Jubilé d’or de la JEC : 50 ans de vie catholique au service de la nation

mardi 9 août 2011 à 01h47min

La Jeunesse étudiante catholique du Burkina Faso (JECBF) organise du 3 au 9 août 2011 à Bobo-Dioulasso son Jubilé d’or et son 50e conseil national. Présidée par Mgr Paul Y. Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso et parrainée par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Soungalo Apollinaire Ouattara, cette rencontre annuelle entend faire le bilan des activités de l’année scolaire et académique 2010-2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après avoir tenu le premier conseil national dans la cité de Sya, la Jeunesse étudiante catholique du Burkina Faso (JECBF), 50 ans après, commémore le jubilé d’or dans la même ville. Les activités seront, entre autres, l’audition des rapports annuels des 16 structures, comprenant des JEC des 13 diocèses et des 3 JEC universitaires du Burkina Faso, la célébration du cinquantenaire du conseil national, l’élection de la nouvelle équipe nationale, la formation des militants. « Jécistes, vous êtes chrétiens, apôtres du Christ avec la mission particulière de transmettre en milieu scolaire et estudiantin les valeurs de l’Evangile dont notre société a tant besoin », a d’emblée précisé à la cérémonie d’ouverture des travaux, le président du 50e conseil national de la JEC, Mgr Paul Y. Ouédraogo.

Faisant référence aux troubles sociaux subséquents à la mort de l’élève Justin Zongo, Mgr Ouédraogo, a plaidé pour une société de justice, de paix, de sagesse, de cohésion sociale et de solidarité. L’archevêque de Bobo-Dioulasso a félicité et encouragé les aumôniers et conseillers techniques qui ont la tâche d’accompagner les jécistes. De l’avis de Mgr Paul Ouédraogo, pour une association de jeunes, 50 ans est un avènement et un événement parce que les associations naissent, se développent et très souvent elles meurent sans atteindre cet âge. « La JEC reste pour nous le fer de lance à la fois pour l’Eglise et pour notre pays, car les anciens jécistes sont nombreux à différents postes de responsabilité », a conclu Mgr Ouédraogo.

Pour Jean Sanon, représentant le parrain de ce 50e conseil national, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Soungalo Apollinaire Ouattara, il a indiqué que le Burkina Faso a plus que jamais besoin d’une jeunesse dévouée, consciencieuse, responsable et respectueuse. « Le parrain est le fruit de la JEC qui œuvre à la formation d’une jeunesse responsable et engagée, non pas seulement dans l’Eglise, mais aussi dans la société pour une prise en charge commune du destin de la nation », a souligné M. Sanon qui a félicité la JEC pour avoir mis au service du Burkina et à tous les niveaux, des compétences qu’elle a formées. Selon lui, c’est le souci quotidien à la Fonction publique, c’est-à-dire, former des cadres valeureux et consciencieux au service de l’Etat. Dans ce sens, les structures comme la JEC sont d’un apport très précieux.

« Le conseil national est un temps fort pour votre mouvement. En effet, il est utile, voire nécessaire d’effectuer régulièrement des arrêts non seulement pour évaluer sa marche, mais aussi pour prendre de l’élan pour les actions futures, surtout après un cinquantenaire », a-t-il conclu. Le secrétaire national de la JECBF, Claude Gouba, a, pour sa part, remercié les participants et tous ceux qui ont œuvré pour la tenue de cette rencontre annuelle. A l’entendre, le conseil national sera le cadre d’échanges sur un certain nombre de questions relatives à la vie de l’association, de lui donner une nouvelle orientation pour l’année à venir à travers le choix d’un thème. Sont présents au jubilé d’or de la JECBF, des participants venus de tous les diocèses du Burkina, d’anciens jécistes, mais également des jécistes de la Côte d’Ivoire.

Souaibou NOMBRE

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés