Au coin du palais : Un père accuse son fils de vol de pagnes

mercredi 3 août 2011 à 01h54min

KK est menuisier. Mais il fait aussi autre chose en dehors de ce métier. C’est ainsi qu’un jour après avoir quitté son atelier, KK accoste deux jeunes et les envoie prendre le coffre fort d’un magasin de vente de pagnes qu’il avait préalablement pris soin d’indiquer à ses envoyés. Ceux-ci ont réussi à s’emparer de la caisse, mais ont été pris avant d’avoir pu quitter la boutique. Ils ont alors indexé KK qui sera arrêté par la suite. Trois jours après, des voleurs s’introduisent chez DS, un autre commerçant de pagnes et emportent 58 pagnes et 76 bazins. DS accuse immédiatement KK d’avoir volé ses pagnes avec la complicité d’un de ses propres fils du nom de AS, élève en classe de 3e. AS est alors arrêté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les deux prévenus sont entendus le 22 juillet. A la barre, KK reconnaît avoir orchestré le vol des 100 000 F CFA, qui se trouvaient dans le coffre-fort, mais pas celui des pagnes. Quant à AS, il nie avoir participé au vol des pagnes de son père. Il sera soutenu par KK qui dit ne l’avoir jamais vu. Mais DS maintient ses accusations et réclame en retour un million de FCFA de dommages et intérêts. Le Tribunal relaxe KK et AS pour le vol des pagnes. Il a néanmoins reconnu KK coupable du vol des 100 000 F CFA et l’a condamné à 3 mois avec sursis. Quant au plaignant DS, il a été débouté de sa demande. Le Tribunal a conseillé à DS, d’éviter ce genre de comportements envers son enfant, car les accusations gratuites peuvent détériorer les relations entre père et fils.


Accusé d’abus de confiance, BK écope six mois
de prison avec sursis

BK, une dame a comparu devant le Tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso pour abus de confiance, le mardi 19 juillet 2011. Et elle a écopé d’une peine de six mois avec sursis. Les faits remontent en fait au 25 mai 2011. Ce jour, O M désirant acheter un bœuf avec Idrissa, remet la somme de 75 000 F CFA à BK aux environs de 20 h. Il se justifiait par le fait qu’il faisait nuit et qu’il ne voulait pas garder cette somme sur lui de peur de se voir déposséder. Et puis il avait été assuré par Karamoko, qui lui avait dit qu’il pouvait remettre l’argent à BK. Ainsi, après avoir remis l’argent du bœuf à BK, il attendait son bœuf le lendemain, ou à la restitution de son dû. Mais erreur !

Le lendemain, BK lui dit qu’elle a perdu les 75 000 F CFA. Cela après l’avoir fait tourner en rond. Selon la version de BK, elle avait pris soins de mettre l’argent dans un sachet, et noué son pagne avec. Et c’est quand elle est partie chercher l’eau à la fontaine que l’argent a disparu. Elle a affirmé qu’elle avait dormi et que quelqu’un aurait détaché son pagne et emporté son argent. Pour le procureur, ces motifs ne sont pas valables et sont infondés. Le fait d’abus de confiance est constitué dans la mesure où la prévenue a donné plusieurs versions de l’affaire. L’intention coupable est due au fait qu’elle n’a pas pris de soins nécessaires pour garder l’argent de OM. Par conséquent, le Tribunal l’a condamnée à six mois assortis de sursis et du remboursement de la somme de 75 000 F CFA.

Rassemblés par Adaman DRABOet Rabalyan Paul

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés