XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

jeudi 11 août 2011 à 01h46min

L’Union générale des étudiants burkinabè (UGEB) tient du 9 au 13 août 2011 son XXVe congrès ordinaire. 700 participants venus des différentes sections de l’UGEB prennent part à ce congrès dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu le mercredi 10 août dernier à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Armer les militants et tous les congressistes d’outils théoriques nécessaires à même de les mettre dans les conditions qui facilitent le travail de mobilisation indispensable à la conquête de nos droits démocratiques et sociaux, à la victoire de la lutte contre l’impunité, la vie chère et pour plus de liberté » ; tel est le résultat attendu au terme du congrès de l’UGEB ouvert le mercredi 10 août 2011 à l’université de Ouagadougou. Le président de l’UGEB, Moumouni Derra, a indiqué que le XXVe congrès ordinaire se tient dans un contexte de crise sociopolitique et économique de type révolutionnaire marqué par le refus de l’injustice.

Moumouni Derra a dit sa satisfaction quant au rôle joué par les étudiants et les élèves dans cette lutte menée aux côtés du peuple. « Ce congrès sera l’occasion de revenir sur cette lutte, de consolider nos acquis et d’identifier nos insuffisances pour les corriger », a ajouté Moumouni Derra. Au titre des acquis, l’UGEB, en 51 ans de vie, a régulièrement tenu ses instances. Malgré « les tentatives de liquidation », l’UGEB s’est positionnée comme la seule organisation estudiantine représentative des intérêts matériels et moraux des étudiants. Elle est la seule organisation à survivre à la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF) dont ont été membres plusieurs syndicats nationaux estudiantins, a poursuivi Moumouni Derra.

Mais l’UGEB n’entend pas dormir sur ses lauriers. A entendre M. Derra, la lutte pour l’amélioration des conditions de vie et d’études se poursuit. Bien que l’UGEB ait mûri et conquis la confiance de bon nombre d’étudiants, son premier responsable reconnaît qu’il y a des insuffisances et des faiblesses à combler. Pour ce faire, les congressistes se pencheront sur les questions organisationnelles, financières et revendicatives. La forte présence à ce congrès de plusieurs délégations de scolaires venues de plusieurs provinces du pays a suscité l’espoir du président de l’UGEB qui pense que tous les atouts sont réunis pour relever les défis du moment.

Planchant sur « le contexte international marqué par l’exacerbation de la crise structurelle du système capitaliste impérialiste », Moumouni Derra fustige les politiques des institutions de Bretton Woods qu’il tient pour responsables de la famine, de l’ignorance et de l’incertitude du lendemain sous le poids desquelles croupissent près d’un milliard d’Africains. En déclarant ouvert le XXVe congrès ordinaire de l’UGEB, Moumouni Derra a souhaité que chaque congressiste reparte dans sa base avec la conviction qu’il fera grandir la lutte.

Ousséni SEBRE et Roger SANKARA (Stagiaires)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 août 2011 à 10:00, par maman
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    tout ça c’est bien. Je vous suggère d’axer votre lutte sur le retour à une année normale dans les universités publiques de ouagadougou pour : - plus de crédibilité pour les diplômes - permettre à ceux qui veulent passer les concours ou s’inscrire ailleurs de ne pas rater l’opportunité ; permettre aux étudiants d’avoir des vacances normales. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 12:36
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    J’ai été un militant de l’UGEB dans les années 80. Je suis vraiment fier qu’après notre génération des étudiants aient repris le flambeau. J’avoue que je suis très ému, j’ai même les larmes aux yeux. Après tout ce que nous avons vécu dans les années 80 (répression, coupures de bourses, prison, exclusion de l’UO, confiscation de passe-ports et de cartes d’identité, etc...), que cette UGEB que nous avons défendue comme la prunelle de nos yeux soit encore là aujourd’hui, plus de 20 ans après nous, toujours sur le terrain de la défense des intérêts matériels et moraux des étudiants, cela ne peut être qu’un objet de satisfaction et de fierté. C’est la preuve que nos sacrifices n’ont pas été vains et que nous avons eu raison à l’époque.

    Bravo les gars ! Continuez de vous battre pour la défense des intérêts matériels et moraux des étudiants ! Soyez toujours forts et unis.

    Un ancien militant de l’UGEB

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:29, par Joukov
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    Quand les alternances sont bien préparées avec un esprit de suite par ceux qui sont à la barre, il n’ya de raison que la barque ne survive pas aux apocalysmes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:30, par la conscience
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    juste souhaiter bon vent à l’UGEB, seule structure qui lutte reellement pr les interet des étudiant burkinabè.
    la lutte doit etre inscrite ds l’agenda de chaque étudiant pour une université viable. ceux qui lutte sont ceux qui vivent.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:56, par Goomzanga
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    Bonne réussite à vos travaux et sachez garder le cap contre tous vos ennemis tapis dans l’ombre tels des vautours. Effectivement comme vous l’affirmiez, l’UGEB reste à ce jour la seule organisation membre de la FEANF encore en activité et cela fait chaud au coeur de savoir que nos jeunes frères et fils ont su relever le défi et maintenir intact la flamme de l’UGEB. Malgré toutes les tentatives de liquidation orchestrées par les différents pouvoirs (1ère république, 2è république, régimes militaires principalement le CNR et le front fantôche et ses excroissances que sont l’ODP/MT et le CDP) vous êtes enore là sur le front du combat aux côtés du peuple burkinabè.
    Bon vent et courage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 20:29, par DK
    En réponse à : XXVe CONGRES DE L’ UGEB : La lutte se poursuit

    je voudrais tout simplement souhaiter plein courage aux travaux de l’UGEB car étant un ancien délégué nos savons que rien ne s’octroie tout se conquière et tant que la vie suit son cours nous devons nous atteler à ce devoir de lutte ; non seulement pour nous et pour les génération future. Plein courage à toute la famille UGEB.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés