons.

Le ritualiste herboriste travaillerait en collaboration avec les services de santé de la ville de Houndé. « Quand je vois que le patient a un problème de sang, je le fais conduire avec mon propre véhicule au CSPS du secteur 5 juste à coté de ce site » dit-il. En effet, M. Sawadogo serait entrain de constituer ses dossiers pour être reconnu par l’administration.

Le site du guérisseur de Houndé ne désemplit pas, la route qui y mène également. Salif ne se rappelle pas le nombre de personnes « consultées », des milliers déjà peut-être. Mais une chose est sûre, il a conquis la confiance de la population locale et de tous les patients qui l’ont fréquenté. Il demeure peut-être l’homme le plus populaire en ce moment dans la région.

Par Yelkabo Rodrigue SOME

Ph. : Yelkabo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 août 2011 à 04:23
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    L’ afrique est mal partie. Demain ca sera ou encore, le nouveau messie ? Benediction a 500f, 1000f, 5000f ? Le premier beni est certainement celui qui caisse.lol
    Rene Dumont Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 05:06, par LAMDA
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    FELICITATION YELKABO, ton article est bien monté et tres clair. certains auraient fait de la propagande mais ici tu laisses l’appreciation aux lecteurs. Pour le reste chacun peut aller voir de pres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 06:19, par massa
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Dieu merci si on en trouve ces gens de personnes dans notre pays.Qu’il reste encore longtemps afin de satisfaire les patients.Le miracle est miraculeux...

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 09:06, par Hum !
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Cet article me laisse l’impression que le journaliste est lui même convaincu de ce qu’il relate.
    Il y eut Nagrengo, puis d’autres autres contrées vers le nord. Maintenant c’est au tour de Houndé.
    Il faut arrêter d’exploiter le désespoir des gens.
    On ne va jamais jusqu’au bout des analyses pour confondre ce genre de pratiques qui frisent escroquerie.
    Et vous les journalistes, de grâce, arrêtez la propagande autour de ces faiseurs de miracles.
    Bon Dieu ! Après les marabouts, les prêtres et les pasteurs, voici venue l’ère des laïcs.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2011 à 16:02, par l’ancêtre
      En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

      c’est à cause de réflexion comme ça que l’Afrique est à la traîne. Si des gens vont voir ces types de "médecins" c’est parcequ’ils ont plus confiance à la médecine officielle, c’est parce que la médecine officielle n’a pas pu guérir leur mal, c’est parce que cettte médecine est inaccessible. Même l’OMS encourage les africains de récourir à ces types de soins mieux adaptés à la mentalité africaine.

      Le défi est maintenant d’organiser ce secteur pour éviter la floisonnement des charlantans. Dans les villages sans centre de santé vous croyez que qui soigne les malades ? ce sont ces "médecins traditionnels" bien sur

      Dès que quelque chose vient d’Afrique, il est bidon, satanique, sale, barbare, ce sont les africains qui sont les vrais fossoyeurs de leur propre développement. Mais je comprend, l’école du blanc a tellement lavé le cerveau de la moitiè des africains qui y sont allée qu’ils ne considérent comme bon que ce qui est fait par le blanc.

      Pauvre Afrique

      l’ancêtre

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 09:17
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    SALUT A TOUS

    IL EST BIEN VRAI K’ON EST EN AFRIK ET QUE NOS CROYANCES SONT TEINTÉES DE SYNCRÉTISME. VOUS VOYEZ BIEN QUE CE GUÉRISSEUR PARL DE DIEU EN MEME TEMPS KIL FAIT DES RITES BIZARRES.
    VRAIMENT AFRICAIN AIME L’EXTRAORDINAIRE ET LE MIRACLE.
    MAIS TANT MIEUX S’IL RECONNAIT NE PAS VENIR A BOUT DE TOUS LES MAUX (exempl des handicapes).
    JE PARIE KIL PEUT PAS GUÉRIR LE SIDA.
    SINON IL SERAIT PLUS CONNU QUE CA. SI Cè PAS AUJOURDHUI SUR LE NET, MOI KI SUI A BOBO, JE N’AI JAMAIS ENTENDU PARLER DE LUI.
    ET JE SAIT QUE JE SUIS PAS LE SEUL A PENSER DE LA SORTE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 11:28
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Quelle difference avec nos "docteurs es... specialistes en ..." ! au moins lui il guerit et sans le moindre sou. Le malheur est que ces individus sont ignores, ridiculisés meme parfois.
    Tout le monde admire la chine et la medecine chinoise sans se poser la question comment eux ils en sont arrivés là. Nous on excelle dans l’art de louer les realisations des autres sans regarder ni cpomment ils ont fait pour arriver a ces resultats ni si nous memes on ne peut pas le faire. Les chinois se sont d’abord replier sur leur culture qu’ils ont conservé et readapter au monde alors que nous on les rejette pour singer les autres. Un homme qui ne connait pas son histoire est condamné a la recommencer : alors ne nous etonnons pas que les africains tournent en rond, perdus : ils ignorent leur histoire donc ils s’ignorent eux memes !

    Des gens diront que M Sawadogo est un imposteur. Peut-etre mais toujours est-il qu’il soulage des millers de personnes (malades et parents) ca c’est le plus important Et cela sans faire depenser des milliers de francs. Il reste modeste car ses dons proviennent de dieu. Dommage que le pays laisse des richesses de ce genre disparaitre ainsi.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2011 à 15:19, par yizompin
      En réponse à : Prudence

      @ M. SOME,
      La médecine chinoise est basée aussi sur une science, ce que nous les Africains avons des difficultés à adapter.
      Les Chinois utilisent des plantes et la méthode de cure est écrite dans un manuel accessible à des générations. Nous par contre on consulte des génies, esprits. c’est pourquoi, on n’avancera jamais. Nous croyons beaucoup au miracle, à la solution facile. Le journaliste aurait du demander au guérisseur à quoi serviront les canaris renvoyés par les patients guéris. Attention, croyez-vous que ces génies vont s’arrêter derrière la colline et donner leurs puissances pour seulement de l’argent et de plus pour en faire quoi ? C’est la même chose, on sort de l’enfer pour se retrouver dans le fourneau.
      Ces canaris peuvent l’échange de leurs. Et dans ce cas "à quoi sert-il à un homme de gagner le monde s’il a perdu son âme ?" dans la sainte Bible.
      C’est pourquoi, moi je dis prudence !!!!!!!
      Bonne journée

      Répondre à ce message

      • Le 19 août 2011 à 11:49
        En réponse à : Prudence

        je me suis posé la question si cela valait la peine de repondre a ton intervention, mais tout compte fait c’est une discussion. C’est totalement faux d’affirmer que la medecine chinoise est une science (dans le sens de science moderne objective, si je te comprends bien). Deja il est dit que M Sawadogo utilise aussi des plantes ! Qui te dit que la medecine africaine n’est pas basée sur la science comme tu le comprends ? Eh ben, tu te trompes ou en tout cas tu fais preuve d’ignorance. De plus qu’est ce que la science ? et pire cette science que tu places (a ce qu’il me semble) au dessus de toute connaissance reconnaît aujourdh’ui ses limites : ce que la science sait aujourdh’ui c’est qu’en fait elle ne sait rien. C’est malheureux de te désillusionner dans ta vision scientiste (pas scientifique) mais c’est la realite objective a l-heure d’aujourdh’ui ! Mais tu fais preuve de tellement de limitation dans beaucoup d’aspects abordes dans ton intervention que je ne vais repondre qu’aux plus evidentes. C’est un fourre tout de n’importe quoi ! ‘sans mepris aucun je me dois de preciser). Quand tu te poses la question a quoi serviront les canaris, je te renvoie aux pratiques de la medecine chinoise et meme a Hypocrate (si tu sais qui il est pour la medecine). Cela a-t-il moins de valeur parce que c’est africain ?

        Ces canaris peuvent l’échange de leurs. Et dans ce cas "à quoi sert-il à un homme de gagner le monde s’il a perdu son âme ?" dans la sainte Bible.

        Que dire de plus ? Je comprends ton cas. Faut-il encore mener un debat sur cette base ? Certainement pas ! Je risque de t’attaquer tres durement et/ou de briser tes illusions. Il faut laisser chacun faire ses experiences par lui meme. S’il faut observer de la prudence envers M Sawadogo comme tu le dis, j’observerai encore de prudence sinon de la mefiance envers tes allegeances culturelles : la bible, aussi sainte que l’on doive la decreter, n’est pas ta culture… pour m’arreter là !
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 18 août 2011 à 00:17
      En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

      Je suis d’accord avec SOME. Meme si ce Sawadogo est un imposteur, il promet quand meme des espoirs a des millies de gens qui ne beneficient d’ aucune couverture sanitaire serioeuse. Quand on retire le couteau a l’ enfant(mme si la sante n’est pas a proprement parler un couteau), il faut lui donner un baton. Si vous ne voulez pas que Sawadogo escroque les paysans, qu’est-ce que vous proposez a la place ? Ne faites pas comme le ministre Bouda qui boude les pharmacies par terre sans jamais les remplacer par les pharmacies en beton. Ne faites pas comme les boudeurs qui refusent qu’ on gatent le nom du Burkina en faisant des SOS pour se sopigner pendant qu’ ils acceptent que vous mourriez en silence.
      Voila la ou Sankara est en trian de se retrourner dans sa tombe.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 11:44, par lamenace
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    "quand on peut avoir directement accès à Dieu évitons ces anges"
    pour ceux qui sont à la recherche de fortune, je crois que la seule fortune qui sera faite serra celle du guérisseur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 12:25, par Dieuarepartilescroyances
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Les africains ont toujours bénéficié de leur part de foi et de mystère mais on est venu vider tout cela pour ne vouloir installer en eux que christianisme et islamisme comme si les religions révélées ne pouvaient cohabiter avec nos croyances traditionnelles chez un même individu. Ce guérisseur parle de Dieu et des génies et il guérit comme le font l’abbé Bicaba ou tout autre pasteur. Pourquoi les africains aiment rejeter tout jusqu’à leur âme et identité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 12:35
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Hummm ! La fin du monde est proche.!
    C’est pour très bientôt preparez-vous !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 12:46
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Vous êtes sur qu’il ne s’agit pas d’un escroc ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 15:43, par leprospère
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    PRUDENCE aux malades !Pourquoi il demande de ramener les canaris et ses paroles qu ’il dit parler à DIEU que personne ne sait peuvent être des liens avec le monde des ténèbres qui pourront avoir des repercussions très néfastes pour ces malades guérris.Satan même fait des miracles mais reste toujours Satan.Que sert -il à un homme d’être guéri aujourd’hui si demain sa CHUTE serait grave que sa condition d’hier ?Les autorités doivent se renseigner sur son passé au Benin et au Mali afin de préserver la population d’un loup qui porte la peau d’un agneau.Un homme averti en vaut deux.PUDENCE ENCORE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 15:45, par Un Observateur Vigilan
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    C’est comme ca que ca commence. je n’ai rien contre les miracles de M. Sawadogo. Tant mieux si les populations sont soulages par les decoctions qu’il prescrit. Mais a croire que l’Etat doit reconnaitre ses services, c’est aller trop loin. Nul ne connait la dose reelle de ces decoctions qu’il fait boire aux pauvres citoyens, encore moins leur composition chimique et la reaction que ca provoque a long et a court terme dans l’organisme humain. Le jour ou un patient va tomber en syncope apres avoir bu une de ces decoctions et sera trimbale a l’hopital c’est la que les gens vont se reveiller. Ils vont se ruer sur M. Sawadogo pour le lyncher. La police va intervenir pour le sauver. On le garde au commissariat a labri d’une foule qui ne decolere pas. Et voila une autre mutinerie est ne alors qu’on ne s’est pas encore remis des mutineries precedentes. Attention !! Attention !! Arretez le mal avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 17:02, par yodhg
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    toute chose vient de Dieu. et Dieu est le plus grand

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 18:10
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Hun ! Tu vas chez le pasteur, on dit c’est pas sûr que c’est dieu. tu vas au village, on dit c’est satan. on ne sait même plus à quel saint se vouer ! Kabaco !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 18:58, par Jean-Claude T.
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    C’est très bien de parler de Dieu. Mais de quel Dieu parle-t-il ? Comment s’appelle-t-il ? Pourquoi le tradipraticien ne peut pas soigner les gens en dehors de son site ? Les actions de Dieu sont-elles limitées dans l’espace et le temps ?. Ma ma connaissance NON.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 19:21, par mimi a NYC
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    pourquoi les gens ont il cette mentalite ? le jurnaliste a bien confirmer qu’il n prend pas de l’argent,p etre 200, 500, 1000 ou 5000. si c’etait un escroc je crois que la somme allait etre plus que ces montants forfaitaire.
    ne croyez vous pas en Seydou Nagrego ?
    ne croyer vous pas en Labbe Bicaba ?
    ne croyaer vous pas en Maman Anne ou cest Maman Marthe l’apelle t’on ?
    sont ils tous des escrocqs, I do not think so. donc pourquoi affirmer des choses dont vous nen n’etes pas sur.
    a celui qui dit qil n peut pas guerrir le SIDA la, tes sur. jai ete a la priere de Labbe BICABA a sa priere annuel qu’il organise au sein de luniversite de ouagadougou et il a guerrit une personne qui avait le SIDA. si tu n croit pas, renseigne toi bien de qui es labbe BICABA.
    pour moi cest juste un don de DIEU si ces gences on le pouvoir de guerrir toutes ces maladies.
    courage msr SAWADOGO

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2011 à 12:46
      En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

      ce qui est sur c’est qu’il n’y a que les africains pour croire que l’on ne peut pas guerir le sida Et ourtant guerir du sida est possible et reelle. il ya des tradipracticiens africains qui ont trouvé des medicaments efficaces, (certains malades retrouvent un etat presque normal en 2 semaines seulement). Et pourtant les africains qui ont ete contamines expres pour etre extermines n’en prennent pas conscience. Certains de ces tradipraticiens ont ete purement et simplement assassinés, d’autres ont ete menaces tous ont ete ignorés quand on n’a pas cherché a acheter leur connaissance alors il faut tout faire pour discrediter tout ce touche a la guerison du sida. Si les africains s’interessaient serieusement aux causes du sida, ils en apprendraient sur ce qu’est ce monde vis a vis de l’afrique et ils ouvriraient les yeux. Le veulent-ils ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 19:49, par abrahameo
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Ce que je sais c’est que les devins de pharaon ont pu transformer leurs baton en serpent en parlan de Dieu. Mais la difference avec le miracle de Dieu c’est que le baton de Dieu transformé en serpent a avalé tous ces faux serpents.
    Attention Satan fait des miracles et vous en verrez plus que ce que vous voyez aujourd’hui. Jesus demeure le seul réssucité après une panoplie de miracles. Tous ses faiseurs de miracle mouront et seront une bonne nourriture pour les termites

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2011 à 20:44
      En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

      A vous qui parlez de gens qui seront mangés par les termites, envolez vous apres votre mort, pauvre bougre.
      Laissez chacun croire en ce qu’il veut et arretez vos conneries en disant que votre jesus est le seul car a la fin on sait que vous n’etes que des escrocs.
      Les dons et les miracles existent et existeront toujours dans ce monde.
      Vous vous plaignez et la nuit on se retrouve dans les angles morts avec des poulets en main. En Afrique, plus particulierement au Bf, nous sommes a 100 pour 100 ANIMISTES !!
      Si vous ne croyez pas en ceux qui vous ont precedé, libre a vous de bruler les gris-gris centenaires.
      SACHEZ QUE DES GENS NOUS ONT PRECEDE SUR TERRE ET QUE NOUS DISPARAITRONS TOT OU TARD. A chacun son Dieu !
      Sans rancune

      Répondre à ce message

      • Le 18 août 2011 à 00:21
        En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

        "En Afrique, plus particulierement au Bf, nous sommes a 100 pour 100 ANIMISTES !!
        Si vous ne croyez pas en ceux qui vous ont precedé, libre a vous de bruler les gris-gris centenaires. "

        Rectificatif. En afrique on 40% chretien, 60% musulman et 100% assassinateur de poulets et porteurs d’ amulettes autour des reins. On se connait trop. Chretien ou musulman le jour, un vrai pape feticheur la nuit. Arretez vos ipocrisies. Dieu n’ aime pas que l’ homme se fatigue comme ca. Faites comme moi. Moi je vais adorer mon Dafra chaque 3 mois. Et en plein jour.

        Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 20:02, par le tché
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    si certains internautes n’ont pas trouver mieux que de discrediter Mr Sawadogo je leur demande de s’abstenir.sinon que voulez vous si des malades eux mêmes temoigne pour dire qu’i ont été guéris.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2011 à 21:31, par Cisse
      En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

      Encore un qui veut être le nombril du monde ou du moins du BF.Il profite de l´ignorance et du désespoir de la population.Il leur soutire les maigres sous qu´ils ont.Il faut se demander pourquoi a-t-il choisi une localité aussi méconnue pour ériger sa tente ? Bobo et Ouaga seraient plus peuplées que Houndé.Soyons sereins si ce Mr.pouvait procurer aux gens de la richesse il se serait fait construire des chateaux en or ou diamant.Sa sobriété fait qu´il se déplace à dos d´âne ou à velo.Une fois de plus il a trouvé en cette population un terrain fertile pour faire étalage de sa doctrine.Je pense qu´il est temps que les autorités interviennent pour mettre fin à ce théâtre avant qu´il ne disparaisse sur la pointe pieds.
      Bien sûr que les gens lui croit ils sont laisser à eux mêmes de trouver leur espoir ailleurs.
      Un de Houndé à Frankfurt am Main

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 20:34, par retour à la source
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    bonsoir à tous.J’ai mal de savoir que les internautes lisent mais ne font pas attention à ce qu’ils lisent. primo, il faut savoir que toute guérison vient de Dieu. Elle n’est jamais liée à l’échange de l’âme ou quoi encore. secondo, les canaris servent à préparer les décoctions pour d’autres malades.tertio, il faut bannir à jamais, quelque soit votre religion, les mauvaises interprétations sur l’Afrique et ses mystère. Pauvres africains. Incapable de louer ce qui vient de ses racines ; What a shame !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 22:34, par sned
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Tant mieux si ce monsieur guérit des gens ! Mais j’ai appris à me méfier des récits de ce genre. Je préfère voir de mes yeux pour me faire ma propre opinion. Surtout lorsque les prestations dites miraculeuses ne sont pas gratuites ! Je ne crois pas comme certains que le mysticisme et l’occultisme soient l’avenir de l’Afrique ! Ceux qui croient à cela oublient souvent que les pays avancés ont connu, dans leur histoire, des choses mystérieuses de ce genre avant de s’en détourner définitivement au profit de la raison scientifique qui produit bien plus de miracles encore. Combien de personnes savent expliquer le fonctionnement du téléphone portable qui permet à chacun de nous, en appuyant quelques touches, de discuter avec quelqu’un qui vit à des milliers de kilomètres de chez lui ? Supposons maintenant que son inventeur l’ait gardé pour lui seul et l’ait recouvert d’une peau de chat en disant aux utilisateurs qu’ils doivent prononcer des formules magiques avant de s’en servir ! N’aurait-il pas trompé son monde ? Les adeptes du mysticisme oublient souvent une chose : au moyen âge, on brûlait de pauvres femmes qu’on accusait injustement de sorcellerie sur des bûchers dans tous les pays européens ! Et ceux qui connaissent un peu la Bible savent bien que, au temps de Jésus et même au temps de Moïse, il y avait des guérisseurs mystérieux qui attiraient des foules et abusaient parfois de la naïveté des gens. Je ne crois à la vertu de tels guérisseurs que lorsqu’ils mettent leur savoir-faire au profit de l’humanité, sans mysticisme ni formules obscures. Pour le reste, je veux bien admettre qu’il existe en ce monde des choses incompréhensibles au premier abord, mais je pense qu’être homme, c’est se donner pour tâche de chercher à comprendre. Et même Dieu, s’il existe, n’est pas contre la raison !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2011 à 23:22
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Nul n’est jamais prophète chez lui ! Pourquoi ne pas laissé l’espoir s’installer, et d’ailleurs, pourquoi n’y aurait-il pas de Saints et Saintes noirs, de béatification de noirs ? Allons, allons, s’il y en a qui y croient, eh bien tant mieux. Pour ceux qui sont incrédule, tant pis ! Car tant que ce guérisseur ne fait de mal à personne ...

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2011 à 00:24
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    "Le monticule"

    Plutot la monticule ; Comme particule, renoncule, etc. Les journalistes devraient engager des lecteurs pour enlever les coquilles.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2011 à 15:49, par ns
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    de grâce, il n’y pas que le mal autour de nous. Quand quelqu’un veut aider les autres, nous croyons toujours qu’il attend toujours quelque chose en retour

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2011 à 13:05
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    en lissant les differentes interventions je reste sidere d’avoir eu raison quand je disais que certains viendront crier sur M Sawadogo sans donner des argumentations solides ! je ne vois que des idees d’acculturés qui ne prennent meme pas la peine d’aller au fond des choses. je ne dis pas qu’ils doivent etre d’accord avec lui, mais au savoir voir tous les aspects, enjeux et implications possibles de la question. Alors que la on ne voit (pour la plupart) que des idees toutes faites calquées sur la pensee des europeens. Dommage que l’on ait la critique si facile mais sans base solide. Tant que les africains ne feront ce effort n’esperz rien de l’avenir dans ce monde ! la guerre que les hommes se menent ne se font plus avec les armes mais c’est la guerre de l’intelligence, de l’esprit, du savoir, de l’information, etc De toute facons l’afrique achete des armes qu’elle ne peut pas fabriquer alors qu’elle dispose d’un savoir immense que l’on se precipite pour piller encore !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 12:04, par saidou kande
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    ma fille a jamais marche jaimerai la voire marche un jour car elle a 5 ans elle est malade merci de me repondre

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2014 à 12:39, par sali barro
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    Bonjour Mr Ouédraogo,je soufre d’un mal de gorge que le
    medecin ORL me di qu’il fau une operation alor que g ne veu pas.pourier vous m’aider ?

    cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2016 à 20:01, par GADJI ARSENE
    En réponse à : Houndé : Une journée avec le tradipraticien qui fait des miracles

    je suis malade et je souffre de VIH-SIDA. je veux retrouver ma sérologie negative

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés